Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Estelle Mietton

Responsable HSE et réglementation chez Lanxess SAS, Courbevoie (92)
Date de l'interview : 01/11/2008

Mes responsabilités en matière d'accidents chimiques sont très importantes, mon rôle étant de les prévenir ou de limiter leurs conséquences.

Au sein du groupe chimique Lanxess, Estelle Mietton joue un rôle d'expert : elle applique la législation en matière d'usage des produits chimiques et prévient les risques pour l'homme et l'environnement.

Quel a été votre parcours ?

Ingénieur généraliste chimiste de formation (CPE Lyon) et titulaire d'un doctorat en chimie analytique, j'ai tout d'abord exercé en tant qu'enseignant - chercheur puis responsable HSE (hygiène, sécurité, environnement) au sein d'une école de chimie. En suivant les stagiaires ingénieurs sur différents sites industriels de production, cela m'a donné l'occasion de découvrir la richesse et l'étendue de la fonction HSE dans ses aspects à la fois réglementaires et de terrain. Passionnée par les missions et les enjeux de ce poste, j'ai récemment intégré le groupe Lanxess, groupe international de chimie de spécialités (production de caoutchoucs synthétiques).

En quoi consiste votre poste ?

J'ai principalement en charge les aspects réglementaires liés à l'usage des produits plus qu'à leur production car nos 2 sites français de production ont leur propre responsable HSE qui s'occupe de la sécurité humaine et des risques environnementaux. En dehors de mon rôle de conseil et d'assistance auprès de ces sites, je joue avant tout un rôle d'expert qui doit d'assurer en permanence que les produits commercialisés respectent les législations françaises et européennes en vigueur. Dans le domaine alimentaire ou automobile notamment, les contraintes sont très fortes. Même si je ne manage pas d'équipe, la notion de travail d'équipe en lien avec les commerciaux et les ingénieurs de production est très présente.

A quoi ressemble votre quotidien ?

Loin de la paillasse et du laboratoire, j'ai essentiellement un travail de bureau. Concernant l'ensemble des nouveaux produits, je veille à ce que leurs usages soient en conformité avec la loi. Je vérifie et garantis auprès de nos commerciaux et de nos clients les fiches de données sécurité de nos différents produits qui comprennent des consignes strictes (température, stockage, manipulation...). Je délivre aux commerciaux des attestations de conformité de nos produits à destination de leurs clients. Dans le secteur de la chimie, la législation est complexe et évolue rapidement. Je dois donc mener une veille réglementaire très stricte et constante. Pour cela, je m'appuie beaucoup sur l'Union des industries chimiques (UIC). Je suis de très près les règlements, les directives européennes et les arrêtés susceptibles de concerner les produits Lanxess. Mes responsabilités en matière de prévention d'accidents chimiques sont très importantes.

Sur quelles compétences et qualités vous appuyez-vous ?

Ma fonction nécessite tout d'abord une expertise de chimiste : je travaille au quotidien avec les substances chimiques, je dois savoir comment elles peuvent réagir entre elles et ce qui se cache derrière un nom de produit.
Je m'appuie également sur des connaissances juridiques acquises sur le terrain en participant aux différents groupes de travail de l'UIC qui traitent de l'application de toute nouvelle directive en lien avec les ministères concernés.
Evoluant dans un groupe international, j'ai par ailleurs besoin de l'anglais pour notamment échanger avec la maison mère.
Je dois faire preuve d'une grande rigueur et d'un esprit d'anticipation afin d'imaginer tous les scénarios possibles pouvant conduire à des accidents, mon rôle étant de les prévenir ou au pire de limiter leurs conséquences.

Avez-vous des conseils à donner ?

Dans le domaine de la chimie, il est possible d'occuper des métiers intéressants à tous les niveaux : après un bac pro, un bac + 2 ou 3 (BTS, DUT, licence pro), un bac + 5 (master pro notamment en apprentissage ou école d'ingénieur) ou encore un bac + 8 (doctorat). Les études de chimie ne conduisent pas forcément à travailler dans le secteur des industries chimiques. La chimie est en effet partout : le bâtiment, la pharmacie, l'automobile, les cosmétiques... et même les assurances ! Il faut des chimistes pour évaluer les risques encourus par les sites de production qui doivent être assurés. Les débouchés de la chimie sont donc importants et très diversifiés.
De son côté, la fonction HSE - Réglementation va encore se développer avec la nouvelle réglementation européenne REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques) qui vise à étudier l'ensemble des molécules produites par l'industrie chimique européenne et utilisées dans la fabrication de produits utilisés par tout un chacun.