Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Frédérique Chemaly

DRH Sephora France, Boulogne-Billancourt (92)
Date de l'interview : 01/09/2007

Dans un secteur florissant et concurrentiel, nous nous démarquons en changeant les codes de la beauté et en innovant.

Si les opportunités d'emploi sont nombreuses et les perspectives de carrière réelles chez Sephora, ce sont davantage des personnalités que des diplômés que recherche cette pro.

Quels sont les besoins en recrutement chez Sephora ?

Nos besoins en recrutement sont importants car nous connaissons une forte croissance et une expansion territoriale. Il faut aussi gérer le turn-over naturel. Fin 2007, nous aurons recruté 900 collaborateurs supplémentaires et créer 20 nouveaux magasins. Notre culture d'entreprise valorise avant tout les personnalités et la promotion interne, le diplôme étant un critère secondaire. Les personnels recrutés bénéficient de toute façon d'une solide formation interne.
Nous situant au croisement du luxe et de la grande distribution, nous avons besoin de profils très spécifiques. Nous sommes très exigeants sur le plan du merchandising (recherche d'esthétisme) et sur la vente accompagnée (conseil et de fidélisation).

Comment recrutez-vous ?

Nous recrutons essentiellement par le biais des candidatures spontanées, adressées au siège ou directement à nos magasins, mais aussi de plus en plus via notre site www.sephora.fr .
Lors de la période des fêtes en fin d'année, nous renforçons nos équipes en recrutant des CDD.
Nous recherchons des directeurs de magasin (50 en 2007), des managers de rayon (150) et surtout des conseillers de vente (700) qui sont à distinguer des animateurs de marque. Ces derniers viennent ponctuellement sur nos points de vente pour des opérations très qualitatives de lancement, mais ne sont pas salariés de Sephora.

Quels sont les profils recherchés ?

Les attentes diffèrent selon les postes. Pour celui de conseiller de vente, si nous n'avons pas de critère en matière de diplôme (par exemple, nous n'exigeons pas obligatoirement le bac), nous sommes, en revanche, très vigilants sur la personnalité des candidats. Nous souhaitons qu'ils possèdent une capacité commerciale, le sens de l'accueil et du service, qu'ils aient aussi le goût du conseil et des produits de beauté. Ils doivent aussi aimer le contact clientèle et travailler en surface de vente. Leur présentation doit être soignée. Il n'est donc pas indispensable de posséder un CAP esthétique ou un diplôme professionnel ou technologique en commerce.
En 2004, Sephora a créé sa propre école de formation spécialisée (30 intervenants) qui se charge de former les nouveaux personnels à la connaissance des produits et à la vente.
Concernant le recrutement de nos managers de rayon, nous privilégions la mobilité interne. Ce poste représente une évolution intéressante pour des conseillers de vente attirés par le management et l'animation d'équipe. Ils reçoivent une formation interne au management au sein de l'école Sephora : recrutement, gestion d'équipe, animation, gestion des situations, etc.
Enfin, les directeurs de magasins (70 % sont d'anciens managers de rayon) se voient confier la gestion complète du point de vente et sont formés pour assumer ces responsabilités.

L'univers de la beauté est-il réservé aux femmes ?

S'il est vrai que nous avons 91 % de jeunes femmes parmi notre personnel (avec une moyenne d'âge de 30 ans), nous sommes vivement ouverts aux candidatures masculines, qui malheureusement ne se présentent pas assez. L'univers de la beauté peut pourtant offrir de réelles opportunités de carrière aux hommes, d'autant que le marché des cosmétiques et des parfums qui leur est destiné est en pleine expansion. Des opportunités de postes existent aussi à l'international, où nous nous heurtons au peu de mobilité des jeunes femmes avec enfants. Enfin la vente conseil faite par des hommes envers une clientèle féminine est souvent appréciée.

Parlez-nous du partenariat de Sephora avec le CFA sup 2000 ?

En 2005 avec deux autres grandes enseignes spécialisées (Nature et découvertes et la Grande récré), nous avons décidé de créer en partenariat le CFA sup 2000 une formation spécifique en apprentissage de manager spécialisé. Il s'agit de la licence professionnelle commerce, mention management du point de vente, dispensée à l'IUT de Sénart-Fontainebleau (Paris XII). Cette formation s'adresse à des bac + 2 recrutés sur dossier et entretien.
Elle a pour objet de préparer aux métiers de l'encadrement en magasin spécialisée.
Une fois diplômés, les apprentis Sephora (12 par promotion) sont donc destinés à occuper des postes de manager de rayon chez Sephora et peuvent évoluer par la suite vers des postes de direction.

En conclusion, quel est l'avenir du secteur et de votre marque ?

Dans un secteur florissant mais aussi très concurrentiel, concentré et conformiste, nous essayons de nous démarquer en changeant les codes de la beauté, en innovant (produits nouveaux ou en exclusivité). C'est pourquoi nous recherchons avant tout des personnalités curieuses, attirées par la nouveauté. Les opportunités de carrière sont bien réelles en raison de la mobilité interne, mais aussi de l'expansion nationale et internationale de la chaîne, notamment vers le marché asiatique.

Propos recueillis par Annie Poullalié