Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de l'immobilier

Domaines : BTP - Architecture, Commerce - Immobilier, Droit
Dernière mise à jour : 13/05/2013

Le secteur de l'immobilier offre une large palette de métiers ouverts aux jeunes diplômés bac + 2 et plus.

Replier le dossier

Introduction

Construire, négocier, vendre, gérer, administrer, expertiser... Le secteur de l'immobilier offre toute une palette de métiers ouverts aux jeunes diplômés à partir d'un bac + 2. Très sensible au contexte économique, le marché repart doucement après deux années noires.

Le salon national de l'immobilier

Il se tient chaque année en septembre à Paris et peut être l'occasion de rencontrer des professionnels : www.salonimmobilierdeparis.fr

Le secteur de l'immobilier, c'est-à-dire tout ce qui concerne les activités immobilières et de la construction hors travaux publics, représente un poids considérable dans l'économie française. L'ensemble des dépenses liés aux logements est estimé à environ 14 % du produit intérieur brut (PIB). L'immobilier est le 6e employeur national avec près de 335 000 collaborateurs, dont 22 % de cadres.

Panorama du secteur

Le secteur immobilier se divise en 3 grands domaines d'activités : les métiers de la production et de la promotion immobilière, ceux de la transaction immobilière et ceux de la gestion des biens immobiliers.

Après 10 années de croissance ininterrompue, le secteur immobilier, touché de plein fouet par la crise économique mondiale, connaît un retournement de tendance. La situation est comparable à celle des années 90.

Selon la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier), il existe environ 35 000 agences immobilières en France qui emploient au total 200 000 personnes, sans compter les 50 000 agents commerciaux qui ne sont pas des salariés et sont payés principalement à la commission.

 Le ministère du Logement indique que les mises en chantier de logements neufs (notamment les maisons individuelles) en 2012 ont reculé de 20 % par rapport à la même période un an plus tôt. Cela est un signe de la décroissance que connaît le secteur actuellement.

Cette forte baisse d'activité, amorcé dès 2008 et qui s'accentue encore aujourd'hui, a des conséquences directes sur l'emploi dans le secteur. Selon l'Apec, les entreprises prévoient de recruter seulement 3 000 cadres en 2013, contre près de 7 000 en 2007 ! Côté agences immobilières, leur nombre continue de diminuer avec 3 000 fermetures d'agences en 2012, selon la Fnaim. Cela représente 10 000 emplois supprimés sur l'année.

Expertise et valorisation des biens en tête

Le secteur immobilier se divise en 3 grands domaines d'activités :

- les métiers de la production et de la promotion immobilière : constructeur, lotisseur, promoteur, chargé de développement immobilier, monteur d'opérations immobilières, responsable de programme immobilier, prospecteur foncier, architecte etc. ;

- les métiers de la transaction immobilière : négociateur, agent immobilier, mandataire spécialisé (fonds de commerce, etc.), expert immobilier, diagnostiqueur etc. ;

- les métiers de gestion des biens immobiliers : gestionnaire de parc locatif, syndic de copropriété, administrateur de biens, gérant de patrimoine, etc.

Parmi ces métiers, ceux qui concernent l'expertise et la valorisation des biens immobiliers ont tout particulièrement un bel avenir devant eux.

Ces professionnels exercent principalement leurs activités dans les agences immobilières, les cabinets d'administration de biens, les sociétés immobilières, les sociétés de promotion et de construction, les directions immobilières de grandes entreprises, les offices d'HLM, les cabinets de notaires.

Bac + 2 minimum pour débuter

Le secteur recrute à partir d'un bac + 2 (BTS professions immobilières par exemple). Les recruteurs apprécient particulièrement l'alternance et il est assez aisé pour un jeune motivé de signer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation avec une agence.

Les métiers commerciaux sont une voie privilégiée d'embauche des jeunes diplômés. Les besoins en recrutement portent principalement sur les négociateurs (assistants commerciaux, conseillers vente) et les cadres d'exploitation (chefs d'agence, gestionnaires de copropriété, responsables de programmes). Les opportunités d'embauche sont fortement localisées en Ile-de-France.

Si la négociation et la vente restent les activités principales d'un agent immobilier, ce métier est aujourd'hui presque toujours associé à celui de gestion locative et de syndic de copropriété. C'est pourquoi les profils polyvalents sont devenus très recherchés : les qualités de bon vendeur doivent être associées à des connaissances juridiques ainsi qu'à des compétences techniques dans le domaine du bâtiment.

Bon à savoir
Pour travailler dans l'immobilier, il faut être disponible. Une des contraintes importantes du secteur réside dans les horaires décalés, tant le soir que le week-end, pour rencontrer les particuliers.

Côté promotion et gestion immobilières, l'heure est aux grands groupes qui développent des programmes dans l'immobilier de bureaux, les commerces, le logement social. Cette évolution de la demande profite plus particulièrement aux cadres dont la proportion, déjà importante dans les effectifs du secteur, ne cesse de progresser. Les bac + 5 issus d'écoles de commerce, les titulaires de masters en finance ou fiscalité et les détenteurs d'un diplôme spécialisé en immobilier (ICH, ESPI, etc.) sont parmi les profils les plus recherchés.

Enfin, les cadres de l'immobilier doivent être capables de s'adapter à une clientèle étrangère de plus en plus importante. De même, ils doivent faire du développement durable une préoccupation majeure.

Les métiers de la production immobilière

C'est le domaine privilégié des promoteurs, qui sont à l'origine de toutes les opérations complexes de construction ou de réhabilitation : lotissements, immeubles d'habitation ou de bureaux, bâtiments publics.

Promoteur immobilier

Agent majeur du marché de l'immobilier, le promoteur, ou monteur d'affaires immobilières, propose à la vente ou à la location des espaces construits ou à construire. Il recherche et achète des terrains vagues ou viabilisés, finance les opérations de construction, passe les marchés avec les entreprises, assure le suivi technique administratif et financier de l'opération.

L'exercice de ce métier demande un haut niveau technique et une grande rigueur, ainsi que le sens du contact. Face au risque financier permanent, une bonne résistance au stress est indispensable également.

La mise en oeuvre de projets immobiliers repose sur des arrangements financiers élaborés. Cette activité nécessite aussi la maîtrise des aspects réglementaires et juridiques en matière d'urbanisme, de technique et de sécurité qui encadrent la promotion. Une double formation en finance et droit immobilier (bac + 5) vous est donc indispensable pour intégrer un grand groupe de promotion immobilière. On peut citer le master professionnel gestion et stratégie de l'investissement immobilier (Paris I), ainsi que le master pro sciences de gestion spécialité ingénierie immobilière (Paris X).

Des écoles spécialisées et privées proposent également des diplômes dans le domaine de la production immobilière. Le master de l'ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières, offre notamment une option aménagement - promotion - construction en 2e année.

Le promoteur immobilier travaille le plus souvent dans de grandes entreprises immobilières, qui peuvent être des filiales de grands groupes du BTP.

Le promoteur expérimenté peut également être à la tête de sa propre entreprise.

Aménageur lotisseur / Aménageuse lotisseuse

Spécialiste des terrains à bâtir, l'aménageur lotisseur établit la division des lots en vue de la création d'un lotissement. Il doit, pour cela, tenir compte des souhaits de la commune sur laquelle se trouve le terrain, des contraintes urbanistiques et techniques, des normes environnementales, etc.

Lorsque le projet est suffisamment avancé, l'aménageur lotisseur établit une estimation des travaux nécessaires à la création du réseau d'eau, d'électricité et de l'infrastructure routière. Il prend aussi en charge tous les aspects administratifs du projet (viabilisation des lots notamment) ainsi que les opérations de vente et de crédit.

Pour exercer cette profession, vous devez avoir des compétences juridiques (droit foncier, droit de l'urbanisme, droit des sols etc.) complétées par une bonne formation en géographie et en économie.

A l'université, plusieurs masters sont bien adaptés : master pro droit, économie, gestion mention droit des affaires spécialité droit de la construction et de l'urbanisme (Créteil) ; master pro droit mention droit public spécialité droit immobilier et de la construction (Paris II); master pro sciences humaines et sociales mention géographie et aménagement spécialité aménagement, urbanisme et durabilité des territoires (Paris X Nanterre).

Des écoles spécialisées et privées proposent également des diplômes dans le domaine de la production immobilière. Le master de l'ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières, offre notamment une option aménagement - promotion - construction en 2e année.

Les métiers de la transaction de biens immobiliers

Un trio incontournable : le négociateur immobilier recherche des terrains et des biens que l'agent immobilier proposera à la vente ou à la location, enfin, le notaire gère les actes de vente.

Négociateur immobilier / Négociatrice immobilière

Egalement appelé courtier en immobilier ou prospecteur foncier, le négociateur immobilier recherche des terrains et des biens (maisons, appartements, bureaux, etc.) à vendre ou à louer. Il en estime le coût, les fait visiter aux éventuels acquéreurs et joue un rôle de conseil. Intermédiaire privilégié entre vendeurs et acheteurs ou entre propriétaires et locataires, le négociateur accompagne ses clients jusqu'à la conclusion de l'affaire. Enfin, il gère les dossiers sur le plan administratif et financier (promesse de vente, documents officiels nécessaires à l'achat ou la location du bien).

Les horaires de travail du négociateur sont irréguliers et décalés, avec des soirées et week-ends consacrés aux rendez-vous clients. Une grande disponibilité est donc souhaitée. Persuasif, le négociateur doit convaincre non seulement l'acheteur, mais aussi le vendeur, de la justesse du prix qu'il a estimé. Enfin, ce métier nécessite d'être organisé car il faut gérer plusieurs dossiers en même temps.

Avec une expérience du terrain, le bac peut suffire pour être embauché par une agence immobilière. Mais un complément de formation (minimum un bac + 2) conditionne l'évolution professionnelle.

Après le bac, vous pouvez préparer un BP professions immobilières, en 2 ans en alternance. Ce diplôme est proposé uniquement à Nice ou à Cannes.

Pour devenir gestionnaire immobilier, le BTS professions immobilières donne un niveau bac + 2.

Accessible après un bac + 2, les licences professionnelles permettent de se spécialiser. On peut citer la licence pro management du patrimoine immobilier et mobilier (IUT d’Evry, site Brétigny) ou la licence pro management et droit des affaires immobilières (IUT de Marne-la-Vallée, site Meaux).

A l'université, les cursus de droit ou gestion permettent d'accéder aux masters du secteur (bac + 5). On peut citer les masters droit immobilier et de la construction (Université Panthéon-Assas) ou management de l'immobilier (Paris-Dauphine).

Un diplôme bac + 5 permet ainsi vous permettre d'évoluer vers un poste d'agent immobilier.

Des écoles spécialisées et privées préparent également à des diplômes dans le domaine de l'immobilier.

L'EFFICOM, propose, par exemple, un 3e cycle de Manager des actifs immobiliers  (niveau bac + 5) en 2 ans après un bac + 3.

L'ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières délivre plusieurs masters en management de l’immobilier. L'accès à cette formation se fait après le bac ou bac + 2 ou bac + 3.

L'ICH, Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation délivre un certificat de spécialiste des techniques juridiques et économiques de l’immobilier de niveau bac + 4 / bac + 5. L'admission se fait après le bac.

A bac + 6, il est envisageable de préparer un mastère spécialisé, comme par exemple, le MS maîtrise d'ouvrage et gestion immobilière (ESTP).

Les agences immobilières recrutent des négociateurs immobiliers. Les directions immobilières des entreprises possédant des biens immobiliers, notamment les grands groupes d'assurances, font également appel aux services des négociateurs.

Les promoteurs constructeurs embauchent eux aussi des négociateurs immobiliers. Ces derniers se chargent de trouver des acquéreurs " sur plan ", dès le début de la construction de maisons ou d'immeubles.

Pour aller plus loin

Négociateur immobilier, agent immobilier : quelle différence ?

L'agent immobilier emploie souvent un ou plusieurs négociateurs immobiliers dans son agence.
Le négociateur n'a donc pas forcément besoin de la carte professionnelle d'agent immobilier, mais d'une simple habilitation délivrée par l'agent immobilier et validée par la Préfecture. Selon son statut (indépendant, VRP ou salarié), le négociateur a des droits et des obligations qui diffèrent : permanence ou non à l'agence, rédaction ou non d'actes, taux de commission variables, etc.
De son côté l'agent immobilier, officiellement mandaté pour effectuer des transactions par ses clients, est obligatoirement détenteur de la carte professionnelle "transactions".

Voir la fiche détaillée.

Agent immobilier / Agente immobilière

Lors d'une transaction immobilière, l'agent immobilier intervient en tant qu'intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou un propriétaire et un locataire. Il n'achète ni ne vend pour son compte personnel. Il prospecte sans cesse de nouveaux biens (appartements, immeubles, fonds de commerce, terrains, maisons individuelles, bureaux) à vendre ou louer, les estime, conseille ses clients, les informe sur les lois et règlements en vigueur en matière d'immobilier.

Une grande disponibilité et une organisation sans faille sont indispensables car l'agent immobilier doit sans cesse jongler avec un agenda chargé et des rendez-vous dans tout son secteur de prospection. Sa mission étant avant tout commerciale, elle implique le sens de la diplomatie et de la négociation. Enfin, pour bien comprendre ce que recherchent vraiment les clients, l'agent immobilier doit être à leur écoute et attentif à leurs besoins.

Pour exercer en tant qu'agent immobilier, vous devez posséder la carte professionnelle « transactions sur immeubles et fonds de commerce ». Elle est délivrée par la Préfecture de police sous certaines conditions de diplômes (bac + 3 dans le domaine juridique, économique ou commercial ; bac + 2 dans l'immobilier, etc.) ou d’expérience professionnelle.

Après un premier diplôme dans les secteurs de l'assurance, de la banque, du commerce ou du secrétariat, vous pouvez préparer un BP professions immobilières, en 2 ans, à Nice et Cannes. Ce diplôme donne un niveau bac.

Plus généralement, ce sont les diplômés à bac + 2 qui sont recherchés : BTS professions immobilières ; BTS négociation et relation client (NRC) ; BTS management des unités commerciales (MUC) ; DUT carrières juridiques ; diplôme supérieur d'administrateur de biens (Lyon 3) ; etc.

Accessible après un bac + 2, les licences professionnelles vous permettent de vous spécialiser. On peut citer, entre autres, la licence pro management et droit des affaires immobilières (Paris Est Marne-la-Vallée), management et gestion du patrimoine immobilier et mobilier (Evry-Val-d’Essonne).

Pour des postes avec des fonctions commerciales à responsabilité, un diplôme bac + 5 est souhaitable.

A l'université, de nombreux masters professionnels dans le domaine du droit et de la gestion immobilière sont principalement accessibles à partir d'une licence mention droit, par exemple le master pro spécialité droit immobilier et de la construction (Panthéon Assas) ; spécialité droit du financement et des investissements immobiliers (Cergy-Pontoise) ; spécialité ingénierie immobilière (Paris Est Créteil Val-de-Marne) ; etc.

Par ailleurs, des écoles spécialisées et privées préparent à des diplômes dans le domaine de l'immobilier.

Enfin, il faut aussi noter que les grands noms de l'immobilier possèdent leurs propres écoles pour former leurs collaborateurs.

Les réseaux d'agences immobilières proposent des postes aux agents immobiliers débutants.

Les petites agences indépendantes peuvent également offrir des opportunités.

Un agent immobilier peut se spécialiser dans une catégorie de transactions, par exemple la vente de fonds de commerce (pharmacies, boulangeries, restaurants).

Pour aller plus loin

Comment ouvrir une agence immobilière ?

En tant que personne physique, il faut d'abord remplir un dossier de demande d'immatriculation au greffe du Tribunal de commerce ou y déposer les statuts de sa société.

Ensuite, il faut obligatoirement souscrire une garantie financière et une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP).
La garantie financière assure aux clients la restitution des fonds déposés dans l'agence. Fixée en fonction de l'exercice civil précédent, cette garantie financière s'élève à 110 000 euros minimum pour les professionnels encaissant des fonds (30 000 euros seulement pour ceux qui n'en encaissent pas). Cette garantie augmente ensuite par tranche de 20 000 euros, selon le chiffre d'affaires de l'entreprise.
De son côté, l'assurance RCP couvre les risques liés à l'exercice de la profession (dommages corporels, matériels, immatériels, incorporels, vol, abus de confiance).

Enfin, il faut obtenir la carte professionnelle portant la mention des activités exercées (transactions sur immeubles et fonds de commerce, gestion immobilière, marchand de listes) auprès de la Préfecture du département où est situé le siège de la société.

Voir la fiche détaillée.

Notaire

La négociation immobilière tient une place très importante dans le quotidien du notaire : elle représente près de la moitié de son activité. En matière d'immobilier, le notaire conseille les futurs acquéreurs, examine la meilleure façon d'acheter compte tenu de la situation familiale, matrimoniale et professionnelle de ces derniers, prépare le dossier et rédige les actes indispensables à la vente.

De grandes qualités d'écoute, de la psychologie et une extrême rigueur sont indispensables pour exercer ce métier. Le notaire doit également faire preuve d'une parfaite discrétion (il est d'ailleurs tenu au secret professionnel) et savoir négocier pour arriver à accorder les intérêts des différentes parties.

Pour préparer le diplôme de notaire, ivous devez déjà avoir validé un master 1 en droit (bac + 4).

Deux voies vous permettent alors d'accéder en 3 ans au diplôme de notaire : la voie universitaire et la voie professionnelle (bac + 7). Elles sont coordonnées par le Centre national de l'enseignement professionnel notarial (CNEPN).

A l'université, la 1re année est consacrée au M2, c'est-à-dire à un master professionnel (bac + 5) en droit notarial, qui constitue la première étape vers l'obtention du diplôme supérieur du notariat et l'accès aux fonctions de notaire. On peut citer les masters pro spécialité droit notarial proposés dans un grand nombre d’universités franciliennes : Dauphine, Panthéon-Sorbonne, Panthéon Assas, Paris-Descartes, Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris Sud, Paris-Est Créteil Val-de-Marne).

Les 2e et 3e années consistent en un stage professionnel rémunéré complété d'un enseignement, dispensé par un centre régional de formation professionnelle notariale et par une université (ayant passé convention avec le CNEPN).
A la fin du stage, la soutenance d'un mémoire permet d'obtenir le diplôme supérieur de notariat (DSN).

De son côté, la voie professionnelle vous permet - toujours après un master 1 en droit - d'entrer sur concours dans un centre régional de formation professionnelle notariale.

La 1re année, on prépare le DAFN, diplôme d'aptitude aux fonctions de notaire.

Les 2e et 3e années, il faut suivre un stage professionnel rémunéré dans un office notarial.

Seuls le DSN ou le DAFN obligatoirement complété par le certificat de stage, autorisent à présenter une requête à la Chancellerie pour une nomination.

Les jeunes diplômés sont le plus souvent recrutés à l'issue du stage qu'ils doivent effectuer dans une étude pendant leur formation.

La France compte aujourd'hui près de 8 400 notaires en exercice. Chaque année 400 jeunes diplômés sortent de formation pour renouveler la profession.

Toute vente en France passant par le notaire, le marché potentiel est donc large et les débouchés sont assurés.

Voir la fiche détaillée.

Les métiers de la gestion de biens immobiliers

Ce domaine concerne aussi bien la gestion d'une copropriété (syndic de copropriété) que la gestion de biens pour le compte de propriétaires uniques, qu'ils soient particuliers, sociétés foncières ou investisseurs institutionnels (administration de biens, gestion locative).

Syndic de copropriété

La désignation d'un syndic est obligatoire dans toutes les copropriétés. Le syndic de copropriété gère, dans ses différents aspects financiers, les parties communes et les équipements collectifs (ascenseurs, halls d'entrée, cages d'escalier, etc.) d'un bien immobilier, pour le compte de ses différents copropriétaires. La durée de son mandat et son renouvellement se décident en assemblée générale.

Le syndic de copropriété exerce un métier varié, émaillé de nombreux conflits à régler. Celui-ci exige de la rigueur, ainsi que le sens de la négociation et des responsabilités : le syndic doit gagner la confiance des copropriétaires en servant au mieux leurs intérêts, et aussi savoir obtenir les meilleurs tarifs et les délais les plus rapides. Enfin, ce métier demande une grande disponibilité (horaires irréguliers et tardifs en raison des réunions de chantier et des assemblées générales).

Vous pouvez devenir syndic de copropriété avec un BTS professions immobilières (bac + 2).

Après un bac + 2, vous pouvez également poursuivre vos études vers une licence professionnelle en immobilier (bac + 3). Par exemple, la licence pro spécialité management et droit des affaires immobilières (IUT de Marne-la-Vallée, site Meaux).

Pour des postes de gestion immobilière plus complexe, un diplôme de niveau bac + 5 est souhaitable.

A l'université, vous pouvez envisager un master professionnel ou de recherche. On peut citer le master pro droit immobilier public (Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) ; droit immobilier et de la construction (Panthéon Assas) ; ingénierie immobilière - gestion de biens ( Paris-Est Marne-le-Vallée), etc.

Par ailleurs, des écoles spécialisées et privées préparent à des diplômes dans le domaine de l'immobilier.
L’Ecole spéciale des travaux publics du bâtiment et de l'industrie (ESTP) de Cachan, propose, par exemple, un mastère spécialisé maîtrise d'ouvrage et gestion immobilière de niveau bac + 6.

Le CNAM en partenariat avec l’Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation, propose une certification de spécialiste des techniques juridiques et économiques de l'immobilier (diplôme de l'ICH) de niveau bac + 4.

Enfin, pour exercer le métier de syndic de copropriété, tout professionnel doit être titulaire de la carte professionnelle "gestion immobilière", délivrée par la Préfecture du département. Elle est valable 10 ans. Lors du dépôt de son dossier, le demandeur devra notamment justifier d'un niveau de formation ou d'années d'expérience.

Qu'elles soient indépendantes ou affiliées à de grands groupes, les sociétés immobilières (administrateurs de biens, agences immobilières, syndics) recrutent des professionnels.

 

Pour aller plus loin

Quels sont les critères d'obtention de la carte professionnelle ?

Cette carte, obligatoire pour exercer les professions réglementées d'agent immobilier, d'administrateur de biens et de syndic de copropriété (loi Hoguet du 2 janvier 1970), est attribuée en fonction des diplômes et/ou de l'expérience et suppose un casier judiciaire exempt d'incapacité ou d'interdiction d'exercer.

Trois voies d'accès sont envisageables :

- accès direct avec un diplôme d'Etat de niveau bac + 3 sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales, un BTS professions immobilières, un diplôme de l'institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation (CNAM), un diplôme ou un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNPC) d'un niveau équivalent à bac + 3 et sanctionnant des études de même nature ;

- accès mixte avec un bac ou équivalent (domaine juridique, économique ou commerciale) associé à 3 ans d'activité salariée à temps plein dans un organisme d'HLM, un établissement relevant d'un titulaire de la carte professionnelle, chez un notaire se rattachant à une activité immobilière ;

- accès sans diplôme avec 10 ans d'expérience en tant que salarié ou 4 ans en tant que cadre dans le secteur immobilier.

Une fois obtenue, la carte professionnelle est valable pendant 10 ans.

Voir la fiche détaillée.

Administrateur de biens / Administratrice de biens

L'administrateur de biens, appelé également gestionnaire de patrimoine ou gérant d'immeubles, est mandaté pour gérer des biens immobiliers, dont des immeubles, des maisons, des hôtels ou des boutiques, ceci pour le compte de propriétaires privés ou de syndics de copropriété.

Ce métier très prenant exige une grande disponibilité : entre les visites d'immeubles, les travaux à contrôler et les imprévus à régler, les horaires sont souvent élastiques ! Les intérêts des propriétaires, locataires et mandataires divergeant la plupart du temps, trouver un accord demande aussi de grandes qualités de négociateur. Enfin, ce métier exige d'être rigoureux et au fait des techniques du bâtiment.

Après l'obtention d'un bac, le BTS professions immobilières, de même que le DU Diplôme supérieur d'administration de biens, vous donnent un niveau bac + 2. Le 1er se prépare en école publique ou privée, le 2e uniquement à l'université de Lyon III.

Une formation à bac + 2 en comptabilité suivie d'une formation en immobilier peut aussi vous ouvrir les portes du métier.

Une poursuite d'études vers une licence professionnelle en immobilier (bac + 3) est possible. On peut citer la licence pro carrières de l'immobilier (IUT d'Evry) et la licence pro management et droit des affaires immobilières (IUT Marne-la-Vallée).

Pour vous voir confier plus rapidement des responsabilités, il vous est donc recommandé d'obtenir un diplôme bac + 5.

A l'université, vous avez le choix entre différents masters professionnels : master pro droit privé spécialité droit immobilier et de la construction (Paris II) ; droit, sciences de gestion, science politique mention droit immobilier public (université Versailles St Quentin-en-Yvelines), etc.

Des écoles spécialisées et privées préparent à des diplômes ou permettent de se spécialiser dans le domaine de l'immobilier.

L'EFAB, Ecole française des administrateurs de biens, propose, par exemple, un 3e cycle en management des activités immobilières (niveau bac + 5), après un bac + 3 /+4.

A l'ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières (ESPI), il est également possible de préparer un master spécifique.

L'ICH, Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation, délivre un certificat d'études juridiques immobilières.

A bac + 6, vous pouvez obtenir un mastère spécialisé (MS), tel le mastère maîtrise d'ouvrage et gestion immobilière (ESTP Paris).

Par ailleurs, la profession d'administrateur de biens étant réglementée, il faut être titulaire d'une carte professionnelle pour exercer, renouvelable tous les ans. Celle-ci est délivrée par la Préfecture de police.

Les cabinets de gestion et d'administration de biens sont ceux qui offrent le plus d'emplois, notamment aux jeunes diplômés.

Les agences immobilières qui s'occupent de la gestion de biens embauchent des débutants.

 

Pour aller plus loin

Dans le domaine du logement social, des professionnels sont chargés de la gestion d'un ensemble d'immeubles et de logements sociaux. Leur rôle est assez proche au quotidien de celui d'un administrateur de biens senior. Ils gèrent les budgets, programment et suivent les travaux de maintenance, de rénovation et d'amélioration du cadre de vie. Ils représentent aussi leur employeur auprès des pouvoirs publics locaux.

Ce métier de gestionnaire de logement social demande de solides compétences en gestion et des capacités d'encadrement, d'animation d'équipe et de communication.

Vous pouvez y accéder à l'issue d'une école de commerce ou spécialisée dans l'immobilier (ESPI, ICH, etc.), ou encore après des études universitaires en gestion.

Ce métier, qui n'est pas directement ouvert aux débutants, requiert au préalable une première expérience de la gérance immobilière.

Voir la fiche détaillée.

Les métiers de l'expertise immobilière

Ce domaine réunit les différents spécialistes de l'évaluation immobilière et des diagnostics techniques inhérents à celle-ci.

Expert immobilier / Experte immobilière

L'expert immobilier est un professionnel indépendant chargé d'estimer, le plus précisément possible et en toute impartialité, la valeur de biens immobiliers (appartements, immeubles, fonds de commerce ou industriels, entreprises...) à vendre ou à louer.

L'expert doit faire preuve d'une grande rigueur, posséder le sens de l'argumentation et de la négociation.

Cette profession n'étant pas réglementée, le rôle d'expert était jusqu'ici assuré par les administrateurs de biens, les agents immobiliers, les architectes, les géomètres, voire par les notaires. Il existe cependant une douzaine de regroupements professionnels qui structurent la profession, notamment autour d'une charte commune de l'évaluation immobilière. L'expert doit aussi justifier d'une assurance responsabilité civile professionnelle.

Ce métier fait appel à des connaissances spécialisées en marché immobilier, en droit, en fiscalité, en techniques du bâtiment et en urbanisme. En pratique, il vous sera difficile de vous installer comme expert immobilier, sans avoir ces bases juridiques, techniques et économiques. Ce métier, même s'il se veut ouvert aux débutants, nécessite au préalable une expérience de l'évaluation immobilière dans une agence immobilière ou chez un notaire.

A bac + 5, vous pouvez finaliser votre formation par un master professionnel spécialisé en droit immobilier, ou bien par des modules de l'Ecole supérieure de l'immobilier (ESI) ou de l'Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation (ICH Lyon et Paris CNAM) prolongés par des stages professionnels. Par ailleurs, à l'ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières, vous pouvez préparer un master en audit, expertise, conseil.

L'accroissement des investissements dans l'immobilier et une législation de plus en plus contraignante, associés à la forte demande d'informations fiables et précises en matière de valeur immobilière, font de l'expertise un métier d'avenir.

Lorsqu'ils sont agréés par les tribunaux, les experts immobiliers peuvent aussi mettre leurs compétences au service de la justice, dans le cadre de litiges spécifiques.

 

Pour aller plus loin

Expert immobilier et diagnostiqueur technique : 2 professions distinctes

L'expert immobilier, pour établir son rapport visant à établir le juste prix, va notamment s'appuyer sur des diagnostics techniques obligatoires.

Ces diagnostics de plus en plus nombreux sont réalisés par des diagnostiqueurs certifiés issus du secteur de l'immobilier ou du bâtiment. Les principaux diagnostics à effectuer dans le cadre d'une transaction sont : le repérage amiante, le risque d'exposition au plomb, la recherche de termites, le diagnostic gaz, la performance énergétique.

Architecte-administrateur d'immeubles / Architecte-administratrice d'immeubles

Mandaté par un propriétaire (mandat de gestion) ou par des copropriétaires (mandat de syndic), cet architecte met en oeuvre son savoir-faire et sa pluridisciplinarité pour maîtriser les dépenses de fonctionnement et d'entretien de l'immeuble, préserver le patrimoine immobilier, valoriser les biens et informer les propriétaires de l'état du bien et de sa gestion. Impartial, il joue souvent le rôle d'arbitre.

Pour exercer la profession d'architecte-administrateur d'immeubles, il faut être minutieux, réactif et doté du sens relationnel. Un intérêt particulier pour les avancées technologiques dans le domaine de la construction est indispensable également.

Les formations menant au métier d'architecte sont dispensées au sein des 20 écoles nationales supérieures d'architecture. Vous pouvez également vous former à l'INSA, Institut national des sciences appliquées, à Strasbourg, et à l'ESA, Ecole spéciale d'architecture, à Paris.

Le 1er cycle des études d'architecture conduit au diplôme d'études en architecture. Il donne un niveau bac + 3. Le 2e cycle des études d'architecture conduit au diplôme d'Etat d'architecte, de niveau bac + 5 (ou diplôme d'architecte de l'ESA, reconnu comme équivalent). Le diplôme d'Etat d'architecte ne peut être délivré qu'après validation de l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère.

Après le diplôme d'Etat, vous avez la possibilité de compléter vos études par un master spécialisé ou un doctorat.

L'Ecole d'architecture de la ville et des territoires, à Marne-la-Vallée, propose notamment aux titulaires du diplôme d'Etat, la préparation d'un diplôme de spécialisation et d'approfondissement en architecture (DSA) architecte-urbaniste. Son objectif est ainsi de former des architectes-urbanistes.

Sa vue d'ensemble du secteur immobilier, de la création du bien à sa gestion, fait de l'architecte un spécialiste recherché par les syndics et administrateurs de biens.

 

Pour aller plus loin

Le secteur de l'immobilier exige, de façon générale, de solides connaissances en droit de la part de l'ensemble de ses collaborateurs. Mais il a aussi directement recours aux services de juristes.

Au sein des cabinets immobiliers, le juriste en droit immobilier rédige les contrats et suit les différents contentieux (loyers impayés, vices cachés, etc.). De même, les promoteurs s'appuient sur ses connaissances en droit de l'urbanisme et de la construction pour mener à bien leurs projets.

Doté de solides capacités d'analyse et d'un réel sens de la négociation, ce spécialiste est le plus souvent diplômé d'un master spécialisé en droit de l'immobilier.

Contacts utiles

ANAH, Agence nationale de l'habitat

8, avenue de l'Opéra
75001 Paris Tel :

http://www.anah.fr
CARGIM, Compagnie des architectes chargés de gestion de transaction et d'entretien d'immeubles

27, rue de Lisbonne
75008 Paris Tel : 01.42.25.78.24

http://www.cargim.com
CAUE, Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement

32, boulevard Sébastopol
75004 Paris Tel : 01.48.87.70.56

http://www.caue75.com
CEFI, Commission nationale paritaire pour l'emploi et la formation en immobilier

46, rue de Rome
75008 Paris Tel : 01.44.90.82.32

CEFLU, Centre d'études et de formation du logement et de l'urbanisme

9, rue Chaptal
75009 Paris Tel : 01.45.22.50.10

http://www.ceflu.com
Chambre des experts immobiliers de France

129, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris Tel : 01.53.76.03.52

http://www.experts-fnaim.org
CNAB, Confédération nationale des administrateurs de biens et agents immobiliers

53, rue du Rocher
75008 Paris Tel : 01.42.93.60.55

http://www.immocnab.com
CSAB, Conseil supérieur de l'administration de biens

137, boulevard Haussmann
75008 Paris Tel : 01.45.62.89.00

http://www.csab.fr
Direction régionale de l'équipement d'Ile-de-France

21-23, rue Miollis
75732 Paris cedex 15 Tel : 01.40.61.80.80

http://www.ile-de-france.equipement.gouv.fr
FNAIM, Fédération nationale de l'immobilier

129, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris Tel : 01.44.20.77.00

http://www.fnaim.fr
FPC, Fédération des promoteurs constructeurs

106, rue de l'Université
75007 Paris Tel : 01.47.05.44.36

http://www.fpcfrance.fr
FSIF, Fédération des sociétés immobilières et foncières

46, rue de Rome
75008 Paris Tel : 01.44.90.82.30

http://www.fsif.fr
SNPI, Syndicat national des professionnels immobiliers

26, avenue Victor-Hugo
75116 Paris Tel : 01.53.64.91.91

http://www.snpi.com
UNIT, Union nationale de l'immobilier

2, rue de Sèze
75009 Paris Tel : 01.42.93.79.86

http://www.unit.fr

Liens utiles

Métiers et secteurs
ANIL, Agence nationale pour l'information sur le logement

S'adressant au grand public, ce site propose en ligne un guide du logement et une foire aux questions.

http://www.anil.org/
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer

Pour tout savoir sur la politique française de développement durable, et les métiers de l'environnement (formations, emplois et concours) dans la fonction publique. Dans la rubrique "métiers et concours", vous trouverez des informations sur les métiers et les parcours d'accès.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Concours-et-formations-.html
FNAIM, Fédération nationale de l'immobilier

Le site de la 1re organisation française des professionnels de l'immobilier (transaction, gestion, expertise et conseil) propose de nombreuses informations pratiques en ligne : descriptif des métiers, présentation des formations au sein de l'ESI (école supérieure de l'immobilier), offres d'emploi, articles sur le secteur de l'immobilier. A consulter aussi pour son annuaire des agences, utile quand on recherche un stage ou un emploi.

http://www.fnaim.fr
SNPI, Syndicat national des professionnels immobiliers

Premier syndicat français de l'immobilier. Intéressant à consulter pour ceux qui veulent travailler dans le secteur de l'immobilier. Avec notamment des offres d'emploi consultables en ligne.

http://www.snpi.com
AFREXIM, Association française des sociétés d'expertise immobilière

Pour tout savoir sur l'évolution du métier d'expert en évaluations immobilières.

http://www.afrexim.fr/
CARGIM, Compagnie des architectes chargés de gestion de transaction et d'entretien d'immeubles

Présentation de la profession d'architecte-administrateur de biens, de syndic d'immeubles. Annuaire des adhérents.

http://www.cargim.com/
Chambre des experts immobiliers de France

Présentation de l'organisation patronale nationale de professionnels de l'immobilier aptes à faire de l'expertise immobilière.

http://www.experts-fnaim.org/html/home.asp
CNAB, Confédération nationale des administrateurs de biens et agents immobiliers

Le 1er syndicat professionnel des spécialistes de la gestion immobilière présente ses métiers et des formations du secteur. Edite la revue professionnelle ''Administrer'', (possibilité de télécharger gratuitement un numéro). Inscriptions en ligne pour trouver un emploi ou déposer sa candidature.

http://www.immocnab.com
CSAB, Conseil supérieur de l'administration de biens

Seule organisation professionnelle exclusivement réservée aux administrateurs de biens, gestionnaires de patrimoines immobiliers locatifs et syndics de copropriété. Vise la reconnaissance de la profession et la défense des dossiers techniques auprès des décideurs.

http://www.csab.fr/
Le portail de l'immobilier d'entreprise

Site d'information professionnelle spécialisé sur l'immobilier d'entreprise, avec de nombreuses informations pratiques en libre accès.

http://www.businessimmo.com
ESH, Entreprises sociales pour l'habitat

Le site des spécialistes de l'habitat dans toutes ses dimensions (construction, gestion, amélioration des logements et prestation de services, etc.

http://www.esh-fr.org
Fédération nationale des offices publics de l'habitat

Cette fédération a pour mission de promouvoir le logement social.

http://www.offices-hlm.org/index3.html
FSIF, Fédération des sociétés immobilières et foncières

Représente les sociétés immobilières dans les commissions ou organisations professionnelles de l'immobilier.

http://www.fsif.fr
SYPEMI, Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier

Regroupement d'entreprises pratiquant le multiservice immobilier (maintenance et gestion technique et administrative...).

http://www.sypemi.com
Union des maisons françaises

Syndicat représentatif de la profession des constructeurs de maisons individuelles (600 marques adhérentes). Vise aussi à informer le grand public.

http://www.uniondesmaisonsfrancaises.org
UNPI, Union nationale de la propriété immobilière

Cette union des chambres syndicales des propriétaires et des copropriétaires représente et défend les propriétaires.

http://www.unpi.org
USH, Union sociale pour l'habitat

Site de l'union des organismes HLM, portail donnant accès à toutes les informations sur le les organismes HLM, le mouvement HLM et le logement social. Représente, conseille et assiste plus de 800 organismes HLM.

http://www.union-habitat.org
Métiers de l'habitat social

Sur le site de Paris Habitat, une présentation d'une quinzaine de métiers spécifiques.

http://www.parishabitatoph.fr/OPAC/Hommes/Metiers/Pages/Lesmetierslhabitatsocial.aspx
Les métiers de l'immobilier selon la Fnainm

Une présentation, par la Fédération nationale de l'immobilier , d'une dizaine de métiers d'agence et de l'administration de biens.

http://www.fnaim.fr/la-fnaim/nos-metiers.html
Métiers du notariat

Un site dédié aux carrières et formations dans le domaine du notariat.

http://www.not-air.fr
Ecoles - organismes de formation
EFAB, Ecole française des administrateurs de biens

CQP, BTS, bac + 3 et 3e cycle : l'EFAB régroupe une large offre de formations aux métiers de l'immobilier, à découvrir sur son site.

http://www.efab.fr
ESPI, Ecole supérieure des professions immobilières

Créée par des professionnels du secteur de l'immobilier, découvrez cette école qui s'est imposée comme l'un des 1ers centres de formation initiale aux métiers de l'habitat et de l'immobilier.

http://www.espi.asso.fr
ICH, Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitat (CNAM)

La seule formation supérieure publique assurant un enseignement complet et adapté aux professions de la construction et de l'immobilier.

http://www.ichplus.com
IMSI, Institut de management des services immobiliers

Cette école spécialisée propose un CQP, un bachelor (bac + 3) et des masters.

http://www.imsi-formation.com
Emploi et recrutement
CEFLU, Centre d'études et de formation du logement et de l'urbanisme

Le site du spécialiste de l'emploi et de la formation dans l'immobilier.

http://www.ceflu.com/index.php3
Bussiness immo

Sur le portail de l'immobilier, une sélection d'offres d'emploi spécialisées.

http://www.businessimmo.fr/pages/annonce/index.php?s_wbg_menu=27&s_imcar=on&langue=fr
Union Habitat

Cette bourse à l'emploi regroupe de nombreuses offres d'emploi dans le domaine de l'habitat social.

http://www.union-habitat.org/emploi
Actualités spécialisées
ANAH, Agence nationale de l'habitat

L'ANAH aide grâce à des subventions les propriétaires à effectuer des travaux d'amélioration de l'habitat en vue de logement solidaire et durable.

http://www.anah.fr
ANRU, Agence nationale pour la rénovation urbaine

L'ANRU coordonne le programme national de rénovation urbaine qui prévoit la conduite de projets de rénovation sur les quartiers fragiles en vue de l'amélioration du cadre de vie.

http://www.renovation-urbaine.fr
Fédération nationale habitat et développement

Au service de l'amélioration de l'habitat et des conditions de vie, le réseau habitat et développement appuie localement les projets de développement. Edite des publications spécialisées dont une lettre électronique.

http://www.habitat-developpement.tm.fr
L'Activité Immobilière (mensuel)

La rubrique ''petites annonces'' de la revue est consultable en ligne.

http://www.socaf.fr
Actualité immobilière

Blog d'informations immobilières qui offre une synthèse de l'actualité immobilière accessible à tous.

http://actualite-immobilier.blogspot.com
Actualité immobilière

Blog d'informations immobilières qui offre une synthèse de l'actualité immobilière accessible à tous.

http://actualite-immobilier.blogspot.com
Le Quotidien de la Veille Immobilière (mensuel)

Présentation de la publication avec possibilité de s'y abonner.

http://www.quotidien.fr
L'hebdo d'information de l'immobilier professionnel

Site d'information professionnelle spécialisé sur l'immobilier d'entreprise, avec de nombreuses informations pratiques en libre accès.

http://www.businessimmo.info
Universimmo

Ce site communautaire de l'immobilier présente de nombreuses informations et actualités professionnelles.

http://www.universimmo.com/accueil/uniacc000.asp
Etudes et statistiques
CEPI, Conseil européen des professions immobilières

Principale association professionnelle européenne des agents immobiliers et des administrateurs de biens, le CEPI publie des informations et analyses sur les marchés immobiliers européens.

http://www.cepi.eu/index.php?page=cnab&hl=fr
FPCF, Fédération des promoteurs constructeurs de France

Pour une présentation du métier de promoteur-constructeur. Réalise des études et des statistiques sur la conjoncture dans l'immobilier.

http://www.fpcfrance.fr/
Marché immo

Site dédié à l'analyse du marché immobilier national et des marchés régionaux. Offre une synthèse globale des marchés immobiliers en 2006.

http://www.marche-immo.com
ONMI, Observatoire national des marchés de l'immobilier

Site officiel de l'observatoire national des marchés de l'immobilier. A consulter principalement pour les dernières données conjoncturelles sur le marché de l'immobilier et les nouvelles réglementations.

http://www.onmi.org
Infos juridiques
Ministère du logement et de la ville

Le site officiel du ministère du logement et de la ville. Nombreuses informations juridiques en ligne.

http://www.logement.equipement.gouv.fr
UNIT, Union nationale de l'immobilier

Le site du syndicat de professionnels de l'immobilier : transactionnaires, gestionnaires, administrateurs de biens, marchands de biens. Une source d'informations notamment juridiques.

http://www.unit.fr
GRIDAUH, Groupement de recherche sur les institutions et le droit de l'aménagement, de l'urbanisme et de l'habitat

Le GRIDAUH vise le développement de la recherche juridique et institutionnelle dans les domaines de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme et de l'habitat.

http://www.gridauh.fr/fr/