Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du sport

Domaines : Enseignement - Recherche, Sport
Dernière mise à jour : 13/02/2014

Avec plus de 34 millions de français qui pratiquent une activité physique, le sport est un secteur économique en pleine forme.

Replier le dossier

Introduction

Avec plus de 34 millions de français qui pratiquent une activité physique, le sport est un secteur économique en pleine forme. Les métiers de l'animation, de l'enseignement et de l'encadrement sont nombreux. Le sport attire aussi de multiples partenaires (sponsors) et le marketing sportif est en pleine expansion.

Un site à découvrir

Pour tout savoir sur la pratique du sport en Ile-de-France, la politique sportive locale, les métiers et diplômes du sport ou encore les conditions d'agrément d'une association sportive, rendez-vous sur le site de la Direction régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports de Paris-Ile-de-France : http://www.ile-de-france.jeunesse-sports.gouv.fr/

D'après les chiffres clés du sport 2012 publiés par le ministère des Sports, les 3 activités physiques les plus pratiquées en France sont la marche, le vélo et la natation de loisir. Côté fédérations, ce sont le football, le tennis et l'équitation qui comptent le plus grand nombre de licenciés.

Panorama du secteur

Les métiers du sport sont variés et accessibles avec des diplômes spécifiques. Très médiatisé, le secteur du sport reste cependant un marché de niche en termes d'emploi.

Les métiers du sport sont variés et accessibles avec des diplômes spécifiques. Très médiatisé, le secteur du sport reste cependant un marché de niche en termes d'emploi.

Le ministère des Sports estime à 283 000 le nombre de personnes ayant un emploi dans le "noyau dur" du secteur sportif (activités liées au sport, enseignement, commerce d’articles de sport) en 2011.

Cet effectif devrait continuer à progresser dans les prochaines années : l'aménagement des rythmes scolaires, la réduction du temps de travail et les campagnes menées par les pouvoirs publics en faveur d'une activité physique régulière contribuent à ce que de plus en plus de personnes se tournent vers le sport.

La professionnalisation croissante de l'encadrement sportif (longtemps assuré par des bénévoles) booste également l'emploi dans le secteur du sport.

Si le sport recrute, beaucoup de professionnels ne travaillent pas à plein temps dans ce domaine. Le temps d'emploi dans le sport varie fortement selon les disciplines et selon la demande - fluctuante - du public. Nombre de professeurs de danse ou de judo exercent l'équivalent d'un mi-temps par semaine. Par ailleurs, certains emplois, par exemple dans le domaine de la voile ou du ski, ont un caractère fortement saisonnier. Il est conseillé de ne pas négliger cette notion de précarité avant de s'engager dans cette voie.

L'Ile-de-France compte près de 28 000 équipements sportifs sur 255 000 dans toute la France. La petite couronne est moins bien dotée que la grande couronne, et Paris moins bien dotée que la petite couronne !

Un large éventail de métiers et de formations

Les métiers du sport sont variés et concernent l'enseignement, l'animation, l'encadrement, l'entraînement, la compétition, la vente d'articles spécialisés, etc.

Une majorité d’emplois sont liés à l'enseignement et l'encadrement des pratiques. Animateurs, moniteurs, professeurs d'EPS... Près de 113 000 professionnels interviennent dans les établissements scolaires, les associations, les clubs de vacances, etc. Les activités de plein air (escalade, canyoning, etc.), ainsi que les activités de fitness sont actuellement très porteuses.

Le secteur recrute à tous les niveaux, mais privilégie les candidats ayant suivi une formation adaptée. La filière Staps (ministère de l’Education nationale) d’une part, le BEES, le DEJEPS et le DESJEPS (ministère des Sports) d’autre part, sont les principaux diplômes menant aux métiers sportifs de terrain.

Le BEES 1er degré (niveau bac) est progressivement remplacé par le BPJEPS, et le  BEES 2e degré par le DESJEPS (niveau bac + 2).

Si la passion du sport est indispensable pour s'insérer et évoluer, il faut également posséder un véritable projet professionnel.

De leur côté, les sportifs professionnels sont très médiatisés, mais peu nombreux : en 2011, on dénombre à peine plus de 7 000 sportifs de haut niveau. Parmi ceux-ci, beaucoup ne vivent pas des seuls revenus de leur pratique sportive.

36 % des sportifs de haut niveau sont des femmes.

Les sportifs de haut niveau n'avancent pas seuls : autour d'eux gravite souvent un staff réunissant entraîneurs, préparateurs physiques, médecins, coach, etc.

Le marché des vêtements et équipements de sport continue son développement, chaque discipline sportive nécessitant des infrastructures, du matériel adéquat et la tenue indispensable ! Les fabricants et les enseignes de distribution spécialisées emploient près de 4 900 salariés côté fabrication et 47 000 salariés côté vente (cf. Etude "le poids économique du Sport", ministère des Sports, mars 2013,). A noter : le nombre de postes est en diminution depuis 2010 dans ces 2 branches (- 3 à - 5 % par an).

Enfin, le marketing sportif gagne du terrain. Le sport (notamment le football en France) génère beaucoup d'argent et séduit de plus en plus les entreprises qui confient l'élaboration de leur stratégie de communication dans ce domaine à des diplômés de l'enseignement supérieur (bac + 3 à bac + 5).

Emplois publics, emplois privés

Les employeurs potentiels sont très nombreux dans le domaine du sport : Etat, collectivités territoriales, fédérations, associations, organismes de vacances, sociétés commerciales, etc.

Coté secteur public, le ministère de l'Education nationale offre surtout des emplois de professeurs d'EPS, tandis que le ministère des Sports a besoin d'encadrants, notamment de conseillers techniques recrutés sur concours. La fonction publique territoriale propose également des débouchés intéressants pour ceux qui rêvent d'un emploi stable d'animateur-éducateur sportif, de responsable d'équipement ou d'animateur socioculturel. Avec 62 % des dépenses publiques dans le domaine du sport qui leur incombent, les mairies sont les principaux employeurs du secteur public.

L'emploi privé se concentre dans les salles de remise en forme, les clubs de sport ou de vacances, les centres de loisirs, qui recrutent des profils divers : éducateurs sportifs en tête, mais aussi techniciens de maintenance et d'entretien des équipements, managers, directeurs, commerciaux, etc.

Le secteur associatif (clubs, etc.) est également très présent. Il s'agit le plus souvent de petites structures employant moins de 5 salariés et recherchant surtout des spécialistes d'un ou plusieurs sports pour encadrer les activités. Dans ce secteur, le bénévolat est largement développé !

Les métiers du sport et de l'encadrement sportif

Après avoir longtemps été du domaine des bénévoles, l'encadrement des activités sportives s'est fortement professionnalisé, en raison des contraintes pédagogiques et de sécurité accrues. Profs d'EPS, animateurs et éducateurs spécialisés dans le domaine de la forme et des activités sportives de plein air sont particulièrement recherchés.

Accompagnateur de tourisme équestre / Accompagnatrice de tourisme équestre

L'accompagnateur de tourisme équestre (ATE) organise et encadre des randonnées à cheval pour des groupes d'adultes ou d'enfants. Il est responsable de la préparation des chevaux, du repérage du parcours et de la sécurité des cavaliers. Il assure aussi le soin des chevaux, leur préparation et l'entretien du matériel.

Si un bon niveau d'équitation est évidemment demandé (Galop 5 au minimum), un bon relationnel et un sens de la pédagogie sont nécessaires pour réussir dans cette voie.

Après la 3e, 4 diplômes vous permettent d'accéder à ce métier : le BEPA activités hippiques, le BAPAAT (option randonnée équestre ou équitation sur poney), le BPJEPS activités équestres, le CQP animateur soigneur assistant.

Le BEPA activités hippiques spécialité soigneur aide animateur est un diplôme du ministère de l'Agriculture. Ce diplôme vous permet, sous la responsabilité d'un professionnel diplômé dans l'animation, d'accueillir le public, de l'informer et parfois de l'accompagner lors d'activités équestres.

Quant aux BAPAAT et BPJEPS activités équestres, ils sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des sports.

Le BAPAAT (niveau CAP) représente le premier niveau de qualification pour l'animation et l'encadrement de randonnées équestres ou équitation sur poney. Il est souvent préparé en complément d'un BEPA. Pour vous présenter à l'inscription au BAPAAT, vous devez avoir au moins 16 ans, justifier d'un "galop 6" et fournir une attestation de formation aux premiers secours.

Le BPJEPS activités équestres (niveau bac) permet un exercice professionnel de l'encadrement d'activités équestres et donne seul le droit d'enseigner l'équitation. Pour vous présenter à l'entrée de la formation, vous devez fournir un certificat médical de non contre-indication à la pratique des activités équestres, une attestation de formation aux 1ers secours, et réussir les tests d'évaluation (théoriques et pratiques).

Pour être admis au CQP animateur soigneur assistant, vous devez être titulaire du PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1, anciennement AFPS) et au minimum de la capacité équestre professionnelle niveau 1 (CEP 1).

Les clubs équestres, et en particulier ceux des zones touristiques, offrent des emplois aux accompagnateurs de tourisme équestre.

Certains centres de loisirs proposent également des randonnées équestres, ils sont donc susceptibles de recruter des accompagnateurs.

Voir la fiche détaillée.

Animateur sportif de centres de vacances / Animatrice sportive de centres de vacances

L'animateur de vacances accueille les vacanciers dans des clubs ou des centres de vacances. Il propose aux adultes et aux enfants des activités de loisirs, culturelles, manuelles ou sportives. il conçoit et organise toutes ces activités avec les autres animateurs de la structure où il travaille.

Sans un dynamisme inusable, inutile de se lancer dans la profession. La bonne humeur de l'animateur de vacances rejaillira sur les vacanciers. Il faut donc avoir le goût des contacts, savoir s'adapter et prendre des initiatives.

De très nombreux diplômes, plus ou moins spécialisés, permettent de se tourner vers l'animation. Les activités peuvent être très diverses, tant dans le sport que l'animation socioculturelle, avec par exemple les loisirs de pleine nature, les arts plastiques, les activités scientifiques, la musique, sans compter que les publics sont variés : jeunes enfants, adolescents, adultes, personnes âgées.

Ces diplômes sont délivrés par le ministère des Sports ou par le ministère de l'Education nationale.

Les diplômes délivrés par le ministère de la Santé et des Sports sont multiples.

Le BAFA, diplôme non professionnel, est indispensable pour animer des colonies de vacances. C'est le premier niveau de diplôme accessible dès 17 ans, sans condition de formation.

Le BAFD, diplôme non professionnel, autorise à diriger un centre de vacances pour jeunes. Il faut avoir 21 ans minimum et être titulaire du BAFA pour accéder à cette formation.

Le BASE, diplôme non professionnel, sanctionne les compétences acquises dans la pratique d'activités socio-éducatives. Pour accéder à ce diplôme, il faut avoir minimum 18 ans et avoir exercé pendant 2 ans au moins et de façon continue des activités dans le domaine Jeunesse ou de l'Education populaire.

Le BAPAAT se prépare en 2 ans. C'est un diplôme professionnel qui donne le niveau CAP. Il se prépare à partir de l'âge de 16 ans mais accueille en fait des candidats plus âgés. Il n'y a pas de condition préalable de diplôme, mais un bon niveau de pratique personnelle est nécessaire. Il permet d'animer et d'encadrer des animations sportives et comprend plusieurs options.

Le BPJEPS (niveau bac) spécialité loisirs tous publics permet de proposer des activités culturelles, éducatives et sportives. Ce diplôme récent succède notamment au BEES 1er degré de la même spécialité. Il peut se préparer par la voie scolaire, par apprentissage ou en formation continue.

Le DEFA (niveau bac + 2) donne accès aux fonctions de responsable d'un projet d'animation, d'un secteur, ou permet d'encadrer des formations. Il faut justifier de 3 années d'activités professionnelles à temps complet ou être titulaire du brevet d'aptitude à l'animation socio-éducation (BASE).

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est accessible avec un niveau bac ou deux ans d'activité dans le secteur de l'animation socio-culturelle. Il permet d'exercer des fonctions d'animateur coordonnateur.

De son côté, le ministère de l'Education nationale propose le DUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle. Ce dernier se prépare en 2 ans à l'université (en IUT) après un bac. Une poursuite d'études vers une licence professionnelle est envisageable.

Il est aussi possible de préparé un CQP "Animateur de Loisir Sportif" (CQP ALS).

C’est un certificat, créé par la branche professionnelle du sport, pour des animateurs sportifs exerçant contre rémunération de façon occasionnelle ou saisonnière, ou souhaitant obtenir une première qualification. Il permet d’encadrer, à titre professionnel, l’une des familles d’activités suivantes, en fonction des options choisies : activités gymniques d’entretien et d’expression (renforcement musculaire, techniques cardio, expression corporelle, étirement, etc.), randonnée de proximité et d'orientation, jeux sportifs et jeux d’opposition (art et éducation via les jeux d’opposition, jeux de raquettes, jeux de ballons).

Les villages ou clubs de vacances constituent le premier vivier d'emplois pour les animateurs de vacances. Les missions durent de 3 à 8 mois.

Les campings recrutent de plus en plus d'animateurs, notamment les campings équipés de piscines et de boîtes de nuits.

Les centres de vacances et de loisirs pour enfants assurent l'encadrement de jeunes de 3 à 18 ans, et notamment durant les périodes scolaires. De nombreux étudiants y sont embauchés.

Animateur socioculturel / Animatrice socioculturelle

L'animateur socioculturel s'adresse non seulement aux enfants et aux adolescents mais également aux personnes âgées. Il organise aussi bien des activités sportives que des visites culturelles, des débats d'actualité que des séances de ciné-club ou des expositions. Il met en place des ateliers de théâtre, de poterie, de dessin, etc.

Imagination et créativité sont indispensables pour élaborer des projets originaux et attrayants. Souvent, il faut aussi beaucoup d'énergie pour les mener à bien.

Sans le BAFA, brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur, il vous est impossible d'accéder au métier d'animateur socioculturel.

Le BAFD, brevet d'aptitude aux fonctions de directeur, qui lui fait suite, vous prépare au métier de directeur de centre de loisirs, à titre non professionnel.

Ces deux diplômes vous donnent de bonnes bases pour accéder au niveau professionnel.

Le BASE, brevet d'aptitude à l'animation socio-éducative, s'obtient automatiquement, sans examen, après 2 ans d'animation à titre bénévole, ou après 6 mois à plein temps ou 1 an à mi-temps à titre professionnel.

Le BAPAAT, brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien de la Jeunesse et des Sports (niveau CAP), vous donne le droit d'encadrer, d'animer ou d'accompagner des activités physiques, sportives et socioculturelles. Ce diplôme représente le 1er degré de qualification pour l'animation. Il n'y a aucune condition préalable pour le préparer mais une expérience professionnelle dans le secteur est nécessaire.

Le BEATEP, brevet d'Etat d'animateur technicien de l'Education populaire et de la jeunesse (niveau bac), forme des animateurs professionnels. Il permet de se perfectionner dans l'une des 3 spécialités suivantes : activités culturelles et d'expression, activités scientifiques et techniques, activités sociales et vie locale. Pour le préparer, vous devez être âgé de 18 ans et titulaire soit d'un diplôme de niveau V minimum (BEP, CAP) assorti d'une expérience professionnelle ou bénévole d'au moins 60 jours dans l'animation, soit du BASE, soit du BAPAAT ; ou justifier de 2 années d'expérience professionnelle dans l'animation ou la spécialité choisie. Il existe une sélection comportant une épreuve écrite, une épreuve orale et un test technique.

Plus récent, le BPJEPS, brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (niveau bac également), valide l'acquisition d'une qualification professionnelle à finalité éducative ou sociale dans les domaines sportifs ou culturels.

Le DEFA, diplôme d'Etat aux fonctions d'animateur (niveau bac + 2), permet d'exercer des fonctions de responsable de secteur, de direction d'équipement, d'encadrement de formation. Pour préparer ce diplôme, il faut être titulaire du BASE ou justifier de 3 années d'activités professionnelles à temps complet ou de 3 années d'activités d'animation par période minimales continues de 9 mois. Le bac n'est pas exigé mais souhaité.

En dehors de ces diplômes du ministère de la Jeunesse et des sports, il est possible de se former à l'université : le DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles (bac + 2) permet de se spécialiser et le DUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle (bac + 2) donne l'accès à des postes à responsabilités.

Enfin, certaines licences professionnelles (bac + 3) préparent à des fonctions dans les domaines de la médiation, de l'accompagnement social, du développement social, économique ou culturel.

L'animateur socioculturel exerce dans des établissements très diversifiés : centres de loisirs ou colonies de vacances, foyers de jeunes travailleurs, maisons de retraite, maisons des jeunes et de la culture, centres culturels. Il a toujours le statut de salarié.

Voir la fiche détaillée.

Conseiller sportif dans une salle de remise en forme / Conseillère sportive dans une salle de remise en forme

Compétent dans différentes disciplines du secteur de la forme (step, cycling, cardio-training), le conseiller sportif encadre des cours collectifs et apporte des conseils individualisés, notamment sur les plateaux de musculation.

Cette activité nécessite une grande souplesse horaire car les journées de travail connaissent un pic après 17 h et le week-end. Il faut aussi posséder une bonne condition physique et un bon relationnel avec la clientèle.

Pour exercer ce métier, vous devez au moins être titulaire du BPJEPS, brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (niveau bac). Le BPJEPS spécialité activités gymniques, de la forme et de la force est bien adapté. Pour l'obtenir, il faut être âgé d'au moins 18 ans, être titulaire du PSC 1 (prévention et secours civiques) et réussir des épreuves de sélection. A noter : les titulaires d'une 2e année de licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), du DEUST STAPS, ainsi que les professeurs d'éducation physique et sportive titulaires sont dispensés de certaines épreuves.

Les salles de remise en forme et les clubs de sport recrutent régulièrement des conseillers sportifs. Le nombre de ces structures progressant en permanence, ce métier a particulièrement le vent en poupe.

Le conseiller sportif peut également travailler à titre indépendant, en développant une activité de coach et de "personal trainer", notamment à domicile.

Qu'est-ce qu'un éducateur territorial des activités physiques et sportives (ETAPS) ?

Ce fonctionnaire territorial (catégorie B) enseigne des activités physiques ou sportives au sein de structures régionales, départementales ou municipales. Il prend en charge aussi bien des groupes d'enfants et d'adolescents que des adultes. Son rôle est de coordonner les activités dont il a la charge sur le plan à la fois social et éducatif, mais aussi administratif et technique. Il est également responsable du matériel et des équipements qu'il utilise et doit garantir la sécurité des personnes. Enfin, il peut encadrer du personnel et devenir directeur des sports d'une petite commune.

Le recrutement des ETAPS se fait sur concours (bac ou équivalent). Le BEES 1er degré et le BPJEPS sont bien adaptés. Renseignez-vous auprès du CNFPT.

Educateur sportif / Educatrice sportive

L'éducateur sportif anime des activités sportives pour différents publics, enfants ou adultes, débutants ou confirmés, dans une discipline sportive précise : escrime, football, tennis, roller, tir à l'arc, etc. Il encadre un groupe et accompagne chacun des pratiquants dans sa progression.

Moniteur de voile, professeur de judo, maître nageur sauveteur, l'éducateur sportif organise l'activité sportive du groupe dont il est responsable et permet à chacun de progresser à son rythme. Pour assurer la sécurité de tous, il met au point des exercices adaptés au niveau du groupe, analyse et corrige les gestes. Par ailleurs, il doit s'assurer avant chaque cours de la qualité du matériel utilisé. Au-delà, il doit parfois remplir des tâches d'organisation, par exemple mettre au point le planning des équipements ou réserver des hébergements.

Une bonne condition physique constitue un impératif pour exercer le métier d'éducateur sportif. Il ne s'agit pas seulement d'encadrer et d'animer, il faut aussi être capable de transmettre un savoir et des techniques.

Le BEES (brevet d'Etat d'éducateur sportif) 1er degré, qui correspond à un niveau bac, a longtemps constitué le niveau minimum pour être autorisé à exercer le métier d'éducateur sportif dans une soixantaine de disciplines, de la natation au football en passant par l'escrime et les métiers de la forme.

Le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, également niveau bac), créé en 2001, a remplacé progressivement le BEES 1er degré. A ce jour, 26 spécialités de BPJEPS sont validées dont certaines sont déclinées en mentions par discipline. La durée minimum de la formation en centre est de 600 heures.

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est accessible avec un niveau bac ou deux ans d'activité dans le secteur de l'animation socio-culturelle ou sportive. La spécialité "perfectionnement sportif" propose 80 mentions. Ce diplôme permet d'exercer des fonctions d'animateur coordonnateur.

Les associations sportives, les clubs sportifs et les municipalités constituent des recruteurs traditionnels pour les jeunes éducateurs sportifs.

Les centres de loisirs, l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air), les clubs de vacances ou encore les salles de sport et les centres de remise en forme, recherchent également des éducateurs sportifs.

Selon l'IRDS, Institut régional du développement du sport, 13 700 moniteurs éducateurs sportifs exercent en Ile-de-France. Il s'agit majoritairement d'hommes (70 %) exerçant souvent en CDD ou à temps partiel.

Pour aller plus loin

Les fédérations sportives sont chargées d'organiser et de promouvoir la pratique de leurs disciplines. La mission des cadres techniques fédéraux est d'assurer le développement de la fédération dans la spécialité sportive concernée. Ils travaillent sous la responsabilité du directeur technique national qui est nommé par le ministre. Ils assurent la relation entre le ministère de la Santé et des sports et la fédération pour laquelle ils oeuvrent. Ils doivent proposer une politique sportive à la fois de haut niveau et de développement. Enfin, ils dirigent l'équipe technique nationale. Les cadres techniques fédéraux ont notamment sous leur responsabilité les agents du ministère placés auprès de sa fédération (conseillers techniques nationaux, entraîneurs nationaux, cadres fédéraux).

Voir la fiche détaillée.

Entraîneur sportif / Entraîneuse sportive

L'entraîneur sportif encadre une équipe ou un athlète afin de lui permettre d'atteindre le meilleur niveau sportif dans sa discipline : football, saut à la perche, volley-ball, course à pieds, judo, etc. Il a pour mission de les entraîner et de les motiver pour arriver au top le jour de la compétition.

L'entraîneur sportif conçoit un programme d'entraînement pour son équipe ou son athlète : échauffement, assouplissements, exercices adaptés à chacun, tactiques de jeux à mettre en place, etc. Chaque jour, il corrige les défaillances physiques, les fautes techniques et aide à gérer la fatigue mentale pour gagner en performance. Il tient compte du planning des championnats pour adapter la dose de travail aux échéances sportives.

L'entraîneur sportif sait faire preuve de diplomatie et de tact pour annoncer à un athlète qu'il n'est pas prêt pour une compétition. Il sait aussi motiver ses troupes pour qu'elles donnent le meilleur d'elles-mêmes.

Les compétitions ont souvent lieu en soirée ou le week-end. Il doit être disponible pour motiver, supporter et accompagner ses athlètes.

Plusieurs diplômes conduisent au métier d'entraîneur sportif :

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité perfectionnement sportif se décline en disciplines sportives et donne un niveau bac + 2.

Le DESJEPS, Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est une diplôme de niveau II (bac + 4) donnant accès à des postes d'entraîneur de haut niveau dans une discipline sportive ou de directeur sportif, par exemple. La spécialité "performance sportive" comporte 80 mentions. L'entrée en DESJEPS n'est pas soumise à des exigences scolaires. En revanche elle est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation. Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection, les candidats doivent parfois satisfaire à des exigences préalables fixées par l'arrêté spécifique à chaque mention.

A l'université, la licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) spécialité entraînement sportif donne un niveau bac + 3. Elle peut être prolongée par un master (niveau bac + 5) qui permet de se spécialiser.

A noter : les sportifs de haut niveau bénéficient de conditions spécifiques d'accès à ces formations.

Le football fait figure d'exception. Il dispose de son propre diplôme, le diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF), ouvert aux titulaires du DEF (diplôme entraîneur de football). Pour accéder à ce dernier, le brevet d'Etat 1er degré est exigé.

Par ailleurs, l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) propose un diplôme de l'Insep, option entraînement des sportifs de haut niveau et un diplôme de préparateur physique (bac + 5).

Les entraîneurs sportifs exercent leurs fonctions dans des clubs de sport ou les ligues régionales. Ils entraînent des adultes, mais aussi des enfants.

Les fédérations sportives nationales recrutent des entraîneurs sportifs pour les athlètes de très haut niveau, comme ceux qui participent aux jeux olympiques ou aux tournois sportifs mondiaux.

La région Ile-de-France regroupe environ 10 000 clubs de sports (source : IRDS), dont beaucoup sont de véritables usines à champions : Levallois Sporting club, PSG, Racing club de France, Paris country club, etc. De nombreuses ligues et fédérations sportives sont également basées dans la région. L'Ile-de-France est donc un territoire de prédilection pour les entraîneurs sportifs.

Voir la fiche détaillée.

Lad-jockey, lad-driver

Le lad est chargé de prodiguer des soins quotidiens aux chevaux de course : il les entraîne, en respectant les directives de l'entraîneur. Le lad-jockey s'occupe plus particulièrement de chevaux de galop, tandis que le lad-driver gère les trotteurs.

Le lad se lève très tôt et monte les chevaux en moyenne 3 heures chaque jour, ce qui implique une condition physique à toute épreuve.

Les chevaux qui lui sont confiés valent souvent très cher : il faut donc veiller sur eux avec beaucoup d'attention.

Vous pouvez préparer un CAPA lad-cavalier d’entraînement en 2 ans après la 3e en temps plein ou en apprentissage. Il n’est pas proposé en Ile-de-France. Certaines écoles accueillent les élèves dès la 4e.

Pour être sélectionné, un petit gabarit est de rigueur : 1m40 pour 40 kg !

Il peut être utile, notamment dans l'optique d'une reconversion future, de préparer un bac pro conduite et gestion de l’entreprise hippique en 3 ans après une classe de 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Les lads sont uniquement recrutés par des écuries de course. Avec de l'expérience, vous pouvez devenir "lad, 1er garçon", c'est-à-dire chef d'écurie ou "garçon de voyage", à savoir responsable des chevaux pendant les courses.

Voir la fiche détaillée.

Maître nageur sauveteur / Maître nageuse sauveteuse

maitre_nageur_383x209.jpgLe maître nageur sauveteur assure la surveillance d'une piscine ou d'une plage, en veillant à la sécurité des baigneurs. Il donne également des cours de natation à des publics divers, des bébés nageurs aux personnes âgées, en passant par les groupes scolaires. Il participe à l'entraînement des membres d'un club sportif.

La surveillance de baigneurs demande vigilance et réactivité. Apprendre à nager à des publics très variés implique aussi d'avoir de la patience, la capacité à mettre en confiance et un grand sens de la pédagogie.

Le brevet national de sauveteur secouriste aquatique (BNSSA) vous permet d'exercer une activité de surveillant de piscines. Le maître-nageur doit renouveler son BNSSA tous les 5 ans.
Il ne faut pas le confondre avec le brevet de surveillant de baignades qui ne permet la surveillance que dans le cadre de centres de vacances ou de loisirs.

Pour avoir le titre de maître-nageur sauveteur, vous devez, outre le BNSSA, obtenir le BPJEPS activités aquatiques et de la natation. Il se prépare le plus souvent dans les centres régionaux d'éducation physique et sportive (CREPS) et donne un niveau bac.

Certaines spécialités du DEJEPS (niveau bac + 2 ou bac + 3) et des diplômes de la filière STAPS (DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles, licence STAPS entraînement sportif, licence pro activités aquatiques ou animation et gestion des activités physiques et sportives parcours natation) permettent d’aborder les notions de sauvetage et sécurité en milieu aquatique.

Les postes à temps plein sont proposés principalement par les piscines municipales (vous travaillez alors en tant que fonctionnaire territorial, contractuel ou vacataire) et les clubs sportifs, ainsi que par des organismes comme les centres de rééducation spécialisés.

Il est également possible de trouver un emploi en postulant auprès des centres de vacances, de loisirs et de remise en forme.

Voir la fiche détaillée.

Professeur d'éducation physique et sportive

prof_d_eps_383x209.jpgEn poste au sein d'un collège, d'un lycée général et technologique ou d'un lycée professionnel, le professeur d'éducation physique et sportive (EPS) organise et dispense les cours de sport - gymnastique, athlétisme, basket, natation, etc. - aux élèves.

Pour mener à bien sa mission, le professeur d'EPS doit être en excellente condition physique. Polyvalent, il est capable de pratiquer et d'enseigner différents sports et maîtrise parfaitement les règles de ceux-ci.

Doté de connaissances en biologie humaine et en psychologie, il sait adapter ses cours aux aptitudes et besoins des élèves.

Patient, il aide les élèves à surmonter leurs complexes ou leurs peurs, par exemple, lorsqu'ils doivent arpenter une poutre de 10 cm de large.

Pour enseigner le sport au sein de l'Education nationale, il faut être titulaire du CAPEPS ou de l'agrégation d'EPS.

Vous pouvez vous inscrire au concours du CAPEPS au courant de la première année d'études en vue de l'obtention d'un master (master MEEF, mention "second degré"). Il est obligatoire d'être titulaire d'une licence STAPS ou d'un diplôme équivalent. En cas de réussite au concours, vous êtes nommé professeur d'éducation physique et sportive stagiaire pendant un an, avant d'être titularisé (sous condition que le diplôme à bac + 5 ait été obtenu).

Pour information, pour la session 2014, 710 postes sont proposés au CAPEPS dans l'enseignement public.

Pour aller plus loin

Un professeur de sport du ministère de la Jeunesse et des sports et de la vie associative est un fonctionnaire de catégorie A, recruté sur concours (après une licence STAPS ou un BEES 2e degré). Il exerce ses missions auprès des services déconcentrés du ministère (directions régionales ou départementales de la jeunesse et des sports) ou auprès des fédérations et des groupements sportifs. Il contribue à la mise en oeuvre et à la réalisation de la politique sportive de l'Etat à travers des actions d'expertise, de conseil et de formation, de promotion d'activités physiques et sportives ou d'entraînement.

Voir la fiche détaillée.

Sportif de haut niveau / Sportive de haut niveau

Le sport de haut niveau n’est pas un métier au sens strict, mais un parcours d’excellence et un statut reconnu par le ministère des Sports.

Pour faire partie des listes ministérielles désignant les sportifs français de haut niveau, vous devez obtenir des résultats spécifiques dans des com­pé­ti­tions bien iden­ti­fiées : jeux olym­pi­ques, cham­pion­nats du monde, cham­pion­nats d’Europe.

L’inscription sur les listes ministérielles se fait sur proposition des directeurs techniques nationaux des fédérations sportives. Tir, badminton, basket-ball, canoë-kayak, cyclisme, équitation, vol à voile et même pétanque…, une soixante de discipline sont concernées.

La plupart des sportifs de haut niveau ont suivi au préalable un parcours balisé : entraînement en club, section sportive scolaire pour certains, puis intégration d’un CREPS ou de l’INSEP. Les futurs sportifs de haut niveau se font souvent fait remarquer très tôt !

Vous pouvez être inscrit sur les listes ministérielles comme « spor­tifs de haut niveau », « spor­tifs Espoirs » ou « par­te­nai­res d’entraî­ne­ment ». Selon les chiffres publiés par le ministère des Sports, on dénombre, en 2010, 7 191 sportifs de haut niveau, 7 500 espoirs et 237 partenaires d’entraînement.

La liste des sportifs de haut niveau regroupe elle-même 4 catégories : jeune, élite, senior, jeunes, reconversion.

Le statut de sportif de haut niveau vous permet de bénéficier d’aides financières de l’Etat, des fédérations, des conseils régionaux et généraux, des municipalités. Vous accédez aussi plus facilement au soutien des sponsors, qui constituent une source de revenus supplémentaire. Cependant, ces différentes rétributions ne sont pas toujours suffisantes : la moitié des sportifs de haut niveau ont un emploi (horaires aménagés) qui, pour 38 % d'entre eux, n'est pas dans le domaine du sport. 

Les sportifs de haut niveau peuvent également bénéficier d’aide à la scolarité (aménagement de scolarité), de formations et d’aides à la reconversion.

Les athlètes de haut niveau doivent penser très tôt à leur reconversion (selon les disciplines, la carrière d'un athlète de haut niveau dure entre 10 et 20 ans, sans tenir compte des blessures, toujours possibles). Parmi les anciens professionnels, beaucoup continuent à travailler dans l'univers du sport, notamment en l'enseignant à leur tour. Mais il est possible également de se tourner vers le marketing, la gestion ou la vente d'articles de sport.

A noter : pour certaines disciplines, telles le football et le rugby, il existe également un statut de sportif professionnel : le joueur est lié à son club par un contrat de travail et perçoit un salaire.

Pour aller plus loin

Partenaire privilégié de l'entraîneur, le préparateur physique prépare les sportifs à l'effort et veille au bon développement de leurs qualités physiques (force, endurance, etc.). Il est le plus souvent rattaché à un club ou une équipe, mais peut également exercer au sein d'une salle de sport.

Les métiers autour du sport

Médecin du sport, journaliste sportif, responsable de marketing sportif, etc. C'est généralement la passion et la pratique assidue d'un sport qui conduisent ces diplômés de l'enseignement supérieur à placer le sport et les sportifs au coeur de leurs préoccupations professionnelles.

Diététicien du sport / Diététicienne du sport

dieteticienne_383x209.jpgSpécialiste de la nutrition, le diététicien du sport conseille les sportifs en fonction des efforts qu'ils doivent fournir (entrainement, compétition, récupération, etc.). Il les aide également à réguler leur poids et à suivre une bonne hygiène de vie.

Vous devez à la fois faire preuve de pédagogie et de psychologie pour faire comprendre aux sportifs la nécessité de modifier leurs habitudes alimentaires et, parfois, leur mode de vie.

La plupart des diététiciens exercent avec un bac + 2.

Le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique sont accessibles sur dossier aux bacheliers de préférence S ou STL (sciences et technologies de laboratoire), spécialité biochimie-génie biologique ; plus rarement après le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social), anciennement bac SMS.

Ce sont les 2 seuls diplômes à bac + 2 donnant directement accès à la profession. Le 1er se prépare en école publique ou privée ; le 2nd à l'université. Dans les 2 cas, la sélection est rigoureuse.

Il n'existe pas de licence professionnelle dans le domaine de la diététique sportive. En revanche, il existe des formations complémentaires en 1 an après le BTS ou le DUT (établissements privés, CNAM).

L'université Paris Descartes propose quant à elle un master pro sciences de la vie et de la santé mention biologie et physiologie des APS spécialité sport, nutrition, santé.

Bon à savoir

Un diplôme d'Etat de diététicien est en cours de création. Il se préparera en 3 ans après le bac. A terme, il devrait devenir l'unique voie d'accès à la profession.

Les débouchés dans le domaine du sport sont réduits.

55 % des emplois de diététicien se concentrent dans les centres de soins représentés par les hôpitaux, les cliniques, les établissements de cure, les maisons de retraite ou de convalescence.

L'industrie agroalimentaire recrute aussi des jeunes diplômés.

De plus en plus, les laboratoires pharmaceutiques et les entreprises de restauration collective ont besoin des services d'un diététicien expérimenté.

Voir la fiche détaillée.

Directeur d'équipements sportifs / Directrice d'équipements sportifs

Le directeur d'équipements sportifs est responsable du matériel et du budget alloués à l'ensemble des équipements sportifs d'une ville, qu'il s'agisse de stades, de piscines, de terrains de football ou de tennis. C'est lui qui décide des projets de rénovation ou d'entretien à mettre en place. Il a également en charge la gestion du personnel communal de ces structures.

Les utilisateurs d'équipements sportifs sont nombreux : écoles, collèges, lycées, associations, clubs... Ils contactent l'assistant chargé de l'exploitation des plannings et de leur mise à jour pour réserver un stade à un horaire précis ou pour organiser des tournois. Le directeur d'équipements sportifs établit les plannings selon la politique sportive de la ville. Les utilisateurs peuvent lui faire part de dysfonctionnement, d'absence de matériel, de proposition de rénovation, etc. Régulièrement, le responsable rend compte au conseiller municipal chargé des sports des problèmes rencontrés sur les équipements et lui communique la liste des manifestations programmées. Il veille enfin quotidiennement au bon respect de la réglementation en vigueur et de l'entretien des installations par ses équipes techniques.

Si des usagers d'équipements sportifs sont mécontents, c'est d'abord vers lui qu'ils se tournent. Il doit se montrer courtois mais ferme, quand la situation le nécessite. Contrôler l'état des équipements sportifs signifie entre autres veiller à la sécurité des personnes, enfants et adultes, qui viennent jouer ou s'entraîner. Autant dire que le travail doit être fait avec le plus grand sérieux.

Un bac + 3 au minimum est attendu pour occuper des fonctions de directeur d'équipements sportifs. L'université Paris-Est Marne-la-Vallée propose, par exemple, une licence pro spécialité gestion et développement des organisations, des services sportifs et de loisirs.

Une licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) constitue également un bon passeport pour entrer dans la profession à un niveau avancé de responsabilités.

A bac + 5, les masters professionnels donnent accès à des responsabilités de direction. On peut citer le master pro spécialité politiques publiques et stratégies des organisations sportives (université Paris-Sud) ou spécialité management des événements et des loisirs sportifs (université Paris-Sud, université Paris Ouest Nanterre La Défense).

Les collectivités, comme les mairies ou les associations sportives ont besoin de directeurs d'équipements sportifs pour gérer et administrer leurs activités. Les postes des collectivités locales sont pourvus par des candidats reçus aux concours de la fonction publique territoriale comme le concours du conseiller territorial des APS (niveau bac + 3 comme une licence ou le BEES 2e degré).

Le directeur d'équipements sportifs peut aussi travailler pour des clubs sportifs qui s'apparentent souvent à de véritables entreprises.

Deuxième région de France en nombre d'équipements disponibles (mais dernière en nombre d'équipements par habitants), l'Ile-de-France regroupe  28 000 structures dédiées à la pratique du sport : piscines, stades, courts de tennis, etc. Selon l'IRDS, Institut régional de développement du sport, la gestion des équipements sportifs représente 6 200 emplois en Ile-de-France.

Pour aller plus loin

Le conseiller territorial des activités physiques et sportives (APS) est un fonctionnaire de catégorie A (bac + 3) qui exerce dans les collectivités territoriales (régions, départements, communes) et les établissements publics. Il assure la responsabilité de l'ensemble des activités, conçoit les programmes des APS à partir des directives territoriales, encadre les éducateurs sportifs. Il peut aussi accéder à la fonction de directeur d'un service des sports.

Renseignez-vous auprès du CNFPT.

Voir la fiche détaillée.

Journaliste sportif / Journaliste sportive

journaliste_383x209.jpgC'est avant tout un journaliste qui, intéressé par le sport, va en faire une spécialité professionnelle. Spectateur assidu des événements sportifs, il traite de l'actualité sportive de manière approfondie car il s'adresse souvent à un public averti et de passionnés. Il doit tout connaître du milieu sportif. Il se déplace aussi beaucoup pour couvrir les grands événements sportifs en France ou à l'étranger et travaille souvent dans l'urgence.

Les journalistes sportifs sont peu nombreux (2 500 journalistes sportifs sont accrédités par l'USJSF, Union syndicale des journalistes sportifs français, pour suivre les différentes compétitions à l'échelle nationale ou internationale). Ils viennent, pour la majorité d'entre eux, de la pratique sportive et du milieu de la presse.

Au-delà d'une connaissance approfondie des disciplines sportives choisies, une excellente culture sportive et générale est indispensable pour exercer cette profession.

L'accès à cette profession étant assez difficile, il est conseillé de passer par l'une des 13 écoles de journalisme reconnues par la convention collective des journalistes. Après le bac général, il faut envisager entre 4 à 5 ans d'études au minimum pour devenir journaliste. Les concours des écoles étant très sélectifs, les candidats ont souvent des diplômes bien supérieurs au niveau bac. Ils sont issus de filières diverses : lettres, histoire, sciences politiques, droit.

Certaines écoles proposent des spécialisations dans le journalisme sportif, comme le CFJ avec sa filière "Sportcom". Certains organismes privés proposent également des programmes de spécialisation ou de perfectionnement tournés vers le sport.

Le sport est présent dans tous les medias. Le journaliste sportif peut travailler pour la presse écrite, la radio, la télévision, Internet ou en agence de presse.

Les stages et les piges permettent de faire ses premiers pas dans ce milieu réputé assez fermé.

Voir la fiche détaillée.

Masseur-kinésithérapeute du sport / Masseuse-kinésithérapeute du sport

masseur_kinesitherapeute_383x209.jpgC'est un spécialiste de la rééducation des sportifs. Il possède des connaissances spécialisées des pathologies liées au sport et sait mettre en jeu les techniques de rééducation les plus adaptées dans le traitement de ces lésions. Il joue aussi un rôle lors de la préparation physique, des compétitions ou dans les phases de récupération.

Deux voies vous permettent d'intégrer un IFMK (institut de formation en masso-kinésithérapie) où se prépare le diplôme d'Etat (DE) de masseur-kinésithérapeute :

- Après le bac, sur concours. Celui-ci se compose de 3 épreuves (physique, chimie et biologie). 98 % des admis ont suivi une année préparatoire après leur bac scientifique. 70 % des admis ont même suivi au minimum 2 années préparatoires.

- A l’issue de la PACES, première année commune des études de santé, en fonction de votre rang de classement.

A noter, une réforme du DE devrait voir le jour à la rentrée 2012 et privilégier la sélection après la PACES.

Votre formation en IFMK dure ensuite 3 ans. Cependant le diplôme d'état équivaut à un bac + 2.

Au total, 2285 places sont proposées en 2010-2011 dont 561 en Ile-de-France.

Le diplôme en poche, vous pouvez vous spécialiser en préparant un diplôme d'université (DU) de kinésithérapie du sport ou un certificat d'études complémentaires en kinésithérapie du sport.

Le masseur-kinésithérapeute du sport exerce le plus souvent à titre libéral (il est rare, alors, qu'il travaille uniquement dans le milieu de la forme) et éventuellement à titre contractuel avec une fédération sportive lorsqu'il suit une équipe nationale ou un club de professionnels.

Les grandes équipes nationales et certains sportifs de haut niveau ont leur kinésithérapeute attitré, qui les suit dans leurs déplacements.

La kinésithérapie sportive n'est plus aujourd'hui réservée aux seuls champions : les spécialistes qui la pratiquent prennent aussi en charge des sportifs amateurs.

De nombreux instituts offrent également des emplois salariés. Il s'agit d'établissements de rééducation fonctionnelle, d'établissements thermaux, de centres de thalassothérapie ou encore de complexes sportifs.

Voir la fiche détaillée.

Médecin du sport

medecin_383x209.jpgLe médecin du sport contribue à prévenir les accidents chez le sportif et prend en charge les traumatismes liés à la pratique sportive. Il assure la surveillance et l'évaluation médicale des entraînements et celle, plus spécifique, des sportifs de haut niveau lorsqu'il est rattaché à un club ou une fédération. Il est aussi chargé de délivrer des certificats autorisant certaines pratiques sportives (plongée...).

La passion de la médecine et du sport sont indispensables car la médecine sportive est très prenante : en effet, aux consultations s'ajoutent la surveillance de nombreuses manifestations sportives et compétitions, organisées le plus souvent le week-end.

Le médecin du sport est le plus souvent un médecin généraliste ayant passé une spécialisation en médecine du sport, par exemple une capacité de médecine du sport ou le récent DESC de médecine du sport (sur 2 ans). Ces 2 diplômes se préparent après un cursus médical complet (bac + 9).

Les sportifs professionnels ne représentent qu'une partie de la clientèle des médecins du sport, dans la mesure où leurs cabinets sont, très souvent, ouverts aux sportifs amateurs également.

Le médecin du sport débute souvent en effectuant des remplacements et des vacations et les besoins sont loin d'être couvert dans ce domaine.

Dans les grandes agglomérations, le médecin du sport peut aussi exercer en libéral.

Hors des grandes villes, il est difficile de bien gagner sa vie en pratiquant cette seule activité. Les médecins du sport sont, en effet, rarement employés à temps plein.

Voir la fiche détaillée.

Psychologue du sport

Le psychologue du sport travaille en coopération étroite avec l'entraîneur pour aider les athlètes à optimiser leurs performances. En effet, l'impact du mental dans les résultats sportifs n'est plus à ignorer : entre 2 athlètes physiquement et techniquement aussi performants, c'est souvent la condition psychique qui fait la différence.

Le psychologue du sport aide les sportifs à mieux se connaître (entretiens, tests) et à se préparer psychologiquement aux compétitions. Il travaille avec eux la gestion des émotions, la confiance en soi, la visualisation mentale pour l'apprentissage, la concentration et la motivation. Il les aide à dépasser leur peur de gagner, à comprendre les contre-performances, les blessures à répétition, et aussi à gérer un échec.

Au niveau collectif, il contribue à entretenir ou restaurer la cohésion et à régler les conflits. Enfin, il peut aider les entraîneurs à comprendre le comportement de certains sportifs.

Comme tous les psychologues, le psychologue du sport doit avoir de bonnes qualités d'écoute, être méthodique, patient et concentré. Naturellement, il est indispensable également d'avoir une personnalité équilibrée pour exercer cette profession.

Pour devenir psychologue du sport, vous devez suivre un 1er puis un 2nd cycle complets en psychologie et décrocher un master. A noter, il existe plusieurs masters et DU spécialisés en psychologie du sport (Lyon I, Bordeaux, etc.).

Voir la fiche détaillée.

Vendeur d'articles de sport et de loisirs / Vendeuse d'articles de sport et de loisirs

Il assure l'accueil de la clientèle et la vente conseil de vêtements et d'articles destinés à la pratique d'activités sportives ou de détente, le plus souvent dans un magasin ou une grande surface spécialisée.

Souriant et disponible, le vendeur doit être capable de convaincre les clients hésitants, sans pour autant leur forcer la main. Pour cela, il doit être à l'écoute de leurs besoins et s'efforcer de comprendre leurs préoccupations "techniques". La pratique du sport concerné est donc un plus. Elle est même une priorité pour qui souhaite intégrer une grande enseigne spécialisée.

Après un bac professionnel commerce ou vente, voire un BTS ou un DUT dans ce domaine, il est possible notamment d'acquérir une spécialité animateur de rayon sports et loisirs, dispensée à l'Ecole des professionnels Intersport, à Longjumeau (91).

Portée par le développement des pratiques sportives et le succès de la mode vestimentaire sportive auprès des jeunes, la distribution spécialisée dans le sport se porte bien. Les débouchés sont donc bien réels.

Voir la fiche détaillée.

Responsable de marketing sportif

Ce professionnel du marketing s'intéresse avant tout au sport en tant que vecteur de communication performant. Très médiatisé, le sport est en effet considéré comme un marché à fortes retombées économiques. A ce titre, il intéresse les annonceurs qui ont besoin des conseils stratégiques de spécialistes du marketing.

Le responsable marketing est l'un de ces spécialistes. Il est chargé de trouver la meilleure adéquation entre l'entreprise et un (ou plusieurs) sport(s), puis de définir les grandes lignes de la stratégie marketing et de communication de l'entreprise. Il s'adresse aussi aux sportifs et aux clubs : il les aide à se procurer des ressources complémentaires au travers de sponsors.

Un diplôme de niveau bac + 5 est indispensable pour exercer cette profession.

Depuis quelques années, différentes formations en gestion ou management appliqué au sport, souvent de niveau bac + 4 ou bac + 5, se mettent en place. On peut citer le master pro STAPS spécialisé en management (Marne-la-Vallée, Paris X, Paris XI, Paris XII) et le master pro ingénierie du sport parcours management et évènementiel des projets sportifs territoriaux (Marne-la-Vallée).

Après un bac + 5, vous pouvez compléter votre cursus en 1 an par un mastère spécialisé sport, management et stratégie d'entreprise de l'ESSEC. Ce diplôme, qui répond à un besoin croissant de professionnalisation des relations sport-entreprises, forme des managers aux métiers du marketing sportif.

Le marketing sportif est en pleine expansion et il existe aujourd'hui de nombreuses agences spécialisées dans ce domaine. C'est dans ces structures de petite taille que travaillent le plus souvent les responsables de marketing sportif.

Chef de produit

Professionnel du marketing, le chef de produit est l'intermédiaire entre la conception, la fabrication et le service commercial d'une entreprise. Spécialiste des combinaisons de ski, des raquettes de tennis ou des abonnements en salle de sport, il doit déterminer une stratégie de lancement sur le marché et une démarche publicitaire, puis suivre la création et la commercialisation du produit.

La plupart des chefs de produit ont un diplôme de niveau bac + 5 au minimum.

Titulaire d’un BTS management des unités commerciales (MUC) complété par une expérience, professionnelle significative, vous pouvez néanmoins débuter en tant qu'assistant chef de produit.

A l'université, les licences en économie et gestion (bac + 3) vous permettent une poursuite d'études en master (bac + 5) dont certains sont orientés vers le marketing sportif : marketing et gestion du sport ; marketing et sponsoring sportif ; marketings sectoriels, parcours marketing du sport, etc.

Quelques grandes écoles de commerce (ISG, EDC, ESSEC...) proposent également des spécialisations en marketing sportif. Il faut compter, en général, 5 ans d'études après le bac, comprenant la préparation d'un concours d'entrée sélectif (2 ans), les études théoriques et les stages en entreprise.

Après un bac + 5, vous pouvez préparer, en école de commerce toujours, un mastère spécialisé dans le domaine du sport menant à des fonctions de chef de produit ou de marché, de responsable des partenariats, etc.

Toutes les équipementiers du sport (fabricants de vêtements, d’accessoires, de gros équipements, etc.) recrutent des chefs de produit pour leurs services marketing.

Les centrales d'achat des chaînes de distribution spécialisées emploient aussi des chefs de produit. Leur métier s'apparente alors à celui des acheteurs puisqu'ils ne créent pas de nouveaux produits, mais choisissent, chez les fabricants, ceux qui seront proposés dans les magasins.

Enfin, les sociétés commercialisant des prestations (billetterie notamment) recherchent des chefs de produits.

Voir la fiche détaillée.

Contacts utiles

DDJS IDF, Direction régionale et départementale de la Jeunesse et des sports de Paris Ile-de-France

6/8, rue Eugène Oudiné
75013 Paris
Tel : 01.40.77.55.00

http://www.jeunesse-sports.gouv.fr
DDJS 77, Direction départementale de la Jeunesse et des sports de Seine-et-Marne

49/51, avenue Thiers
77000 Melun
Tel : 01.64.10.42.42

http://www.seine-et-marne.jeunesse-sports.gouv.fr
DDJS 94, Direction départementale de la Jeunesse et des sports du Val-de-Marne

12, rue Georges Enesco
94025 Créteil cedex
Tel : 01.45.17.09.25

http://www.ddjs-val-de-marne.jeunesse-sports.gouv.fr
DDJS 78, Direction départementale de la Jeunesse et des sports des Yvelines

7, rue Jean Mermoz
78000 Versailles cedex
Tel : 01.39.24.24.70

http://www.ddjs-yvelines.jeunesse-sports.gouv.fr
DDJS 91, Direction départementale de la Jeunesse et des sports de l'Essonne

98, allée des Champs Elysées
91008 Evry cedex
Tel : 01.60.91.41.41

DDJS 92, Direction départementale de la Jeunesse et des sports des Hauts-de-Seine

167/177, avenue Joliot Curie
92013 Nanterre cedex
Tel : 01.40.97.45.00

DDJS 93, Direction départementale de la Jeunesse et des sports de Seine-Saint-Denis

150, avenue Jean Jaurès
93016 Bobigny cedex
Tel : 01.48.96.23.70

http://www.ddjs-seine-saint-denis.jeunesse-sports.gouv.fr
DDJS 95, Direction départementale de la Jeunesse et des sports du Val d'Oise

Immeuble "Le Cergy Gare"
8, rue Traversière
BP 50306
95027 Cergy-Pontoise cedex
Tel : 01.34.35.33.33

http://www.ddjs-seine-saint-denis.jeunesse-sports.gouv.fr
CREPS, Centre régional d'éducation populaire et de sport

1, rue du docteur Le Savoureux
92290 Chatenay-Malabry
Tel : 01.41.87.20.30

http://www.creps-ile-de-france.jeunesse-sports.gouv.fr
INJEP, Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire

9 -11, rue Paul Leplat
78160 Marly-le-Roi
Tel : 01.39.17.27.27

http://www.injep.fr
INSEP, Institut national du sport et de l'éducation physique

11, avenue du Tremblay
75012 Paris
Tel : 01.41.74.41.00

http://www.insep.fr

Liens utiles

Métiers et secteurs
Cyclotourisme : devenez animateur club

Proposée par la Fédération française de cyclotourisme, cette vidéo amusante met en avant un métier sportif et nature qui séduira les amoureux de la petite reine.

http://www.ffct.org/index.php?id=36
FIFAS, Fédération française des industries du sport et des loisirs

Cette fédération défend, conseille et représente 300 marques de sport.

http://www.fifas.com
Metier-sport

Un site entièrement consacré aux carrières sportives, avec des fiches métiers, des données chiffrées, des offres de formations, d'emplois et de stages. Il propose près de 100 fiches métiers détaillées (compétences requises, formations, liens utiles).

http://www.metier-sport.com
Ministère des Sports

Métiers, formations, sport de haut niveau, sport professionnel... Sur le site du ministère des Sports sont réunies de nombreuses informations utiles aux mordus de sport.

http://www.sports.gouv.fr
Musée national du sport

Pour découvrir l'histoire du sport en France.

http://www.museedusport.fr
Profession sports et loisirs

Le Groupement National Profession Sport et Loisirs regroupe les associations sportives ayant pour vocation de soutenir, de promouvoir et de pérenniser l’emploi qualifié dans les métiers du sport et de l’animation.

Sur son site, vous trouverez des chiffres clés, des fiches métiers ainsi qu'une bourse à l'emploi.

http://www.profession-sport-loisirs.fr/
Société française de médecine du sport

Pour tout savoir sur la médecine sportive.

http://www.sfms.asso.fr
Société française de psychologie du sport

Découvrez ce domaine de recherche et ses applications pour les sportifs.

http://www.psychodusport.com
Sports en Ile-de-France

Toute l'actualité sportive en Ile-de-France

http://www.ile-de-france.jeunesse-sports.gouv.fr/
UNSS, Union nationale du sport scolaire

Découvrez cette fédération sportive au service des jeunes.

http://www.unss.org
Choix de formations - orientation
CREPS, Centre régional d'éducation populaire et sportive d'Ile-de-France

Pour tout savoir sur les formations organisées par le CREPS en Ile-de-France : BEES, BPJEPS.

http://www.creps-ile-de-france.jeunesse-sports.gouv.fr
Diplômes professionnels : métiers du sport et de l'animation

Dans l'espace "Métiers et formations" du ministère des Sports sont présentés différents dossiers sur l'emploi dans le sport, les différents métiers, les formations et des conditions d'admission.

http://www.sports.gouv.fr
Ecoles - organismes de formation
Centre Technique National Fernand Sastre

Sur le site de la FFF, les mordus de foot pourront découvrir le célèbre centre de formation de Clairefontaine, les conditions d'accès et les différents cursus proposés.

http://www.fff.fr/presentationfff/ctnfs/533782.shtml
CFA des métiers du sport et de l'animation

Si vous êtes tenté par l'apprentissage, découvrez les diplômes préparés dans ce CFA (BEES, BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS).

http://www.arfa-idf.asso.fr/
CFA omnisports Ile-de-France

Site d'un centre apprentissage dans le domaine du sport (BEES, BAPAAT, BPJEPS, STAPS).

http://www.cfaomnisports.fr
CFA université et sport

Présentation des formations (DUT, licence pro) et de l'actualité de ce centre de formation d'apprentis.

http://www.cfaunivsport.com
CNPC, Centre national professionnel pour la commercialisation des articles de sport

1er centre européen de formation spécialisé dans les métiers commerciaux du sport et des loisirs, le CNPC sport ouvre en 2011 une antenne à Paris. Plus de 40 formations longues ou courtes, initiales ou continues, à temps plein ou en alternance sont proposées.

http://www.cnpc.fr
INJEP, Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire

L'INJEP propose des formations aux futurs professionnels de la jeunesse et de l'éducation populaire.

http://www.injep.fr
INSEP, Institut national du sport et de l'éducation physique

Le site de l'Institut national du sport et de l'éducation physique permet de découvrir les différentes prestations proposées par ce centre de formation des sportifs de haut niveau. Il présente également le calendrier des "entretiens de l'INSEP", des tables rondes de réflexion sur les sports.

http://www.insep.fr
Emploi et recrutement
Sportcarrière.com

Sur le site de ce cabinet de recrutement et de conseils en ressources humaines dans le sport, vous pouvez notamment déposer votre CV, consulter des offres d'emplois ou encore vous informer sur les principales formations du secteur.

http://www.sportcarriere.com/
Actualités spécialisées
Acteurs du sport

Sur le portail du sport et des associations sportives, vous trouverez des informations relatives à l'emploi, au droit, à l'actualité du sport, à la reglementation, aux clubs sportifs, etc.

http://www.acteursdusport.fr/
Filieresport.com

Réalisé par la fédération professionnelle du sport, ce site permet de s'informer sur le marché des articles de sports et de loisirs.

http://www.filieresport.com
Sport Stratégies

Découvrez l'actualité du marketing sportif, du sponsoring, de l'économie, du droit du sport et du sport-business à destination des agences de marketing sportif et des fédérations.

http://www.sportstrategies.com
UJSF, Union des journalistes sportifs de France

Pour découvrir l'actualité du journalisme sportif.

http://www.ujsf.fr
Etudes et statistiques
Les activités et l'emploi sportifs en Ile-de-France

Publiée en 2012 par l'Institut régional de développement du sport, cette étude constitue une radiographie très précise de l'emploi sportif francilen.

http://www.irds-idf.fr/fileadmin/Etudes/etude_480/irds_21.pdf
Les chiffres clés du sport 2010

Editée en décembre 2010, cette publication du ministère des Sports passe en revue le poids du sport dans l'économie française, l'emploi dans le sport, la pratique sportive, etc.

http://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/chiffres-cles_du_sport_2010.pdf
Observatoire des métiers du sport

Retrouvez dans cette rubrique les chiffres clés sur le sport en France (économie, emploi¿).

http://www.acteursdusport.fr/480-observatoire-du-sport.htm
Observatoire national des métiers de l'animation et du sport

Rattaché au ministère de la Jeunesse et des sports et à celui de l'Enseignement supérieur et de la recherche, cet observatoire publie de nombreuses études approfondies sur les formations et l'emploi dans le domaine du sport.

http://www.onmas.org
Sportmonde.com

Vous y trouverez tous les chiffres de l'économie du sport (consommation, production, distribution) au niveau national et mondial.

http://www.sportmonde.com/index.php?page=dossiers_sport
Infos juridiques
CNAPS, Conseil national des activités physiques et sportives

Découvrez cet organisme à vocation interministérielle, consulté sur les projets de loi et de décret relatifs aux activités physiques et sportives et sur les conditions d’application des normes des équipements sportifs requises pour la participation aux compétitions sportives.

http://www.cnaps.fr