Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de l'aérien

Domaines : Défense publique - Sécurité, Hôtellerie – Restauration - Tourisme, Transport - Logistique
Décembre 2013
Voir le dossier complet

Les métiers de l'assistance aéroportuaire

Les métiers de l'assistance aéroportuaire s'exercent au sol dans les aéroports, sur les pistes ou dans les aérogares et les zones spécialisées telles que celles liées au catering (préparation et assemblage des plateaux repas). Certains métiers de l'assistance aéroportuaire sont les mêmes que ceux exercés en compagnies aériennes (agent de trafic fret, par exemple).

Agent d'exploitation

L'agent d'exploitation coordonne et gère les équipes préparant l'avion pour un vol. Il assure le départ à l'heure de l'avion en veillant à la qualité du service et au respect des règles de sécurité et de sûreté. Lors du briefing de préparation du vol, il présente à l'équipage des dossiers réunissant un ensemble de données techniques et commerciales. Il s'occupe aussi de la "pesée", c'est-à-dire qu'il répartit équitablement les charges dans l'avion. Il se charge de régler les problèmes liés à la piste et à l'escale (retard du vol, passager déjà enregistré mais non présent à l'embarquement, etc.).

Vous devrez justifier d'un niveau allant du bac à bac + 3, idéalement sorti d'une formation d'agent de trafic de l'ENAC ou de l'ESMA. Dans tous les cas, l'anglais courant, l'aptitude à gérer une équipe, une bonne résistance au stress sont attendus des candidats. Vous devrez aussi faire preuve d'un sens aigu de l'organisation et de la coordination.

L'agent de trafic travaille à l'escale et sur les pistes par tous les temps (pluie, neige, soleil...). Le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Travaillant, en horaires décalés y compris les week-ends et les jours fériés, vous devrez avoir votre permis B.

Pour aller plus loin

Qu'est ce que la zone réservée ?
Il s'agit de la partie de l'aéroport non librement accessible au public pour des motifs de sécurité (les pistes, par exemple). L'accès en zone réservée est limité aux personnes suivantes :
- titulaires d'un titre de circulation valide (agent de trafic, bagagiste, etc.) ;
- fonctionnaires des douanes, de la police ou de la gendarmerie pour l'exercice de leurs fonctions, sous réserve d'un titre de circulation spécifique ;
- passagers d'un vol commercial munis d'un titre de transport valide ;
-passagers d'un vol privé, lorsqu'ils sont placés sous la conduite du pilote de l'aéronef ou son représentant ;
- membres d'équipage, dans le cadre d'un vol, sur présentation de la carte ou de la licence de navigant.

Chef avion

Aussi appelé agent de piste ou "coordo", le chef avion assure la coordination des différentes personnes qui interviennent à l'escale dans les domaines du nettoyage, du carburant, du chargement et du déchargement. Ce métier s'exerce aux pieds des avions !

Il assure le chargement et le déchargement des avions (bagages et colis), guide et gare les avions (au casque ou à l'aide de balises). Il s'occupe et est responsable du matériel (préparation et rangement, mise en place et circulation près de l'avion) nécessaire au bon fonctionnement des opérations.

Avec un niveau CAP ou bac pro, ou avec une expérience professionnelle dans un autre secteur que l'aérien, vous pouvez postuler directement auprès des sociétés d'assistance qui se chargeront de vous former en interne : règles de sûreté aéroportuaire, permis piste TZ, etc. On peut toutefois noter l'existence d'un certificat de qualification professionnelle Piste mis en place par la profession en partenariat avec la Fédération nationale de l'aviation marchande.

On attend des postulants de la rigueur, une certaine maturité, une bonne résistance physique et quelques notions d'anglais.

Le permis B est obligatoire avec les horaires décalés et la conduite des engins sur la piste.

Le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès délivré par la Préfecture. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Agent de nettoyage avion

L'agent de nettoyage avion assure au sein d'une équipe le nettoyage complet d'un avion. Il s'occupe "de l'armement" (savons, papier toilette...), du nettoyage des cabines et des postes de pilotage. Il se charge de l'entretien et du reconditionnement des produits de confort comme les couvertures, les oreillers, les casques et les trousses d'agrément pour les enfants ou les classes affaires.

Aucune formation spécifique n'est demandée pour ce métier. Une formation interne est assurée, elle porte sur les bonnes pratiques, les règles d'hygiène et de sécurité à appliquer.

Cependant, vous devez être en bonne condition physique, être soigneux et rigoureux et savoir respecter les procédures mises en place. Vous devrez être autonome dans les activités qui vous sont confiées, tout en sachant travailler en équipe.

Le travail s'effectue dans la cabine des avions sur les aires de stationnement sous douane, dans des sociétés d'assistance spécialisées dans le nettoyage avion.

Le permis B peut s'avérer utile compte-tenu des horaires décalés.

Par ailleurs, le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Avitailleur / Avitailleuse

Ce professionnel de l'assistance aéroportuaire fait le plein des avions ! Il est chargé de la distribution du carburant, de sa réception auprès de groupes pétroliers, de son contrôle qualité jusqu'au ravitaillement des avions.

Ce métier demande de connaître parfaitement toutes les règles de sécurité concernant la manipulation et l'utilisation de kérosène.

Pour devenir avitailleur, un CAP conducteur routier marchandises est conseillé. Le permis poids lourd est indispensable.

Si vous êtes en charge du ravitaillement des avions, ce ne sont pas les compagnies aériennes qui vous emploient mais les compagnies pétrolières.

Bagagiste tractoriste

Le bagagiste tractoriste est chargé du traitement des bagages et de leur acheminement vers l'avion. Après enregistrement, les bagages sont récupérés et répartis selon leur destination dans des containers ou chariots par un bagagiste travaillant en équipe. Une fois les containers ou chariots chargés, un bagagiste tractoriste les amène à l'avion en conduisant un engin spécial adapté à la conduite sur pistes et galeries.

Pour être recruté comme bagagiste tractoriste, vous devez faire preuve de rigueur, de maturité et être en bonne condition physique. Le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet. Votre casier judiciaire doit donc être vierge.

Il n'existe pas de diplôme spécifique pour ce métier, mais une expérience professionnelle dans un autre secteur que l'aérien vous sera souvent demandée. C'est votre employeur qui assurera votre formation en interne, notamment la préparation du permis piste "TZ", obligatoire pour conduire des engins spécifiques sur les pistes.

Le bagagiste tractoriste travaille dans des sociétés d'assistance aéroportuaire en horaires décalés y compris les week-ends et les jours fériés : il est prudent d'avoir aussi son permis B !

Bagagiste tri correspondance

Le bagagiste tri correspondance est chargé du traitement des bagages en correspondance lorsqu'un passager doit changer d'avion. A l'arrivée de l'avion, les bagages sont ainsi triés et répartis selon leur destination finale.

Pour ce métier, on attend de vous que vous soyez rigoureux et mature. Une bonne résistance physique vous sera nécessaire.

Comme pour le bagagiste tractoriste, il n'est pas demandé de diplôme spécifique mais une première expérience professionnelle dans un autre secteur que l'aérien. C'est votre employeur qui assurera votre formation en interne (dont le permis "TZ"). Il faudra tout de même justifier du permis B.

Enfin, le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Le bagagiste tri correspondance travaille en sociétés d'assistance aéroportuaire en horaires décalés y compris les week-ends et les jours fériés.

Chauffeur chargeur / Chauffeuse chargeuse

Le chauffeur chargeur PL (poids lourd) assure l'acheminement, le chargement et le déchargement des "armements" mis à bord des avions : plateaux repas, boissons, articles de confort, presse, etc.

Il exerce son activité sur les pistes au contact direct des avions et des personnels navigants. Ce travail en piste impose le port strict de protections individuelles : blouson, veste fluorescente, chaussures de sécurité, gants, etc.

Rigueur, ponctualité, sens du service, bonne condition physique sont autant d'atouts qui permettent de réussir dans cette profession.

Le chauffeur chargeur travaille en horaires décalés, y compris les week-ends et jours fériés. La possession du permis B et d'un véhicule personnel pour se rendre sur le lieu de travail est indispensable.

Pour postuler, vous devrez justifier d'une formation de niveau CAP et posséder le permis C. C'est votre employeur qui vous formera ensuite en interne, notamment pour l'obtention du permis "TZ" (conduite sur piste).

Employé de prestations alimentaires / Employée de prestations alimentaires

L'employé de prestations assure l'assemblage sur chaîne des éléments du plateau repas destiné à la restauration aérienne : plateau, couverts, denrées, etc.

Il travaille en horaires décalés y compris les week-ends et jours fériés. La possession du permis B et d'un véhicule personnel pour se rendre sur le lieu de travail sont quasi-indispensables compte tenu de la situation géographique des établissements et des amplitudes horaires.

Rigoureux et ponctuel, capable de travailler en équipe, l'employé de prestations alimentaires connait et respecte à la lettre les règles d'hygiène, de qualité et de sécurité.

Le travail en zone alimentaire impose notamment le port strict de protections individuelles : blouse, gants, masque, charlotte et protège chaussures.

Enfin, le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi une formation de cuisinier pour se lancer dans cette profession. La formation à ce poste est assurée en interne par votre employeur.

Magasinier cariste fret / Magasinière cariste fret

Le magasinier cariste est chargé de la préparation du fret (marchandises) dans les délais requis avant le chargement de l'avion (export) ou de la réception et du traitement du fret à l'arrivée en magasin (import).

Le travail s'effectue dans des sociétés au niveau des zones de fret des aéroports. Le magasinier cariste travaille en horaires décalés y compris certains week-ends et jours fériés par roulement. Le permis B et un véhicule sont obligatoires.

Côté formation, si le CAP agent d'entreposage et de messagerie peut suffire, la licence de cariste peut être exigée dans certaines sociétés avant le recrutement. Elle nécessite simplement une semaine de stage.

Travaillant en zone réservée, vous devrez aussi obtenir titre d'accès après habilitation par le Préfet : votre casier judiciaire doit être vierge.

Voir la fiche détaillée

Manutentionnaire trieur / Manutentionnaire trieuse

Appelé aussi agent de manutention et de tri, le manutentionnaire trieur s'occupe de charger et de décharger les conteneurs des avions cargo, puis de trier les colis qu'ils contiennent et de scanner leurs codes barres.

Il trie les colis et documents en fonction de la nature de l'expédition et de la destination. Il les charge ensuite dans des containers qui seront mis dans les avions en partance pour le monde entier.

Une bonne forme physique est attendue des postulants. Vous devrez aussi faire preuve de rigueur et de rapidité.

Si un niveau CAP est demandé, c'est une formation interne qui vous initiera aux activités du métier : intégration au poste, initiation aux techniques de chargement de container, apprentissage des gestes et postures, spécialisation aux matières dangereuses, conduite des engins de levage si besoin, etc.

Le travail s'effectue dans le centre de tri ouvert sur les pistes, en horaires décalés, certains week-ends et jours fériés. Une première fenêtre de tri peut être comprise entre 18 h et 21 h 30 et une seconde à partir de 23 h 30, ce qui signifie qu'un travail de tri pendant la nuit va s'effectuer. Le permis B et un véhicule sont nécessaires.

Enfin, le travail en zone réservée nécessite l'obtention d'un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet. Votre casier judiciaire doit être vierge.

Accompagnateur de voyageurs à mobilité réduite / Accompagnatrice de voyageurs à mobilité réduite

L'accompagnateur de voyageurs à mobilité réduite prend en charge les personnes nécessitant une assistance d'un point de rendez-vous à une destination : personne non voyante, passager en fauteuil roulant, personne âgée, etc.

Pour vous lancer dans la profession vous devrez faire preuve de dynamisme, d'un sens du contact développé, d'une bonne présentation et d'une élocution irréprochable, d'une grande disponibilité. Des notions d'anglais sont aussi demandées.

Il n'y a pas de niveau de formation minimum requis, néanmoins une expérience professionnelle dans un métier au contact de la clientèle est souhaitée. Une formation interne est dispensée par l'entreprise. La connaissance d'une 2e langue vivante étrangère, une expérience de l'assistance aux personnes ou de l'animation, le brevet de secourisme, le BAFA sont appréciés.

Le travail s'effectue en horaires décalés y compris le week-end et les jours fériés. Le permis B peut être utile, mais n'est pas obligatoire. Le port de l'uniforme est de rigueur pour les accompagnateurs.

Le travail en zone réservée nécessite un titre d'accès obtenu après habilitation par le Préfet : votre casier judiciaire doit être vierge.

Bon à savoir

- Le catering est l'ensemble des processus d'élaboration et de fabrication des plateaux repas, jusqu'à leur mise à bord des avions.
- Le handling est "l'armement" et la logistique, c'est-à-dire le chargement/déchargement des avions (oreillers, couvertures, trolleys, etc.), la gestion et le stockage des produits hôteliers (préparation des boissons, de l'alimentation, produits hors taxes, etc.) ;
- Le cleaning correspond au service cabine garantissant aux clients un appareil propre, confortable et accueillant ;
- Le ramp désigne l'assistance aéroportuaire, allant de l'assistance piste à l'assistance gare en passant par la sûreté et le traitement de la presse.

Agent de sureté aéroportuaire / Agente de sureté aéroportuaire

Ce spécialiste de la sécurité de l’aviation civile veille à ce que toutes les mesures de prévention visant à empêcher l'introduction à bord d’un avion de toute personne ou élément de nature à compromettre la sûreté du vol soient respectées.

Son activité concerne à la fois la sûreté des aéroports (inspection filtrage des passagers, des bagages cabine et soute, et du personnel...) du fret (contrôle des accès aux zones de stockage et de traitement du fret, inspection filtrage des personnels accédant à la zone réservée des aéroports...) et des compagnies aériennes (contrôle passeport, passager, billet, gabarit des bagages cabine, contrôle du, surveillance et accompagnement des bagages, inspection filtrage des personnels au sol et des personnels navigants..).

L'agent de sureté remplit une mission anti-terroriste dans un contexte privé concurrentiel. Il a pour objectif d'éviter l'embarquement d'engins explosifs, d'armes, ou bien de marchandises dangereuses
à bord des avions.

L’exercice de ce métier nécessite d’avoir une bonne capacité de mémorisation et une grande adaptabilité car l’'emploi du temps des agents change chaque mois.

Cette profession s’adresse aux ressortissants des pays de l’Union Européenne. Vous devez  avoir des papiers d’identité en règle et un casier judiciaire vierge. Il faut aussi obtenir de la préfecture un récépissé de carte d'identité professionnelle.

Côté formation, le certificat  de qualification professionnelle d'agent de sureté aéroportuaire (CQP ASA) est indispensable. Il peut être complété par une formation en sûreté aéroportuaire (conventionnée DGAC). Un niveau d'anglais correct est souhaité. Enfin posséder le permis B est un plus, car les aéroports sont situés à distance des villes.

Le secteur de la sécurité aéroportuaire est représenté par de grandes entreprises (Securitas, ICTS, Alysia, Brink's, Prosegur, Astriam, Néo sécurité…). Il compte actuellement 10 000 salariés.

La profession, récente, reste en mal de reconnaissance même si plus de 90 % des personnels sont en CDI. Les personnels de sûreté des aéroports qui ont affaire à la fois aux gestionnaires d'aéroport, aux compagnies aériennes et à l'Etat ont encore du mal à bien définir leur place.

Aller à la page précédente
Page :12345