Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Sébastien Prioul

Chef de projet au Conseil régional d'Ile-de-France, Paris (75)
Date de l'interview : 01/01/2007

Grâce à mes expériences professionnelles, j’ai réussi le concours d'attaché territorial sans préparation spécifique.

Spécialiste du développement local, Sébastien Prioul a trouvé au sein de la fonction publique territoriale des missions correspond à ses attentes professionnelles. Il est ainsi devenu fonctionnaire...

Quel a été votre parcours de formation ?

Après un bac B (économique et social), j'ai eu un DEUG de droit (bac + 2). Recherchant une formation moins théorique, j'ai bifurqué vers un IUP de gestion et management des entreprises d'économie sociale. J'ai ainsi débuté dans le milieu associatif avec un stage de formation au Canada sur le mouvement coopératif. J'ai décroché par la suite un DESS (bac + 5) en économie du développement local et de l'emploi et ai travaillé sur le thème de l'entreprise sociale, statut juridique alors émergent dans d'autres pays.

Quelles ont été vos premières expériences professionnelles ?

A la sortie du DESS, j'ai eu la chance de ne pas connaître de période de chômage et de débuter tout de suite une mission sur la prévention santé en milieu étudiant. Puis j'ai été chargé de la communication et de l'information au sein du CIME, comité d'information et de mobilisation pour l'emploi. Je devais créer des outils d'information interne comme externe : développer un intranet, réaliser une plaquette, etc. Après un an dans cette fonction, j'ai été chargé d'animer le pôle "création d'activités" à la Cité des métiers de la Villette. On y offrait un premier niveau de conseil à toute personne ayant un projet de création d'entreprise. J'assurais aussi l'animation du pôle et formalisais son développement en fonction des besoins repérés sur le terrain.
L'animation de réseau est en fait mon fil conducteur !

Pourquoi avez-vous alors passé un concours de la fonction publique territoriale ?

Après mes différentes expériences, et suite à des échanges avec certains anciens étudiants du DESS devenus fonctionnaires, j'ai réalisé que les postes correspondant à mes attentes étaient surtout proposés dans les collectivités territoriales. Mon profil pluridisciplinaire axé sur le développement local était susceptible d'intéresser plus les collectivités publiques que les entreprises privées.
J'ai ainsi passé, avec succès et sans préparation spécifique, le concours d'attaché territorial. Mais il faut préciser que les nombreux articles et synthèses que j'ai réalisés lors de mes expériences professionnelles m'avaient préparé aux épreuves !
J'ai choisi la fonction publique territoriale car c'est la seule qui permet, une fois le concours réussi, de choisir précisément son poste et son lieu d'exercice. Dans la fonction publique d'Etat, c'est votre rang de classement qui détermine votre nomination : "mal classé", vous pouvez vous retrouver à l'autre bout de la France sans le vouloir forcément !

Quel a été votre premier poste au sein de la fonction publique territoriale ?

Paradoxalement, j'ai mis du temps à trouver ce premier poste. Généralement, les emplois proposés sont très "formatés" avec un profil recherché purement administratif, juridique ou communicant. Mon profil plutôt généraliste avec des expériences en dehors de la fonction publique ne retenaient pas forcément l'attention quand j'envoyais mon CV jusqu'au jour où la Mairie de Nanterre a proposé un poste de chargé du développement local. Il a tout de même fallu l'envoi d'un CV et d'une lettre de motivation, suivi de 7 entretiens pour décrocher ce poste !
Pendant deux ans, j'ai donc été chargé du développement local à Nanterre. J'ai notamment développé un club d'entreprises, conçu le plan de communication économique, et travaillé sur des thématiques comme le commerce équitable ou l'économie sociale et solidaire. J'organisais aussi des réunions avec des élus, des salons, etc. Il faut savoir que travailler avec des élus signifie se réunir après leur propre journée de travail. Mes journées pouvaient régulièrement finir à 21 h.

Quel poste occupez-vous actuellement ?

Depuis 2005, je suis chef de projet au sein du service Ingénierie de la commande publique de la Région Ile-de-France. Je gère 2 programmes de formation pour les jeunes demandeurs d'emploi franciliens. J'analyse les besoins en terme de formation, je formalise une réponse en fonction de ces besoins et de la politique régionale, je rédige la commande publique (cahier des charges, procédure de réponse aux appels d'offre, etc.), et j'anime le programme de formation. A côté de ces activités, j'assure aussi des relations avec les institutions sur le terrain, dans le cadre de l'animation de réseau.
Je participe aussi à des projets transversaux comme la préparation du schéma régional des formations.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être à l'aise dans ce poste ?

Une formation généraliste - avec des connaissances aussi bien juridiques, administratives, financières que de communication, par exemple - est conseillée. Il faut très bien connaître la législation pour mettre en place les procédures mais aussi faire preuve de qualité d'écoute, de synthèse et d'analyse pour que les partenariats se passent bien.

A quel poste vous voyez-vous dans 10 ans ?

J'y réfléchis déjà ! J'hésite entre passer le concours d'administrateur ou trouver un poste à l'étranger. Je m'imagine bien responsable d'un centre culturel à l'étranger, par exemple ! On verra les opportunités qui s'offrent à moi.