Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de l'immobilier

Domaines : BTP - Architecture, Commerce - Immobilier, Droit
Avril 2013
Voir le dossier complet

Panorama du secteur

Le secteur immobilier se divise en 3 grands domaines d'activités : les métiers de la production et de la promotion immobilière, ceux de la transaction immobilière et ceux de la gestion des biens immobiliers.

Après 10 années de croissance ininterrompue, le secteur immobilier, touché de plein fouet par la crise économique mondiale, connaît un retournement de tendance. La situation est comparable à celle des années 90.

Selon la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier), il existe environ 35 000 agences immobilières en France qui emploient au total 200 000 personnes, sans compter les 50 000 agents commerciaux qui ne sont pas des salariés et sont payés principalement à la commission.

 Le ministère du Logement indique que les mises en chantier de logements neufs (notamment les maisons individuelles) en 2012 ont reculé de 20 % par rapport à la même période un an plus tôt. Cela est un signe de la décroissance que connaît le secteur actuellement.

Cette forte baisse d'activité, amorcé dès 2008 et qui s'accentue encore aujourd'hui, a des conséquences directes sur l'emploi dans le secteur. Selon l'Apec, les entreprises prévoient de recruter seulement 3 000 cadres en 2013, contre près de 7 000 en 2007 ! Côté agences immobilières, leur nombre continue de diminuer avec 3 000 fermetures d'agences en 2012, selon la Fnaim. Cela représente 10 000 emplois supprimés sur l'année.

Expertise et valorisation des biens en tête

Le secteur immobilier se divise en 3 grands domaines d'activités :

- les métiers de la production et de la promotion immobilière : constructeur, lotisseur, promoteur, chargé de développement immobilier, monteur d'opérations immobilières, responsable de programme immobilier, prospecteur foncier, architecte etc. ;

- les métiers de la transaction immobilière : négociateur, agent immobilier, mandataire spécialisé (fonds de commerce, etc.), expert immobilier, diagnostiqueur etc. ;

- les métiers de gestion des biens immobiliers : gestionnaire de parc locatif, syndic de copropriété, administrateur de biens, gérant de patrimoine, etc.

Parmi ces métiers, ceux qui concernent l'expertise et la valorisation des biens immobiliers ont tout particulièrement un bel avenir devant eux.

Ces professionnels exercent principalement leurs activités dans les agences immobilières, les cabinets d'administration de biens, les sociétés immobilières, les sociétés de promotion et de construction, les directions immobilières de grandes entreprises, les offices d'HLM, les cabinets de notaires.

Bac + 2 minimum pour débuter

Le secteur recrute à partir d'un bac + 2 (BTS professions immobilières par exemple). Les recruteurs apprécient particulièrement l'alternance et il est assez aisé pour un jeune motivé de signer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation avec une agence.

Les métiers commerciaux sont une voie privilégiée d'embauche des jeunes diplômés. Les besoins en recrutement portent principalement sur les négociateurs (assistants commerciaux, conseillers vente) et les cadres d'exploitation (chefs d'agence, gestionnaires de copropriété, responsables de programmes). Les opportunités d'embauche sont fortement localisées en Ile-de-France.

Si la négociation et la vente restent les activités principales d'un agent immobilier, ce métier est aujourd'hui presque toujours associé à celui de gestion locative et de syndic de copropriété. C'est pourquoi les profils polyvalents sont devenus très recherchés : les qualités de bon vendeur doivent être associées à des connaissances juridiques ainsi qu'à des compétences techniques dans le domaine du bâtiment.

Bon à savoir
Pour travailler dans l'immobilier, il faut être disponible. Une des contraintes importantes du secteur réside dans les horaires décalés, tant le soir que le week-end, pour rencontrer les particuliers.

Côté promotion et gestion immobilières, l'heure est aux grands groupes qui développent des programmes dans l'immobilier de bureaux, les commerces, le logement social. Cette évolution de la demande profite plus particulièrement aux cadres dont la proportion, déjà importante dans les effectifs du secteur, ne cesse de progresser. Les bac + 5 issus d'écoles de commerce, les titulaires de masters en finance ou fiscalité et les détenteurs d'un diplôme spécialisé en immobilier (ICH, ESPI, etc.) sont parmi les profils les plus recherchés.

Enfin, les cadres de l'immobilier doivent être capables de s'adapter à une clientèle étrangère de plus en plus importante. De même, ils doivent faire du développement durable une préoccupation majeure.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante