Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Sébastien Hagué

Agent planning chez DPSA Ile-de-France, Paris (75)
Date de l'interview : 01/06/2008

Les métiers de la sécurité sont de plus en plus reconnus du fait de la mise en place d'un véritable parcours de formation.

D'agent de sécurité sur le terrain, Sébastien Hagué est rapidement passé à des responsabilités de planification et de supervision du travail de 450 agents.

Quel est votre parcours ?

J'ai eu la chance d'évoluer rapidement. Je suis entré chez DPSA fin 2000, suite à la reprise du site où je travaillais en tant qu'agent de sécurité. A peine un an plus tard, je devenais agent de maîtrise. J'ai pu bénéficier des formations SSIAP 1 (agent de sécurité incendie) et SST (sauveteur-secouriste du travail).

Quelle est votre fonction actuelle ?

J'occupe le poste d'agent de planning au service exploitation. Je m'occupe essentiellement du suivi des plannings d'environ 450 salariés. Mon travail consiste à m'assurer que tous les agents sont en poste sur leur site respectif à leur prise de service, à pourvoir au remplacement des agents absents par du personnel qualifié et formé pour le site concerné, à assurer le suivi des alarmes provenant des sites reliés (incendie, intrusion), à traiter les commandes supplémentaires de nos clients. Les week-ends et jours fériés, j'assure également une permanence de jour, en rotation avec 2 collègues. Assistés d'un contrôleur qui se déplace sur les sites, nous traitons tout type de problèmes rencontrés, humains et/ou techniques.

Quelles sont les prestations de sécurité proposées ?

Les prestations offertes sont de 2 sortes, en fonction du type de site et de la prestation demandée par nos clients : d'une part, une prestation humaine avec la mise en place d'équipes de sécurité incendie 24 h / 24 h sur les sites de type IGH (immeubles de grande hauteur) ou ERP (établissements recevant du public), d'agents de sûreté pour le contrôle d'accès, de maîtres-chiens et d'hôtesses d'accueil ; d'autre part, une prestation technique avec la mise en place de moyens de réception d'alarme et de télésurveillance.

Quel est votre quotidien professionnel ?

Ma journée démarre à 7 h avec le suivi des prises de service téléphonique des agents en poste, la gestion des problèmes et des absences, la saisie dans la base informatique des prises de poste de la veille ainsi que les modifications rencontrées (absences, arrêts maladie, retards, remplacements, prestations supplémentaires, etc.). Je sélectionne des volontaires pour assurer les prestations vacantes pour le mois en cours, j'édite les prises de poste du lendemain et les vérifie. Pour finir, je vérifie les prises de poste de 19 h et passe le relais au permanencier de nuit jusqu'au lendemain matin 7 h.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

J'aime les responsabilités et la confiance accordée notamment le week-end où je travaille seul. J'apprécie de résoudre des problèmes et de maintenir ainsi la qualité de la prestation. Chaque poste à pourvoir dans l'urgence par un agent qualifié et formé est un véritable challenge. Si ma fonction ne permet pas d'anticiper des problèmes subis, la solution que j'apporte doit, en revanche, toujours être à la hauteur de ce qu'attend le client.
La possibilité de travailler en vacation 12 h d'affilé permet de garder du temps libre pour soi en semaine.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées ?

Il est nécessaire d'apprendre à gérer le stress engendré par ce poste pour tenir la distance. Il faut aussi apprendre à faire plusieurs choses en même temps dans l'urgence et sans oublier la moindre information.

Quelles sont les perspectives d'évolution professionnelles dans le secteur de la sécurité ?

Pour un agent de sécurité motivé et sérieux, les possibilités d'évolution et de formation sont réelles. Chez DPSA par exemple, on peut passer assez rapidement de simple agent de sureté à agent de niveau SSIAP de niveau 1. L'évolution peut également mener à chef de poste ou chef d'équipe SSIAP2, voire chef de site. Il est également possible de passer à un poste d'exploitation au siège de la société en fonction de ses capacités et des possibilités.

Est-ce, selon vous, un secteur d'avenir ?

La profession évolue rapidement et nos métiers sont de plus en plus reconnus du fait de la mise en place de conditions d'accès (casier judiciaire vierge, certificat de qualification professionnelle obligatoire) et d'un véritable parcours de formation.

Quels conseils pourriez-vous donnez à un jeune tenté par le secteur ?

Je lui conseillerais de ne pas brûler les étapes, de prendre le temps de faire ses preuves, quitte à commencer en tant que simple agent de sécurité. En résumé, de faire preuve de patience !