Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

16/06/2004 à 17h00 - Les métiers du tourisme

Le tourisme englobe de nombreux métiers, souvent sédentaires et au contact du client. Pour connaître les formations les plus adaptées, les attentes des recruteurs et les perspectives de carrière, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et notre invitée.

Les invités

Stéphanie Blanc - Enseignante au lycée d'hôtellerie de tourisme - Saint-Quentin-en-Yvelines

Une seule invitée - pour ce chat

Question :

Jenif : Bonjour, je n'ai aucun diplôme, est-il possible de trouver un emploi dans le tourisme ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Essayez de postuler au Club Med ou dans une autre structure d'animation. Ou chez des tours-opérateurs, comme Fram, qui recrutent pour l'animation dans les hôtels. Essayez de valoriser les petites expériences, les stages, ou même les jobs saisonniers que vous avez faits. On débute souvent dans ces métiers de l'animation pour se forger une expérience.

Question :

Bo_gosse : Qu'apprend-on en BTS tourisme ? On a des stages obligatoires pour découvrir le terrain ? Comment savoir quelle option du BTS choisir ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Premier aspect de la question : En BTS tourisme, il y a de l'enseignement général avec des langues, de la géo, du français, de l'économie, de la gestion, du marketing... Et puis il y a des matières plus techniques, qui dépendent du BTS choisi, car il en existe deux. Pour terminer, l'étudiant doit réaliser des missions en entreprise et des stages. Et ce dans les deux BTS.
Seconde partie de la question : les stages durent entre 12 et 14 semaines dans les deux BTS. Ces stages sont souvent divisés en trois périodes, dont une de 6 semaines minimum.
Dernier aspect de la question : le BTS AGTL (Animation et Gestion Touristiques Locales) est orienté vers le développement du tourisme en France, notamment dans les régions moins fréquentées. Le second BTS VPT (Ventes et Productions Touristiques) est plus axé sur le commercial, la vente sur brochure par exemple, la billetterie, la définition de produits ou la gestion de points de vente. Le BTS AGTL est donc tourné vers le tourisme réceptif. Le BTS VPT est, lui, axé sur le tourisme émetteur.

Question :

Youpi : Travailler dans le tourisme c'est forcément bien connaître les langues... Peut-on s'en sortir sans bien connaître l'anglais ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Cela me parait difficile. Si tous les métiers n'exigent pas la pratique de l'anglais au départ, cela me parait être tout de même un gros frein.

Question :

Albinos : J'ai une amie qui travaille dans le tourisme, elle me dit que les emplois sont souvent précaires. Qu'en pensez-vous ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Pas plus qu'ailleurs. Mais quand on débute dans le métier, il s'agit souvent de contrats précaires, comme les CDD. Pour certains métiers, comme l'animation ou l'accompagnement, le guidage, les contrats sont effectivement plus précaires. Ce qu'il est important de souligner, en revanche, c'est que la plupart des métiers, contrairement à ce qu'on pourrait croire, sont assez sédentaires. On fait voyager les autres, notamment lorsqu'on travaille dans un office de tourisme, dans la gestion de salon, dans la vente des voyages sur brochure en agence de voyages...

Question :

Karim77: Combien peut gagner un jeune à la sortie d'un BTS tourisme ?<BR>Ekmek : Pouvez-vous donner quelques fourchettes de salaires ? Billettiste, GO, patron d'une agence de voyages ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Pour un débutant, c'est souvent aux alentours du Smic. Pour le reste, c'est assez variable. Mais ce ne sont pas des métiers, il faut être honnête, qui paient bien. Heureusement, il y a d'autres avantages. Un patron d'une agence de voyages doit pouvoir gagner environ 2000 euros. Avec 5 ans d'expérience, un titulaire d'un BTS tourisme peut émarger à environ 1200 euros nets par mois.

Question :

Toppys : Le tourisme, c'est un gros réservoir d'emplois pour la France... Pourquoi a-t-on toujours l'impression qu'il ne s'agit que de jobs d'hôtesse ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Il y a effectivement un problème d'image. A commencer par la non reconnaissance du tourisme comme un secteur économique à part entière. Au gouvernement, il n'a qu'un secrétariat d'Etat, pas un ministère. C'est pourtant le premier secteur économique avec l'agro-alimentaire. Comment revaloriser cette image ? Le gouvernement met en place des campagnes, comme "Bienvenue en France", ou un plan qualité. Au niveau privé, le Syndicat des Agents de voyages, le SNAV, a lancé une campagne pour inciter les gens à venir acheter leur voyage dans une agence. De plus, la réforme du BTS tourisme en 2001 a permis la création de deux BTS. Les métiers y sont mieux identifiés.

Question :

Lulu : Est-il plus facile de trouver un emploi dans le tourisme lorsqu'on est beau ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Le physique joue un rôle important dans tous les métiers où il y a un contact avec la clientèle. Cependant, il y a beaucoup de métiers qui ne sont pas en contact avec les clients. Mais il ne sert à rien d'être un top model : une bonne présentation, une bonne élocution et une aisance relationnelle sont plus importants.

Question :

Mr Wap : Je voulais m'orienter vers le guidage, mais les salaires sont vraiment bas alors qu'il faut une culture énorme... Trouvez-vous ça normal ? Quel est l'organisme qu'il faut contacter pour devenir guide ? Quelle école ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Je ne trouve pas ça normal ! Mais c'est une activité liée aux flux de clientèles qui viennent en France. C'est un métier très valorisant, où l'on peut s'épanouir. Pour être guide interprète régional, on passe un BTS AGTL, avec option patrimoine. Et sous réserve de réussite dans certaines matières, on obtient une carte qui autorise à guider dans la région choisie. Autre solution, devenir guide interprète national. Il s'agit d'une licence de guide interprète national. Elle donne la possibilité de guider sur tout le territoire. Il existe enfin des examens organisés au niveau régional, par exemple dans les Greta. Et également au niveau national. Mais il s'agit toujours d'un niveau bac + 3.

Question :

Diona : Est-il possible de préparer ce BTS en alternance ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Oui, c'est tout à fait possible, notamment dans des CFA ou dans d'autres établissements.

Question :

Lolita: J'aimerais travailler à l'étranger. Est-ce que les métiers du tourisme permettent de le faire ? Et si oui, quels sont les métiers que l'on peut faire à l'étranger ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Oui, il est possible de travailler à l'étranger. Par exemple, travailler chez un réceptif, dans une agence de voyages, comme on peut le faire en France. En valorisant l'expérience acquise en France.

Question :

Aminata : Je suis intéressée par les métiers du tourisme, mais je n'ai qu'un niveau BEP vente. Existe t-il des formations pour des personnes ayant un niveau comme le mien ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Il faut essayer de vous renseigner auprès d'un Greta, afin de valoriser votre formation actuelle et de trouver une formation "mention complémentaire", au niveau bac + 1, par exemple en télébilletterie. Il est possible de passer le BTS sans avoir le bac dans certaines écoles privées.

Question :

Benco: J'ai visité le château de Versailles et certains guides étaient étrangers... Est-ce normal ? Ont-il un statut particulier ? Peut-on devenir guide à l'étranger sous contrat français ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Ce sont des guides qui ont une carte qui leur permet de faire ces visites. Certains guides français le font aussi à l'étranger.

Question :

Fytox : Quels sont les débouchés dans les secteurs du tourisme ? Qui recrute ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Cela recrute plutôt dans les agences de voyages, pour la billetterie, les agents de comptoir... Un peu aussi en offices de tourisme. L'événementiel commence à se développer. L'assistance au développement touristique, par exemple en milieu rural, commence à émerger aussi.

Question :

Floflette92 : Dès la rentrée prochaine je vais faire un BTS AGTL en alternance. Je suis déjà inscrite dans plusieurs écoles mais maintenant je dois trouver une entreprise ce qui pour l'instant n'est pas chose facile. Par qui je devrais-je commencer, comment démarcher ? On m'a dit que le mieux était d'aller directement sur place, est-ce vrai ? Je cherche plutôt à travailler dans le tourisme culturel, musées, parcs naturels. J'habite la région parisienne. Mon projet serait de devenir guide accompagnateur ! Merci pour votre future réponse et d'avoir mis en place ce chat.

Réponse :

Stéphanie Blanc : Allez plutôt démarcher des offices de tourisme, les parcs naturels régionaux, les musées. Essayez aussi les organisateurs des manifestations culturelles. Plutôt que d'envoyer des lettres, téléphonez aux organisateurs ou mieux, essayez de vous rendre directement sur place.

Question :

Spartacus_440 : Quelles études pour devenir maître d'hôtel ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Renseignez-vous dans les écoles hôtelières ou les lycées hôteliers. L'hôtellerie est une filière très importante du tourisme, et représente beaucoup d'emplois.

Question :

Nepherthyti : Quelles études faut-il faire pour être chef de produit touristique ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Vous pouvez commencer par un BTS VPT. Mais il ne suffit pas. Il faudra ensuite poursuivre des études universitaires, type IUP. Et surtout acquérir une solide expérience professionnelle, par exemple chez des tours-opérateurs. Il faudra aussi vous spécialiser sur une destination, par exemple l'Asie. Ce sont des métiers peu nombreux, auxquels on accède avec beaucoup d'expérience.

Question :

Anta : Je vais commencer un BTS Vente et Production Touristique à la rentrée, mais lors d'un entretien la directrice m'a mise en garde me disant que le secteur touristique est en crise depuis le 11 septembre et que les agences ne recrutent plus comme avant, est-ce vrai ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Oui, c'est vrai, nous avons observé un tassement des recrutements. C'est en train de reprendre timidement. Je crois que si vous voulez trouver un emploi dans cette branche, il faut être mobile et aller voir dans différentes régions, ou pourquoi pas acquérir une expérience à l'étranger.

Question :

Léanne : J'ai passé le BTS AGTL cette année et j'hésite entre chercher un travail ou continuer les études. Sachant que les inscriptions en licence pro sont clôturées je ne sais pas quoi faire : dois-je plutôt travailler ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Si vous continuez, avez-vous un objectif professionnel précis ? Avez-vous un niveau assez solide ? Il n'est pas trop tard pour les phases de recrutement, il faut toujours tenter sa chance. N'hésitez pas à présenter des dossiers à la rentrée universitaire en motivant votre demande. Sinon, mettez cette année à profit pour acquérir de l'expérience, ou pour vous améliorer dans une langue étrangère. Ne continuez pas vos études pour le plaisir, mais bien dans un but précis.

Question :

Gunaydin : Comment se fait la sélection pour le BTS tourisme ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : La sélection se fait sur les notes obtenues dans toutes les matières, en 1ere et en terminale. Elle se fait aussi sur les appréciations des enseignants, sur l'assiduité en cours : il ne s'agit pas d'être un touriste ! Il faut faire preuve de motivation. Et bien choisir son BTS : ils sont assez différents l'un de l'autre.

Question :

Toppys : Quelles sont les perspectives d'évolution de carrière pour une hôtesse ?

Réponse :

Stéphanie Blanc : Il est possible d'évoluer, bien sûr. L'expérience joue, mais il est possible aussi de reprendre ses études par la suite. J'ai eu connaissance d'une personne qui a débuté agent de réservation, et qui est maintenant directrice d'une compagnie aérienne européenne.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)