Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers du bâtiment

Domaines : BTP - Architecture, Environnement - Aménagement - Propreté
Décembre 2015
Voir le dossier complet

Les métiers de la structure et du gros oeuvre

Plus de 30 % des effectifs du bâtiment travaillent dans le gros oeuvre, c'est-à-dire la construction de l'ossature du bâtiment.

Charpentier bois / Charpentière bois

Le charpentier bois fabrique et pose tous les éléments en bois intervenant dans la construction de maisons ou d'intérieurs : escaliers, planchers, façades ou même coffrages pour le béton. Il réalise aussi les éléments de structure comme les poutres, piliers ou charpentes.

Actuellement, le charpentier profite du fort développement du marché de la construction bois. Il est également amené à participer à la réalisation de bâtiments à basse consommation d'énergie. De manière générale, il lui faut désormais maîtriser les nouvelles réglementations sur l'étanchéité et l'isolation énergétiques des bâtiments.

Habile et pointilleux, le charpentier doit dessiner puis réaliser ses pièces avec soin et au millimètre près. Le travail d'équipe ne lui fait pas peur et il est capable de s'adapter à des interlocuteurs très différents, de l'architecte au maçon, en passant par le peintre ou le client.

Le CAP charpentier bois, qui se prépare en 2 ans après la classe de 3e, dans un lycée professionnel ou un CFA (centre de formation d’apprentis), donne accès au métier de  charpentier bois, tout comme le CAP constructeur de bois et le CAP charpentier de marine (non proposés en Ile-de-France).

Le bac pro technicien constructeur bois, accessible en 3 ans après une classe de 3e ou en 2 ans après un CAP, permet d’assumer des fonctions à responsabilités.
Pour s’installer en indépendant, vous pouvez préparer le BP charpentier, en 2 ans après le CAP, exclusivement en apprentissage, au CFA des Compagnons du Devoir du Tour de France (77).

Niveau bac +2, le BTS charpente-couverture (hors Ile-de-France) ou le BTS systèmes constructifs bois et habitat, après un bac techno STI2D ou bac pro technicien constructeur bois (obtenu avec mention « bien » ou « très bien ») ou bac S, permet d’encadrer une équipe d’agents de maintenance.

Les moyennes et petites entreprises de charpente embauchent des charpentiers bois dans leurs ateliers et sur les chantiers de construction ou de réhabilitation.

Les bureaux d'études d'architectes font appel aux charpentiers pour dessiner et calculer des charpentes.

Quelques charpentiers ouvrent leurs propres entreprises de construction en bois. Ils sont souvent spécialisés dans les petites structures comme les chalets et cabanes.

Voir la fiche détaillée.

Chef de chantier

Sous la responsabilité du conducteur de travaux, le chef de chantier gère l'organisation de la totalité d'un chantier. Il coordonne l'intervention des différents corps de métiers : maçons, électriciens, peintres, etc.

Le chef de chantier est garant du respect des normes et réglementations liées au développement durable (réglementation thermique, gestion des déchets de chantiers...). De plus en plus, il doit également savoir mettre en œuvre les principes de l'éco-construction et s'assurer de l'adoption de bonnes pratiques environnementales (diminution des nuisances sonores, recyclage des déchets de chantiers, diminution des émissions de gaz à effet de serre...).

Le chef de chantier travaille près de 10 h par jour et n'hésite pas à prêter main forte aux ouvriers lorsqu'ils sont en difficulté : il doit être très solide physiquement et psychologiquement! Pédagogue, il sait expliquer à son équipe le travail à effectuer. Il possède par ailleurs une autorité naturelle, qui lui permet de se faire respecter par les uns et les autres.

Il n’existe pas de parcours type pour accéder au métier de chef de chantier, mais un diplôme de type BTS ou DUT (bac + 2) offre de véritables opportunités d'embauche.

Le bac pro, qui se prépare en 3 ans après la 3e, ou éventuellement 2 ans après le CAP, permet cependant, avec plusieurs années d’expérience en tant que chef d'équipe, d’exercer le métier de chef de chantier. On peut citer le bac pro technicien d'études du bâtiment option A (études et économie) ; bac pro travaux publics ; bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre, etc.

Un autre parcours consiste à préparer, en 2 ans après un bac techno STI2D ou un bac pro obtenu avec mention « bien » ou « très bien », le BTS bâtiment, BTS études et économie de la construction, BTS travaux publics, etc.

Par ailleurs, un bac S ou bac techno STI2D est nécessaire pour accéder au DUT génie civil option bâtiment ou travaux publics et aménagement.

Enfin, accessibles après un bac + 2, les licences professionnelles permettent, en 1 an, de se spécialiser dans l’encadrement de chantiers, métiers de la route, qualité-environnement, etc.

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics sont les premières à recruter des chefs de chantier. Si le chantier est important, plusieurs chefs se partagent les tâches.

Les bureaux d'études d'architecte constituent un autre vivier d'emploi pour le chef de chantier.

Voir la fiche détaillée.

Coffreur-boiseur / Coffreuse-boiseuse

Ni charpentier, ni vraiment maçon, le coffreur-boiseur crée sur mesure des coffrages ou moules, dans lesquels le béton sera ensuite coulé puis séché. Il réalise ainsi des éléments d'ossature de grands ouvrages (ponts, tunnels, barrages, etc.), ainsi que des dalles, des escaliers ou des poutres.

Dans le cadre de son travail, il doit prendre en compte les nouvelles normes thermiques applicables aux bâtiments. Il est également amené à rationnaliser son utilisation de matériaux et à gérer ses déchets de chantiers.

De solides connaissances en géométrie, dessin et métrage sont indispensables pour exercer ce métier. La réalisation des coffrages demande aussi une grande habilité manuelle car les formes demandées sont parfois très complexes. Enfin, le béton séchant très vite, les gestes du coffreur-boiseur doivent être vifs et précis.

Le CAP constructeur en béton armé du bâtiment et le CAP constructeur en ouvrages d'art (hors Ile-de-France) constituent le 1er niveau d’accès au métier de coffreur-boiseur.
Le CAP se prépare en 2 ans après la classe de 3e, dans un lycée professionnel ou au CFA (centre de formation d’apprentis).

Le bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre et le bac pro travaux publics, accessible en 3 ans après une classe de 3e, ou en 2 ans après un CAP, permettent d’encadrer une équipe.
Pour s’installer en indépendant, vous pouvez préparer le BP maçon, en 2 ans après le CAP.

La France, considérée comme spécialiste des ouvrages en béton armé, offre des perspectives d'emploi très intéressantes aux jeunes diplômés.

Toutes les entreprises de construction de travaux publics et du bâtiment sont des employeurs potentiels de coffreurs-boiseurs. Les entreprises recrutant le plus sont celles qui réalisent des ponts, des barrages, des centrales nucléaires et des bâtiments industriels.

Les petites entreprises du bâtiment embauchent des coffreurs-boiseurs pour construire notamment des maisons de particuliers.

Les entreprises industrielles de fabrication d'éléments préfabriqués font aussi appel aux services de coffreurs boiseurs.

Voir la fiche détaillée.

Cordiste

Le cordiste est spécialisé dans les travaux d'accès difficile, au sommet de tours, sur les pylônes des ponts, dans des arbres. Selon sa formation de base, il assure des travaux de maçonnerie, de nettoyage, d'élagage ou de mise en sécurité de sites, etc. 

En fonction de sa spécialité, il utilise des matériaux ou des produits ayant un faible impact écologique. Il veille également à l'élimination et au recyclage de ses déchets de chantiers.

Pour exercer ce métier à sensations, il faut être sportif, très adroit et, naturellement, ne pas être prédisposé au vertige.

Pour devenir cordiste, il est vivement conseillé d'obtenir d'abord un diplôme du secteur BTP (CAP, bac pro) puis de suivre une spécialisation de cordiste.

Les cordistes doivent recevoir une formation adéquate et spécifique aux modes opératoires et aux procédures de sauvetage. Pour exercer ce métier, vous devez obtenir le CQP (certificat de qualification professionnelle) de cordiste ou le CATC (certificat agent technique cordiste).

Enfin, vous pouvez également de préparer, après un CAP ou un bac pro, la FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) techniques de travaux de bâtiment sur cordes, dispensée par le lycée professionnel Auguste Perret de Poitiers (recrutement sur dossier et tests d'aptitude).

Il existe environ 300 sociétés de travaux acrobatiques et de travaux à cordes en France.

Plus de 80 % des cordistes sont embauchés en intérim, rarement à temps plein. Une petite minorité a aussi fait le choix de travailler en indépendant.

Voir la fiche détaillée.

Grutier / Grutière

Le grutier pilote le plus souvent une grue à tour, mais il peut aussi conduire une grue mobile avec cabine au sol. Sur le chantier, son rôle consiste à transporter les matériaux lourds ou encombrants dont les ouvriers ont besoin. Il participe au montage de sa machine qu'il doit entretenir ou parfois réparer.

Une excellente coordination et la plus grande vigilance permettent au conducteur d'utiliser son engin dans les meilleures conditions. Bien que seul toute la journée dans sa cabine, le grutier doit avoir l'esprit d'équipe car il est au service des différents corps de métiers intervenant sur le chantier. Naturellement, il n'est pas question d'avoir le vertige lorsqu'on exerce ce métier !

Le métier est accessible aux ouvriers ayant une grande expérience des chantiers et des travaux.

L'obtention du CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité des engins de manutention) reconnaît la maîtrise théorique et pratique de la grue. Il faut être âgé d'au moins 21 ans et posséder le permis poids lourds pour accéder à ce métier ouvert aux débutants.

En plus du CACES, le CAP conducteur d'engins : travaux publics et carrières, qui se prépare en 2 ans après la 3e, donne accès à la profession. Il est également possible de poursuivre en préparant, en 2 ans, un BP conducteur d'engins de chantier de travaux publics (formation hors Ile-de-France).

Le Titre professionnel de conducteur de grue à tour ou le Titre professionnel de conducteur de grue mobile, délivrés par le ministère du Travail, est envisageable aussi. Un niveau classe de 3e ou équivalent ainsi qu’un certificat d'aptitude à la conduite, émanant d'un médecin du travail, sont demandés.

Les entreprises du BTP (bâtiment et travaux publics) sont les principaux employeurs de grutiers sur des chantiers de grande taille.

Voir la fiche détaillée

Maçon / Maçonne

Le maçon est un ouvrier chargé de réaliser le gros oeuvre d'une maison, d'un bâtiment industriel, de bureaux ou encore d'immeubles : il construit les fondations, les murs, les cloisons et les sols.

La transition écologique amène de profonds changements dans le métier de maçon. Aujourd’hui ce professionnel doit  respecter les nouvelles normes thermiques et  veiller lors de son travail à respecter l’isolation du bâti. Il est également amené à maîtriser de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques de construction (briques à joint mince, béton autoplaçant, blocs de béton de chanvre...). Enfin, la maîtrise de ses déchets de chantier est un nouvel enjeu auquel il doit s'adapter.

Ce métier exige une bonne condition physique car le maçon exerce souvent dans des conditions inconfortables et doit déplacer des matériaux lourds. Pour réaliser des murs et des sols parfaitement plans, il doit travailler avec beaucoup d'application.

Le CAP maçon et le CAP constructeur en béton armé du bâtiment se préparent en 2 ans après la classe de 3e. Ils permettent l'accès au métier de maçon.

Les titulaires de ce CAP peuvent préparer en 2 ans un BP maçon et, avec un bon dossier scolaire, un bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre ou un bac pro interventions sur le patrimoine bâti. Ces bacs pro sont aussi accessibles en 3 ans après la 3e.

Après une classe de seconde générale et technologique, vous pouvez préparer le bac techno STI2D spécialité architecture et construction. Les titulaires de ce bac ou d’un bac pro dans la même spécialité (avec un bon dossier scolaire) pourront ensuite s'orienter en 2 ans vers un BTS bâtiment.

Les entreprises de construction artisanale utilisant des techniques traditionnelles de maçonnerie emploient de petites équipes de maçons.

Les nombreuses entreprises du BTP (bâtiment et travaux publics) embauchent un nombre important d'ouvriers qui se forment sur le tas aux nouvelles techniques de béton, sous la direction d'un chef d'équipe.

Voir la fiche détaillée.

Tailleur de pierre / Tailleuse de pierre

Le travail du tailleur de pierre se situe à mi-chemin entre celui du bâtisseur et celui du sculpteur. Il découpe et taille des blocs de pierre destinés à la construction, à la décoration et à la restauration de monuments, d'escaliers, de cheminées ou de stèles funéraires.

Dans le cadre de son métier, il veille à la préservation de l’environnement, notamment en mettant en œuvre la valorisation de ses déchets de chantiers, ainsi que le traitement de ses eaux usées (par exemple en utilisant des  filtres pour ses eaux de lavages, chargées en poussières minérales).

Les blocs de pierre sont lourds et difficiles à porter et à manipuler, il faut donc posséder une grande force physique. Le tailleur doit, par ailleurs, être patient et attentif car un coup de trop, et la pierre vole en éclats sous le marteau et le burin.

Deux CAP, accessibles après la classe de 3e, vous donnent la possibilité de devenir tailleur de pierre : le CAP tailleur de pierre-marbrier du bâtiment et de la décoration et le CAP graveur sur pierre.

Seul le premier est encore préparé en Ile-de-France, notamment par les Compagnons du devoir.

 

En 2 ans après un CAP du secteur, vous avez la possibilité d'obtenir un bac pro artisanat et métiers d'art option arts de la pierre.

Suite à la réforme de la voie professionnelle, ce bac se prépare désormais en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Enfin, le BP tailleur de pierre des monuments historiques ou le BP métiers de la pierre (niveau bac) vous donnent le droit d'ouvrir votre propre entreprise de taille.

Les principaux employeurs sont les entreprises du bâtiment et des travaux publics.

Les programmes de restauration des monuments historiques créent des emplois pour les tailleurs de pierre.

Quelques débouchés sont possibles dans la fonction publique.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante