Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du dessin

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, BTP - Architecture, Information - Communication
Octobre 2013
Voir le dossier complet

Les métiers du dessin dans les métiers d'art

Dans la pratique de leur art, les artisans des métiers d'art s'appuient sur les techniques du dessin pour créer un motif décoratif ou une esquisse qui leur servira de modèles. Les plus experts d'entre eux pourront se tourner vers la restauration d'oeuvres anciennes>.

Ebéniste

Le mobilier que l'ébéniste fabrique est aussi décoratif qu'utilitaire. Il crée des modèles à la demande de ses clients, reproduit des meubles anciens à partir de modèles existants ou encore restaure des pièces abîmées par le temps. Cet artisan d'art dessine, prépare les éléments d'exécution, coordonne les métiers connexes : sculpture, tournage, marqueterie, bronze, marbre, serrurerie, vernis.

Dextérité, patience et minutie sont attendues des futurs ébénistes. Il faut aussi connaître toutes les essences de bois et maîtriser les différents gestes techniques.

Après une classe de 3e, vous pouvez préparer en 2 ans le CAP ébéniste, notamment en apprentissage.

En 3 ans après la classe de 3e ou 2 ans après le CAP, vous pouvez obtenir le bac pro artisanat et métiers d'art option ébéniste. De même, le BMA ébéniste et le BTM ébéniste, peuvent vous être accessibles en 2 ans après le CAP (hors Ile-de-France pour le second).

Après un bac techno STD2A, il  est possible de préparer en 2 ans un DMA arts de l'habitat option décors et mobilier, spécialité ébénisterie.

A bac + 2, les centres de formation des Chambres de métiers et de l’artisanat vous proposent également  le BTMS ébéniste (hors Ile-de-France).

90 % des embauches de jeunes diplômés s'effectuent dans les entreprises artisanales. Les activités de ces petites structures sont diversifiées : production de séries limitées, création de pièces uniques et restauration de meubles anciens.

Les entreprises fabriquant du mobilier en série pour la grande distribution constituent une autre voie de recrutement, mais pour un personnel de qualification supérieure au CAP.

Voir la fiche détaillée.

Potier-céramiste / Potière-céramiste

technicien_ceramiste_383x209.jpg

Plats, vases et carrelages sont quelques-uns des objets usuels ou décoratifs en terre cuite que le potier-céramiste fabrique et peut commercialiser. Travvaillant avec ses mains, cet artisan d'art donne forme à l'objet qu'il souhaite réaliser, que ce soit une assiette, un pot ou un cadre de miroir. Il utilise principalement l'argile qu'il façonne sur un tour. L'objet est ensuite cuit dans un four, à très haute température, avant d'être peint ou verni.

Le potier-céramiste doit faire preuve d'un grand sens artistique, que ce soit pour modeler l'objet ou pour le décorer. Son métier à la fois manuel et technique exige une grande habilité et de la minutie. Ses gestes doivent être sûrs, rapides et précis. La décoration des céramiques demande du temps, de l'application et de la patience. La céramique, c'est aussi l'art du détail !

Le CAP tournage en céramique (hors Ile-de-France) et le CAP décoration céramique sont les 2 diplômes de référence dans la profession de potier-céramiste.

Le BT dessinateur en arts appliqués spécialité céramique et le BMA céramique vous donnent un niveau bac.

Au niveau bac + 2, le BTS concepteur en art et industrie céramique, le DMA arts textiles et céramiques option céramique artisanale sont recommandés pour vous installer à votre compte.

Hors Ile-de France, les écoles d’art proposent également des formations de céramistes : à différents niveaux de formation : au niveau bac + 3, le DNAP design option arts et design du feu est proposé  à l’ENSA de Limoges et le DNAT design de produit céramique à l’ESAC de Tarbes.

Au niveau bac + 5, vous pouvez préparer le diplôme supérieur d’arts décoratifs option objet et communication visuelle à l’ESAD de Strasbourg, le diplôme universitaire des métiers d’art option céramique à l’école supérieure des métiers d’art  d’Arras ainsi que le DNSEP art céramique à l’ESAC de Tarbes et le DNSEP design option arts et design du feu  à l’ENSA de Limoges.

La majorité des potiers-céramistes travaillent dans les ateliers des entreprises artisanales. Ils peuvent aussi exercer pour une entreprise industrielle ou s'installer à leur compte. Les entreprises artisanales et industrielles embauchent de jeunes potiers-céramistes. Mais les grosses structures ont de plus en plus recours aux machines. La plupart des potiers-céramistes s'installent à leur compte. L'investissement de départ est quelquefois important : il faut notamment acheter un tour et un four.

Voir la fiche détaillée.

Bijoutier-joaillier / Bijoutière-joaillière

Le bijoutier répare, transforme et crée des bijoux en métaux précieux mais aussi en bois, cuir, dans la bijouterie fantaisiste. En création, il dessine, fabrique et dans certains cas, vend. S'il incruste des pierres précieuses à ses créations, il est alors joaillier. Il détermine la forme du bijou. Il choisit les matériaux et les pierres avant de tracer une ébauche, le plus souvent par ordinateur . Ces éléments lui permettent d'estimer le coût de fabrication du bijou. Lors de la phase d'exécution, il prépare le métal et les pierres, puis trace et façonne les pièces. Celles-ci sont ensuite assemblées, soudées et polies. Le bijoutier-joaillier utilise le laser ou, si ses méthodes sont plus traditionnelles, des limes, des marteaux et un chalumeau.

C'est un véritable métier artistique et de création. Le bijoutier-joaillier laisse libre court à son imagination. Une grande partie du métier consiste à dessiner et à concevoir de nouveaux modèles. Il faut aussi avoir le sens de la composition..Ce métier exige de l'adresse, de la précision et de la concentration pour tailler les pierres précieuses et assembler de très petites pièces.

La formation au métier de bijoutier-joaillier et à ses spécialités vous est accessible après une classe de 3e, en 2 ans. Vous avez le choix parmi les CAP suivants : CAP art et techniques de la bijouterie-joaillerie (3 options, dont certaines à Paris), CAP lapidaire option diamant et option pierres de couleurs (CFA de la bijouterie-joaillerie à Paris), CAP orfèvre (hors Ile-de-France) .
A noter : le CAP art et techniques de la bijouterie-joaillerie remplace, à partir de la rentrée 2009, les CAP art du bijou et du joyau, CAP bijoutier option polissage et CAP sertissage en haute-joaillerie.
Le BP gemmologue et la MC joaillerie se préparent en 1 an après un CAP, mais seule la MC est proposée en Ile-de-France.
Le BMA art du bijou et du joyau s'obtient en 2 ans après un CAP du secteur. Il peut être complété par la MC sertissage-joaillerie (hors Ile-de-France) en 1 an ou un DMA art du bijou et du joyau, en 2 ans.

Les rares ateliers artisanaux emploient 2 à 3 employés. Ils réalisent des pièces uniques ou des petites séries, ainsi que des réparations. Le commerce des produits de luxe , principalement implanté en région Ile-de-France, embauche du personnel qualifié, de l'ouvrier au chef d'atelier. Depuis quelques années, les emplois se multiplient pour les jeunes diplômés dans lesmagasins des centres commerciaux, au c¿ur ou à proximité des grandes villes.

Voir la fiche détaillée.

Restaurateur d'oeuvres d'art / Restauratrice d'œuvres d'art

restaurateur_oeuvres_art_383x209.jpgLe restaurateur d'oeuvres d'art est spécialisé dans la réparation de monuments ou d'objets anciens : bâtiments historiques, sculptures, peintures, tapisseries, horlogerie, bijouterie, céramiques, vitraux, mobilier, photographies, gravures, estampes, dessins, aquarelles, cartes, affiches...) . Il les répare ou restitue leur aspect initial en prenant soin de conserver leurs propriétés physiques et historiques. Il analyse les causes des dommages subis par les objets et fait le bilan des réparations à effectuer. Il programme la durée des travaux nécessaires pour rendre aux oeuvres leur état original. Il nettoie les objets, gratte leur superficie, reconstitue des parties manquantes grâce à des techniques anciennes que le restaurateur a pu étudier et se réapproprier. Il recrée des parties entières d'objets abîmés ou de documents graphiques .

Ce métier exige d'être soigneux et vigilant pour ne pas détériorer davantage des pièces rares et fragiles en mauvais état. Les retouches ne doivent pas être visibles. Mieux vaut aussi être résistant pour supporter de longues stations debout. Les solvants utilisés pour les différents nettoyages peuvent, de plus, être incommodants.

Pour accéder à ce métier, une excellente culture en histoire de l'art est nécessaire. Vous devez conserver les propriétés initiales de l'objet. Vous devez vous documenter pour connaître et respecter les caractères d'époque.

Après une classe de 3e, les CAP arts du bois, arts et techniques du verre, décoration en céramique, tapissier tapissière d’ameublement... forment des ouvriers de la restauration en 2 ans. Pour devenir un professionnel de la restauration d’œuvres d’art, une formation de plus haut niveau est toutefois conseillée.

Les bacs pro artisanat et métiers d'art options arts de la pierre, ébéniste, tapisserie d'ameublement, etc. sont accessibles en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP.

Egalement au niveau bac, les BMA verrier décorateur, broderie, céramique, ébéniste, art de la reliure et de la dorure... vous permettent de poursuivre des études en 2 ans après l'un des CAP.

Le BMA vous permet d'accéder à un DMA de niveau bac + 2, par exemple en Ile-de-France, les DMA textiles et céramique option arts textiles ; arts graphiques option reliure-dorure ; art du bijou et du joyau ; décor architectural.

Certaines écoles régionales des beaux-arts dispensent aussi une formation de restaurateur d'œuvres d'art, en 4 ans après un bac.

Une seule école publique forme au métier de restaurateur : l'INP, Institut national du patrimoine, à Saint-Denis. L'admission se fait sur concours, un niveau bac étant demandé. Les études durent 5 ans.

Enfin, l'université délivre quelques diplômes spécifiques : la licence sciences humaines et sociales mention préservation des biens culturels et le master pro conservation restauration des biens culturels (Université Panthéon-Sorbonne).

Les restaurateurs d'oeuvres d'art sont fonctionnaires d'établissements publics comme les musées, par exemple. Ils doivent être titulaires d'un bac + 4 pour se présenter au concours d'entrée. Ils ont le statut de technicien d'art ou de chef de travaux d'art. Les ateliers artisanaux ainsi que certaines entreprises privées de restauration embauchent des ouvriers ainsi que des restaurateurs, titulaires d'un bac + 3 au minimum. Les effectifs sont de 3 à 4 personnes en moyenne. Ces entreprises sont souvent spécialisées dans une technique particulière

Aller à la page précédente
Page :123456789
Aller à la page suivante