Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Stéphane Torrent

Inspecteur commercial à la Mondiale assurances, Lognes (77)
Date de l'interview : 01/10/2005

A la Mondiale, on parle d'organisateur plutôt que d'inspecteur : cela définit assez bien ce qu'on attend de ce pro.

Jamais à court d'arguments, Stéphane Torrent évoque son parcours, son évolution de carrière et son métier. Ecoute, enthousiasme et charisme ne manquent pas chez ce manager de l'assurance...

Quel a été votre parcours de formation ?

J'ai obtenu un bac scientifique en 1988. Aimant les maths, le secteur commercial et la rencontre avec les gens, je me suis tourné vers un BTS force de vente. Ma première idée était plutôt d'aller dans une école de commerce mais n'ayant pas les moyens de la financer, le BTS a été une bonne solution.

Comment avez-vous choisi de vous diriger vers le secteur de l'assurance ?

Le parcours pour y arriver a été riche d'expériences et de rencontres. BTS en poche, j'ai tout de suite trouvé un premier emploi comme consultant commercial pour Manpower (6 mois). Puis j'ai fait mon service militaire. J'avais envie de reprendre des études mais en même temps ma première expérience professionnelle m'avait donné le goût du terrain... Difficile de retourner en cours après cela !
J'ai alors été chef de rayon dans la grande distribution pendant 1 an et demi. Et en parallèle, j'ai repris contact avec un professeur que j'avais eu en BTS. Il m'a épaulé et m'a aidé à découvrir différents secteurs d'activités. En fait, il m'a fait profiter de son carnet d'adresses pour que je rencontre des pros de l'assurance, de la banque, de l'immobilier, de laboratoires pharmaceutiques, etc.
Cela m'a permis de mûrir mon projet professionnel et de choisir finalement le secteur de l'assurance ! Aujourd'hui, cela fait 12 ans que j'y évolue.

Quel a été votre premier poste dans l'assurance ?

Suite à un premier contact informel, j'ai postulé à La Mondiale en tant que commercial. J'ai occupé cette fonction pendant un an et demi. Et puis j'ai émis le souhait d'évoluer vers un poste de management. J'ai commencé à manager une équipe de quelques commerciaux tout en suivant une formation en interne et en externe (école interne de management de La Mondiale et le Cycle de Management Opérationnel du LIMRA).
Cette promotion en interne est fréquente dans le secteur de l'assurance. Mais pour y parvenir, il faut toujours avoir envie d'apprendre, de s'investir. Tout en assurant mon poste d'inspecteur commercial junior, j'ai ainsi suivi des modules me permettant de renforcer mes compétences en gestion d'équipe notamment.

Quelles sont les missions d'un inspecteur commercial ?

Il existe 5 grandes familles d'activités pour un inspecteur. Suivant l'entreprise ou le service dans lequel on travaille, un aspect peut être plus développé que les autres.
Recruter et sélectionner les candidats fait partie intégrante du quotidien d'un inspecteur. Ensuite il faut former ces nouveaux collaborateurs. L'animation de son équipe (motivation, objectifs à atteindre, etc.) ponctue les journées tout comme l'organisation des activités de chacun. Enfin représenter la compagnie auprès des institutionnels est aussi un aspect du métier.

Quelles sont les principales qualités attendues d'un inspecteur commercial ?

A la Mondiale, on parle d'organisateur plutôt que d'inspecteur. Cela définit assez bien ce qu'on attend de ce pro. D'abord, il faut être organisé et savoir planifier (son temps de travail, celui de ses collaborateurs, etc.).
Mais il faut aussi savoir faire preuve d'empathie. Etre manager, c'est savoir s'adapter aux autres et être capable de faire avancer son équipe de commerciaux en prenant en compte les différents profils qui la composent.
Enfin, être concret et réaliste est indispensable : le "y'a qu'à, faut qu'on..." ne marche absolument pas. Les relations purement autoritaires sont complètement dépassées. Au contraire, il faut savoir aussi mettre "les mains dans le cambouis" avec ses commerciaux, leur apporter des solutions pratiques, les aider à s'organiser, etc.
Pour tout cela, une expérience de terrain est vraiment très précieuse. Un diplômé bac + 4/ + 5 sans expérience saura certes schématiser, modéliser mais il lui manquera l'aspect opérationnel.

La variété des activités, les rapports humains, l'aspect commercial... Tout cela stimule votre quotidien. Quel est l'aspect le moins réjouissant de votre profession ?

L'inspecteur doit être capable d'encaisser le stress que lui communiquent ses commerciaux, les clients, l'administration, le service marketing, etc. ! Quand des tensions existent, il ne faut pas les prendre de façon personnelle mais toujours avoir un certain recul.
Par ailleurs, dans le domaine commercial, les compteurs sont remis à zéro chaque année : trouver la motivation et la communiquer à ses collaborateurs est un exercice qui peut user à la longue... Mais je dois dire qu'aujourd'hui, je m'épanouie pleinement dans ce poste !

A quel salaire peut-on prétendre en tant qu'inspecteur commercial ?

On peut débuter autour de 60.000 euros brut par an... et prétendre à des rémunérations autour de 80-150.000 euros par an avec des années d'expérience. Cela comprend le fixe et la part variable. Cette part tient compte des résultats financiers de l'équipe mais aussi d'autres critères comme les qualités de vente, etc.

Quelles sont les évolutions de carrières possibles ?

Un inspecteur commercial peut évoluer en changeant de spécialités ou d'entreprises pour gérer un nouveau type de risques à assurer ou être à la tête d'une équipe plus importante. Il peut aussi choisir d'évoluer vers des postes de délégué ou de directeur général : il encadre alors plusieurs inspecteurs commerciaux.

Et vous, quelle évolution de carrière envisagez-vous ?

Je suis vraiment à l'aise dans mon poste actuel et je compte bien m'y épanouir encore quelques années. Cette année, je pense étoffer ma formation en préparant une formation de 3e cycle en partenariat avec l'EDHEC.
La transmission des savoirs étant aussi au coeur de mes préoccupations, je suis également animateur au CMO (LIMRA), formation inter compagnies pour les managers commerciaux.