Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Céline Graux

Adjointe au secrétaire général de la DIP ICAP plasturgie, Paris (75)
Date de l'interview : 01/04/2009

Il est indispensable que les jeunes soient bien informés sur les métiers de la plasturgie et leurs nombreux débouchés.

Adjointe au secrétaire général de la délégation interrégionale plasturgie Ile-de- France, Champagne-Ardenne et Picardie (DIP ICAP), Céline Graux nous présente les actions à destination des jeunes.

Quelles sont les actions mises en place ?

Nous proposons une plateforme mobile de formation et de démonstration de l'industrie de la plasturgie. Celle-ci est implantée une journée dans les collèges, les lycées et les forums d'orientation. Nous intervenons également pendant 1 h dans des classes de 4e et de 3e pour parler des métiers de la plasturgie. Nous distribuons aux élèves de la documentation sur les parcours et formations de la plasturgie et nous leur présentons des vidéos sur les métiers. Enfin nous intervenons dans de nombreux forums (par exemple :Top Métier 92).

Quels sont les besoins en formation de secteur de la plasturgie ?

La plasturgie recherche avant tout des diplômés de sa spécialité : des bacs professionnels plasturgie, des BTS Europlastic et des ingénieurs en plasturgie. En 2008, la plasturgie a ainsi intégré 700 jeunes diplômés bac + 2/+ 3 et 500 bac + 5. En 2009, les entreprises privilégieront des recrutements de CAP ou BEP (31 % des besoins de recrutement) et des BTS ou autres bacs + 2 (25 % des besoins de recrutement). On peut se former en plasturgie, au sein de l'Education nationale, du CAP jusqu'à une école d'ingénieur. L'alternance est développée à tous les niveaux.

Quels sont les diplômes en plasturgie accessibles aux collégiens ?

Au sortir du collège, il est possible de préparer en 2 ans un CAP plasturgie (au programme : techniques de fabrication des produits en matières plastiques) ou un CAP composites et plastiques chaudronnés (bases fondamentales dans le domaine des composites et de la chaudronnerie plastique, techniques de fabrication).
Avec la mise en place du bac pro en 3 ans, le BEP métiers de la plasturgie disparaît. Le bac pro plasturgie (techniques de production, démarche qualité) est adapté à ceux qui veulent faire des études courtes et approfondies, avoir une expérience dans l'entreprise débouchant sur un emploi. Tous ces diplômes mettent l'accent sur les questions de sécurité, d'hygiène et d'environnement.

Et quels sont les diplômes supérieurs ?

A bac + 2, le nouveau BTS EUROPLASTIC (production, innovation en plasturgie, animation d'équipe) ouvre directement sur des emplois très évolutifs dans les entreprises de la plasturgie. Il peut être complété en 1 an par une licence professionnelle, mise en place pour former des cadres techniques servant d'interface entre les différents métiers de la plasturgie. A bac + 5, un diplôme d'école d'ingénieur spécialisé permet de s'orienter vers la recherche et le développement et l'industrialisation. Les bases de la physico-chimie, la rhéologie (ndlr : étude de la déformation et de l'écoulement de la matière sous l'effet d'une contrainte appliquée), la maîtrise des principaux procédés de transformation de la plasturgie, la technologie des machines et des outillages périphériques, la gestion, l'environnement, le management des hommes, l'ouverture aux évolutions internationales, les langues vivantes. Enfin le travail en entreprise pendant les périodes de stage permet de mettre en œuvre de véritables projets industriels.

Quels sont les métiers qui recrutent ?

La plasturgie est un secteur porteur. Une grande partie des offres d'emploi dans la plasturgie concernent des postes de monteurs-régleurs et de techniciens.
De leur côté, les offres d'emploi concernant les cadres ont nettement progressé. Les cadres techniques sont les plus recherchés : principalement dans la production, le contrôle qualité, les études, la recherche et le développement, les méthodes-ordonnancement-planification. En 2009, les principales fonctions recherchées seront en production (77 % des besoins), en administratif / commercial/ marketing (42 % des besoins) et en maintenance / méthodes / outillage (27 % des besoins).

Avez-vous des conseils à donner aux jeunes ?

Il est indispensable que les jeunes soient bien informés sur les métiers de la plasturgie et leurs nombreux débouchés, afin de leur permettre de dépasser leur méconnaissance du monde de l'industrie. Ils doivent savoir que la plasturgie est ouverte aux femmes. Aujourd'hui, malgré la crise les entreprises en plasturgie recrutent énormément de personnel. Le secteur est, par exemple, en manque de monteurs-régleurs. Enfin il est important de miser sur une qualification suffisante pour progresser dans sa carrière.

Propos recueillis par Annie Poullalié