Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du développement durable

Domaines : Agriculture -Agroalimentaire, BTP - Architecture, Environnement - Aménagement - Propreté
Avril 2012
Voir le dossier complet

Les métiers du commerce équitable et de l'écotourisme

Le commerce équitable contribue au développement durable en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs des pays pauvres et en leur en offrant des conditions commerciales plus justes. De même, l'écotourisme est un vecteur essentiel du développement durable.

Développeur rural / Développeuse rurale

Le développeur rural conseille, accompagne et forme les acteurs locaux (producteurs, chefs d'entreprise, autorités, etc.) dans différents programmes agricoles : valorisation des ressources naturelles, créations de réseaux d'irrigation, développement de nouvelles cultures en lien avec les besoins des populations.

Il peut intervenir pour relancer l'économie après une catastrophe (à la suite d'un tsunami, par exemple) ou pour mener une région vers l'autosuffisance alimentaire.

Homme de terrain, le développeur local témoigne d'une grande ouverture vis-à-vis des populations auprès desquelles il intervient. La compréhension et la prise en compte de leur culture et de leurs coutumes est indispensable.

Des postes d'animateur rural peuvent être accessibles avec un bac + 2.

A bac + 2, vous pouvez préparer un BTSA développement de l'agriculture des régions chaudes (hors Ile-de-France) ou un DUT génie biologique, option agronomie.

Les titulaires d'un bac + 2 dans les secteurs du social, de la santé, du développement rural, de l'économie, de l'environnement, de la gestion peuvent suivre une formation de coordonnateur de programme de développement à L'IFAID, Institut de formation et d'appui aux initiatives de développement, à Bordeaux (33). Le cursus dure 2 ans, il est accessible sur concours.

Pour les postes de développeur rural proprement dit, les ONG recrutent surtout des ingénieurs agricoles et des agronomes diplômés d'écoles spécialisées (AgroParisTech, etc.).

A l'université, plusieurs masters professionnels sont tournés vers le développement rural, tel le master développement agricole durable de l'Université Paris Sud.

Les ingénieurs du BTP et les urbanistes peuvent, quant à eux, participer à des actions de développement urbain.

Chef de produit en commerce équitable

Le chef de produit en commerce équitable assure le suivi de la vente de produits artisanaux, textiles, alimentaires ou cosmétiques dans le respect des principes d'équité et de transparence du commerce équitable.

Il veille à assurer une juste rémunération du travail des producteurs et des artisans les plus défavorisés, afin de leur permettre de satisfaire leurs besoins élémentaires (santé, éducation, logement, protection sociale). Il leur garantit aussi le respect des droits fondamentaux (refus de l'esclavage et de l'exploitation des enfants). Il instaure des relations durables entre les partenaires économiques et favorise la préservation de l'environnement.

Ce métier nécessite le sens des responsabilités et de la négociation.

Pour accéder à ce métier, vous devez témoigner d'un engagement associatif et bénévole et d'une ouverture multiculturelle.

La maîtrise de la langue anglaise et un diplôme de grande école de commerce ou un master professionnel dans le domaine du développement durable (bac + 5) sont, par ailleurs, indispensables.

HEC propose notamment un master 2 management du développement durable intégrant des cours sur le commerce équitable.

De son côté, l'ESSEC a mis en place une chaire entrepreneuriat social.

 

Si le commerce équitable est un secteur en pleine croissance, il offre encore peu de débouchés. En France, on dénombre une quarantaine d'entreprises (500 salariés au total) dans ce domaine.

Les grosses structures, telles Max Havelaar ou Artisans du Monde, ne comptent que quelques dizaines de salariés.

Le commerce équitable ayant par ailleurs intégré les circuits classiques de distribution, quelques postes de chef de produit sont proposés dans la grande distribution et le commerce spécialisé.

Un poste au sein du département "développement durable" ou "achats" d'une entreprise permet aussi de se rapprocher du commerce équitable.

Enfin, il est possible de créer son emploi en développant son propre projet.

Animateur en écotourisme / animatrice en écotourisme

L'animateur en écotourisme exerce ses fonctions dans un nouveau secteur touristique de proximité plus respectueux des hommes, de l'environnement et au service de la solidarité internationale.

Il collabore à une forme de voyage responsable en milieu naturel. Il s'adresse de façon pédagogique à un petit groupe de touristes pour leur faire découvrir la nature et le patrimoine culturel local. Il contribue ainsi à la protection de l'environnement et à l'amélioration des conditions de vie des populations locales (création d'emplois, valorisation du patrimoine culturel).

Bon à savoir

Selon la définition de l'organisation mondiale du tourisme (OMT), le développement touristique durable satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d'accueil tout en protégeant et en améliorant les perspectives pour l'avenir.


Ce métier requiert le sens de l'engagement et de la pédagogie, un intérêt pour la nature et les autres cultures.

Pour accéder à ce métier, vous devez avoir déjà fait vos preuves dans le tourisme traditionnel.

Une expérience dans une association de protection de la nature ou au sein d'une ONG (organisation non gouvernementale) de développement durable sont également très appréciées.

Les formations spécifiques sont encore très rares, on peut néanmoins citer les licences professionnelles suivantes : licence pro coordinateur de l'action touristique locale et du développement durable des territoires (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), licence pro concepteur accompagnateur en écotourisme (Angers).

Face à l'engouement des français pour le tourisme vert, les prestataires touristiques s'engagent sur la voie du développement durable.

Les producteurs en tourisme d'aventure et écotourisme, les centres de plein air, les compagnies d'excursion, les parcs naturels régionaux, les parcs nationaux recrutent ce type de profil.

Aller à la page précédente
Page :123456789