Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du sport

Domaines : Enseignement - Recherche, Sport
Février 2014
Voir le dossier complet

Les métiers autour du sport

Médecin du sport, journaliste sportif, responsable de marketing sportif, etc. C'est généralement la passion et la pratique assidue d'un sport qui conduisent ces diplômés de l'enseignement supérieur à placer le sport et les sportifs au coeur de leurs préoccupations professionnelles.

Diététicien du sport / Diététicienne du sport

dieteticienne_383x209.jpgSpécialiste de la nutrition, le diététicien du sport conseille les sportifs en fonction des efforts qu'ils doivent fournir (entrainement, compétition, récupération, etc.). Il les aide également à réguler leur poids et à suivre une bonne hygiène de vie.

Vous devez à la fois faire preuve de pédagogie et de psychologie pour faire comprendre aux sportifs la nécessité de modifier leurs habitudes alimentaires et, parfois, leur mode de vie.

La plupart des diététiciens exercent avec un bac + 2.

Le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique sont accessibles sur dossier aux bacheliers de préférence S ou STL (sciences et technologies de laboratoire), spécialité biochimie-génie biologique ; plus rarement après le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social), anciennement bac SMS.

Ce sont les 2 seuls diplômes à bac + 2 donnant directement accès à la profession. Le 1er se prépare en école publique ou privée ; le 2nd à l'université. Dans les 2 cas, la sélection est rigoureuse.

Il n'existe pas de licence professionnelle dans le domaine de la diététique sportive. En revanche, il existe des formations complémentaires en 1 an après le BTS ou le DUT (établissements privés, CNAM).

L'université Paris Descartes propose quant à elle un master pro sciences de la vie et de la santé mention biologie et physiologie des APS spécialité sport, nutrition, santé.

Bon à savoir

Un diplôme d'Etat de diététicien est en cours de création. Il se préparera en 3 ans après le bac. A terme, il devrait devenir l'unique voie d'accès à la profession.

Les débouchés dans le domaine du sport sont réduits.

55 % des emplois de diététicien se concentrent dans les centres de soins représentés par les hôpitaux, les cliniques, les établissements de cure, les maisons de retraite ou de convalescence.

L'industrie agroalimentaire recrute aussi des jeunes diplômés.

De plus en plus, les laboratoires pharmaceutiques et les entreprises de restauration collective ont besoin des services d'un diététicien expérimenté.

Voir la fiche détaillée.

Directeur d'équipements sportifs / Directrice d'équipements sportifs

Le directeur d'équipements sportifs est responsable du matériel et du budget alloués à l'ensemble des équipements sportifs d'une ville, qu'il s'agisse de stades, de piscines, de terrains de football ou de tennis. C'est lui qui décide des projets de rénovation ou d'entretien à mettre en place. Il a également en charge la gestion du personnel communal de ces structures.

Les utilisateurs d'équipements sportifs sont nombreux : écoles, collèges, lycées, associations, clubs... Ils contactent l'assistant chargé de l'exploitation des plannings et de leur mise à jour pour réserver un stade à un horaire précis ou pour organiser des tournois. Le directeur d'équipements sportifs établit les plannings selon la politique sportive de la ville. Les utilisateurs peuvent lui faire part de dysfonctionnement, d'absence de matériel, de proposition de rénovation, etc. Régulièrement, le responsable rend compte au conseiller municipal chargé des sports des problèmes rencontrés sur les équipements et lui communique la liste des manifestations programmées. Il veille enfin quotidiennement au bon respect de la réglementation en vigueur et de l'entretien des installations par ses équipes techniques.

Si des usagers d'équipements sportifs sont mécontents, c'est d'abord vers lui qu'ils se tournent. Il doit se montrer courtois mais ferme, quand la situation le nécessite. Contrôler l'état des équipements sportifs signifie entre autres veiller à la sécurité des personnes, enfants et adultes, qui viennent jouer ou s'entraîner. Autant dire que le travail doit être fait avec le plus grand sérieux.

Un bac + 3 au minimum est attendu pour occuper des fonctions de directeur d'équipements sportifs. L'université Paris-Est Marne-la-Vallée propose, par exemple, une licence pro spécialité gestion et développement des organisations, des services sportifs et de loisirs.

Une licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) constitue également un bon passeport pour entrer dans la profession à un niveau avancé de responsabilités.

A bac + 5, les masters professionnels donnent accès à des responsabilités de direction. On peut citer le master pro spécialité politiques publiques et stratégies des organisations sportives (université Paris-Sud) ou spécialité management des événements et des loisirs sportifs (université Paris-Sud, université Paris Ouest Nanterre La Défense).

Les collectivités, comme les mairies ou les associations sportives ont besoin de directeurs d'équipements sportifs pour gérer et administrer leurs activités. Les postes des collectivités locales sont pourvus par des candidats reçus aux concours de la fonction publique territoriale comme le concours du conseiller territorial des APS (niveau bac + 3 comme une licence ou le BEES 2e degré).

Le directeur d'équipements sportifs peut aussi travailler pour des clubs sportifs qui s'apparentent souvent à de véritables entreprises.

Deuxième région de France en nombre d'équipements disponibles (mais dernière en nombre d'équipements par habitants), l'Ile-de-France regroupe  28 000 structures dédiées à la pratique du sport : piscines, stades, courts de tennis, etc. Selon l'IRDS, Institut régional de développement du sport, la gestion des équipements sportifs représente 6 200 emplois en Ile-de-France.

Pour aller plus loin

Le conseiller territorial des activités physiques et sportives (APS) est un fonctionnaire de catégorie A (bac + 3) qui exerce dans les collectivités territoriales (régions, départements, communes) et les établissements publics. Il assure la responsabilité de l'ensemble des activités, conçoit les programmes des APS à partir des directives territoriales, encadre les éducateurs sportifs. Il peut aussi accéder à la fonction de directeur d'un service des sports.

Renseignez-vous auprès du CNFPT.

Voir la fiche détaillée.

Journaliste sportif / Journaliste sportive

journaliste_383x209.jpgC'est avant tout un journaliste qui, intéressé par le sport, va en faire une spécialité professionnelle. Spectateur assidu des événements sportifs, il traite de l'actualité sportive de manière approfondie car il s'adresse souvent à un public averti et de passionnés. Il doit tout connaître du milieu sportif. Il se déplace aussi beaucoup pour couvrir les grands événements sportifs en France ou à l'étranger et travaille souvent dans l'urgence.

Les journalistes sportifs sont peu nombreux (2 500 journalistes sportifs sont accrédités par l'USJSF, Union syndicale des journalistes sportifs français, pour suivre les différentes compétitions à l'échelle nationale ou internationale). Ils viennent, pour la majorité d'entre eux, de la pratique sportive et du milieu de la presse.

Au-delà d'une connaissance approfondie des disciplines sportives choisies, une excellente culture sportive et générale est indispensable pour exercer cette profession.

L'accès à cette profession étant assez difficile, il est conseillé de passer par l'une des 13 écoles de journalisme reconnues par la convention collective des journalistes. Après le bac général, il faut envisager entre 4 à 5 ans d'études au minimum pour devenir journaliste. Les concours des écoles étant très sélectifs, les candidats ont souvent des diplômes bien supérieurs au niveau bac. Ils sont issus de filières diverses : lettres, histoire, sciences politiques, droit.

Certaines écoles proposent des spécialisations dans le journalisme sportif, comme le CFJ avec sa filière "Sportcom". Certains organismes privés proposent également des programmes de spécialisation ou de perfectionnement tournés vers le sport.

Le sport est présent dans tous les medias. Le journaliste sportif peut travailler pour la presse écrite, la radio, la télévision, Internet ou en agence de presse.

Les stages et les piges permettent de faire ses premiers pas dans ce milieu réputé assez fermé.

Voir la fiche détaillée.

Masseur-kinésithérapeute du sport / Masseuse-kinésithérapeute du sport

masseur_kinesitherapeute_383x209.jpgC'est un spécialiste de la rééducation des sportifs. Il possède des connaissances spécialisées des pathologies liées au sport et sait mettre en jeu les techniques de rééducation les plus adaptées dans le traitement de ces lésions. Il joue aussi un rôle lors de la préparation physique, des compétitions ou dans les phases de récupération.

Deux voies vous permettent d'intégrer un IFMK (institut de formation en masso-kinésithérapie) où se prépare le diplôme d'Etat (DE) de masseur-kinésithérapeute :

- Après le bac, sur concours. Celui-ci se compose de 3 épreuves (physique, chimie et biologie). 98 % des admis ont suivi une année préparatoire après leur bac scientifique. 70 % des admis ont même suivi au minimum 2 années préparatoires.

- A l’issue de la PACES, première année commune des études de santé, en fonction de votre rang de classement.

A noter, une réforme du DE devrait voir le jour à la rentrée 2012 et privilégier la sélection après la PACES.

Votre formation en IFMK dure ensuite 3 ans. Cependant le diplôme d'état équivaut à un bac + 2.

Au total, 2285 places sont proposées en 2010-2011 dont 561 en Ile-de-France.

Le diplôme en poche, vous pouvez vous spécialiser en préparant un diplôme d'université (DU) de kinésithérapie du sport ou un certificat d'études complémentaires en kinésithérapie du sport.

Le masseur-kinésithérapeute du sport exerce le plus souvent à titre libéral (il est rare, alors, qu'il travaille uniquement dans le milieu de la forme) et éventuellement à titre contractuel avec une fédération sportive lorsqu'il suit une équipe nationale ou un club de professionnels.

Les grandes équipes nationales et certains sportifs de haut niveau ont leur kinésithérapeute attitré, qui les suit dans leurs déplacements.

La kinésithérapie sportive n'est plus aujourd'hui réservée aux seuls champions : les spécialistes qui la pratiquent prennent aussi en charge des sportifs amateurs.

De nombreux instituts offrent également des emplois salariés. Il s'agit d'établissements de rééducation fonctionnelle, d'établissements thermaux, de centres de thalassothérapie ou encore de complexes sportifs.

Voir la fiche détaillée.

Médecin du sport

medecin_383x209.jpgLe médecin du sport contribue à prévenir les accidents chez le sportif et prend en charge les traumatismes liés à la pratique sportive. Il assure la surveillance et l'évaluation médicale des entraînements et celle, plus spécifique, des sportifs de haut niveau lorsqu'il est rattaché à un club ou une fédération. Il est aussi chargé de délivrer des certificats autorisant certaines pratiques sportives (plongée...).

La passion de la médecine et du sport sont indispensables car la médecine sportive est très prenante : en effet, aux consultations s'ajoutent la surveillance de nombreuses manifestations sportives et compétitions, organisées le plus souvent le week-end.

Le médecin du sport est le plus souvent un médecin généraliste ayant passé une spécialisation en médecine du sport, par exemple une capacité de médecine du sport ou le récent DESC de médecine du sport (sur 2 ans). Ces 2 diplômes se préparent après un cursus médical complet (bac + 9).

Les sportifs professionnels ne représentent qu'une partie de la clientèle des médecins du sport, dans la mesure où leurs cabinets sont, très souvent, ouverts aux sportifs amateurs également.

Le médecin du sport débute souvent en effectuant des remplacements et des vacations et les besoins sont loin d'être couvert dans ce domaine.

Dans les grandes agglomérations, le médecin du sport peut aussi exercer en libéral.

Hors des grandes villes, il est difficile de bien gagner sa vie en pratiquant cette seule activité. Les médecins du sport sont, en effet, rarement employés à temps plein.

Voir la fiche détaillée.

Psychologue du sport

Le psychologue du sport travaille en coopération étroite avec l'entraîneur pour aider les athlètes à optimiser leurs performances. En effet, l'impact du mental dans les résultats sportifs n'est plus à ignorer : entre 2 athlètes physiquement et techniquement aussi performants, c'est souvent la condition psychique qui fait la différence.

Le psychologue du sport aide les sportifs à mieux se connaître (entretiens, tests) et à se préparer psychologiquement aux compétitions. Il travaille avec eux la gestion des émotions, la confiance en soi, la visualisation mentale pour l'apprentissage, la concentration et la motivation. Il les aide à dépasser leur peur de gagner, à comprendre les contre-performances, les blessures à répétition, et aussi à gérer un échec.

Au niveau collectif, il contribue à entretenir ou restaurer la cohésion et à régler les conflits. Enfin, il peut aider les entraîneurs à comprendre le comportement de certains sportifs.

Comme tous les psychologues, le psychologue du sport doit avoir de bonnes qualités d'écoute, être méthodique, patient et concentré. Naturellement, il est indispensable également d'avoir une personnalité équilibrée pour exercer cette profession.

Pour devenir psychologue du sport, vous devez suivre un 1er puis un 2nd cycle complets en psychologie et décrocher un master. A noter, il existe plusieurs masters et DU spécialisés en psychologie du sport (Lyon I, Bordeaux, etc.).

Voir la fiche détaillée.

Vendeur d'articles de sport et de loisirs / Vendeuse d'articles de sport et de loisirs

Il assure l'accueil de la clientèle et la vente conseil de vêtements et d'articles destinés à la pratique d'activités sportives ou de détente, le plus souvent dans un magasin ou une grande surface spécialisée.

Souriant et disponible, le vendeur doit être capable de convaincre les clients hésitants, sans pour autant leur forcer la main. Pour cela, il doit être à l'écoute de leurs besoins et s'efforcer de comprendre leurs préoccupations "techniques". La pratique du sport concerné est donc un plus. Elle est même une priorité pour qui souhaite intégrer une grande enseigne spécialisée.

Après un bac professionnel commerce ou vente, voire un BTS ou un DUT dans ce domaine, il est possible notamment d'acquérir une spécialité animateur de rayon sports et loisirs, dispensée à l'Ecole des professionnels Intersport, à Longjumeau (91).

Portée par le développement des pratiques sportives et le succès de la mode vestimentaire sportive auprès des jeunes, la distribution spécialisée dans le sport se porte bien. Les débouchés sont donc bien réels.

Voir la fiche détaillée.

Responsable de marketing sportif

Ce professionnel du marketing s'intéresse avant tout au sport en tant que vecteur de communication performant. Très médiatisé, le sport est en effet considéré comme un marché à fortes retombées économiques. A ce titre, il intéresse les annonceurs qui ont besoin des conseils stratégiques de spécialistes du marketing.

Le responsable marketing est l'un de ces spécialistes. Il est chargé de trouver la meilleure adéquation entre l'entreprise et un (ou plusieurs) sport(s), puis de définir les grandes lignes de la stratégie marketing et de communication de l'entreprise. Il s'adresse aussi aux sportifs et aux clubs : il les aide à se procurer des ressources complémentaires au travers de sponsors.

Un diplôme de niveau bac + 5 est indispensable pour exercer cette profession.

Depuis quelques années, différentes formations en gestion ou management appliqué au sport, souvent de niveau bac + 4 ou bac + 5, se mettent en place. On peut citer le master pro STAPS spécialisé en management (Marne-la-Vallée, Paris X, Paris XI, Paris XII) et le master pro ingénierie du sport parcours management et évènementiel des projets sportifs territoriaux (Marne-la-Vallée).

Après un bac + 5, vous pouvez compléter votre cursus en 1 an par un mastère spécialisé sport, management et stratégie d'entreprise de l'ESSEC. Ce diplôme, qui répond à un besoin croissant de professionnalisation des relations sport-entreprises, forme des managers aux métiers du marketing sportif.

Le marketing sportif est en pleine expansion et il existe aujourd'hui de nombreuses agences spécialisées dans ce domaine. C'est dans ces structures de petite taille que travaillent le plus souvent les responsables de marketing sportif.

Chef de produit

Professionnel du marketing, le chef de produit est l'intermédiaire entre la conception, la fabrication et le service commercial d'une entreprise. Spécialiste des combinaisons de ski, des raquettes de tennis ou des abonnements en salle de sport, il doit déterminer une stratégie de lancement sur le marché et une démarche publicitaire, puis suivre la création et la commercialisation du produit.

La plupart des chefs de produit ont un diplôme de niveau bac + 5 au minimum.

Titulaire d’un BTS management des unités commerciales (MUC) complété par une expérience, professionnelle significative, vous pouvez néanmoins débuter en tant qu'assistant chef de produit.

A l'université, les licences en économie et gestion (bac + 3) vous permettent une poursuite d'études en master (bac + 5) dont certains sont orientés vers le marketing sportif : marketing et gestion du sport ; marketing et sponsoring sportif ; marketings sectoriels, parcours marketing du sport, etc.

Quelques grandes écoles de commerce (ISG, EDC, ESSEC...) proposent également des spécialisations en marketing sportif. Il faut compter, en général, 5 ans d'études après le bac, comprenant la préparation d'un concours d'entrée sélectif (2 ans), les études théoriques et les stages en entreprise.

Après un bac + 5, vous pouvez préparer, en école de commerce toujours, un mastère spécialisé dans le domaine du sport menant à des fonctions de chef de produit ou de marché, de responsable des partenariats, etc.

Toutes les équipementiers du sport (fabricants de vêtements, d’accessoires, de gros équipements, etc.) recrutent des chefs de produit pour leurs services marketing.

Les centrales d'achat des chaînes de distribution spécialisées emploient aussi des chefs de produit. Leur métier s'apparente alors à celui des acheteurs puisqu'ils ne créent pas de nouveaux produits, mais choisissent, chez les fabricants, ceux qui seront proposés dans les magasins.

Enfin, les sociétés commercialisant des prestations (billetterie notamment) recherchent des chefs de produits.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :1234