Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du sport

Domaines : Enseignement - Recherche, Sport
Février 2014
Voir le dossier complet

Les métiers du sport et de l'encadrement sportif

Après avoir longtemps été du domaine des bénévoles, l'encadrement des activités sportives s'est fortement professionnalisé, en raison des contraintes pédagogiques et de sécurité accrues. Profs d'EPS, animateurs et éducateurs spécialisés dans le domaine de la forme et des activités sportives de plein air sont particulièrement recherchés.

Accompagnateur de tourisme équestre / Accompagnatrice de tourisme équestre

L'accompagnateur de tourisme équestre (ATE) organise et encadre des randonnées à cheval pour des groupes d'adultes ou d'enfants. Il est responsable de la préparation des chevaux, du repérage du parcours et de la sécurité des cavaliers. Il assure aussi le soin des chevaux, leur préparation et l'entretien du matériel.

Si un bon niveau d'équitation est évidemment demandé (Galop 5 au minimum), un bon relationnel et un sens de la pédagogie sont nécessaires pour réussir dans cette voie.

Après la 3e, 4 diplômes vous permettent d'accéder à ce métier : le BEPA activités hippiques, le BAPAAT (option randonnée équestre ou équitation sur poney), le BPJEPS activités équestres, le CQP animateur soigneur assistant.

Le BEPA activités hippiques spécialité soigneur aide animateur est un diplôme du ministère de l'Agriculture. Ce diplôme vous permet, sous la responsabilité d'un professionnel diplômé dans l'animation, d'accueillir le public, de l'informer et parfois de l'accompagner lors d'activités équestres.

Quant aux BAPAAT et BPJEPS activités équestres, ils sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des sports.

Le BAPAAT (niveau CAP) représente le premier niveau de qualification pour l'animation et l'encadrement de randonnées équestres ou équitation sur poney. Il est souvent préparé en complément d'un BEPA. Pour vous présenter à l'inscription au BAPAAT, vous devez avoir au moins 16 ans, justifier d'un "galop 6" et fournir une attestation de formation aux premiers secours.

Le BPJEPS activités équestres (niveau bac) permet un exercice professionnel de l'encadrement d'activités équestres et donne seul le droit d'enseigner l'équitation. Pour vous présenter à l'entrée de la formation, vous devez fournir un certificat médical de non contre-indication à la pratique des activités équestres, une attestation de formation aux 1ers secours, et réussir les tests d'évaluation (théoriques et pratiques).

Pour être admis au CQP animateur soigneur assistant, vous devez être titulaire du PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1, anciennement AFPS) et au minimum de la capacité équestre professionnelle niveau 1 (CEP 1).

Les clubs équestres, et en particulier ceux des zones touristiques, offrent des emplois aux accompagnateurs de tourisme équestre.

Certains centres de loisirs proposent également des randonnées équestres, ils sont donc susceptibles de recruter des accompagnateurs.

Voir la fiche détaillée.

Animateur sportif de centres de vacances / Animatrice sportive de centres de vacances

L'animateur de vacances accueille les vacanciers dans des clubs ou des centres de vacances. Il propose aux adultes et aux enfants des activités de loisirs, culturelles, manuelles ou sportives. il conçoit et organise toutes ces activités avec les autres animateurs de la structure où il travaille.

Sans un dynamisme inusable, inutile de se lancer dans la profession. La bonne humeur de l'animateur de vacances rejaillira sur les vacanciers. Il faut donc avoir le goût des contacts, savoir s'adapter et prendre des initiatives.

De très nombreux diplômes, plus ou moins spécialisés, permettent de se tourner vers l'animation. Les activités peuvent être très diverses, tant dans le sport que l'animation socioculturelle, avec par exemple les loisirs de pleine nature, les arts plastiques, les activités scientifiques, la musique, sans compter que les publics sont variés : jeunes enfants, adolescents, adultes, personnes âgées.

Ces diplômes sont délivrés par le ministère des Sports ou par le ministère de l'Education nationale.

Les diplômes délivrés par le ministère de la Santé et des Sports sont multiples.

Le BAFA, diplôme non professionnel, est indispensable pour animer des colonies de vacances. C'est le premier niveau de diplôme accessible dès 17 ans, sans condition de formation.

Le BAFD, diplôme non professionnel, autorise à diriger un centre de vacances pour jeunes. Il faut avoir 21 ans minimum et être titulaire du BAFA pour accéder à cette formation.

Le BASE, diplôme non professionnel, sanctionne les compétences acquises dans la pratique d'activités socio-éducatives. Pour accéder à ce diplôme, il faut avoir minimum 18 ans et avoir exercé pendant 2 ans au moins et de façon continue des activités dans le domaine Jeunesse ou de l'Education populaire.

Le BAPAAT se prépare en 2 ans. C'est un diplôme professionnel qui donne le niveau CAP. Il se prépare à partir de l'âge de 16 ans mais accueille en fait des candidats plus âgés. Il n'y a pas de condition préalable de diplôme, mais un bon niveau de pratique personnelle est nécessaire. Il permet d'animer et d'encadrer des animations sportives et comprend plusieurs options.

Le BPJEPS (niveau bac) spécialité loisirs tous publics permet de proposer des activités culturelles, éducatives et sportives. Ce diplôme récent succède notamment au BEES 1er degré de la même spécialité. Il peut se préparer par la voie scolaire, par apprentissage ou en formation continue.

Le DEFA (niveau bac + 2) donne accès aux fonctions de responsable d'un projet d'animation, d'un secteur, ou permet d'encadrer des formations. Il faut justifier de 3 années d'activités professionnelles à temps complet ou être titulaire du brevet d'aptitude à l'animation socio-éducation (BASE).

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est accessible avec un niveau bac ou deux ans d'activité dans le secteur de l'animation socio-culturelle. Il permet d'exercer des fonctions d'animateur coordonnateur.

De son côté, le ministère de l'Education nationale propose le DUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle. Ce dernier se prépare en 2 ans à l'université (en IUT) après un bac. Une poursuite d'études vers une licence professionnelle est envisageable.

Il est aussi possible de préparé un CQP "Animateur de Loisir Sportif" (CQP ALS).

C’est un certificat, créé par la branche professionnelle du sport, pour des animateurs sportifs exerçant contre rémunération de façon occasionnelle ou saisonnière, ou souhaitant obtenir une première qualification. Il permet d’encadrer, à titre professionnel, l’une des familles d’activités suivantes, en fonction des options choisies : activités gymniques d’entretien et d’expression (renforcement musculaire, techniques cardio, expression corporelle, étirement, etc.), randonnée de proximité et d'orientation, jeux sportifs et jeux d’opposition (art et éducation via les jeux d’opposition, jeux de raquettes, jeux de ballons).

Les villages ou clubs de vacances constituent le premier vivier d'emplois pour les animateurs de vacances. Les missions durent de 3 à 8 mois.

Les campings recrutent de plus en plus d'animateurs, notamment les campings équipés de piscines et de boîtes de nuits.

Les centres de vacances et de loisirs pour enfants assurent l'encadrement de jeunes de 3 à 18 ans, et notamment durant les périodes scolaires. De nombreux étudiants y sont embauchés.

Animateur socioculturel / Animatrice socioculturelle

L'animateur socioculturel s'adresse non seulement aux enfants et aux adolescents mais également aux personnes âgées. Il organise aussi bien des activités sportives que des visites culturelles, des débats d'actualité que des séances de ciné-club ou des expositions. Il met en place des ateliers de théâtre, de poterie, de dessin, etc.

Imagination et créativité sont indispensables pour élaborer des projets originaux et attrayants. Souvent, il faut aussi beaucoup d'énergie pour les mener à bien.

Sans le BAFA, brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur, il vous est impossible d'accéder au métier d'animateur socioculturel.

Le BAFD, brevet d'aptitude aux fonctions de directeur, qui lui fait suite, vous prépare au métier de directeur de centre de loisirs, à titre non professionnel.

Ces deux diplômes vous donnent de bonnes bases pour accéder au niveau professionnel.

Le BASE, brevet d'aptitude à l'animation socio-éducative, s'obtient automatiquement, sans examen, après 2 ans d'animation à titre bénévole, ou après 6 mois à plein temps ou 1 an à mi-temps à titre professionnel.

Le BAPAAT, brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien de la Jeunesse et des Sports (niveau CAP), vous donne le droit d'encadrer, d'animer ou d'accompagner des activités physiques, sportives et socioculturelles. Ce diplôme représente le 1er degré de qualification pour l'animation. Il n'y a aucune condition préalable pour le préparer mais une expérience professionnelle dans le secteur est nécessaire.

Le BEATEP, brevet d'Etat d'animateur technicien de l'Education populaire et de la jeunesse (niveau bac), forme des animateurs professionnels. Il permet de se perfectionner dans l'une des 3 spécialités suivantes : activités culturelles et d'expression, activités scientifiques et techniques, activités sociales et vie locale. Pour le préparer, vous devez être âgé de 18 ans et titulaire soit d'un diplôme de niveau V minimum (BEP, CAP) assorti d'une expérience professionnelle ou bénévole d'au moins 60 jours dans l'animation, soit du BASE, soit du BAPAAT ; ou justifier de 2 années d'expérience professionnelle dans l'animation ou la spécialité choisie. Il existe une sélection comportant une épreuve écrite, une épreuve orale et un test technique.

Plus récent, le BPJEPS, brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (niveau bac également), valide l'acquisition d'une qualification professionnelle à finalité éducative ou sociale dans les domaines sportifs ou culturels.

Le DEFA, diplôme d'Etat aux fonctions d'animateur (niveau bac + 2), permet d'exercer des fonctions de responsable de secteur, de direction d'équipement, d'encadrement de formation. Pour préparer ce diplôme, il faut être titulaire du BASE ou justifier de 3 années d'activités professionnelles à temps complet ou de 3 années d'activités d'animation par période minimales continues de 9 mois. Le bac n'est pas exigé mais souhaité.

En dehors de ces diplômes du ministère de la Jeunesse et des sports, il est possible de se former à l'université : le DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles (bac + 2) permet de se spécialiser et le DUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle (bac + 2) donne l'accès à des postes à responsabilités.

Enfin, certaines licences professionnelles (bac + 3) préparent à des fonctions dans les domaines de la médiation, de l'accompagnement social, du développement social, économique ou culturel.

L'animateur socioculturel exerce dans des établissements très diversifiés : centres de loisirs ou colonies de vacances, foyers de jeunes travailleurs, maisons de retraite, maisons des jeunes et de la culture, centres culturels. Il a toujours le statut de salarié.

Voir la fiche détaillée.

Conseiller sportif dans une salle de remise en forme / Conseillère sportive dans une salle de remise en forme

Compétent dans différentes disciplines du secteur de la forme (step, cycling, cardio-training), le conseiller sportif encadre des cours collectifs et apporte des conseils individualisés, notamment sur les plateaux de musculation.

Cette activité nécessite une grande souplesse horaire car les journées de travail connaissent un pic après 17 h et le week-end. Il faut aussi posséder une bonne condition physique et un bon relationnel avec la clientèle.

Pour exercer ce métier, vous devez au moins être titulaire du BPJEPS, brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (niveau bac). Le BPJEPS spécialité activités gymniques, de la forme et de la force est bien adapté. Pour l'obtenir, il faut être âgé d'au moins 18 ans, être titulaire du PSC 1 (prévention et secours civiques) et réussir des épreuves de sélection. A noter : les titulaires d'une 2e année de licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), du DEUST STAPS, ainsi que les professeurs d'éducation physique et sportive titulaires sont dispensés de certaines épreuves.

Les salles de remise en forme et les clubs de sport recrutent régulièrement des conseillers sportifs. Le nombre de ces structures progressant en permanence, ce métier a particulièrement le vent en poupe.

Le conseiller sportif peut également travailler à titre indépendant, en développant une activité de coach et de "personal trainer", notamment à domicile.

Qu'est-ce qu'un éducateur territorial des activités physiques et sportives (ETAPS) ?

Ce fonctionnaire territorial (catégorie B) enseigne des activités physiques ou sportives au sein de structures régionales, départementales ou municipales. Il prend en charge aussi bien des groupes d'enfants et d'adolescents que des adultes. Son rôle est de coordonner les activités dont il a la charge sur le plan à la fois social et éducatif, mais aussi administratif et technique. Il est également responsable du matériel et des équipements qu'il utilise et doit garantir la sécurité des personnes. Enfin, il peut encadrer du personnel et devenir directeur des sports d'une petite commune.

Le recrutement des ETAPS se fait sur concours (bac ou équivalent). Le BEES 1er degré et le BPJEPS sont bien adaptés. Renseignez-vous auprès du CNFPT.

Educateur sportif / Educatrice sportive

L'éducateur sportif anime des activités sportives pour différents publics, enfants ou adultes, débutants ou confirmés, dans une discipline sportive précise : escrime, football, tennis, roller, tir à l'arc, etc. Il encadre un groupe et accompagne chacun des pratiquants dans sa progression.

Moniteur de voile, professeur de judo, maître nageur sauveteur, l'éducateur sportif organise l'activité sportive du groupe dont il est responsable et permet à chacun de progresser à son rythme. Pour assurer la sécurité de tous, il met au point des exercices adaptés au niveau du groupe, analyse et corrige les gestes. Par ailleurs, il doit s'assurer avant chaque cours de la qualité du matériel utilisé. Au-delà, il doit parfois remplir des tâches d'organisation, par exemple mettre au point le planning des équipements ou réserver des hébergements.

Une bonne condition physique constitue un impératif pour exercer le métier d'éducateur sportif. Il ne s'agit pas seulement d'encadrer et d'animer, il faut aussi être capable de transmettre un savoir et des techniques.

Le BEES (brevet d'Etat d'éducateur sportif) 1er degré, qui correspond à un niveau bac, a longtemps constitué le niveau minimum pour être autorisé à exercer le métier d'éducateur sportif dans une soixantaine de disciplines, de la natation au football en passant par l'escrime et les métiers de la forme.

Le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, également niveau bac), créé en 2001, a remplacé progressivement le BEES 1er degré. A ce jour, 26 spécialités de BPJEPS sont validées dont certaines sont déclinées en mentions par discipline. La durée minimum de la formation en centre est de 600 heures.

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est accessible avec un niveau bac ou deux ans d'activité dans le secteur de l'animation socio-culturelle ou sportive. La spécialité "perfectionnement sportif" propose 80 mentions. Ce diplôme permet d'exercer des fonctions d'animateur coordonnateur.

Les associations sportives, les clubs sportifs et les municipalités constituent des recruteurs traditionnels pour les jeunes éducateurs sportifs.

Les centres de loisirs, l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air), les clubs de vacances ou encore les salles de sport et les centres de remise en forme, recherchent également des éducateurs sportifs.

Selon l'IRDS, Institut régional du développement du sport, 13 700 moniteurs éducateurs sportifs exercent en Ile-de-France. Il s'agit majoritairement d'hommes (70 %) exerçant souvent en CDD ou à temps partiel.

Pour aller plus loin

Les fédérations sportives sont chargées d'organiser et de promouvoir la pratique de leurs disciplines. La mission des cadres techniques fédéraux est d'assurer le développement de la fédération dans la spécialité sportive concernée. Ils travaillent sous la responsabilité du directeur technique national qui est nommé par le ministre. Ils assurent la relation entre le ministère de la Santé et des sports et la fédération pour laquelle ils oeuvrent. Ils doivent proposer une politique sportive à la fois de haut niveau et de développement. Enfin, ils dirigent l'équipe technique nationale. Les cadres techniques fédéraux ont notamment sous leur responsabilité les agents du ministère placés auprès de sa fédération (conseillers techniques nationaux, entraîneurs nationaux, cadres fédéraux).

Voir la fiche détaillée.

Entraîneur sportif / Entraîneuse sportive

L'entraîneur sportif encadre une équipe ou un athlète afin de lui permettre d'atteindre le meilleur niveau sportif dans sa discipline : football, saut à la perche, volley-ball, course à pieds, judo, etc. Il a pour mission de les entraîner et de les motiver pour arriver au top le jour de la compétition.

L'entraîneur sportif conçoit un programme d'entraînement pour son équipe ou son athlète : échauffement, assouplissements, exercices adaptés à chacun, tactiques de jeux à mettre en place, etc. Chaque jour, il corrige les défaillances physiques, les fautes techniques et aide à gérer la fatigue mentale pour gagner en performance. Il tient compte du planning des championnats pour adapter la dose de travail aux échéances sportives.

L'entraîneur sportif sait faire preuve de diplomatie et de tact pour annoncer à un athlète qu'il n'est pas prêt pour une compétition. Il sait aussi motiver ses troupes pour qu'elles donnent le meilleur d'elles-mêmes.

Les compétitions ont souvent lieu en soirée ou le week-end. Il doit être disponible pour motiver, supporter et accompagner ses athlètes.

Plusieurs diplômes conduisent au métier d'entraîneur sportif :

Le DEJEPS, diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité perfectionnement sportif se décline en disciplines sportives et donne un niveau bac + 2.

Le DESJEPS, Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, est une diplôme de niveau II (bac + 4) donnant accès à des postes d'entraîneur de haut niveau dans une discipline sportive ou de directeur sportif, par exemple. La spécialité "performance sportive" comporte 80 mentions. L'entrée en DESJEPS n'est pas soumise à des exigences scolaires. En revanche elle est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation. Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection, les candidats doivent parfois satisfaire à des exigences préalables fixées par l'arrêté spécifique à chaque mention.

A l'université, la licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) spécialité entraînement sportif donne un niveau bac + 3. Elle peut être prolongée par un master (niveau bac + 5) qui permet de se spécialiser.

A noter : les sportifs de haut niveau bénéficient de conditions spécifiques d'accès à ces formations.

Le football fait figure d'exception. Il dispose de son propre diplôme, le diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF), ouvert aux titulaires du DEF (diplôme entraîneur de football). Pour accéder à ce dernier, le brevet d'Etat 1er degré est exigé.

Par ailleurs, l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) propose un diplôme de l'Insep, option entraînement des sportifs de haut niveau et un diplôme de préparateur physique (bac + 5).

Les entraîneurs sportifs exercent leurs fonctions dans des clubs de sport ou les ligues régionales. Ils entraînent des adultes, mais aussi des enfants.

Les fédérations sportives nationales recrutent des entraîneurs sportifs pour les athlètes de très haut niveau, comme ceux qui participent aux jeux olympiques ou aux tournois sportifs mondiaux.

La région Ile-de-France regroupe environ 10 000 clubs de sports (source : IRDS), dont beaucoup sont de véritables usines à champions : Levallois Sporting club, PSG, Racing club de France, Paris country club, etc. De nombreuses ligues et fédérations sportives sont également basées dans la région. L'Ile-de-France est donc un territoire de prédilection pour les entraîneurs sportifs.

Voir la fiche détaillée.

Lad-jockey, lad-driver

Le lad est chargé de prodiguer des soins quotidiens aux chevaux de course : il les entraîne, en respectant les directives de l'entraîneur. Le lad-jockey s'occupe plus particulièrement de chevaux de galop, tandis que le lad-driver gère les trotteurs.

Le lad se lève très tôt et monte les chevaux en moyenne 3 heures chaque jour, ce qui implique une condition physique à toute épreuve.

Les chevaux qui lui sont confiés valent souvent très cher : il faut donc veiller sur eux avec beaucoup d'attention.

Vous pouvez préparer un CAPA lad-cavalier d’entraînement en 2 ans après la 3e en temps plein ou en apprentissage. Il n’est pas proposé en Ile-de-France. Certaines écoles accueillent les élèves dès la 4e.

Pour être sélectionné, un petit gabarit est de rigueur : 1m40 pour 40 kg !

Il peut être utile, notamment dans l'optique d'une reconversion future, de préparer un bac pro conduite et gestion de l’entreprise hippique en 3 ans après une classe de 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Les lads sont uniquement recrutés par des écuries de course. Avec de l'expérience, vous pouvez devenir "lad, 1er garçon", c'est-à-dire chef d'écurie ou "garçon de voyage", à savoir responsable des chevaux pendant les courses.

Voir la fiche détaillée.

Maître nageur sauveteur / Maître nageuse sauveteuse

maitre_nageur_383x209.jpgLe maître nageur sauveteur assure la surveillance d'une piscine ou d'une plage, en veillant à la sécurité des baigneurs. Il donne également des cours de natation à des publics divers, des bébés nageurs aux personnes âgées, en passant par les groupes scolaires. Il participe à l'entraînement des membres d'un club sportif.

La surveillance de baigneurs demande vigilance et réactivité. Apprendre à nager à des publics très variés implique aussi d'avoir de la patience, la capacité à mettre en confiance et un grand sens de la pédagogie.

Le brevet national de sauveteur secouriste aquatique (BNSSA) vous permet d'exercer une activité de surveillant de piscines. Le maître-nageur doit renouveler son BNSSA tous les 5 ans.
Il ne faut pas le confondre avec le brevet de surveillant de baignades qui ne permet la surveillance que dans le cadre de centres de vacances ou de loisirs.

Pour avoir le titre de maître-nageur sauveteur, vous devez, outre le BNSSA, obtenir le BPJEPS activités aquatiques et de la natation. Il se prépare le plus souvent dans les centres régionaux d'éducation physique et sportive (CREPS) et donne un niveau bac.

Certaines spécialités du DEJEPS (niveau bac + 2 ou bac + 3) et des diplômes de la filière STAPS (DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles, licence STAPS entraînement sportif, licence pro activités aquatiques ou animation et gestion des activités physiques et sportives parcours natation) permettent d’aborder les notions de sauvetage et sécurité en milieu aquatique.

Les postes à temps plein sont proposés principalement par les piscines municipales (vous travaillez alors en tant que fonctionnaire territorial, contractuel ou vacataire) et les clubs sportifs, ainsi que par des organismes comme les centres de rééducation spécialisés.

Il est également possible de trouver un emploi en postulant auprès des centres de vacances, de loisirs et de remise en forme.

Voir la fiche détaillée.

Professeur d'éducation physique et sportive

prof_d_eps_383x209.jpgEn poste au sein d'un collège, d'un lycée général et technologique ou d'un lycée professionnel, le professeur d'éducation physique et sportive (EPS) organise et dispense les cours de sport - gymnastique, athlétisme, basket, natation, etc. - aux élèves.

Pour mener à bien sa mission, le professeur d'EPS doit être en excellente condition physique. Polyvalent, il est capable de pratiquer et d'enseigner différents sports et maîtrise parfaitement les règles de ceux-ci.

Doté de connaissances en biologie humaine et en psychologie, il sait adapter ses cours aux aptitudes et besoins des élèves.

Patient, il aide les élèves à surmonter leurs complexes ou leurs peurs, par exemple, lorsqu'ils doivent arpenter une poutre de 10 cm de large.

Pour enseigner le sport au sein de l'Education nationale, il faut être titulaire du CAPEPS ou de l'agrégation d'EPS.

Vous pouvez vous inscrire au concours du CAPEPS au courant de la première année d'études en vue de l'obtention d'un master (master MEEF, mention "second degré"). Il est obligatoire d'être titulaire d'une licence STAPS ou d'un diplôme équivalent. En cas de réussite au concours, vous êtes nommé professeur d'éducation physique et sportive stagiaire pendant un an, avant d'être titularisé (sous condition que le diplôme à bac + 5 ait été obtenu).

Pour information, pour la session 2014, 710 postes sont proposés au CAPEPS dans l'enseignement public.

Pour aller plus loin

Un professeur de sport du ministère de la Jeunesse et des sports et de la vie associative est un fonctionnaire de catégorie A, recruté sur concours (après une licence STAPS ou un BEES 2e degré). Il exerce ses missions auprès des services déconcentrés du ministère (directions régionales ou départementales de la jeunesse et des sports) ou auprès des fédérations et des groupements sportifs. Il contribue à la mise en oeuvre et à la réalisation de la politique sportive de l'Etat à travers des actions d'expertise, de conseil et de formation, de promotion d'activités physiques et sportives ou d'entraînement.

Voir la fiche détaillée.

Sportif de haut niveau / Sportive de haut niveau

Le sport de haut niveau n’est pas un métier au sens strict, mais un parcours d’excellence et un statut reconnu par le ministère des Sports.

Pour faire partie des listes ministérielles désignant les sportifs français de haut niveau, vous devez obtenir des résultats spécifiques dans des com­pé­ti­tions bien iden­ti­fiées : jeux olym­pi­ques, cham­pion­nats du monde, cham­pion­nats d’Europe.

L’inscription sur les listes ministérielles se fait sur proposition des directeurs techniques nationaux des fédérations sportives. Tir, badminton, basket-ball, canoë-kayak, cyclisme, équitation, vol à voile et même pétanque…, une soixante de discipline sont concernées.

La plupart des sportifs de haut niveau ont suivi au préalable un parcours balisé : entraînement en club, section sportive scolaire pour certains, puis intégration d’un CREPS ou de l’INSEP. Les futurs sportifs de haut niveau se font souvent fait remarquer très tôt !

Vous pouvez être inscrit sur les listes ministérielles comme « spor­tifs de haut niveau », « spor­tifs Espoirs » ou « par­te­nai­res d’entraî­ne­ment ». Selon les chiffres publiés par le ministère des Sports, on dénombre, en 2010, 7 191 sportifs de haut niveau, 7 500 espoirs et 237 partenaires d’entraînement.

La liste des sportifs de haut niveau regroupe elle-même 4 catégories : jeune, élite, senior, jeunes, reconversion.

Le statut de sportif de haut niveau vous permet de bénéficier d’aides financières de l’Etat, des fédérations, des conseils régionaux et généraux, des municipalités. Vous accédez aussi plus facilement au soutien des sponsors, qui constituent une source de revenus supplémentaire. Cependant, ces différentes rétributions ne sont pas toujours suffisantes : la moitié des sportifs de haut niveau ont un emploi (horaires aménagés) qui, pour 38 % d'entre eux, n'est pas dans le domaine du sport. 

Les sportifs de haut niveau peuvent également bénéficier d’aide à la scolarité (aménagement de scolarité), de formations et d’aides à la reconversion.

Les athlètes de haut niveau doivent penser très tôt à leur reconversion (selon les disciplines, la carrière d'un athlète de haut niveau dure entre 10 et 20 ans, sans tenir compte des blessures, toujours possibles). Parmi les anciens professionnels, beaucoup continuent à travailler dans l'univers du sport, notamment en l'enseignant à leur tour. Mais il est possible également de se tourner vers le marketing, la gestion ou la vente d'articles de sport.

A noter : pour certaines disciplines, telles le football et le rugby, il existe également un statut de sportif professionnel : le joueur est lié à son club par un contrat de travail et perçoit un salaire.

Pour aller plus loin

Partenaire privilégié de l'entraîneur, le préparateur physique prépare les sportifs à l'effort et veille au bon développement de leurs qualités physiques (force, endurance, etc.). Il est le plus souvent rattaché à un club ou une équipe, mais peut également exercer au sein d'une salle de sport.

Aller à la page précédente
Page :1234
Aller à la page suivante