Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Sylvain Simant

Recruteur dans un CIRAT, Paris (75)
Date de l'interview : 01/11/2005

Les publics des CIRAT vont du collégien en phase d'orientation scolaire au titulaire d'un bac + 5.

Militaire depuis 1988, l'adjudant Simant évoque son parcours, le rôle d'un CIRAT et le recrutement des militaires...

Pourquoi avez-vous choisi de faire carrière dans l'armée de terre ?

Appelé du contingent en 1988, je me suis engagé en tant qu'EVAT - engagé volontaire de l'armée de terre - puis je suis devenu sous-officier par le rang.
Le respect d'autrui, la discipline et le fait d'être utile à la nation étaient, pour moi, autant de motivations pour intégrer l'armée.

A quelles missions avez-vous participé à l'étranger ?

En 1991, j'ai participé à la guerre du Golfe. En 1997, j'ai été amené à faire une mission d'aide humanitaire en Pologne lors d'inondations.

Aujourd'hui, vous travaillez au sein d'un CIRAT. Pourquoi avez-vous fait ce choix ?

J'avais envie de partager mon métier avec des jeunes, d'où mon envie de devenir recruteur au sein d'un CIRAT, centre d'information et de recrutement de l'armée de terre.

Quelles sont les activités principales d'un recruteur ?

Il y a 3 activités phares : d'abord informer sur les différents cursus professionnels de l'armée de terre. Ensuite, recruter, c'est-à-dire rechercher les jeunes dont l'armée de terre a besoin pour ses régiments. Enfin, prospecter, à savoir faire des actions de communication auprès d'un public très large.

Quel public recevez-vous ?

Cela va du jeune collégien en phase d'orientation scolaire aux titulaires d'un bac + 5. Mais on reçoit aussi des proches (parents, grands-parents, frères, oncles, amis, etc.), des tuteurs en charge de jeunes, des professeurs on encore des responsables d'associations.
Même si ce n'est pas obligatoire, il est conseillé de prendre rendez-vous avant de se rendre dans un CIRAT.

Quelles informations le jeune peut-il y trouver ?

Il trouvera les informations nécessaires et adaptées à sa démarche, que ce soit pour s'engager, faire un stage découverte (une préparation militaire), postuler dans un lycée militaire ou encore intégrer la réserve opérationnelle.

Si un jeune décide d'intégrer l'armée de terre, quelles démarches doit-il suivre ?

Il doit prendre contact avec un CIRAT. Il y rencontrera un recruteur, qui après avoir étudié la faisabilité du projet, l'accompagnera tout au long du processus de recrutement, et ce, jusqu'à la mise en route vers le régiment ou l'école de formation initiale.

Quelles sont les qualités essentielles pour devenir militaire ?

Elles peuvent se résumer ainsi : rigueur, enthousiasme, volonté, camaraderie.

Quels profils recherchez-vous le plus actuellement ?

L'armée de terre recrute du personnel dans le bâtiment, des agents et des techniciens de maintenance, des cuisiniers ou encore des pilotes d'hélicoptères. Cela va donc du CAP au bac + 5.
L'armée de terre recrute des jeunes qui détiennent une qualification professionnelle validée ou qui en ont le niveau. Ceux qui ont un cursus scolaire différent, l'armée les forme soit en école de formation initiale soit en régiment. Elle les perfectionne tout au long de leur carrière. Ces acquis peuvent faire l'objet d'une validation professionnelle dans le cadre de la reconversion.