Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Patrick Sobral

Auteur de bandes dessinées
Date de l'interview : 01/09/2006

Le jour où j'ai reçu mes premiers exemplaires publiés, j'avais du mal à croire que c'était moi l'auteur !

Auteur de la série "Les Légendaires", publiée chez Delcourt, il vit de son travail artistique depuis 2004, année de parution du 1er tome, "La pierre de Jovénia". Cet ancien décorateur de porcelaine raconte ses débuts d'auteur...

Comment êtes-vous devenu auteur de BD ?

La BD, c'est ma passion depuis que je suis tout petit ! Le déclic a eu lieu en 2000 lors du concours organisé par les éditions de manga Tonkam, Tsuki Sélection. J'ai été sélectionné et ma nouvelle a été publiée dans un recueil. J'ai alors décidé de montrer mes projets de BD aux éditeurs. Je me suis même rendu au Festival international de BD d'Angoulême. Tous les éditeurs y sont et ils rencontrent les auteurs, même si les entretiens durent 5 minutes ! Après avoir essuyé quelques refus, j'ai signé avec les éditions Delcourt.

Qu'est-ce qui a décidé Delcourt à vous publier ?

Tout d'abord, je me suis adapté à leur demande et au marché. Sur les conseils d'un éditeur, j'ai laissé mes projets de BD pour adultes de côté et je leur ai proposé une BD pour les jeunes. On ne commence pas forcément avec le genre de BD qu'on veut. Les débutants doivent suivre la loi du marché, car le plus important c'est de se faire publier. Après, tout devient plus facile, et on peut travailler sur des choses plus personnelles. Et puis à l'époque, aucun auteur ne proposait un dessin en style manga pour cette catégorie d'âge.

Pourquoi avez-vous choisi d'adopter le style manga pour vos dessins ?

Je suis fan de manga et de dessins animés japonais depuis plus de 15 ans. J'adorais Les Chevaliers du Zodiaque, par exemple, que je regardais à la télé. De temps en temps, j'achetais des originaux de mangas en japonais. Je ne comprenais pas l'histoire, mais ce n'était pas grave, car c'était le graphisme qui m'intéressait. Je copiais le dessin et je m'en suis tellement imprégné que maintenant je ne pourrais plus dessiner autre chose !

Vous êtes dessinateur et scénariste. Comment conciliez-vous ces deux rôles ?

J'invente une histoire et je commence par créer les personnages. Je m'entraîne à les dessiner et je mets au point les couleurs. Le scénario prend forme au fur et à mesure. A partir de l'idée de base, ma ligne directrice, j'improvise. Ce qui est frustrant, c'est que je ne dessine pas à la même vitesse que je ne créé mes scénarios ! J'ai déjà dans ma tête le scénario d'un projet futur, une série avec les personnages des "Légendaires", mais pour un public adulte. L'histoire se déroulerait dans une époque antérieure à celle de ma série actuelle et on découvrirait le passé des personnages.

Arrivez-vous à vivre de votre métier d'auteur de BD ?

Maintenant, oui. Les légendaires est une série qui marche bien. Mais c'est aussi parce que je travaille vite. Comme je n'écris pas de scénario et que je ne fais pas de story-board, je suis très productif. Je sors deux albums par an.

Votre expérience de décorateur en porcelaine vous apporte-t-elle quelque chose ?

Quand on travaille sur la porcelaine, il ne faut pas que la main tremble. J'ai donc acquis un mouvement sûr de la main. Du coup, j'ai un trait souple et net dans la BD.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

Parmi les avantages, je dirais qu'il s'agit plus d'une passion que d'un métier. Et vivre de sa passion, c'est génial ! On peut gérer son emploi du temps comme on l'entend. Ceci dit, il faut être organisé sinon, on se retrouve à travailler jour et nuit pour rendre ses planches à temps... J'aime aussi les voyages, les salons, les dédicaces, où on rencontre le public et des auteurs. Malgré tout, ça reste un métier assez solitaire. C'est pour ça que certains partagent un atelier avec d'autres artistes.

Racontez-nous votre plus beau souvenir ?

Le jour où j'ai reçu mes premiers exemplaires publiés ! Quand j'ai touché le volume et vu les couleurs chatoyantes, j'avais du mal à croire que c'était moi l'auteur !

Que lisez-vous en ce moment ?

Un thriller de Dean Koontz, "La dernière porte" et "Le nouvel Angyo Onshi", une série de manhwa
(BD coréenne) de Yang Kyung-Il et Youn In-Wan.