Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Christian Hess

Directeur du master actuariat de Paris-Dauphine, Paris (75)
Date de l'interview : 01/10/2005

Avec une formation en actuariat, les étudiants développent leur capacité à analyser des problèmes réels, à conduire une étude complexe.

Avec la mise en place de la réforme LMD, le DESS actuariat de l'université Paris Dauphine devient la 2e année (M2) du master spécialité actuariat. Son directeur nous éclaire sur cette formation et ses débouchés.

Qu'est-ce qu'un actuaire ?

Un actuaire est un mathématicien appliqué, ingénieur de l'assurance et de la finance. Sa formation est à dominante scientifique, mais pluridisciplinaire. Un actuaire doit concourir par ses compétences au bon fonctionnement et à la pérennité des entreprises de gestion financière ou d'assurance. Un actuaire a donc pour mission d'évaluer les risques afin de s'en prémunir autant qu'il est possible.

Depuis quand l'université de Paris Dauphine propose t-elle cette formation en actuariat ?

Le DESS actuariat est proposé à Dauphine depuis 2001. Avec la mise en place de la réforme universitaire, il se nommera désormais master spécialité actuariat. Chaque année, l'équipe pédagogique - composée pour moitié d'universitaires et pour moitié de praticiens - y accueille 30 étudiants.

Quels sont les profils des étudiants de ce master ?

Il s'agit d'étudiants en mathématiques appliquées, et plus précisément en statistiques, mathématiques de la finance et de l'assurance. Tout étudiant en 1 re année de master (anciennement de maîtrise) en mathématiques appliquées peut poser sa candidature. Chaque année, nous recevons une centaine de candidatures, dont une partie en provenance de l'étranger. La répartition hommes-femmes est équilibrée (pas loin de 50 / 50).

Quelles sont les compétences nécessaires à un futur actuaire et développées au sein de la formation ?

La formation dispensée permet aux étudiants d'acquérir la connaissance des modèles et des méthodes quantitatives en finance et en assurance mais aussi les connaissances juridiques et comptables propres à l'assurance et à la finance. Ils développent aussi leur capacité à analyser des problèmes réels, à conduire une étude actuarielle complexe, à maîtriser les outils informatiques spécifiques et enfin à travailler en équipe. Ils ont également des cours d'anglais.

Chaque étudiant doit effectuer un stage de 5 à 6 mois. Les aidez-vous dans la recherche de l'entreprise d'accueil ?

Le secrétariat du master transmet aux étudiants les offres de stage émanant de sociétés comme Axxa, Tillingast, la Société générale, Calyon, etc. Mais la recherche de stage incombe à chaque étudiant qui doit ainsi se faire recruter par une entreprise pour la période de stage.

En quoi consiste le stage ?

Au cours du stage en entreprise, les étudiants doivent conduire une étude actuarielle originale et pertinente sous la direction d'un tuteur, membre de l'entreprise et lui-même actuaire.
Lors du stage, ils mènent des études statistiques et actuarielles en utilisant des outils informatiques.
A la fin du stage, ils doivent rédiger un mémoire et le soutenir devant un jury. Les mémoires doivent être bouclés début octobre, les soutenances ayant lieu en novembre.

Comment chacun définit-il son sujet de mémoire ?

Le sujet est proposé par l'entreprise d'accueil. Mais l'étudiant est évidemment libre de choisir entre différentes sociétés et donc entre différents sujets de mémoire !

Quelles sont les conditions d'obtention du diplôme ?

La règle générale prévoit un examen terminal pour chaque enseignement. Cependant, un grand nombre d'enseignants proposent une autre épreuve, soit en remplacement soit en sus (élaboration d'un projet, examen partiel). Bien évidemment, le stage est aussi pris en compte notamment avec la soutenance orale du mémoire qui est notée.

Que deviennent vos étudiants après la formation ?

L'insertion professionnelle est excellente. Par exemple, pour la promotion 2003/2004, sur 20 diplômés, 18 avaient trouvé un emploi avant la fin de leur stage. Pour les 2 restants, un a souhaité poursuivre ses études, l'autre a trouvé un emploi dans les 2 mois suivants l'obtention du diplôme.
Enfin l'obtention du diplôme permet l'accès à l'institut des actuaires, organisation professionnelle reconnue au niveau national et international.