Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de la propreté et de l'hygiène

Domaine : Environnement - Aménagement - Propreté
Octobre 2012
Voir le dossier complet

Nettoyer, laver, entretenir

Les besoins en personnel de nettoyage, parfois hautement qualifié, intéressent tous les secteurs de l'économie, cette activité de service ne pouvant être ni délocalisée, ni totalement automatisée.

Agent d'entretien et de rénovation / Agente d'entretien et de rénovation

L'agent d'entretien et de rénovation en propreté intervient ponctuellement pour remettre en état les sols de certains lieux : bureaux, parkings, écoles, logements, etc.

Il utilise pour cela tout du matériel industriel adapté (monobrosse ou un injecteur-extracteur) et applique les méthodes de remise en état : détachage, décapage, injection-extraction...

Si aucun diplôme n'est exigé, il vous est recommandé d'être titulaire d'un CAP maintenance et hygiène des locaux, qui s'obtient en 2 ans après la 3e.

La profession a également créé un CQP (certificat de qualification professionnelle) agent d'entretien et de rénovation en propreté, qui facilitera votre insertion.

Agent de nettoyage avion / Agente de nettoyage avion

L'agent de nettoyage avion assure au sein d'une équipe le nettoyage complet d'un avion. Il s'occupe de l'"armement" (savons, papier toilette, etc.), du nettoyage des cabines et des postes de pilotage. Il se charge de l'entretien et du reconditionnement des produits de confort tels que les couvertures, les oreillers, les casques et les trousses d'agrément pour les enfants ou les classes affaires.

Aucune formation spécifique n'est demandée pour ce métier. Une formation interne est assurée, elle porte sur les bonnes pratiques, les règles d'hygiène et de sécurité à appliquer.

Cependant, vous devez être en bonne condition physique, être soigneux et rigoureux et savoir respecter les procédures mises en place. Vous devrez être autonome dans les activités qui vous sont confiées, tout en sachant travailler en équipe.

Le travail s'effectue dans la cabine des avions sur les aires de stationnement sous douane, dans des sociétés d'assistance spécialisées dans le nettoyage avion.

Le permis B peut s'avérer utile compte-tenu des horaires décalés.

Par ailleurs, le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Agent de propreté / Agente de propreté

Il est chargé d'exécuter des activités de nettoyage et d'entretien courant dans le respect de consignes d'hygiène et de sécurité. Selon les lieux (bureaux, galeries, centres commerciaux, etc.), il utilise des machines (monobrosses, autolaveuses, shampouineuses), des matériels et produits de nettoyage (détergents, désinfectants) variés, qui diffèrent de ceux utilisés pour le ménage domestique.

Ce travail nécessite une certaine autonomie et peut être accessible à des personnes sans qualification qui bénéficieront d'une formation de la part de l'entreprise d'accueil. Le CAP maintenance et hygiène des locaux est cependant la formation la plus adaptée pour occuper ce poste de travail et envisager une évolution professionnelle.

Les postes sont majoritairement en CDI, mais à temps partiel. Vous pouvez avoir plusieurs employeurs pour arriver à l'équivalent d'un temps plein.

Avec de l'expérience et une formation complémentaire, un agent pourra accéder à des postes soit plus techniques (ultrapropreté), ou offrant de plus grandes responsabilités (chef d'équipe, chef de site).

Agent de propreté en service hospitalier / Agente de propreté en service hospitalier

agent_de_service_hospitalier_383x209.jpgL'agent hospitalier participe au bien-être et au confort des patients. Il nettoie les chambres, les couloirs, les bureaux dans un hôpital, une maison de retraite ou de cure. Il assure la désinfection, la décontamination, le bionettoyage des blocs opératoires (destruction des virus et bactéries). Dans le milieu médical, la propreté et l'hygiène sont vitales puisque la réduction des infections nosocomiales (c'est-à-dire contractées à l'hôpital) dépend largement de leur respect.

Le métier d'agent de service hospitalier demande rigueur et précision dans chaque geste. Polyvalent et autonome également, ce professionnel doit travailler chaque jour en fonction d'un planning défini, qui l'amène à accomplir des missions variées (nettoyage, mais aussi préparation des lits, distributions des repas, etc.).

Agent de service hospitalier est un métier que vous pouvez exercer sans diplôme.

Cependant, le CAP maintenance et hygiène des locaux vous prépare aux métiers d'agent de service hospitalier ou d'agent qualifié en désinfection et bio-nettoyage.

Avec un bon dossier, vous pouvez préparer le bac pro hygiène et environnement en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après le CAP. Le bac pro vous permet d'exercer rapidement des fonctions d'encadrement.

Toujours avec un très bon dossier ou une mention au bac, une poursuite d’études est envisageable en BTS hygiène propreté environnement. Etre titulaire de ce diplôme permet d’accéder directement à une fonction de responsable de secteur.

Les hôpitaux publics et les cliniques privées sont les principaux employeurs.

Les maisons de retraite et les instituts de cure recrutent également des agents de service hospitaliers.

Voir la fiche détaillée.

Agent qualifié en ultrapropreté / Agente qualifiée en ultrapropreté

Ce professionnel qualifié s'occupe plus particulièrement de l'entretien des établissements "à empoussièrement contrôlé" (micro-électronique, mécanique, spatial, optique, recherche, etc.), ainsi que des laboratoires (notamment dans l'industrie pharmaceutique et l'agroalimentaire).

Il assure une propreté absolue grâce à des techniques particulières. Son travail consiste à effectuer des opérations de décontamination biologique et chimique, de désinfection et de bionettoyage, avec des protocoles adaptés aux niveaux des zones à risque. Il note tout ce qu'il fait afin de respecter la traçabilité.

Il porte un équipement spécial (charlotte, blouse, lunettes, masque, gants) et travaille selon des procédures établies par le technicien qualité : il faut, par exemple, toujours nettoyer du plus propre au plus sale pour éviter de contaminer un endroit moins exposé par des salissures.

Cet agent doit faire preuve d'un réel sens des responsabilités et d'une grande autonomie dans la réalisation de ses interventions. Sa rigueur dans l'application des consignes est, en effet, primordiale à la sécurité.

Le bac pro hygiène et environnement est un bon passeport d'entrée dans la profession. Il se prépare en 3 ans après la 3e. Complété par une formation en interne aux processus de l'ultrapropreté (comportements à adopter, habillage, respect des protocoles, bonne utilisation des produits et des matériels), ce diplôme est bien adapté.

Avec de l'expérience, vous pourrez évoluer vers davantage de responsabilités, notamment vers celles de chef d'équipe.

Biohygiéniste

Ce technicien spécialisé a en charge la prévention et la surveillance des infections liées aux soins. Il sait appréhender les mécanismes de l'infection et utiliser les outils de surveillance adaptés (identification des agents pathogènes responsables d'infections nosocomiales, surveillance des bactéries multirésistantes, etc.).

Il réalise des prélèvements et des contrôles d'environnement (eau, air, surface), contrôle la qualité de matériels et de produits désinfectants, rédige des protocoles et réalise des audits de pratiques. Il travaille en lien avec les équipes opérationnelles d'hygiène et peut animer des actions de formation. Enfin il participe aux enquêtes épidémiologiques. A l'hôpital, il effectue ces tâches sous la responsabilité des médecins.

La licence professionnelle biohygiène, prévention et surveillance des infections (CFA UPMC) a été spécialement créée pour former des professionnels dotés de compétences techniques de qualité pour lutter contre les infections dans les collectivités sensibles. Elle se prépare en 1 an après un bac +2 (BTS, DUT ou autre) scientifique dans le domaine de la biologie médicale ou appliquée.

Cette fonction nouvelle a vu le jour au sein des établissements de soins afin de faire diminuer le nombre d'infections acquises dans le milieu hospitalier. Mais cette préoccupation sanitaire existe aussi dans d'autres secteurs comme les grandes entreprises du secteur hôtelier ou industriel, les crèches, les sociétés de restauration, les établissements scolaires, les maisons de retraite, les centres de réadaptation et de post-cure.

Femme de chambre / Valet de chambre

La femme de chambre, tout comme son homologue masculin, le valet de chambre, veille à la propreté des chambres de l'hôtel. Elle change les draps et les serviettes de toilette, puis remet de l'ordre dans les chambres et les couloirs après le départ des clients.

Comme tous les professionnels de l'hôtellerie, la femme de chambre doit avoir le sens du service et travailler avec application. Ses activités demandent également une certaine résistance physique, le niveau d'efficacité demandé étant de plus en plus élevé.

Vous pouvez vous former à cette profession en 2 ans après une classe de 3e, la plupart du temps par le biais de l'apprentissage.

Le diplôme le plus adapté est le CAP services hôteliers. Les CAP assistant technique en milieux familial et collectif et CAP maintenance et hygiène des locaux constituent une autre voie possible. Moins spécialisés, ils offrent la possibilité de travailler également dans d'autres catégories d'établissements collectifs (hôpitaux, crèches, etc.).

Les grands hôtels constituent les recruteurs traditionnels des jeunes femmes de chambre.

Il est aussi possible de postuler auprès de sociétés spécialisées dans le nettoyage.

Les établissements collectifs comme les hôpitaux, les maisons de retraite ou les maisons d'enfants proposent également des postes de femme de chambre.

Voir la fiche détaillée.

Laveur de vitres spécialisé travaux en hauteur / Laveuse de vitres spécialisée travaux en hauteur

cordiste_383x209.jpgLe laveur de vitres spécialisé « travaux en hauteur » intervient sur des bâtiments dont les vitres et glaces sont difficiles d'accès. Il atteint les zones à nettoyer à l'aide de moyens d'élévation spécifiques : plateformes élévatrices, nacelles, harnais, cordes, etc. Il travaille toujours en binôme avec un co-équipier.

Ce métier exige une bonne résistance physique ainsi qu'une grande rigueur car il faut respecter les consignes de sécurité à la lettre. Autonomie et capacité à travailler en équipe sont également requis.

Si aucun diplôme n'est exigé, il est recommandé d'être titulaire d'un CAP maintenance et hygiène des locaux, qui s'obtient en 2 ans après la 3e.

La profession a également créé un CQP laveur de vitres avec moyens spécifiques. Ce certificat de qualification professionnelle (niveau CAP), qui s'obtient à l'issue d'une formation dont la durée varie de 4 à 10 mois (apprentissage possible), facilite l'insertion.

L'ITFH, Institut Technique de Formation en Hauteur, à Nanterre (92), propose de son côté différentes formations dans le domaine du travail en hauteur, notamment la préparation au CQP cordiste.

Voir la fiche détaillée.

Lingère / Linger

La lingère assure le blanchissage, l'entretien et le rangement du linge. Elle effectue le nettoyage des vêtements confiés à la blanchisserie, par les clients d'un hôtel par exemple.

Pour exercer cette profession, il faut être particulièrement soigneux et réactif. Une bonne résistance est indispensable également car la lingère doit déplacer des paquets de linge très lourds et travaille le plus souvent debout.

Différents diplômes, préparés en 2 ans après la classe de 3e, vous permettent de devenir lingère. Il s'agit en premier lieu du CAP services hôteliers et du CAP métiers de la blanchisserie. Le CAP métiers de la mode vêtement tailleur et le CAP métiers de la mode vêtement flou sont également envisageables.

Accessible en 2 ans après un CAP, le plus souvent dans le cadre de la formation continue ou d'un contrat d'apprentissage, le BP maintenance des articles textiles option pressing (niveau bac) vous apporte une qualification supérieure très appréciée.

Il existe par ailleurs un bac pro métiers du pressing et de la blanchisserie qui vous permettra, à terme, d'encadrer et animer une équipe.

Les débouchés, pour la lingère, se situent d'abord dans l'hôtellerie.

De plus en plus d'établissements sous-traitent la blanchisserie à des sociétés spécialisées qui, par conséquent, recrutent des lingères.

Mais il est aussi possible de trouver des emplois de lingères dans les hôpitaux ou les maisons de retraite.

Voir la fiche détaillée.

Teinturier blanchisseur / Teinturière blanchisseuse

teinturier_blanchisseur_383x209.jpgLe teinturier blanchisseur est le spécialiste de l'entretien et du nettoyage des textiles et des cuirs, qu'il s'agisse de vêtements, rideaux, tissus d'ameublement, dessus-de-lit, tapis, couettes, etc. Le teinturier peut assurer des fonctions de repasseur, détacheur nettoyeur, blanchisseur, etc. ou bien  exercer toutes ces fonctions à la fois. Certains se spécialisent dans la teinture.

Le soin et la minutie sont les qualités premières du teinturier. Plus l'entreprise est petite, plus le teinturier-blanchisseur doit être polyvalent. Une bonne résistance est indispensable car le teinturier est debout toute la journée, soulevant des kilos de linge dans une atmosphère confinée et humide.

Le CAP, qui se prépare en 2 ans après la classe de 3e, est le premier niveau de formation menant à ce métier. Deux CAP sont adaptés : le CAP métier du pressing et le CAP métiers de la blanchisserie. Le premier est tourné vers le service aux particuliers, le second vers la blanchisserie industrielle.

Accessibles en 2 ans après le CAP, le BP maintenance des articles textiles option pressing et le BP blanchisserie (niveau bac) vous apportera une qualification supérieure appréciée des recruteurs.

Le bac pro métiers du pressing et de la blanchisserie, accessible en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP, vous permettra, à terme, d'animer et d'encadrer une équipe.

Le marché du pressing artisanal est en déclin. Les teinturiers-blanchisseurs indépendants disparaissent au profit de chaînes (réseaux, franchises). Celles-ci recrutent régulièrement.

Le développement des chaînes industrielles de nettoyage a créé de nombreux postes, notamment en Ile-de-France. Les teinturiers industriels lavent et repassent des tonnes de linge pour le compte d'hôpitaux, de maisons de retraite, d'hôtels, de restaurants. Ces chaînes peuvent sous-traiter pour le compte de petites blanchisseries.

Les entreprises de location de linge fleurissent dans les grandes villes et les lieux de vacances. Elles font appel aux services du teinturier.

Certains services publics ainsi que de grands hôtels ou restaurants possèdent leur blanchisserie interne.

Responsable de secteur propreté

Le responsable de secteur propreté a la responsabilité des équipes en place chez ses différents clients. Il coordonne et gère les missions des équipes. Il est aussi responsable de la relation auprès des fournisseurs et des clients.

Une bonne organisation est indispensable pour superviser plusieurs sites, clients et équipes en même temps : le responsable de secteur propreté doit être à l'aise avec la gestion de plannings ! Il doit être en mesure d'entendre les besoins de ses clients, tout en prenant en compte les intérêts de l'entreprise de propreté qui l'emploie. Savoir manager ses équipes est aussi essentiel.

Le BTS hygiène propreté environnement (bac + 2) est un bon passeport pour accéder à cette profession. En 2 ans après le bac, cette formation développera vos connaissances techniques et vos aptitudes à organiser et gérer.

Après le BTS, vous pouvez préparer en 1 an, par la voie de l'apprentissage, la certification de responsable de service hygiène (bac + 3) qui vous permettra d'occuper des fonctions de responsable dans des domaines variés : propreté et hygiène des locaux, propreté urbaine, assainissement, etc.

Par ailleurs, quelques licences professionnelles, accessibles en 1 an après un bac + 2, vous offrent la possibilité de vous spécialiser. En Ile-de-France, on peut citer la licence pro biohygiène, prévention et surveillance des infections (UPMC).

Les entreprises de propreté sont les principaux employeurs de responsables de secteur propreté.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :12345
Aller à la page suivante