Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Jean-Marc Buatois

Directeur de projets, Paris (75)
Date de l'interview : 01/09/2008

Pour réussir à progresser dans une SSII, les jeunes diplômés doivent fortement s'impliquer et ne pas s'intéresser qu'à la technique.

Doté d'une longue expérience dans le développement informatique, Jean-Marc Buatois a évolué vers la direction de projets au sein de Micropole-Univers, une SSII spécialisée en e-business et business intelligence

Quel est votre parcours ?

J'ai suivi une formation d'analyste programmeur (bac + 2) puis j'ai débuté dans une SSII (société de services en ingénierie informatique) où j'ai vraiment appris le métier de développeur informatique. Aujourd'hui, les SSII recrutent directement des ingénieurs et même des diplômés de master (maths, physique, chimie) lorsque le marché est plus tendu. Progressivement, j'ai pu évoluer vers la direction de projets en prenant des responsabilités croissantes. D'autres possibilités d'évolution existent pour un développeur notamment vers l'expertise, le consulting ou le commercial. Un directeur de projets doit être capable de conserver une bonne connaissance des nouvelles technologies, de détecter des opportunités et de conseiller ses clients quel que soit leur secteur d'activités.

Quel rôle jouez-vous au sein de Micropole-Univers ?

J'occupe le poste de directeur de projets au sein de l'agence secteur public, une nouvelle entité créée en 2008 pour couvrir l'ensemble des marchés publics et qui nécessite une approche métier particulière. Mes responsabilités se répartissent entre le commercial, la direction de projet et le management.
Je réponds aux appels d'offres en constituant de petites équipes adaptées (4 ou 5 personnes) qui s'investissent dans la compréhension des besoins du client, construisent une réponse adaptée et chiffrée. Une 2de étape consiste à présenter l'offre au client lors d'une réunion de soutenance. Si le marché est conclu, je constitue une équipe projet multidisciplinaire. Pour la réalisation d'un site web par exemple, je m'entoure ainsi d'un chef de projet, d'un webdesigner, d'un ou 2 experts et d'un analyste senior, qui vont élaborer avec le client des documents de spécifications fonctionnelles et techniques, de conception ergonomique et graphique, suivi d'un maquettage. Une fois ces documents validés par le client, une équipe d'ingénieurs développeurs réalise le site web. Un responsable éditorial intervient parfois pour aider le client à structurer l'information qu'il souhaite mettre en ligne sur son site web.

Quels projets dirigez-vous ?

Je dirige aussi bien des projets de TMA (tierce maintenance applicative) qui peuvent s'étaler sur plusieurs années et nécessiter des équipes dédiées importantes que des projets de réalisation tels que site web, intranet, extranet, portail qui ne demandent que 2 à 6 mois ainsi que des équipes plus restreintes. Ces applications sont livrées clés en main. Nous sous-traitons parfois l'hébergement et l'exploitation de l'environnement d'exploitation (serveurs, réseau). D'autres prestations complètent ces réalisations : assistance à maîtrise d'ouvrage, audit, expertise, etc.

A quoi ressemble votre semaine ?

Je commence par gérer l'équipe afin que chaque collaborateur sache ce qu'il à faire pour la semaine ou les semaines suivantes. Je réunis les chefs de projet. Chacun exprime ses besoins du moment en termes de ressources, ce qui me permet d'organiser précisément le travail des équipes. Je participe aussi aux comités de pilotage avec nos clients. Il y a toujours des difficultés ou des problématiques à résoudre. Le chef de projet suit le projet d'un point de vue uniquement opérationnel, tandis que je le pilote et prend des décisions avec le client. Je consacre, par ailleurs, 1/3 de mon temps à l'élaboration des propositions commerciales.

Quelles compétences et qualités demande votre poste ?

Ma fonction demande essentiellement une grande rigueur et la capacité d'anticiper les problématiques et encore mieux, de les éviter ! Elle nécessite aussi un bon relationnel. Il faut toujours rester à l'écoute d'un client. Une bonne connaissance des solutions techniques du marché est également indispensable. La formation continue, notamment celle mise en place en interne par Micropole-Univers Institute (référentiel de 150 formations techniques) joue un rôle indispensable dans le maintien et le développement de mes compétences et de celles de mes équipes. Pour terminer, il faut aussi être un bon manager et savoir "challenger" ses équipes.

Avez-vous des conseils à donner ?

La fonction de directeur de projets n'est pas directement accessible à un débutant. Elle nécessite une dizaine d'années d'expérience en tant que chef de projet. Une expérience préalable en tant qu'ingénieur du développement pendant environ 5 ans est, en outre, demandée afin de maîtriser les spécifications techniques et d'aborder la relation clientèle, le management d'équipe. Pour réussir à progresser dans une SSII, les jeunes diplômés doivent fortement s'impliquer et ne pas s'intéresser qu'à la technique. Il faut aussi avoir des aptitudes à gérer une équipe et la relation client.

Propos recueillis par Annie Poullalié