Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de l'armée de terre

Domaines : Défense publique - Sécurité, Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 13/06/2012

Militaires avant d'être spécialistes, les professionnels de l'armée de terre sont aussi bien secrétaire, cuisinier, mécanicien que pilote d'engins blindés ou de grues !

Replier le dossier

Introduction

L'armée de terre recrute et forme chaque année plus de 10 000 jeunes de tous niveaux. Elle offre un choix de 400 métiers, classiques ou spécifiquement tournés vers les techniques militaires. Qu'ils soient secrétaires, cuisiniers, médecins, mécaniciens ou pilotes d'engins blindés, les hommes et les femmes de l'armée de terre sont avant tout des soldats.

Un site à découvrir

Les préparations militaires et stages découverte sont des "stages" de 10 à 20 jours ouverts aux jeunes gens et jeunes filles qui souhaitent découvrir la vie militaire dans une unité de l'armée de Terre :

En Ile-de-France, 12 CIRFA* renseignent sur les préparations militaires, les métiers et le recrutement.

http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr

* Les CIRFA (Centres d'Information et de Recrutement des Forces Armées) remplacent les anciens CIRAT et sont désormais communs aux 3 armées.

Principale composante de l'armée française, l'armée de terre regroupe 120 000 militaires. C'est pratiquement deux fois plus que l'armée de l'air et trois fois plus que la marine. Les engagés volontaires, ou militaires du rang, sont les plus nombreux (53 % des effectifs), suivis par les sous-officiers (36 %), puis les officiers (11 %).

L'armée de terre française compte 150 régiments et près de 330 implantations (états-majors, écoles, régiments, centres et établissements). Elle intervient principalement sur le territoire national (dans le cadre de Vigipirate en particulier), en Afghanistan, en Afrique et dans les Balkans.

En 2008, 13 000 jeunes ont été recrutés. Le budget 2009-2011 est en baisse par rapport aux années précédentes : à l'avenir, le volume des recrutements devrait se réduire sensiblement (moins de 12 000 incorporations ont été prévues en 2009).

Neuf militaires sur dix sont des hommes. La féminisation de l'armée française, et de l'armée de terre en particulier, devrait cependant continuer à progresser puisque les femmes représentent désormais 20 % des nouveaux recrutements.

Panorama du secteur

L'armée de terre regroupe 400 spécialités dans des secteurs d'activité aussi variés que le BTP, la mécanique, la restauration, les télécoms, la logistique, la sécurité, la santé...

Une large palette de métiers

Tous les militaires exercent une profession, en plus de celle de soldat. L'armée de terre regroupe 400 spécialités dans des secteurs d'activité aussi variés que le BTP, la mécanique, la restauration, les télécoms, la logistique, la sécurité, la santé, etc. La moitié des métiers proposés existent dans le civil (informaticien, ingénieur travaux, photographe, infirmier, etc.). Les autres, comme pilote de char ou grenadier-voltigeur, sont des professions spécifiques aux activités militaires.

Il est possible d'intégrer l'armée à 3 niveaux : sans le bac, pour devenir militaire de rang (16 à 20 % des jeunes recrutés chaque année sous ce statut n'ont aucun diplôme, pas même le diplôme national du brevet) ; entre bac et bac + 2, pour devenir sous-officier ; après un bac + 2, pour devenir officier.

Les militaires du rang sont avant tout des soldats et des techniciens. Les sous-officiers sont plus généralement chargés de la formation et du commandement d'un groupe de soldats. Et les officiers sont des cadres de haut niveau, spécialistes dans des domaines très variés.

Repère

L'armée de terre compte également 42 300 non-militaires, réservistes ou civils. Les réservistes sont des volontaires, qui se tiennent à la disposition de l'armée en cas de besoin (catastrophe naturelle, conflit armé, etc.). En moyenne, un réserviste rejoint les rangs de l'armée 20 jours par an. Les civils, fonctionnaires, assurent quant à eux des tâches administratives et de gestion.

Un choix de vie

Le recrutement se fait sur dossier, entretiens, épreuves et tests de sélection et, pour certains, concours.
A noter : les tailles minimales sont de 1,50 m pour les filles et 1,55 m pour les garçons. Certaines spécialités (pilote d'hélicoptère, etc.) exigent une taille minimale de 1,60 m. Seule la toise du médecin fait foi en la matière, dans le centre de sélection et d'orientation !

Comme toutes les armées, l'armée de terre impose une excellente condition physique : pour être recruté, il faut passer avec succès plusieurs visites médicales très complètes et réussir différentes épreuves sportives. De façon générale, il est indispensable d'aimer le sport pour s'épanouir dans ce milieu : il y a au moins 6 heures d'entrainement par semaine (course à pied, parcours d'obstacle, course d'orientation, sports collectifs, etc.) !

Etre militaire, quelle que soit sa position, c'est aussi accepter de se plier à différentes contraintes : horaires stricts, respect de la hiérarchie, présentation irréprochable, disponibilité, mobilité géographique, etc. En outre, un militaire est susceptible de partir en mission à tout moment. C'est un vrai choix de vie, dans lequel les individualistes ne peuvent pas s'épanouir.

Sachez qu'en tant que militaire, vous avez des contraintes de garde. On peut aussi vous rappeler pendant vos congés si une urgence opérationnelle nécessite votre retour. C'est pourquoi, quand vous partez en permission, vous devez remplir une feuille donnant votre adresse et le numéro où l'on pourra vous joindre.

Parmi les avantages de l'armée, outre la sécurité de l'emploi, il y a la possibilité de progresser rapidement dans la hiérarchie. Ainsi, plus de la moitié des sous-officiers sont d'anciens militaires du rang et la moitié des officiers, d'anciens sous-officiers.

Repère

Si vous décidez de partir au bout de 5 ans au minimum, l'armée de terre vous accompagnera dans votre reconversion. Mais sachez aussi que si vous partez au bout de 15 ans, votre retraite sera équivalente à 30 % de votre salaire seulement.

Les militaires du rang

Pour devenir un engagé volontaire dans l'armée de terre, vous devrez passer des épreuves sportives et des entretiens pour être sélectionné. Vous aurez le choix pour la durée du contrat entre 3 et 5 ans.

Les militaires du rang forment le gros des bataillons de l'armée française. En 2008, l'armée de terre a recruté 11 300 personnes sous ce statut, principalement des engagés volontaires de l'armée de terre (EVAT). Selon le régiment d'affectation et la formation suivie, ils sont boulanger, maitre-chien, opérateur radar, spécialiste électronique, chauffeur routier, etc.

Pour devenir engagé volontaire de l'armée de terre, vous devez :
- être de nationalité française et jouir de vos droits civiques,
- avoir plus de 17 ans et demi et moins de 29 ans, sauf engagements particuliers (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, Service Militaire Adapté),
- être en règle vis-à-vis des obligations de la Journée d'appel à la préparation à la Défense (JAPD),
- avoir au minimum le niveau brevet des collèges, CAP ou BEP,
- avoir un casier judiciaire vierge,
- être physiquement et médicalement apte au service,
- avoir satisfait aux tests d'évaluation.

Destiné aux 18 - 22 ans en difficulté scolaire, sans qualification ni emploi, le dispositif "Défense 2e chance" accueille 2000 volontaires par an. Il propose un parcours pédagogique comportant une remise à niveau scolaire, une formation civique et comportementale (formation aux 1ers secours, préparation au code de la route, etc.) et une orientation ou formation. Vous signez avec l'établissement un contrat de volontariat pour l'insertion (CVI) pour une durée de 6 à 24 mois et percevez une allocation de 300 euros par mois. Chaque année, 10 % des jeunes bénéficiaires de ce dispositif intègrent l'armée à l'issue de leur contrat.

Un premier contrat de 3 ou 5 ans vous est alors proposé. Ce contrat pourra être suivi d'engagements successifs permettant, sous certaines conditions, d'aller jusqu'à 11, 15 voire 25 ans de carrière.
Tout au long de votre vie professionnelle, vous pourrez progresser en grade. Le passage par le statut de militaire du rang peut représenter un tremplin pour une carrière de sous-officier : en moyenne, 1 EVAT sur 5 devient sous-officier.

Des tests de recrutement physiques et psychotechniques

Le recrutement commence au CIRFA, par un premier entretien avec un recruteur.

Puis vous constituez un dossier afin de passer des épreuves de sélection. Si vous êtes retenu, vous recevez une convocation vous demandant de vous rendre, à une date arrêtée, dans l'un des 5 centres de sélection et d'orientation (en général celui de Vincennes pour les Franciliens).

La sélection s'effectue alors sur 3 jours (tout est pris en charge, vous êtes nourri et logé 2 nuits sur place en chambre collective).

L'épreuve sportive se compose de 3 tests (course, parcours d'obstacles, épreuve de force). Naturellement, les exigences différent selon que vous êtes un garçon ou une fille. Ensuite, vous passez 3 tests psychotechniques (personnalité, résistance au stress, logique). Vos résultats ne sont validés qu'au terme d'un entretien avec un évaluateur.

Des entretiens individuels portant sur votre motivation et des séances d'information sur les métiers de l'armée de terre sont également au menu de ces journées de sélection.

A l'issue de votre passage en CSO, vous revoyez le recruteur du CIRFA pour un second entretien. Objectif : déterminer quels sont les postes auxquels vous pouvez postuler en fonction de vos résultats, de vos souhaits et des besoins de l'armée. Il faut compter environ 4 mois après les tests pour entrer en régiment.

Motivé et bien noté, un EVAT peut devenir sous-officier après avoir été sélectionné entre la 3e et 5e année de service. Il suit alors une formation à l'ENSOA, comme les sous-officiers recrutés par voie externe.

Bon à savoir

Si la spécialité ou le régiment que vous visez ne sont pas immédiatement disponibles en tant qu'EVAT ou tout simplement pour découvrir lors d'un contrat court ce qu'est l'armée de terre, vous pouvez opter pour le volontariat de l'armée de terre (VDAT). Le contrat de volontaire est souscrit pour une période d'1 an (renouvelable 4 fois). A partir du 10e mois de service, en fonction de votre aptitude et des besoins de l'armée de terre, vous pourrez voir votre contrat requalifié en contrat d'EVAT.

Les sous-officiers

Les sous-officiers aiment commander les troupes. Ils peuvent choisir de s'engager dans près d'une quarantaine de domaines de spécialités.

L'armée de terre a recruté 1 300 engagés volontaires sous-officiers (ENSO) en 2008 (les chiffres 2009 n'ont pas encore été communiqués). Appelés à devenir des meneurs d'hommes au sein de leur unité, ces hommes et ces femmes se sont engagés au titre d'un domaine de spécialités (il y en a trente-huit !) : administration et soutien de l'homme, aéromobilité, combat de l'infanterie, combat des blindés, combat et techniques du génie, défense nucléaire biologique et chimique, défense sol-air, entraînement physique militaire et sportif, gestion des ressources humaines, maintenance, management et systèmes d'information...

Pour devenir sous-officier, vous devez :
- être de nationalité française,
- avoir plus de 18 ans et moins de 25 ans au premier jour du mois de la souscription du contrat,
- être en règle vis-à-vis des obligations de la Journée d'Appel à la Préparation à la Défense,
- être titulaire du baccalauréat,
- être physiquement et médicalement apte au service,
- avoir satisfait aux tests d'évaluation.

La formation des sous-officiers se déroule sur 8 mois à l'Ecole nationale des sous-officiers d'active (ENSOA) à Saint-Maixent.

A l'issue de cette formation initiale, apprenti sous-officier, vous rejoignez un régiment. Vous suivez ensuite en école d'application la formation de la spécialité pour laquelle vous êtes engagé, pour une durée de 4 à 36 mois.

Comme pour les militaires du rang, les possibilités d'évolution sont importantes. Un peu plus de plus de la moitié des officiers sont d'anciens sous-officiers.

Des tests de recrutement physiques et psychotechniques

Le circuit de recrutement des sous-officiers est le même que celui des militaires du rang. Tout d'abord, une première rencontre a lieu avec un recruteur au CIRFA. Les candidats peuvent exposer leurs motivations et leurs questions mais aussi voir avec le recruteur ce qu'il est possible de faire, vers quelle branche s'orienter. Ensuite l'ouverture d'un dossier est faite au CIRFA en vue du passage des épreuves de sélection. Un rendez-vous est alors pris dans l'un des 5 centres de sélection et d'orientation (en général celui de Vincennes pour les franciliens).

Pendant 3 jours, on évalue votre aptitude médicale, physique et votre comportement. Vous accomplissez des épreuves de course, de parcours d'obstacles et de force, ainsi que des tests psychotechniques et de logique, suivis d'entretiens. Ce sont les résultats des évaluations qui permettront de choisir le poste le plus adapté à votre profil. A ce stade, il peut y avoir plusieurs postulants pour un même poste : c'est le dossier qui fera la différence !

Une fois le dossier d'engagement constitué, une enquête est faite pour savoir si, dans le passé, vous auriez eu quelques déboires avec la justice. De même, chaque futur militaire doit présenter un extrait de casier judiciaire vierge.

Bon à savoir

La condition physique des militaires est contrôlée chaque année
au moyen d'une série d'épreuves (de course, de natation, de grimper de corde, de flexions, d'abdominaux, etc.) qui permettent d'évaluer la rapidité, la résistance à l'effort et la force physique de chaque individu.

Enfin, la durée des carrières militaires, plus courte que celle des carrières civiles, induit un turn-over (renouvellement des effectifs) important.

Les officiers

Pour devenir officier, choisissez de suivre la filière "encadrement", ouverte aux bac + 2 ou la filière "spécialiste", ouverte aux bac + 3 minimum dans une spécialité technique correspondant à un besoin de l'armée de terre.

Les officiers sont des cadres de haut niveau possédant d'importantes responsabilités au sein des unités de combat, des états-majors et des écoles militaires. Ils assurent le commandement des unités, forment et encadrent les soldats (militaires du rang et sous-officiers), préparent les manoeuvres, supervisent la logistique des bataillons en mission, encadre la gestion du personnel, etc. Environ 400 officiers sont recrutés chaque année.

Il n'y a que 7 % de femmes parmi les officiers.

Deux filières principales coexistent. La filière "encadrement", ouverte aux bac + 2, permet d'assumer des responsabilités d'encadrement et de commandement sur le terrain durant une période pouvant aller de 5 à 15 ans par contrats successifs. La filière "spécialiste", ouverte aux bac + 3 minimum dans une spécialité correspondant à un besoin de l'armée de terre, vous permet d'exercer immédiatement votre compétence technique dans des domaines très variés sur une période pouvant aller de 2 à 20 ans par contrats successifs.

Comme tous les militaires, les candidats qui souhaitent intégrer l'armée comme officiers doivent :
- être de nationalité française,
- être en règle vis-à-vis des obligations de la journée d'appel à la préparation à la défense (JAPD),
- satisfaire aux épreuves de sélection et être déclaré apte à l'engagement,
- remplir des conditions d'âge et diplôme qui dépendent de la filière de recrutement choisie.

Des tests de recrutement physiques, psychotechniques et techniques

Pour être recruté, vous devez passer par un centre de sélection et d'orientation (en général celui de Vincennes pour les franciliens), où sera jugée avant tout votre capacité à faire un bon militaire.

Pendant 3 jours, on évaluera votre aptitude médicale, physique et votre comportement. Vous accomplirez des épreuves de course, de parcours d'obstacles et de force, ainsi que des tests psychotechniques et de logique, suivis d'entretiens. A la différence des autres candidats, les aspirants officiers passent leur entretien psychologique avec un psychologue, et non un évaluateur. Et ils participent à un entretien technique supplémentaire.

Trois écoles militaires forment des officiers : l'Ecole spéciale militaire (ESM) de Saint-Cyr (recrutement sur concours ou sur titre), l'Ecole militaire supérieure d'administration et de management (EMSAM) de Montpellier (sur titre) et l'Ecole militaire du corps technique et administratif (EMCTA) de Saint-Cyr, située à Coetquidan (56) dont la sélection se fait sur dossier.

La condition physique des militaires est contrôlée chaque année au moyen d'une série d'épreuves (de course, de natation, de grimper de corde, de flexions, d'abdominaux, etc.) qui permettent d'évaluer la rapidité, la résistance à l'effort et la force physique de chaque individu.

La carrière d'un officier sortant de l'une de ces écoles s'organise autour de 2 parties principales : d'abord, en première partie de carrière, l'encadrement des formations ; puis une alternance de postes d'encadrement et de conception en état-major. Un officier détenteur d'un diplôme de l'enseignement militaire supérieur, obtenu généralement entre 32 et 36 ans, peut prétendre être colonel en moyenne vers 43 à 45 ans.

Repère

300 officiers sous contrat
(OSC), de moins de 30 ans et de niveau bac + 2 / bac + 3, sont également recrutés chaque année dans les filières "encadrement" et "spécialiste". Engagés pour une durée maximale de 20 ans, ces officiers ne peuvent cependant pas prétendre aux postes les plus prestigieux (par exemple, chef d'état major), qui sont réservés aux officiers de carrière.

Contacts utiles

CIRFA de Paris

accueil du public : 75, boulevard Diderot
75012 Paris
Adresse postale : 34, rue de Chaligny 75012 Paris Tel : 01.44.64.23.22

CIRFA de Melun

Avenue du 13e dragon
77000 Melun Tel : 01.60.56.58.70

CIRFA de Meaux

49, avenue Salvador Allende
BP 50
77103 Meaux Cedex Tel : 01.64.36.48.30

CIRFA de Versailles

7, rue des Chantiers
78000 Versailles Tel : 01.39.25.92.00

CIRFA de Mantes-la-Jolie

48 bis, rue de Lorraine
BP 51308
78203 Mantes-la-Jolie Cedex Tel : 01.34.77.82.16

CIRFA d'Evry

110, place de l'Agora
91006 Evry Tel : 01.69.47.49.99

CIRFA des Ulis

Avenue des Champs Lasniers
91940 Les Ulis Tel : 01.69.18.94.20

CIRFA de Boulogne Billancourt

149, allée du forum
BO 60202
92108 Boulogne-Billancourt cedex Tel : 01.46.10.32.90

CIRFA de Noisy-le-Sec

40, rue Jean-Jaurès
93130 Noisy-le-Sec Tel : 01.41.83.68.00

CIRFA de Saint-Denis

2 bis rue des Boucheries
93200 Saint-Denis Tel : 01.55.87.97.50

CIRFA de Choisy-le-Roi

15, Avenue Anatole France
94600 Choisy-le-Roi Tel : 01.48.84.40.00

CIRFA de Cergy-Pontoise

2, chemin des Bourgognes
95000 Cergy-Pontoise Cedex Tel : 01.34.43.49.40

Liens utiles

Métiers et secteurs
Armée de l'air

Pour tout savoir des métiers de l'armée de l'air : actualité, fiches métiers, campagne de recrutement, écoles de formation, présentation des différents commandements.

http://www.defense.gouv.fr/air
Marine nationale

Découvrez les missions, les activités et les professionnels de la Marine nationale : présentation, chiffres clés, recrutement, etc.

http://www.defense.gouv.fr/sites/marine
Ecoles - organismes de formation
Ecole militaire de Saint-Cyr

Présentation des différentes écoles rattachées à Saint-Cyr et des formations dispensées.

http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr
Association des anciens et des amis de l'ENSMA

Site permettant d'entrer en contact avec les anciens de l'école.

http://www.ensmacontact.org
Emploi et recrutement
Ministère de la Défense

L'actualité du ministère de la Défense en ligne. A consulter pour se renseigner sur le recrutement et les métiers de l'armée de terre, de la gendarmerie nationale ou de la délégation générale pour l'armement.

http://www.defense.gouv.fr
Site officiel du recrutement de l'Armée de Terre

Pour tout savoir du recrutement sans ou avec qualification dans l'armée de terre.

http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr
Gendarmerie

Une plate-forme d'informations entièrement dédiée à la gendarmerie : actualités, histoire, ressources humaines et un dossier sur les métiers et le recrutement. A découvrir avant de s'engager !

http://www.gendarmerie.defense.gouv.fr