Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Aziliz Claquin

Journaliste salariée, Paris (75)
Date de l'interview : 01/03/2006

L'écriture a toujours été un vrai plaisir, car c’est un job enrichissant, passionnant, et pas du tout routinier !

Après une expérience de pigiste, Aziliz Claquin a décroché un poste de rédactrice sur le site web d'un magazine. Aujourd'hui, elle travaille pour la version papier de ce même mag à destination des jeunes...

Quelle élève étiez-vous à l'école ?

Franchement littéraire, pas du tout scientifique.

Quels métiers vous faisaient rêver quand vous étiez adolescente ?

Journaliste cinéma : un métier qui me semblait absolument génial, et totalement inaccessible.

Pourquoi avez-vous choisi la filière du journalisme ?

Un stage dans un quotidien régional a eu l'effet d'un coup de foudre : une semaine à sillonner la ville, rencontrer plein de gens différents et toucher à toutes sortes de sujets. D'autres stages en radio, télé et magazines ont confirmé cette impression. Ce métier où l'on bouge et où l'on apprend sans cesse était fait pour moi !

Quel a été votre parcours de formation ?

Bac littéraire, prépa, maîtrise de lettres modernes puis contrat en alternance au CFPJ et Bayard Presse.

Comment avez-vous décroché votre 1er emploi dans le secteur ? Votre poste actuel ?

Après mon premier stage, je suis devenue pigiste pour ce quotidien régional. J'y ai travaillé pendant près de trois ans, en parallèle de mes études. Cette expérience m'a aidée à décrocher un contrat de deux ans avec Bayard Presse (en alternance avec une formation en journalisme au CFPJ). A Bayard, j'ai commencé sur le site Internet de Phosphore, puis j'ai rejoint le magazine, où je travaille aujourd'hui.

Pouvez-vous décrire une journée type ?

Heureusement, il n'y a pas vraiment de journée type dans ce métier ! Chaque jour est différent selon le programme. Je peux être amenée à me plonger dans de la documentation pour explorer un nouveau sujet, mener des interviews, rencontrer des jeunes (Phosphore s'adresse aux 15-25 ans), partir en reportage, suivre un colloque, préparer une réunion, réfléchir à de nouveaux sujets ou nouvelles orientations pour le magazine, écrire des articles bien sûr... Bref, on ne s'ennuie pas !

Comment se passe une conférence de rédaction ?

Chacun arrive avec des propositions de sujets pour les numéros à venir. Tout le monde réfléchit sur toutes les rubriques du magazine. On discute ensemble des sujets, mais aussi des modes de traitement, de la maquette, des idées de couverture... Les débats qui s'engagent dans l'équipe permettent de faire avancer les choses, et font souvent naître de nouvelles idées ! Ces réunions demandent une importante préparation, et durent généralement une bonne demi-journée.

Comment trouvez-vous les sujets que vous allez développer ?

Ils émergent de partout : notre public, l'actualité, la presse, les livres, les publications scientifiques...

Est-ce un poste sédentaire ou avez-vous l'occasion de faire des reportages à l'extérieur ?

Mon emploi du temps se partage entre du travail à la rédaction et des sorties à l'extérieur (reportages, conférences de presse, interviews, colloques...). Mais pour des questions de temps, les sorties sont malheureusement plus rares !

Qu'aimez-vous particulièrement dans votre métier ?

L'écriture a toujours été un vrai plaisir. Même si j'ai apprécié mes expériences en télé et radio, c'est dans la presse écrite que je trouve mon moyen d'expression favori ! J'aime aussi exercer un métier où l'on apprend sans cesse et où l'on fait plein de rencontres. C'est un boulot enrichissant, passionnant, et pas du tout routinier !

Quels sont les aspects moins plaisants ?

Le manque de temps pour explorer tous les aspects d'un sujet, et pas assez d'espace pour en dire autant qu'on voudrait. Cela explique sans doute que tant de journalistes écrivent des livres !

Selon vous, quelles qualités sont indispensables pour ce métier ?

La curiosité, l'esprit de synthèse, l'intérêt pour le public auquel on s'adresse...