Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de l'horticulture et du paysage

Domaines : Agriculture -Agroalimentaire, Environnement - Aménagement - Propreté
Octobre 2012
Voir le dossier complet

Les métiers de l'horticulture

Multiples, les spécialités du métier d'horticulteur vont de la production à la vente en passant par l'aménagement des espaces verts et la recherche.

Horticulteur / Horticultrice

L'horticulteur producteur prépare la terre et les semis. Il fertilise le sol à l'aide d'engrais. Les plantes, les fleurs ou les arbres sont entretenus avec soin : suppression des bourgeons superflus, arrosage, rempotage, greffes. La récolte s'effectue avec divers outils comme les binettes, sécateurs, râteaux ou pelles.

Le métier d'horticulteur permet de rester au contact de la terre... mais dans des positions et des conditions de travail parfois éprouvantes : l'horticulteur doit être robuste et résistant physiquement ! Il doit aussi se montrer très observateur car la moindre inattention peut lui coûter des semaines de travail et des milliers de plants ! Enfin, il faut être en permanence vigilant quand on manipule des outils de coupe.

La culture des végétaux exige des années d'expérience, en techniques horticoles mais aussi en techniques commerciales : calcul du prix de revient des cultures, suivi des marchés, circuits de distribution et de vente... Elle demande aussi, de plus en plus, des compétences en informatique.

Le CAPA productions horticoles (3 spécialités) se prépare en 2 ans après une classe de 3e en apprentissage dans un CFA ou en lycée professionnel agricole. Il vous permet d'être recruté comme ouvrier qualifié.

Le bac pro productions horticoles (3 spécialités) se prépare en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur. Toujours au niveau bac, le BPA travaux des productions horticoles (hors Ile-de-France) vous garantit, comme le bac pro, une bonne insertion.

A bac +2, le BTSA production horticole et le BTSA technico-commercial spécialité végétaux d'ornement faciliteront votre accès à des fonctions à responsabilité.

Avec un BTSA en poche, vous avez également la possibilité d'intégrer une école supérieure d'horticulture directement en 3e année.

Le secteur de l'aménagement du paysage offre de nombreux emplois aux horticulteurs qui créent des jardins et des espaces verts (40 % des horticulteurs).
Cette filière recrute des ouvriers, des chefs d'équipe, des contremaîtres et des techniciens pour superviser les chantiers d'aménagement de jardins ou de paysages urbains.

Plus du tiers des horticulteurs sont embauchés par les jardineries et les grandes surfaces, qui recherchent des ouvriers horticoles pour promouvoir leurs produits. Ces derniers peuvent ensuite devenir chefs de rayon.

Les productions agricoles recherchent des ouvriers.

Les laboratoires de recherche en horticulture, en biotechnologie et en régulation climatique emploient des ingénieurs horticoles. Ils créent, par exemple, de nouvelles espèces de plantes capables de résister au froid et conseillent les entreprises horticoles sur les productions les plus rentables.

Pour aller plus loin

Le jardinier botaniste
, cet amoureux des plantes, travaille dans un jardin botanique, un arboretum, un conservatoire botanique ou bien chez un producteur de plantes de collection. Son activité est tournée vers la conservation, la recherche scientifique, l'éducation et l'enseignement, le tourisme. Il assure notamment des animations auprès des visiteurs, prodigue des conseils, fait des recherches bibliographiques pour parfaire ses connaissances. Curieux et méticuleux, ce spécialiste cherche toujours à parfaire ses connaissances.

Pour devenir jardinier botaniste, vous pouvez suivre une formation d'employé en jardin botanique, unique en France (CFPPA / CFAA à Besançon), qui se déroule sur une année notamment apprentissage. Le jardinier botaniste travaille dans un jardin aménagé par une institution publique, privée, ou associative qui a pour but la présentation d'espèces et variétés végétales sauvages et/ou horticoles.

Voir la fiche détaillée.

Floriculteur / Floricultrice

Le floriculteur cultive, récolte et conserve des plantes vertes et florales. Il assume les soins quotidiens et préventifs des plantes

Cette activité comporte des cycles saisonniers et des opérations répétitives (repiquage, taille, récolte...). Elle nécessite du soin et de la minutie, ainsi qu'une bonne résistance physique car il faut être capable de maintenir une station courbée ou agenouillée et supporter des variations de températures.

Ce métier est accessible de préférence à partir d'un CAPA productions horticoles spécialité productions florales et légumières.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, le BEPA productions horticoles est supprimé depuis la rentrée 2009.
A la place, vous pouvez préparer, en 3 ans dès la fin de 3e ou en 2 ans après le CAPA productions horticoles, le bac pro productions horticoles spécialité productions florales et légumières.

Toujours au niveau bac, le BP productions horticoles spécialité productions florales vous garantit également une bonne insertion. Il se prépare par le biais de l'apprentissage.

Les exploitations spécialisées en floriculture sont les principaux employeurs de floriculteurs.

Maraîcher / Maraîchère

En plein air ou sous abri, le maraîcher cultive des plantes légumières pour la vente. Il est parfois spécialisé dans la culture de certains légumes.

En dépit des nouvelles technicités, ce professionnel reste soumis au rythme des saisons et peut être amené à travailler le week-end et les jours fériés. Ce métier nécessite d'aimer la terre et le travail manuel en extérieur. Il requiert le sens de l'observation et une bonne condition physique car il faut parfois supporter la chaleur et l'humidité des serres et travailler dans des positions inconfortables. Enfin, les produits utilisés (herbicides, insecticides) peuvent être toxiques ou allergisants : il est indispensable de respecter les consignes de sécurité !

Ce métier est accessible de préférence à partir d'un CAPA productions horticoles spécialité productions florales et légumières.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, le BEPA productions horticoles est supprimé depuis la rentrée 2009.
A la place, vous pouvez préparer en 3 ans dès la fin de 3e ou en 2 ans après le CAPA productions horticoles, le bac pro productions horticoles spécialité productions florales et légumières.

Toujours au niveau bac, le BP productions horticoles spécialité productions légumières et le BPA travaux des productions horticoles spécialité horticulture ornementale légumière vous garantissent également une bonne insertion. Ils se préparent par le biais de l'apprentissage.

A bac + 2, le BTSA productions horticoles (bac + 2) vous forme à la responsabilité d'une exploitation (chef d'équipe, chef de cultures, exploitant...).

Le maraîcher est employé dans des entreprises maraîchères privées.

Il peut aussi exercer son métier dans des stations d'expérimentation.

Enfin il peut travailler en indépendant et vendre sa production sur les marchés ou dans les ccopératives.

Arboriculteur / Arboricultrice

L'arboriculteur plante et cultive essentiellement des arbres fruitiers. De la plantation à la récolte, il réalise toutes les opérations d'entretien d'un verger : désherbage, traitement anti-parasites, travaux d'irrigation, etc.

Ce métier de plein air exige le sens de l'observation de la nature et une bonne résistance physique.

La cueillette des fruits et l'élagage des arbres peuvent s'apprendre sur le terrain. Par contre, la taille nécessite une certaine expérience et une bonne connaissance des espèces d'arbres. Une formation technique est donc recommandée et permet d'évoluer vers des postes d'encadrement.

Ce métier est accessible de préférence à partir d'un CAPA productions horticoles spécialité productions fruitières.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, le BEPA productions horticoles est supprimé depuis la rentrée 2009.
A la place, vous pouvez préparer en 3 ans dès la fin de 3e ou en 2 ans après le CAPA productions horticoles, le bac pro productions horticoles spécialité productions fruitières.

Toujours au niveau bac, le BPA travaux des productions horticoles spécialité horticulture fruitière vous garantit également une bonne insertion. Il se prépare par le biais de l'apprentissage.

A bac + 2, le BTSA productions horticoles (bac + 2) vous forme à la responsabilité d'une exploitation (chef d'équipe, chef de cultures, exploitant...).

Les arboriculteurs sont employés au sein d'exploitations arboricoles privées. L'emploi saisonnier d'ouvriers pour la cueillette est très fréquent. Avec de l'expérience, l'ouvrier d'arboriculture fruitière peut devenir chef de cultures.

Les arboriculteurs peuvent aussi s'installer à leur compte.

Pépiniériste

Le pépiniériste produit et vend des végétaux d'extérieur (arbustes fruitiers, arbres d'ornement, plants forestiers), en pot ou en pleine terre.

Ce métier astreignant implique d'apprécier le travail physique et manuel. Passion des plantes, patience et délicatesse sont également indispensables. Enfin, il faut aussi être prudent lors de la manipulation des herbicides et des insecticides qui peuvent s'avérer toxiques et allergisants.

Ce métier est accessible de préférence à partir d'un CAPA productions horticoles spécialité pépinières.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, le BEPA productions horticoles est supprimé depuis la rentrée 2009.
A la place, vous pouvez préparer, en 3 ans dès la fin de 3e ou en 2 ans après le CAPA productions horticoles, le bac pro productions horticoles spécialité pépinières.

Toujours au niveau bac, le BP productions horticoles spécialité pépinière vous garantit également une bonne insertion. Il se prépare par le biais de l'apprentissage.

A bac + 2, le BTSA productions horticoles (bac + 2) vous forme à la responsabilité d'une exploitation (chef d'équipe, chef de cultures, exploitant...).

Le pépiniériste est employé dans des pépinières de jeunes plans, d'élevage ou de multiplication. Il peut aussi s'installer à son compte.

Vendeur en jardinerie / Vendeuse en jardinerie

Intermédiaire entre l'horticulteur et l'acheteur, le vendeur-conseil en jardinerie travaille dans le commerce d'agrément. Il conseille les clients dans leurs achats de végétaux (graines, plants en pots d'intérieur et d'extérieur, arbustes, arbres fruitiers...) et sur l'utilisation du petit matériel de jardinage.

Ce métier demande une bonne condition physique car la station debout, les nombreuses allées et venues dans la réserve et le port de charges lourdes finissent par être fatigants. Il faut aimer les contacts et la vente, mais aussi être disponible, les jardineries étant souvent ouvertes le week-end.

Cette activité demande des compétences à la fois commerciales et horticoles.

L'obtention d'un CAPA productions horticoles peut être le point de départ de votre formation.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, le BEPA vente de produits horticoles et de jardinage est supprimé depuis la rentrée 2009.
A la place, vous pouvez préparer, en 3 ans dès la fin de 3e ou en 2 ans après le CAPA productions horticoles, le bac pro technicien conseil - vente en produits horticoles et de jardinage.

Un bac pro commerce ou un BTSA technico-commercial option végétaux d'ornement peut aussi vous permettre de travailler dans les espaces jardinerie des grandes surfaces ou dans les pépinières. A noter : il existe un CQP Vendeur en jardinerie option végétaux.

Le marché des jardineries est en progression en France.

Les espaces jardinerie des grandes surfaces, les grandes surfaces de jardinage (Jardiland,Truffaut, Gamm Vert...) et les graineteries, ou encore les pépinières, recrutent des vendeurs spécialisés.

Le vendeur en jardinerie peut se spécialiser dans la vente d'une gamme de produits (végétaux, matériels de jardinage). Avec de l'expérience, il a la possibilité d'évoluer vers un poste de responsable de rayon.

Technico-commercial en horticulture / Technico-commerciale en horticulture

Le technico-commercial spécialisé dans la vente de végétaux d'ornement conseille les horticulteurs sur les quantités à produire, les qualités les plus appréciées, les lieux les plus propices à la vente, etc. Dans les jardineries, il prend la responsabilité de l'achat et de la vente des produits. Sa connaissance des exigences du marché à la fois national et international lui permet de conseiller les entreprises.

Ce métier exige tout à la fois de la rigueur, le sens de l'écoute, des talents de négociateur.

Le technico-commercial en horticulture possède une connaissance approfondie des végétaux et de leur procédé de production, tout en maîtrisant leur filière de commercialisation et les principales techniques commerciales.

Le BTSA technico-commercial spécialité végétaux d'ornement et le titre certifié de responsable technico-commercial en horticulture sont les formations les plus ciblées pour accéder à ce type de responsabilité.

Le BTSA vous prépare à la fonction de responsable de rayon ou de clientèle dans la distribution de produits du jardin ou chez leurs fournisseurs. Il vous permet d'évoluer rapidement vers des fonctions d'encadrement d'équipe ou de marketing.

Spécialiste recherché, le technico-commercial en horticulture travaille chez les professionnels du secteur horticole : producteurs de végétaux, distributeurs spécialisés, fabricants d'engrais et de produits phytosanitaires.

Dans les jardineries et les pépinières, les besoins en technico-commerciaux sont de plus en plus importants.

Fleuriste

Roses, lys, tulipes, orchidées, ficus, cactus... Des centaines de fleurs et de plantes sont vendues par le fleuriste. Après les avoir achetées à des producteurs ou par correspondance, il les revend à l'unité ou en bouquet. Grâce à ses connaissances en botanique, il peut conseiller ses clients sur l'entretien et la conservation des végétaux.

Ce métier s'exerce debout, parfois dans le froid et l'humidité : il nécessite une bonne constitution physique. Il faut également être disponible car les commerces de fleurs sont ouverts en soirée et le week-end. Pour réaliser à la demande de jolies compositions florales, le fleuriste doit, bien entendu, être créatif et avoir un sens esthétique développé.

Le CAP fleuriste se prépare en 2 ans après la classe de 3e, en CFA ou en lycée professionnel. Si vous êtes titulaire d'un premier CAP, vous pourrez l'obtenir en 1 an seulement.

Le BP fleuriste nécessite 2 ans d’apprentissage après le CAP fleuriste. Ce diplôme, de niveau bac, vous offre la possibilité de vous installer à votre compte.

Par ailleurs, le bac pro commerce vous permettra d'être recruté par une jardinerie. La formation se déroule en 2 ans, après un CAP ou directement en 3 ans après la 3e.

Salarié, le fleuriste travaille dans les boutiques traditionnelles de vente de fleurs, les espaces jardinerie des grandes surfaces, les pépinières.

Installé à son compte, il dispose de son propre commerce.

Bon à savoir

La région Ile-de-France aide financièrement les horticulteurs, maraîchers, arboriculteurs et pépiniéristes à moderniser leurs installations afin d'améliorer la compétitivité de leurs exploitations.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :1234
Aller à la page suivante