Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du dessin

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, BTP - Architecture, Information - Communication
Décembre 2013
Voir le dossier complet

Les métiers du dessin artistique

Les professionnels de la création graphique savent manier l'art du crayon, du pinceau, des formes, de la perspective et des couleurs. Les débouchés, rares, sont réservés aux plus talentueux et aux plus persévérants. Il est possible aussi de se tourner vers l'enseignement.

Repère

Selon le CNAP (centre national des arts plastiques), 80 % des diplômés d'écoles d'art sont insérés professionnellement
, majoritairement dans la sphère artistique. Leur parcours d'insertion connait davantage la pluri-activité (enseignant et artiste indépendant, par exemple). Les diplômés issus de l'option art s'orientent surtout vers l'enseignement et la médiation culturelle, tout en poursuivant une pratique artistique, tandis que ceux en design et en communication se tournent vers les professions liées aux arts visuels et au design, et de plus en plus à la création numérique.

Peintre, sculpteur / Peintre, sculptrice

Le peintre dessine puis peint les oeuvres qu'il imagine ou qui lui sont parfois commandées par des clients. Le sculpteur crée des objets décoratifs, figuratifs ou abstraits. Une fois leurs oeuvres achevées, le peintre et le sculpteur les exposent dans une galerie ou dans un atelier d'artistes pour les vendre. Le peintre utilise des pinceaux, de la peinture à l'huile ou à l'eau, des solvants et des vernis pour réaliser ses peintures. Il dessine sur divers matériaux comme les toiles en lin ou en coton, les murs, le papier ou parfois le sol. Le sculpteur travaille à partir d'esquisses. Il taille la pierre et le bois, travaille le bronze et la résine, modèle l'argile et le plâtre. Ses outils ? Les burins, les gouges, les biseaux et... ses mains !

Tous les deux exercent un métier passion exigeant une grande créativité. Donner vie à une oeuvre, c'est avant tout laisser libre cours à son imagination et à sa sensibilité.

S'il est toujours possible de devenir peintre ou sculpteur par votre unique talent, intégrer une école d'art reste la meilleure option pour exercer.

Ces écoles vous permettent d'acquérir la culture nécessaire et d'avoir à votre disposition des moyens importants. Le plus souvent, les professeurs sont eux-mêmes des artistes.

A l'université, la licence mention arts plastiques (bac + 3) suivie d'un master (bac + 5) dans ce domaine peuvent vous ouvrir les portes d'une carrière artistique et permettent surtout de vous tourner vers l'enseignement.

Le diplôme national d'arts plastiques (DNAP) option art se prépare en 3 ans après le bac à l'Ecole nationale supérieure d'arts de Cergy. A noter : l'Ecole supérieure d'art de Rueil-Malmaison qui délivrait également ce diplôme a cessé ses activités depuis juin 2011.

Le DNSEP, diplôme national supérieur d'expression plastique option art, proposé à Cergy, sanctionne 5 années d'études supérieures.

Par ailleurs, l'Ecole des Beaux-Arts de Versailles vous propose une "formation artistique diplôme d'école". Elle dispense aussi des années préparatoires aux écoles d'art.

Il existe également des écoles supérieures d'art dans les grandes villes de province.

Enfin, l'ENSBA, Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, est une référence en la matière. La formation se déroule en 5 années après le bac. Elle délivre le DNSAP, diplôme national supérieur d'art plastique (bac + 5).

Rares sont les peintres et les sculpteurs qui parviennent à vivre de leur art : il faut se faire un nom dans la profession pour pouvoir exposer donc vendre ses oeuvres. Les jeunes diplômés travaillent quelquefois pour le monde du spectacle. Un peintre ou un sculpteur peut, par exemple, exercer ses talents dans une troupe de théâtre ou créer des décors de cinéma. Les entrepreneurs, les architectes, les collectivités locales font de plus en plus appel à des peintres ou à des sculpteurs pour réaliser des fresques sur des façades d'immeubles, créer la décoration d'appartements ou de restaurants, aménager des espaces urbains, etc.

Voir la fiche détaillée.

Illustrateur / Illustratrice

L'illustrateur doit imaginer sans cesse pour mettre en images une histoire et lui donner une ambiance particulière. Il peut s'agir d'illustrer des livres d'art ou pour enfants, des articles de presse ou des publicités. Il utilise son art pour faire passer des messages. Il met en images un texte, une idée et donne vie à des affiches ou des illustrations de livres. Il dispose de différentes techniques, choisies conjointement par le commanditaire et lui-même : dessin, peinture, aquarelle, photo, gravure ou informatique. Ses outils sont les fusains, les crayons, les craies, les pinceaux, les peintures à l'huile ou à l'eau, l'encre de Chine, mais aussi les logiciels de conception graphique. Pour décrocher de nouveaux contrats, il présente à ses clients potentiels son book, c'est-à-dire les originaux ou copie des créations qu'il a réalisées.

Activité artistique avant tout, l'illustration exige beaucoup d'imagination et d'invention de la part de l'illustrateur. Illustrer des articles de presse demande aussi une bonne culture générale. En concurrence directe avec d'autres indépendants, il faut aussi savoir se distinguer pour imposer son propre style.

Les plus doués en dessin peuvent tenter de se lancer sans aucun diplôme. Mais un bac + 2 dans le domaine des arts plastiques ou arts graphiques constitue un atout.

Après un bac STD2A, 2 diplômes de niveau bac + 2  vous préparent à la profession : le BTS design graphique option communication et médias imprimés (ex BTS communication visuelle) et le DMA arts graphiques option illustration.

Si vous êtes titulaire d'un autre bac, vous devez suivre obligatoirement une année de mise à niveau en arts appliqués (MANAA) pour être accepté dans l'une de ces formations. Attention : les places en MANAA sont rares et sélectives.

Au niveau bac + 4, il existe un diplôme spécialisé dans l’illustration médicale et scientifique : le DSAA design d’illustration scientifique qui se prépare en 2 ans à l’école Estienne à Paris après le BTS ou le DMA.

Enfin, plusieurs diplômes d’écoles vous permettent d’acquérir une solide formation en illustration après le bac : par exemple, le diplôme de concepteur-créateur en arts décoratifs  se prépare en 5 ans à l’Ensad (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs)  et  le DNSEP option communication mention illustration se prépare en 5 ans, uniquement à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Il peut s’obtenir en 2 ans, après un DNAP option communication (également hors Ile-de-France).

Trop nombreux sur le marché, les illustrateurs ont souvent du mal à vivre de leurs dessins. L'édition embauche régulièrement des illustrateurs. Les livres pour enfants sont une vraie source de travail pour les illustrateurs. Les éditeurs d'ouvrages pour adultes, comme les encyclopédies, font également appel à leurs services. La presse, qu'elle soit généraliste ou spécialisée, emploie régulièrement des illustrateurs. Enfin, les agences de publicité ou de communicationpeuvent avoir recours aux illustrateurs le temps d'une campagne ou d'un événement.

Voir la fiche détaillée.

Dessinateur de presse / Dessinatrice de presse

A la fois journaliste et dessinateur, le dessinateur de presse croque avec humour les personnalités, notamment politiques. Il puise son inspiration dans tous les thèmes d'actualité : les élections, la justice, les affaires, les sujets de société, les scandales et les polémiques, etc. Il sait faire ressortir le grotesque et le ridicule des situations et des événements. Libre-penseur, il porte un regard à la fois personnel, pédagogique et critique sur l'actualité.

Cet artiste est avant tout doté d'un excellent coup de crayon et d'un sens aigu de l'observation de ses semblables ! Il possède un grand sens de l'humour et de la caricature Son esprit de synthèse lui apporte une rapidité d'exécution. Enfin ce professionnel de l'information fait preuve de curiosité et d'un goût certain pour l'actualité

Pour accéder à ce métier, il n'existe pas de parcours de formation défini. Il vous est cependant conseillé de suivre une formation artistique(écoles des Beaux-arts nationales ou régionales, école des Arts décoratifs...) qui vous permettra d'acquérir les bases indispensables et vous donnera une crédibilité.
Difficile de se faire une place dans le club très fermé des caricaturistes. Moins d'une centaine de dessinateurs de presse sont employés par la presse française (les grands journaux satiriques et quotidiens nationaux ou régionaux). Pour réussir, le dessinateur de presse doit s'appuyer sur son professionnalisme et un carnet d'adresses fourni. S'il est reconnu reporter-dessinateur par la Commission de la carte de presse, il acquiert le statut de journaliste. Il peut être salarié ou travailler en free-lance et à la commande pour plusieurs journaux. Enfin il n'est pas rare qu'il élargisse ses à l'illustration, à la bande dessinée ou à l'infographie.

Enseignant d'art / Enseignante d'art

Dès l'école élémentaire dans certaines grandes villes, l'enseignant d'art est chargé de sensibiliser ses élèves aux créations artistiques classiques et contemporaines.

Dans les collèges et lycées, encadrant des classes de la 6e à la terminale, le professeur d'arts plastiques alterne cours théoriques d'histoire de l'art et initiation à la pratique des techniques artistiques : dessin, peinture, sculpture, modelage, photographie, vidéo, image de synthèse. Pour les lycéens spécialisés en arts appliqués et les étudiants des écoles d'art, l'enseignement des techniques est intensifié, l'objectif étant de mener ces jeunes à des formations professionnelles couronnées de diplômes nationaux.

S'il est important d'être créatif et d'aimer l'art pour l'enseigner cette discipline, cela ne suffit pas : la connaissance des différents courants artistiques est également indispensable pour permettre des comparaisons, faciliter l'analyse des œuvres et la constitution d'une culture artistique chez les jeunes.

L'enseignant d'art doit, bien entendu, maîtriser de nombreuses techniques artistiques et les transmettre à ses élèves en s'appuyant sur ses ressources pédagogiques.

L'inscription aux concours de l'enseignement en collèges et lycées (CAPES, CAPET, CAPLP) est possible à partir de la première année de master (M1 master MEEF mention "second degré"). L'agrégation en arts plastiques ou arts appliqués nécessite d'être titulaire d'un bac +5. Pour la session 2014 du Capes externe en arts plastiques, 210 postes sont à pourvoir.

Pour enseigner dans les établissements privés sous contrat, le CAFEP est obligatoire. Les conditions d'admissions sont similaires à celles du CAPES.

Les professeurs des écoles d'art territoriales spécialisés en arts plastiques sont, eux aussi, recrutés par concours  ''professeur territorial d'enseignement artistique''. Des assistants spécialisés en art plastique sont recrutés par les écoles d'art municipales ou gérées par des associations. Ils deviennent assistants territoriaux s'ils réussissent le concours Assistant territorial d'enseignement artistique

Les professeurs des écoles nationales d'art sont recrutés via le concours ''Professeur des écoles nationales d'art'' par le ministère de la Culture.

Les professeurs certifiés et agrégés enseignent dans les établissements dépendant du ministère de l'Education nationale ou les établissements privés sous contrat. En 2013, 215 postes de professeurs d'arts plastiques certifiés et 50 postes de professeurs d'arts plastiques et d'arts appliqués agrégés ont été proposés.

Les écoles d'art nationales, régionales ou territoriales recrutent des enseignants d'art à vocation plus technique. C'est aussi le cas des CFA d'arts graphiques ou d'artisanat d'art ainsi que des écoles d'art privées (sans contrat avec l'Etat).

Voir la fiche détaillée.

Graphiste

Une entreprise fait appel à un graphiste pour créer des logos, du papier à en-tête, es cartes de visite, mais aussi pour habiller un site Internet, un cédérom, un jeu vidéo...

Le graphiste est ainsi chargé de donner, en images, une identité à un produit ou à une marque. Il rencontre le client avec toute l'équipe artistique : des plaquettes commerciales aux couvertures de livres en passant par les emballages de pots de yaourts¿ les demandes sont très variées ! Puis, il donne forme à ses idées en les dessinant sur papier ou sur ordinateur à l'aide de logiciels spécifiques. Il manie aussi bien le crayon que la souris, s'installe tour à tour derrière sa table à dessin et devant son ordinateur. Il met en place sur son dessin les textes écrits par le concepteur-rédacteur avant de faire valider le tout par le directeur artistique.

Créatif avant tout, ce professionnel fait preuve d'une grande faculté d'imagination. Curieux, il s'intéresse à toutes les formes de culture et de création. Il est capable de se réapproprier idées et tendances sans les copier. Souple, il retravaille ces créations jusqu'à ce qu'elles soient acceptées par le client ou le directeur artistique.

Pour accéder à ce métier, vous devez maîtriser des outils techniques. A bac + 2, vous pouvez envisager l'un des diplômes suivants proposant une spécialisation dans le graphisme : le BTS communication visuelle (option graphisme, édition, publicité ou option multimédia), le BTS expression visuelle, option espaces de communication, le DMA arts graphiques option illustration ou typographie. Pour accéder à ces formations, la sélection s'effectue sur dossier après le nouveau bac techno STD2A (« sciences et technologies du design et des arts appliqués) qui remplace le bac STI arts appliqués, un brevet des métiers d'arts (BMA) ou brevet de technicien (BT). Avec un bac d'une autre série, il vous est nécessaire de suivre uneannée de mise à niveau (MANAA) , également très sélective.


Après ces BTS ou DMA, une poursuite d'études, dans les écoles supérieures d'arts appliqués notamment Estienne et Olivier de Serres (ESAA) , vous mène aux DSAA arts et technique de la communication option création typographique, DSAA art et technique de la communication, DSAA créateur concepteur option communication visuelle (bac + 4).


Les écoles nationales supérieures d'art (ENSBA ou Beaux-Arts, ENSAD...) délivrent leurs propres diplômes de niveau bac + 5
. La référence dans le domaine des arts appliqués est l'ENSAD (Arts Déco) qui vous permet de vous spécialiser dans le design graphique et le multimédia.
Les écoles des beaux-arts (une cinquantaine en France) proposent un cycle court (bac + 3) menant au DNAT et un cycle long (bac + 5) débouchant sur le DNSEP option communication graphique.
Parmi les nombreuses écoles privées, on peut citer l'ESAG et les Gobelins - l'Ecole de l'image CCIP.
A l'université, il existe des licences professionnelles (bac + 3) axées sur la communication visuelle. Par ailleurs, les licences (bac + 3) et masters (bac + 5) arts plastiques offrent un enseignement théorique mais peu de technique.

Les agences de communication et de design graphique, l'édition et la presse constituent les premiers viviers d'emploi pour les jeunes graphistes. Le plus souvent, les jeunes diplômés débutent comme free-lances, avec toutes les incertitudes que ce statut implique. Les services communication des grosses entreprises ou certaines collectivités locales recrutent également des graphistes diplômés.

Voir la fiche détaillée.

Directeur artistique / Directrice artistique

Le directeur artistique, également appelé DA, traduit en images le ou les messages que son client veut faire passer dans le cadre d'une campagne publicitaire. Son objectif : que l'image soit suffisamment forte et séduisante pour qu'un maximum de personnes l'associent systématiquement à la marque évoquée.

Sous la responsabilité du directeur de création, il travaille en étroite collaboration avec le concepteur-rédacteur qui écrit le message ou le slogan de lancement d'un produit. 

 

Aucune formation spécifique n'existe pour devenir directeur artistique. La qualité du « book », le dossier qui rassemble et présente les créations, prime le plus souvent sur les diplômes. Néanmoins, un bon niveau de culture générale et une formation en arts graphiques sont recommandés.

Les diplômes BTS design graphique option communication et médias imprimés ou communication et médias numériques (anciennement BTS communication visuelle) ; DMA arts graphiques ; DNAT design graphique et DNAP option communication vous permettent d'accéder à des fonctions créatives dans une agence.
Le BTS se prépare en 2 ans, le DNAT et le DNAP (hors Ile-de-France) en 2 ou 3 ans après le bac.

Pour un accès direct en BTS ou DMA, le bac techno STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) est exigé. A défaut, vous devez passer par une année de mise à niveau (MANAA) très sélective.

Le BTS design graphique conduit en 2 ans au DSAA design (Ecole Olivier de Serres et Ecole Estienne), qui donne un niveau bac + 4.

Titulaire du DNAP, vous pouvez préparer en 2 ans un DNSEP option communication, diplôme (bac + 5) recommandé pour entrer dans les grandes agences de publicité.

Un des établissements les plus cotées est l'ENSAD (Ecole nationale des arts décoratifs), appelée aussi Arts Déco. Son diplôme (bac + 5) constitue un bon passeport vous permettant un accès direct à un poste de directeur artistique junior.

Parmi les formations privées, il existe celles de l'Ecole de l'image Gobelins CCIP et de l'ESAG Penninghen. Cette dernière délivre le diplôme de concepteur graphique.

A l'université, vous pouvez opter pour la licence professionnelle activités culturelles et artistiques spécialité design : communication, projet, proposée uniquement à Bordeaux (bac + 3).
Enfin, après une licence mention arts plastiques, vous pouvez envisager un master professionnel (bac + 5), par exemple mention arts et technologies de l'image virtuelle (Paris 8).

Le directeur artistique travaille dans une agence de publicité ou de communication. Mais il se déplace fréquemment pour rencontrer ses clients, effectuer des séances de photos ou superviser les tournages de films publicitaires.

Les créatifs, et parmi eux les directeurs artistiques, représentent 20 % des effectifs des plus prestigieuses agences de communication ou de publicité. Elles recherchent régulièrement des assistants et des DA juniors. Quelques grandes entreprises, comme des constructeurs automobiles ou des entreprises de fabrication d'emballages, recrutent leurs propres directeurs artistiques, mais elles sont rares.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :123456789
Aller à la page suivante