Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du luxe

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, Commerce - Immobilier, Hôtellerie – Restauration - Tourisme, Industries, Métiers
Septembre 2013
Voir le dossier complet

Les métiers de la vente, du marketing et du management du luxe

L'industrie française du luxe occupe une place de 1er plan dans l'économie mondiale. Les marques s'y livrent une compétition féroce : elles doivent être reconnues, innover, conquérir de nouveaux marchés. Les jeunes diplômés en management doivent maîtriser les applications spécifiques du marketing à la conception, la communication et la distribution internationales des produits de luxe.

Responsable marketing

Le responsable marketing est chargé de définir les grandes lignes de la stratégie commerciale d'une entreprise ou d'un de ses services. Il réalise des analyses marketing très poussées, en recueillant des informations sur le marché et la concurrence et en tenant compte des besoins et des attentes du client.

Ce métier demande une bonne résistance au stress. Très proche des dirigeants, le responsable marketing joue un rôle primordial pour la bonne santé de l'entreprise : ses résultats doivent toujours être plus performants ! Le sens de l'observation et une bonne culture générale sont indispensables.

L’accès au métier de responsable marketing est réservé aux diplômés bac+5 qui maîtrisent la langue anglaise, condition indispensable pour effectuer des recherches sur la concurrence étrangère.

La grande majorité des écoles de commerce proposent une spécialisation en marketing, le plus souvent en fin de cursus. Vous avez le choix parmi de nombreux écoles : Audencia, EM Lyon business school, ESCP Europe, HEC, ESC Toulouse, ESC Grenoble, etc. Toutes vous proposent des formations en 3 ans (après un bac + 2) et recrutent sur concours, principalement à l’issue des prépas économiques et commerciales. D’autres écoles de commerce sont accessibles directement après le bac (de préférence S ou ES).

A l'université, vous trouvez de nombreux masters dans les domaines du marketing, notamment le master pro spécialité marketing, publicité et communication du CELSA (Paris-Sorbonne) ; mention marketing et vente spécialité marketing-chef de produits (Paris Est Créteil Val de Marne) ; mention management spécialité études de marché et décisions marketing (Panthéon Sorbonne), etc.

Après un bac + 5, vous pouvez compléter votre formation, en 1 an, par un mastère spécialisé tel que le mastère spé marketing et communication de l'ESCP Europe.

Les entreprises de tous les secteurs d'activité recrutent des responsables marketing : communication, publicité, agroalimentaire, assurances et banques, cosmétique et esthétique, etc. Il existe des entreprises spécialisées dans le marketing. Elles recrutent des chargés de projet, des responsables et des directeurs marketing. Le responsable marketing définit des stratégies commerciales et met en place des actions de communication ou commerciales. Après plusieurs années d'expérience, il peut accéder au poste de directeur marketing, responsable d'une équipe dédiée au marketing.

Voir la fiche détaillée.

Chef de produit

Intermédiaire entre la conception, la fabrication et le service commercial d'une entreprise, le chef de produit doit déterminer une stratégie marketing de lancement sur le marché et une démarche publicitaire. Il doit aussi suivre la fabrication et la commercialisation du produit.

Ce métier nécessite du dynamisme, une bonne résistance au stress, le sens de l'organisation, de la créativité et une force de conviction.

Pour devenir chef de produit, vous devez envisager un diplôme de niveau bac + 5.

Les grandes écoles de commerce (HEC, ESCP Europe, ESSEC, EM Lyon business school, etc.) vous proposent des spécialisations en marketing. Ces écoles recrutent sur concours principalement à l’issue des prépas économiques et commerciales, et offrent des formations en 3 ans après un bac + 2.

A l’université, après une licence en économie et gestion (bac + 3), vous trouvez de nombreux masters (bac + 5) en marketing. On peut citer : le master pro spécialité marketing, publicité et communication du CELSA (Paris-Sorbonne) ; mention marketing et vente spécialité marketing chef de produits (Paris Est Créteil Val de Marne) ; mention management spécialité marketing (Panthéon Sorbonne), etc.

Après un bac + 5, il vous est possible de préparer un mastère spécialisé en marketing dans une grande école de commerce (mastère spé marketing et communication proposé à l'ESCP Europe).

Toutes les industries produisant des biens de consommation embauchent des chefs de produit pour leur service marketing : cosmétique, agroalimentaire, habillement, mobilier et décoration, etc. Les chefs de produits peuvent aussi travailler pour la centrale d'achat d'une chaîne d'hypermarchés ou pour un grand magasin. Leur métier s'apparente alors à celui des acheteurs, puisqu'ils ne créent pas de nouveaux produits, mais choisissent, chez les fabricants, ceux qui seront proposés dans les magasins. Les débuts dans le métier se font en général en tant qu'assistant chef de produit (réalisation d'études et suivi de ses dossiers).

Après quelques années de pratique, il est possible d'accéder au poste de chef de produit, puis de chef de groupe de produits. Enfin un chef de produit très expérimenté peut prendre en charge la direction du service marketing d'une société.

Voir la fiche détaillée.

Chef de marque

Le chef de marque, ou brand manager, pilote intégralement une marque de produits et construit l'image de la marque sur le long terme. Il a une mission la valorisation financière et le développement stratégique de la marque employeur dans tous ses aspects : produits, cohérence de la gamme, packaging, communication, distribution.
Ce professionnel veille à ce que les différents produits correspondent bien aux valeurs, personnalité et identité de la marque dont il gère les différents cycles de vie des produits et lancement des nouveaux. Une veille concurrentielle est également menée afin de sentir les tendances du marché. Il s'agit de  rassembler les informations liées aux produits (performances commerciales, attitudes consommateurs...) pour définir des améliorations possibles et de participer au plan de communication pour le distributeur.

Dans sa prise de décision, le chef de marque s'appuie sur des études de marché qualitatives et quantitatives (tests consommateurs, analyse des panels consommateurs, études qualitatives sur les identifiants attachés à la marque). Il encadre une équipe d'assistants et de chargés d'études, dont le nombre diffère en fonction de l'importance de la marque gérée.

Rattaché au responsable marketing, ce cadre travaille en interne avec l'ensemble du service marketing (service relations presse, chefs de produit, service communication, service relation client). Son activité est tout aussi importante à l'extérieur : agences de communication, de design, et de packaging, instituts d'études, éditeurs et journalistes.


Ce métier demande une forte implication et de savoir travailler en équipe. Il demande de la curiosité, de la créativité et le sens de l'innovation. Cette ouverture d'esprit, est indispensable pour anticiper, saisir les tendances, cerner les évolutions ou lancer de nouveaux produits. Il exige de bonnes capacités relationnelles et une force de conviction pour fédérer son équipe et avancer avec les différents intervenants du projet. Enfin, il faut aussi être rigoureux et bon gestionnaire, faire preuve d'analyse et de synthèse, notamment dans le cadre des études de marché.

Pour accéder au métier de chef de marque, vous devez impérativement maîtriser l'anglais, les techniques d'études marketing dans la grande consommation (panels, plans médias, circuits d'achat d'espaces) et les processus de développement et de lancement d'un produit (création de design, logistique, promotion, distribution).

Il faut également que vous prépariez (de préférence) un diplôme d'école de commerce ou un master professionnel (bac + 5). Les grands groupes privilégient le plus souvent les diplômés des grandes écoles de commerce et de management (HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon business school, etc.).

Toutes les entreprises des biens et des services ont besoin de responsables de marque de produits. Ce poste rarement accessible aux débutants demande une expérience préalable en tant que chef de produit. Après plusieurs années, il permet d'évoluer vers la direction marketing.

Marchandiseur / Marchandiseuse

Pour le compte de fabricants, de centrales d'achat ou d'hypermarchés, le marchandiseur détermine la façon dont un produit sera disposé dans un rayon afin de le rendre visible et attirant pour la clientèle. De plus, il aide à modifier la stratégie publicitaire. Les enjeux financiers des ventes de produits en grandes surfaces sont énormes et le marchandiseur ne travaille pas au hasard.

Ce métier exige une grande disponibilité avec des horaires parfois très tôt le matin (5 h) et tard le soir, en dehors hors des horaires d'ouverture des magasins. Amené à réaliser des études de marché, le marchandiseur est méthodique et rigoureux dans son recueil d'informations, ses calculs et ses prévisions. Sur le terrain, il est suffisamment créatif pour mettre en avant ses produits avec goût et réflexion afin d'attirer ses clients.

S'il n'existe pas de diplôme spécifique menant au métier de marchandiseur, la plupart des professionnels en exercice ont suivi une formation (de niveau bac + 2 ou + 3 à bac + 5) dans le domaine du commerce ou du marketing.

Le BTS management des unités commerciales (MUC) et le DUT techniques de commercialisation vous demandent 2 années d'études après le bac. L'admission se fait sur dossier.

Ces diplômes peuvent être complétés en 1 an par une licence professionnelle en marketing, commerce et distribution (bac + 3). On peut citer la licence pro spécialité management et marketing des réseaux de distribution en produits alimentaires (CFA vente et commerce AFIPE - Poissy), licence pro spécialité marketing et commerce sur internet : les métiers du E-Business (Evry Val d’Essonne), etc.

A bac + 5, l'université vous propose des masters professionnels orientés marketing et pratique commerciale, tels que le master pro mention commerce-marketing spécialité distribution-vente (CNAM), master mention marketing et vente spécialité management des réseaux commerciaux (Paris Est Créteil Val de Marne), etc.

Une autre voie envisageable est celle des grandes écoles de commerce (HEC, ESCP Europe, EM Lyon business school, Audencia, etc.) avec leurs spécialisations en marketing et techniques de commercialisation. Pour obtenir un de ces diplômes, vous devez prévoir également 5 années d'études après le bac (en passant ou non par des classes préparatoires).

Tous les produits disponibles dans les rayons des distributeurs étant soumis à rude concurrence, les fabricants recrutent donc de plus en plus de marchandiseurs pour donner le maximum de chances à leurs produits d'être vus et achetés. Les supermarchés et hypermarchés ou encore les grands magasins embauchent également des marchandiseurs afin d'organiser la mise en rayon du magasin et d'optimiser le volume global du chiffre d'affaires.

Voir la fiche détaillée.

Vendeur en prêt-à-porter et accessoires de luxe / Vendeuse en prêt-à-porter et accessoires de luxe

Le vendeur en prêt-à-porter et accessoires de luxe propose des produits prestigieux à une clientèle aisée, souvent internationale et au fort pouvoir d'achat. Il accueille les clients, les conseille et les aide à faire leur choix. Il enregistre les paiements et gère les détaxes. Enfin le vendeur s'assure au quotidien que tout est en place pour accueillir la clientèle.

Capable d'anticiper les besoins des clients, de mémoriser leurs habitudes, autant d'informations utiles pour le responsable du point de vente (mise à jour du fichier clientèle), ce professionnel de la vente participe à la vie de la boutique et peut-être intéressé à son chiffre d'affaires.

Ce métier exige une excellente élocution et une présentation soignée, sobre et élégante. Il s'adresse à des personnes avant tout dynamiques et motivées.

Afin de pouvoir l’exercer, vous devez avoir une bonne culture générale et au moins maîtriser l'anglais. La connaissance d'autres langues telles que le russe, l'arabe, le chinois ou le japonais est vivement appréciée.

Côté formation, un bac + 2 minimum dans le domaine du commerce est un plus. On peut citer le BTS négociation et relation client, DUT techniques de commercialisation, etc.

Les maisons de couture, les boutiques de prêt-à-porter et d'accessoires de luxe recherchent régulièrement ce type de profil pour renforcer leur force de vente.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante