Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Chat
  • Les métiers de l'informatique

20/10/2004 à 17h00 - Les métiers de l'informatique

Premier recruteur de cadres en France, l'informatique est, depuis toujours, très ouvert aux jeunes. Pour connaître les métiers phares, les formations les plus adaptées et les attentes des entreprises, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Alain Colomb - Directeur informatique chez Bull

Mickaël Ourtaau - Analyste-programmeur

Question :

Dupix : Les métiers de l'informatique on eu un essort très impressionant il y a quelques années, et aujourd'hui, avec le retard que la France a pris dans les nouvelles technologies, on entend souvent dire qu'il y a une chute de l'emploi dans ce domaine, qu'en est-il ?<BR>Beber : Est-ce que l'informatique embauche toujours ? Quels profils ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Aujourd'hui, dans les nouvelles technologies Objet, on recherche des ingénieurs, des analystes, des chefs de projet... Le salon des Jeudis de l'informatique a réuni cette année une vingtaine de sociétés qui recrutaient toutes, des ingénieurs de préférence, sur les nouvelles technologies Objet, Sécurité, Décisionnel... Je vous réponds donc que non, il n'y a pas de baisse de l'emploi, sachant que la majorité des embauches se fait à bac +4 minimum.

Question :

Boby : J'ai vu qu'au Canada il existait un bac spécialisé en informatique, est-ce que ce genre de diplôme existe en France ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Non, il y a des écoles d'ingénieurs, la fac, des BTS, des IUT, mais pas de bac spécialisé en France.

Question :

Altay : Je voudrais demander à monsieur Ourtaau comment il a fait pour trouver son premier emploi ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau : J'ai été embauché suite à mon stage de fin d'études, chez Unilog, en septembre 2003. Unilog propose essentiellement des stages de préembauche, cela se passe beaucoup comme ça.

Question :

François M. : J'ai 31 ans, je suis passionné par l'informatique depuis très longtemps, j'ai principalement une expérience de 8 ans dans la vente, et 1 an dans une hotline informatique. J'ai fait une formation de 9 mois il y a 2 ans, avec différents modules tels que : windows 9x, xp, linux / langage de programmation : c,c++, java, javascript, visual basic, cobol / architecture du PC. Cette formation (un peu trop générale) n'a débouché sur aucun métier en rapport à l'informatique, si ce n'est à un poste hotliner. Aujourd'hui je suis un peu déboussolé sur ce que je veux faire en informatique ! Merci.

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Une formation de 9 mois ne remplace pas une formation de 5 ans d'ingénieur. Ce qu'on peut vous recommander, c'est d'orienter vos recherches vers une société de services qui vend des profils informatiques. Là, la connaissance du développement et des langages vous permettra de mieux cibler les demandes des clients.

Question :

Anaïs : Quels sont les métiers les plus demandés pour les personnes spécialisées en informatique ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau :&nbsp; A l'IUT, on était formés pour être analystes développeurs. Tout dépend des études et de la formation : il y a toute une gamme de métiers, chacun doit trouver sa voie. On a besoin de tous les profils.

Alain Colomb :&nbsp; Il n'y a pas de grands métiers. Tous les métiers de l'informatique sont intéressants. Certains profils vont rester dans le monde du développement, d'autres vont évoluer dans l'architecture, d'autres comme chef de projet... Il y a "3 000" métiers dans l'informatique, mais ils nécessitent tous d'avoir une formation car on ne s'improvise pas informaticien comme cela.

Question :

Deedee : Pourquoi avoir choisi l'informatique ?

Réponse :

Alain Colomb : Je suis rentré dans l'informatique dans les années 1970 car c'était un secteur qui démarrait. J'ai commencé ma carrière dans le développement Cobol, Fortran, PL1... qui étaient les langages de l'époque.

Mickaël Ourtaau :&nbsp; Au début, je pensais informatique/jeux vidéos, je voulais réaliser des jeux. J'ai donc orienté ma formation sur le développement, et finalement je me retrouve sur le développement de logiciels/progiciels. Cela me convient tout à fait !

Question :

Bob : Est-il possible de devenir ingénieur en informatique avec un BTS, grâce a l'expérience enentreprise ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Oui, avec un bac +2, toutes les sociétés reconnaissent après une certaine ancienneté un diplôme d'ingénieur maison. Cela n'aura toutefois jamais la valeur d'un vrai diplôme d'école.

Mickaël Ourtaau : Si je continue ma progression dans ma société, je devrais être assimilé ingénieur l'année prochaine. J'arrive ainsi à ''regagner'' une année d'études. Bien sûr, au nveau salaires, ce n'est pas tout à fait pareil...

Question :

Jayc : Faire ses études d'informatique à l'étranger, je pense notamment aux Etats-Unis, est-il un plus, d'un point de vue de l'enrichissement personnel comme financier (pour l'embauche post-études) ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Un stage de dernière année à l'étranger ou un VSN, selon le pays (Etats-Unis, pays asiatiques) est très porteur au niveau de l'embauche quand on revient en France. Et cela, pour plusieurs raisons : le côté bilingue, l'autonomie, le sens des responsabilités... Une expérience à l'étranger est toujours enrichissante sur le plan personnel et financier. Car ce genre de profil est très recherché par les sociétés et en général mieux payé.

Question :

Max : Avec le développement des produits informatiques, n'y aura-t-il pas un manque au niveau des techniciens de maintenance (postes plus accessibles aux moins qualifiés) ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; La maintenance risque d'être externalisée sur des petites sociétés. Il y aura donc de la place pour ce type de profil.

Mickaël Ourtaau :&nbsp; Dans l'informatique, on suit toujours les évolutions des produits, on "s'autoforme"... Mais il y aura toujours de la maintenance, cela ne sera pas délaissé.

Question :

Didine : Et les bidouilleurs de codes ? Les autodidactes ne trouvent plus de poste ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Oui, c'est vrai, sauf dans les sociétés qu'ils montent avec leurs amis.

Question :

Diablo6taz : Quels sont les diplômes les plus recherchés par les employeurs pour le métier d'analyste programmeur ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau :&nbsp; C'est un titre essentiellement bac + 2. Les diplômes à bac + 2 sont des DUT et des BTS. A bac + 3 on peut avoir une licence professionnelle. Mais selon les profils et les sociétés, un analyste programmeur peut être amené à faire le même travail qu'un ingénieur. Je le vois au quotidien dans mon entreprise.
Alain Colomb :&nbsp; L'évolution ne sera toutefois pas la même au fil du temps.

Question :

Loic.Lemasle : Comment choisir mon école d'ingénieur sachant que je suis en BTS informatique industriel ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau :&nbsp; Il peut y avoir plusieurs critères : la cotation de l'école, les ressources financières (ces écoles ont un coût !), l'orientation vers telle ou telle spécialité... On peut choisir entre une école très technique ou une autre plus généraliste. Cela dépend aussi de ses résultats, car c'est sur concours ou dossier. Certaines écoles sont très sélectives.

Alain Colomb :&nbsp; Le coût d'une école d'ingénieurs n'est pas neutre. Il faut compter en moyenne 5 000 ou 6 000 euros par an. Il faut que les parents aient des sous, ou bien faire un emprunt étudiant.

Question :

Lagen : Quelles sont les écoles d'ingénieurs informatique les plus renommées ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; ESIEA, ESIEE (plus orienté électronique), SUDRIA, Supélec, ISI, ESIGETEL... Il y en a beaucoup. Attention donc à bien les choisir. Certaines ne sont pas très bien cotées dans les grandes sociétés.

Mickaël Ourtaau :&nbsp; EPITA est renommée pour les profils très techniques, mais son diplôme d'ingénieur n'est pas un diplôme d'Etat... La liste est longue.

Question :

Lagen : Quelles sont les régions qui recrutent le plus ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau :&nbsp; C'est la région parisienne qui recrute le plus.

Alain Colomb :&nbsp; Même s'il y a des gros besoins en province, c'est Paris qui recrute le plus.

Question :

Biskoto : pour AC : En quoi votre passé d'informaticien vous permet d'être performant en tant que responsable d'équipe ? On ne peut pas encadrer sans notion d'informatique ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Mon passé d'informaticien me permet de mieux appréhender les besoins clients et d'avoir un dialogue plus construit avec les ingénieurs. L'encadrement sans notion d'informatique, cela existe sur le marché. Une tendance aujourd'hui se développe dans le management d'équipes avec des profils commerciaux, qui se retrouvent à gérer des équipes. Le dialogue est alors souvent difficile entre ces managers et leurs équipes.

Mickaël Ourtaau :&nbsp; Les cadres sans notion d'informatique existent, mais cela devient vite une lacune, car on n'a pas les mêmes visions que les ingénieurs qui réalisent les projets.

Question :

Polo : Bonjour, je voudrais devenir testeur de jeux vidéo. Il faut que je fasse études dans l'informatique pour me préparer ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau : Tout bon développeur teste ce qu'il fait ! Donc les créateurs de jeux les testent aussi. Mais pour pouvoir tester correctement, il faut un minimum de connaissances informatiques pour savoir où sont les extrêmes, les limites, les cas particuliers...

Question :

Didine : Comment se tenir à jour justement pour les langages ? Formation continue obligatoirement ou se former seul suffit ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau : Il faut des formations encadrées par son entreprise, pour ne pas se laisser dépasser. Mais il faut aussi se documenter par soi-même. L'autoformation via Internet est une bonne solution.

Alain Colomb :&nbsp; Dans les sociétés, il existe aujourd'hui des formations en e-learning, qui permettent de se former seul dans un cadre précis, à distance, et à des coûts très réduits par rapport à une formation délivrée dans un centre de formations.

Question :

Francois m. : Comment faire pour s'orienter vers la sécurité ?

Réponse :

Mickaël Ourtaau :&nbsp; Là, c'est minimum niveau ingénieur.

Alain Colomb :&nbsp; Certaines écoles d'ingénieurs ont une dernière année orientée Sécurité, suivie d'un stage en entreprise dans la sécurité, ce qui leur donne une certaine compétence lorsqu'ils sont embauchés derrière. Pendant une carrière, on peut-être amené à changer d'orientation, se diriger vers des sujets porteurs comme la sécurité, l'Objet, les bases de données...

Question :

Ipako : Ma question s'adresse plus particulièrement à Alain Colomb : quelle est l'importance de la recherche & développement au sein de Bull ? Quels sont les diplômes donnant accès à ce domaine ?

Réponse :

Alain Colomb : Nous avons une grande direction à côté de Grenoble orientée Recherche et Développement, particulièrement dans le monde Linux et les produits Open Source. Pour y accéder, c'est clair, bac + 5 minimum.

Question :

Ikun  : Un niveau doctorat peut-il donner plus rapidement accès à des fonctions d'architecte et/ou de consultant usuellement réservées à des personnes expérimentées ?

Réponse :

Alain Colomb :&nbsp; Non, je ne pense pas. Tout dépend de la compétence en informatique. Certains doctorats autres qu'informatique ne donnent pas forcément de bons informaticiens.
Le petit plus d'un candidat qui a un doctorat, c'est qu'il aura une certaine aisance dans les réunions, dans le discours, l'écriture... Mais ce ne sont pas non plus forcément de bons communicants.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)