Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

24/11/2004 à 17h00 - Travailler avec des enfants

Travailler au contact des enfants est possible à tous les niveaux de formation. Pour découvrir les principaux métiers en lien avec l’enfance, les formations recommandées et les attentes des recruteurs, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invitées.

Les invités

Dominique Rolland - Directrice d'une crèche collective

Delphine Chemin - Préparant le diplôme d'éducatrice de jeunes enfants

Question :

Pepette : Que peut-on faire comme métier avec les enfants en faisant des études de médecine ? Et avec des études de psychologie ?

Réponse :

Dominique Rolland : Avec des études de médecine, on peut être pédiatre. On peut aussi être directeur ou directrice de crèche, mais ce n'est pas forcément la voie habituelle ! On peut faire plus court... Pour les études de psychologie, il y a des postes de psychologues en crèche ou à l'hôpital auprès des enfants. On peut aussi être psychologue pour enfants dans un cabinet privé.

Question :

Anaïs : A quel âge avez-vous commencé à travailler avec les enfants ?

Réponse :

Delphine Chemin : J'ai commencé à travailler avec des enfants il y a 4 ans. J'étais animatrice en école maternelle : les garderies du matin, du soir, les cantines et les centres de loisirs. J'avais 19 ans. Dominique Rolland : Quand j'étais infirmière en pédiatrie et en maternité, en 1977. Après, je me suis spécialisée, je suis devenue puéricultrice. Je ne travaille qu'avec des enfants depuis 1984. Cela ne fait que 20 ans ! Et je ne m'en lasse pas.

Question :

Sardine : Pourquoi ne pas avoir choisi d'être professeur des écoles par exemple ? Qu'est-ce qui vous attire dans votre métier ?

Réponse :

Delphine Chemin : A un moment, j'ai pensé devenir professeur des écoles. Mais la longueur des études m'a rebutée. Et surtout, je ne voulais pas seulement connaître le domaine de l'enseignement mais aussi les aspects ludiques et créatifs, que l'on retrouve dans le métier d'éducatrice de jeunes enfants. Dominique Rolland : Je voulais soigner, pas enseigner. Mais je me suis aperçue que pour soigner, il valait mieux s'occuper des enfants avant qu'ils soient malades. Prof des écoles, ce n'était pas ma vocation. Ce qui m'intéressait, c'était les petits.

Question :

Friskette : Delphine, quelles démarches avez-vous faites pour être animatrice en maternelle ? Merci par avance de votre réponse.

Réponse :

Delphine Chemin : En fait, j'ai contacté les services jeunesses municipaux de la ville où j'habite. J'ai eu un entretien et j'ai pu commencer à travailler. J'avais déjà mon BAFA à cette époque. Mais celui-ci n'est pas obligatoire. Dominique Rolland: À la ville de Paris, je crois qu'ils sont tous diplômés du BAFA.

Question :

Jeny93 : Vous avez fait quoi comme bac ?

Réponse :

Dominique Rolland : Un bac scientifique (D à l'époque). Aujourd'hui, avec le bac SMS, on peut accéder à l'école d'infirmière. Delphine Chemin: Pour ma part, j'ai fait un bac STT, mais il faut simplement avoir un bac, quel qu'il soit, pour pouvoir s'inscrire au concours.

Question :

Oumy: Est-ce épuisant moralement et physiquement ?

Réponse :

Dominique Rolland : Non, pas du tout ! Quand on est motivé, on peut tout faire. On est fatigué comme dans tous les métiers ! On peut avoir une vie en dehors, sans souci. Delphine Chemin: Je ne considère pas que ce soit épuisant ! J'ai déjà fait quelques stages, et quand on aime travailler avec des enfants, ils ne représentent pas une fatigue particulière.

Question :

Pepette: Quels sont les métiers que l'on peut faire avec les tous petits enfants ? Et quelles études ?

Réponse :

Dominique Rolland : À la naissance, il y a sage-femme. Ensuite : auxiliaire de puériculture, infirmière, puéricultrice, éducatrice, assistante maternelle, ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles)... Pour devenir sage-femme, il faut passer un concours. Il y a des écoles. Auxiliaire de puériculture, c'est aussi concours puis école. Il faut un niveau brevet ou CAP pour s'inscrire. Pour infirmière : concours et trois ans d'études. Puéricultrice : un an de spécialisation après infirmière. Educatrice : bac puis concours et école d'éducatrice (3 ans à partir de 2005). Pour être ATSEM, il faut un CAP petite enfance ou un BEP sanitaire et sociale.

Question :

Sardine : Comment avez-vous décidé de suivre des études d'éducatrice de jeunes enfants ?

Réponse :

Delphine Chemin : J'ai découvert ce métier au lycée, lorsqu'on nous a demandé de choisir notre orientation, au CIO. Ensuite, je me suis renseignée sur les écoles de préparation au concours et sur les formations proposées dans les différentes écoles. À Montrouge, je suis dans une école qui dispense un double cursus : il prépare au concours d'éducatrice de jeunes enfants et un DEUG AES (administration économique et sociale). Mes études ont duré au total deux ans et trois mois. Cela permet de passer deux diplômes en deux ans.

Question :

Sardine: Pouvez-vous nous en dire plus sur ce double cursus ? C'est spécifique à votre école ? Cela peut vous ouvrir quel autre débouché ?

Réponse :

Delphine Chemin: Oui, c'est assez spécifique à mon école, mais une autre école propose ce double cursus. C'est à Aubervilliers. C'est intéressant lorsqu'on veut devenir responsable de structure, parce que cela donne des connaissances en droit, en statistiques, en sociologie... Ce sont des matières complémentaires aux matières du diplôme d'éducatrice de jeunes enfants. Mais c'est aussi intéressant pour sa culture générale et pour exercer ce métier au quotidien.

Question :

Tobi : De préférence, on commence par quoi pour entrer dans le domaine de la petite enfance pour une débutante ?

Réponse :

Dominique Rolland : Précisez votre question s'il vous plaît ! On commence par aller le plus loin possible dans ses études. Tout dépend de vos difficultés scolaires, de votre envie professionnelle... Delphine Chemin: Il y a de nombreuses possibilités selon ta motivation et le nombre d'années que tu comptes passer pour arriver au métier que tu souhaites exercer.

Question :

Cyclamen: Bonjour ! Peut-on s'occuper d'enfants si la patience n'est pas toujours au rendez-vous, même si on a une grande envie d'aider ces derniers ?

Réponse :

Dominique Rolland : Non !!! Delphine Chemin : C'est difficile, je pense !

Question :

Sardine : Peut-on évoluer de poste dans une crèche quand on commence par auxiliaire de puériculture ou faut-il toujours passer des diplômes pour devenir puéricultrice et directrice ?

Réponse :

Dominique Rolland : Il n'y a pas encore de validation des acquis. Donc si vous êtes auxiliaire, vous devez passer le concours pour être infirmière puis pour être puéricultrice.

Question :

Biberon77 : Est-ce facile de travailler au contact des enfants ? Quelles qualités cela demande ?

Réponse :

Dominique Rolland : La patience. Il faut être motivé, gai... Une très grande ouverture d'esprit et de grandes capacités de communication et d'écoute sont nécessaires. Delphine Chemin : Côté qualités, je pense à la patience, à l'ouverture d'esprit et capacité de se remettre en question. Dynamisme, tolérance, sociabilité et joie de vivre... Beaucoup de qualités en fait !

Question :

Cyclamen : Peut-on travailler à temps partiel dans ce secteur d'activité ?

Réponse :

Dominique Rolland : oui. De 50 à 100 % du temps. Pour n'importe lequel des métiers déjà cités, je pense... Delphine Chemin : Oui, aussi en tant qu'éducatrice.

Question :

Marilou : Avec seulement le BAFA, peut-on envisager la poursuite dans le domaine des enfants (animation centre aérés, crèches...) sans pour autant continuer ses études ?

Réponse :

Dominique Rolland : Le BAFA, c'est vraiment l'animation : en centres de loisirs, colonies... Mais en crèche, on ne peut pas travailler seulement avec ce diplôme. Delphine Chemin: Je pense que la formation délivrée avec le BAFA est un peu légère pour travailler dans des structures réellement spécifiques à la petite enfance. Ce n'est pas un diplôme professionnel.

Question :

Cyclamen : Etes-vous en relation avec des organismes externes pour prendre des gens pour des formations adultes ?

Réponse :

Dominique Rolland : On travaille avec les CFA pour prendre des apprentis en alternance. Le CAP petite enfance est souvent suivi par des mères de famille, et on les accepte en stage.

Question :

EJE : Quelles sont les activités d'une éducatrice de jeunes enfants ?

Réponse :

Delphine Chemin : L'éducatrice de jeunes enfants s'occupe principalement du développement du jeune enfant de 0 à 6 ans. En ce qui concerne les activités, il y en a beaucoup... Cela peut être des activités manuelles, des jeux, des chants, de la lecture, de l'expression corporelle. C'est très large. Nous pouvons exercer ce métier dans les crèches, les haltes-garderies, les PMI, à l'hôpital, dans les foyers de l'enfance, à l'aide sociale à l'enfance...

Question :

EJE : Cela veut dire qu'en formation, vous chantez des comptines par exemple ? Vous faites des mini ateliers ?

Réponse :

Delphine Chemin : Nous avons des ateliers de créativité pendant la formation... Mais il n'y a pas d'enfants ! Chant, percussions, expression corporelle, clown... Dominique Rolland: A la crèche, nous avons même fait un CD de chansons ! Nous le donnons aux parents qui viennent dans notre établissement.

Question :

Sosso : Parlez-nous de votre quotidien de directrice de crèche. Vous faites quels types d'activités ?

Réponse :

Dominique Rolland : J'accueille les familles et leurs enfants. J'encadre l'équipe. Je gère le budget. Je travaille avec le service de PMI (protection maternelle et infantile) pour la protection de l'enfance. Je fais de la prévention médicale auprès des enfants. Je forme les stagiaires. Je réponds au téléphone, je fais les inscriptions des futurs parents... J'anime les réunions d'équipe avec les psychlogues et la pédiatre, etc.

Question :

La petite Portugaise : Combien gagne-t-on en étant puéricultrice dans une crèche ?

Réponse :

Dominique Rolland : Au début, on gagne 1 200 euros nets environ. Et en fin de carrière (moi par exemple), on arrive à 2 200 euros nets. Delphine Chemin : En tant qu'éducatrice, ça peut varier du Smic à environ 2 200 euros en fin de carrière. Mais ça dépend de la structure d'accueil.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)