Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

16/02/2005 à 17h00 - Devenir vétérinaire

Le vétérinaire soigne tous les animaux, qu'ils soient d'élevage ou de compagnie, voire sauvages. Pour connaître le parcours de formation menant à cette profession, les qualités requises pour réussir et les différents modes d’exercice, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Erwann Créac'h - Vétérinaire

Bernard Toma - Responsable pédagogique de l'ENV d'Alfort

Question :

Peter : Combien d'études faut-il pour faire vétérinaire ? Ludo : Quelles études pour être vétérinaire ou aide vétérinaire ?

Réponse :

Bernard Toma : Il faut faire 6 ans d'études, 2 ans de préparation au concours de la filière BCPST, puis quatre ans en école vétérinaire. Il y a aussi d'autres voies, un concours correspondant au DEUG Sciences de la vie et quelques places réservées pour des candidats ayant un BTSA ou certains BTS. Erwann Créac'h : Il existe des prépas dans de nombreuses villes de France, prépas dans lesquelles on rentre après le bac sur dossier. Ensuite après réussite au concours, on entre dans l'une des quatre écoles : Nantes, Paris (Maisons-Alfort), Lyon et Toulouse.

Question :

Cybele : Bonjour, j'ai 24 ans, un bac L et un BTS assistant de direction... ce qui n'a rien à voir avec le sujet. Mais j'envisage une réorientation professionnelle vers le domaine animalier. Croyez-vous qu'il est possible de suivre des études vétérinaires dans ce cas ? Si oui, comment ? Peut-être en passant par un BTSA ? Merci pour vos conseils. Roro : Je suis en filière littéraire. Est-ce que je peux quand même faire vétérinaire ?

Réponse :

Bernard Toma : Pour se réorienter, il faut suivre un BCPST. Il est plus difficile avec un Bac L de rentrer dans ce type de filière. Un DEUG Sciences de la vie permet une meilleure approche du concours. Erwann Créac'h : J'ai rencontré des gens qui avaient commencé leurs études vétérinaires tardivement, à plus de 22 ans, mais tous venaient d'études scientifiques. Cela aide.

Question :

Scarabee : Il faut forcément un bac S pour réussir ? Erwann, quel a été votre parcours d'études ?

Réponse :

Bernard Toma : Un bac S est recommandé. Erwann Créac'h : Théoriquement, il ne faut pas forcément un bac S, mais en pratique, les prépas ne prennent quasiment jamais quelqu'un qui n'a pas fait de bac scientifique. Quant à mes études, c'était différent de mon temps ! J'ai fait une prépa à Nantes en 1990, puis 4 ans à Nantes.

Question :

Sophie : Combien de candidats chaque année pour le nombre de places ?

Réponse :

Bernard Toma : Cela varie d'une année à l'autre, il y a 450 places pour un nombre de candidats qui va de 2 000 à 3 000.

Question :

Lulu : Pour Bernard Toma... Vous avez plus de filles ou de garçons comme étudiants ? Est-ce vraiment mixte ?

Réponse :

Bernard Toma : 70 % de filles. Nous sommes passés de 0 à 70 % en 30 ans. Oui c'est mixte ! Erwann Créac'h : Dans la profession, il y a de plus en plus de filles bien sûr, et on constate que ça correspond à l'évolution de la profession vers la canine, c'est-à-dire les chiens et chats.

Question :

Gérome : Est-ce qu'on peut se spécialiser pour soigner un seul type d'animal ?

Réponse :

Bernard Toma : Les vétérinaires spécialistes doivent faire 3 années de formation en plus de la formation généraliste. Erwann Créac'h : Il existe de plus en plus de spécialisation de la profession, mais peu vers les espèces, sauf quelque vétérinaires. La spécialisation se fait plutôt vers la matière : orthopédie, dermatologie, comportementalisme...

Question :

Ted : Est-ce qu'on peut être vétérinaire en ville ou c'est seulement à la campagne ?

Réponse :

Bernard Toma : Les deux. A l'heure actuelle plus de la moitié des vétérinaires sont en ville, en France.

Question :

Cybele : Le travail de vétérinaire en milieu rural est-il si difficile que ça pour que les étudiants se dirigent tous vers la canine ? Et quelle est la représentation des femmes dans la pratique rurale ?

Réponse :

Bernard Toma : Les étudiants vétérinaires sont pour plus de 90 % d'origine urbaine, cela explique pas mal de choses... Erwann Créac'h : Le travail de vétérinaire en campagne est difficile à cause du travail de nuit et de façon générale, du fait de la disponibilité que demandent les éleveurs.

Question :

Scoubi : Quels sont les grands domaines de spécialité ? Canine et quoi d'autres ?

Réponse :

Bernard Toma : Canine n'est pas un véritable domaine de spécialité. Les véritables domaines de spécialité sont par type d'appareil : ophtalmo, dermato...

Question :

Lulu : Etre vétérinaire en zoo, est-ce différent techniquement... et au niveau des compétences ? Pour les animaux rares par exemple ?

Réponse :

Bernard Toma : Cela implique de faire un formation spécialisée à la fin de la formation générale. Erwann Créac'h : Il faut dire que les places sont rares et qu'il faut être vraiment très motivé.

Question :

Roro : L'été dernier, j'ai travaillé pour une entreprise de nettoyage canin. Y a t-il des métiers à côté des vétérinaires, mais qui demandent moins d'études, comme des aides vétérinaires par exemple ?

Réponse :

Erwann Créac'h : On trouve dans les cliniques des aides vétérinaires qui n'ont pas le titre homologué d'auxiliaire spécialisé vétérinaire (il n'est pas obligatoire). Mais il est beaucoup plus difficile pour eux de trouver du travail.

Question :

Laurence : Ça gagne bien sa vie un vétérinaire ? Président : Ça paye bien d'être vétérinaire ? Autant qu'un médecin ?

Réponse :

Erwann Créac'h : Oui, il y a moyen de gagner de l'argent si on ne pense qu'à ça. Bernard Toma : Il y a un éventail d'honoraires qui est assez varié en fonction de l'importance de la clientèle.

Question :

Cybele : Avez-vous déjà rencontré des ASV ou des soigneurs animaliers devenu(e)s vétérinaire avec succès ? Y a-t-il un concours particulier pour les personnes ayant une expérience dans le secteur et sont-elles obligées de passer également par une prépa ?

Réponse :

Bernard Toma : En France, il n'y a pas d'autres voies d'accès que l'un des quatre concours.

Question :

Cybele : A défaut d'être vétérinaire, j'ai décidé de suivre une formation d'ASV au CNFA. Comme vous l'avez dit précédemment, il est très difficile de trouver une place. Peu de vétérinaires acceptent de prendre quelqu'un en formation et sans expérience. Qu'en pensez-vous ?

Réponse :

Erwann Créac'h : Malheureusement, l'expérience est rarement reconnue en France. Dans les cabinets, les vétérinaires sont souvent très pris et rechignent, c'est vrai, à s'occuper d'une jeune personne qui souhaite se former. C'est une dure réalité.

Question :

Lulu : C'est quoi le quotidien d'un vétérinaire ? Je veux dire une journée type ?

Réponse :

Erwann Créac'h : Il faut savoir qu'un vétérinaire dans une clinique passe une partie de son temps à des tâches routinières : les vaccins, les détartrages... Il y a toujours un peu de chirurgie légère le matin (castrations), et des chirurgies un peu plus lourdes (fractures...). L'après-midi, on fait souvent les rendez-vous en tout genre. Il faut savoir qu'il y a aussi de la routine (les puces, les diarrhées...) et des cas plus excitants... Bernard Toma : Au sein de la profession vétérinaire, il y a des métiers très différents, car à côté de la clientèle canine ou mixte, on peut travailler dans les services vétérinaires dans l'industrie agroalimentaire, dans la recherche...

Question :

Roro : Moi j'adore les animaux, mais j'ai peur d'être sensible et de ne pas supporter de voir des animaux malades... Est-ce que d'être vétérinaire, c'est pas un peu dur ?

Réponse :

Bernard Toma : C'est déjà dur d'être reçu au concours ! Erwann Créac'h : Il faut savoir très vite si c'est trop dur pour toi. Pour cela, va faire des stages maintenant. Ensuite, il y a des moments difficiles mais tous les vétérinaires se sont habitués (euthanasie, chirurgie abdominale...).

Question :

Scarabee : C'est quoi un cas plus excitant ?

Réponse :

Bernard Toma : Un cas compliqué qui ne correspond pas à la routine, un diagnostic qui n'est pas facile à établir... Erwann Créac'h : Un cas plus excitant, c'est une maladie plus difficile à diagnostiquer (avec des examens complémentaires). Pour d'autres, un cas excitant, c'est une ''bonne grosse chirurgie'' !

Question :

Océane : Faut-il suivre une spécialisation après les études pour pratiquer un peu de chirurgie ?

Réponse :

Bernard Toma : Tout vétérinaire peut faire de la chirurgie de base sans être spécialiste.

Question :

Jordan91 : Que font les vétérinaires des animaux euthanasiés ?

Réponse :

Erwann Créac'h : Les animaux euthanasiés sont pris en charge par les incinérateurs d'animaux de compagnie. Bernard Toma : Si le propriétaire veut récupérer le corps ou les cendres, il le peut.

Question :

Didine : Monsieur Toma, qu'apprend-on en cours ? Beaucoup de théorie ou beaucoup de pratique ? Des stages pendant les 4 ans ?

Réponse :

Bernard Toma : Théorie et pratique, un stage chaque année.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)