Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de la musique

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, Enseignement - Recherche
Septembre 2012
Voir le dossier complet

Exercer dans la sonorisation

Le cinéma et la télé représentent 80 % des débouchés pour les techniciens... Seuls 20 % ont la chance d'évoluer dans le monde du spectacle et de la musique.

Preneur de son / Preneuse de son ; Monteur son / Monteuse son ; Bruiteur / Bruiteuse

Appelé aussi perchman ou assistant son, le preneur de son capte le son - voix, musique, ambiance - dans le cadre de tournage de films, d'émissions de télévision ou de radio, de spectacles.

Au cinéma ou sur un plateau de télé, il installe les micros sur les acteurs/présentateurs, prévoit les différents emplacements des micros mobiles qu'il tiendra au bout d'une perche pendant un tournage, surveille le niveau des signaux durant l'enregistrement.

Il connaît les particularités de chaque micro, est capable d'évaluer l'insonorisation d'un lieu pour décider des réglages techniques, etc.

Une fois le son récupéré par le perchman, le monteur son travaille en studio pour ajuster les différents éléments sonores. Il ajoute des effets de son, intensifie une voix pour créer une ambiance particulière, réduit les bruits extérieurs. Il réalise la "partition sonore" du film. Il travaille par séquences, selon les préconisations faites par l'ingénieur du son.

Le bruiteur réalise, quant à lui, des sons "fonctionnels" : des pas dans la rue, le froissement d'un papier, le sifflement du vent, des escaliers qui grincent, etc. Il utilise pour cela toutes sortes d'objets courants qu'il détourne de leur usage.

Quand le montage image d'un film est terminé, le monteur son peut commencer à intégrer ses séquences son, les bruitages, les musiques aux images tournées.

Ensuite, le mixeur intervient pour ajuster les différents éléments entre eux et rendre la bande son homogène.

Pour vous lancer dans ces différentes professions, vous pouvez préparer un BTS métiers de l'audiovisuel option métiers du son. Pour cela, vous devez justifier d'un bon niveau scientifique, avec un bac S, STL (physique), STI génie électronique ou électrotechnique. Vous devez aussi vous intéresser au traitement informatique du son et pratiquer un instrument de musique.

L'ENSLL, Ecole nationale supérieure Louis Lumière, forme aussi des professionnels du son qui exercent par la suite dans le cinéma, la musique ou le spectacle vivant. Pour vous présenter au concours d'entrée, vous devez être titulaire d'un bac + 2 (scientifique de préférence). La formation dure 3 ans.

Technicien console / Technicienne console ; Sonorisateur / Sonorisatrice ; Régisseur son / Régisseuse son

Evoluant dans le monde du théâtre et des concerts, le régisseur son est le responsable de la sonorisation d'un spectacle. Il règle les effets sonores pendant la représentation et est responsable de la gestion et de l'entretien du matériel.

Un technicien console ou un assistant son peut le seconder lors du mixage et de la balance.

Par contre, c'est le sonorisateur qui s'assure du fonctionnement du matériel et de la bonne insonorisation du lieu. Le sonorisateur est capable de concevoir, d'installer, de maintenir et d'exploiter les systèmes de traitement et de diffusion audio utilisés dans tout type de lieu : dans les centres et salles de conférences, dans les lieux de loisirs et au cours d'événements culturels.

Pour obtenir un poste de régisseur son, vous pouvez suivre une des formations les plus cotées dans le secteur à savoir celles de la FEMIS (Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son), du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, de l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière ou de l'ENSATT (à Lyon). Un niveau bac + 2 est exigé à chacun des concours d'entrée.

Pour les postes de technicien console et de sonorisateur, un BTS audiovisuel option métiers du son est la voie la plus sûre.

Quelle que soit l'orientation professionnelle choisie, vous devez avoir une "bonne oreille" et une culture musicale étendue.

Ingénieur du son

ingenieur_son_383x209.jpgL'ingénieur du son garantit la qualité sonore de tout enregistrement : sur le tournage d'un film, pendant une émission de télévision ou de radio, lors d'un spectacle... Aucun bruit parasite ne lui échappe ! En accord avec le réalisateur, le producteur ou l'artiste, il définit aussi les solutions techniques permettant une prise de son optimale.

Plus généralement, l'ingénieur du son contribue à donner sa "couleur sonore" au film ou à l'enregistrement : il définit la tonalité, participe au choix des bruitages et des musiques, etc.

A la fois technicien et artiste, l'ingénieur du son trouve des solutions inédites pour obtenir les effets sonores recherchés.

Pour lui, tout est affaire de réglages, de précision et de rapidité. Il doit réagir vite aux demandes qui lui sont faites.

Après un bac scientifique (S ou STI2D), le BTS métiers de l'audiovisuel option métiers du son vous permet d'accéder au poste d'assistant du son, en 2 ans.

Les diplômes reconnus par les professionnels sont ceux de l'ENSLL, Ecole nationale supérieure Louis Lumière, section son et de l'ENSMIS, Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son (anciennement FEMIS) spécialisation son.

Accessibles sur concours très sélectif après un bac + 2 (BTS, DUT, L2 ou prépa) ces écoles forment des ingénieurs du son en 3 ou 4 ans et donnent un niveau bac + 5 ou 6. Une fois diplômés, ils ont peu de difficulté à se faire embaucher en tant qu'ingénieur du son.

En 3 ans après le bac, l’ESRA (Ecole supérieure de réalisation audiovisuelle) vous propose un diplôme d’études supérieures des techniques du son (DESTS) option son audiovisuel ou option sonorisation.

Par ailleurs, le conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris délivre le diplôme de musicien ingénieur du son (bac + 5). Il recrute sur concours, après un bac + 2 scientifique et un niveau de fin d'études de Conservatoire pour la musique.  Les études durent 4 ans et la sélection est sévère.

De son côté, le conservatoire national de région de Boulogne-Billancourt délivre un certificat ''prise de son'' ouvert aux titulaires au minimum d'un bac, de préférence scientifique, ayant une large culture musicale. La durée de la formation est de 10 mois.

Enfin, l'université vous propose des formations pouvant mener à ce métier.
A bac + 3, on peut citer la licence pro mention techniques et activités de l'image et du son (Paris Est Marne-la-Vallée).
A bac + 5, vous pouvez envisager notamment le master pro image et son (Brest), le master ingénierie des systèmes images et sons (Valenciennes) et le master traitement du signal, informatique et acoustique musicale (UPMC).

La profession d'ingénieur du son est centralisée sur Paris et les places sont peu nombreuses.

Les postes d'ingénieur du son se trouvent principalement dans les sociétés de production de cinéma, de télévision ou de spectacles.

Les producteurs de concerts ou de comédies musicales embauchent du personnel expérimenté, mais les débutants sont les bienvenus en tant qu'assistants.

Les sociétés de production institutionnelles embauchent de jeunes ingénieurs du son. Elles produisent des films publicitaires pour les entreprises.

Voir la fiche détaillée.

Acousticien / Acousticienne

L'acousticien conçoit des techniques qui doivent prévenir tous les problèmes de nuisances sonores, les vibrations, les bruits et leur propagation, que ce soit dans les logements, les salles de spectacle ou l'environnement extérieur. Les réponses qu'il apporte doivent tenir compte de la législation. De plus en plus, il est consulté avant un aménagement ou une construction.

A l'aide d'appareils de mesure sophistiqués, l'acousticien étudie, sur le terrain, les sources de nuisances sonores : circulation, brouhaha de la foule dans la rue, musique, trafic aérien, etc. Il met ensuite au point des techniques pour les atténuer, puis détermine les aménagements les plus adaptés. A titre d'exemple, il isole des locaux, érige des murs de protection contre les vibrations ferroviaires ou met en oeuvre des équipements silencieux.

Vous devrez faire preuve d'une grande élasticité horaire pour analyser les bruits à différents moments de la journée ! Vous réaliserez de nombreux calculs mathématiques et savants avant de répondre efficacement aux demandes. Vous ferez aussi preuve d'un sens développé de l'innovation et d'une capacité à gérer la complexité des situations acoustiques.

Le CAP monteur en isolation thermique et acoustique vous permet d'exercer des fonctions d'ouvrier spécialisé dans l'acoustique. Il se prépare en 2 ans après une classe de 3e.

Au niveau bac, la formation de technicien en acoustique du bâtiment (en apprentissage) offre la possibilité de se diriger ensuite vers des études supérieures. Elle est proposée par le CFI de la CCIP en partenariat avec le syndicat national de l'isolation.

Mais pour devenir acousticien, vous devez de préférence obtenir un niveau d'études à bac + 3, par exemple une licence pro.

A bac + 5, plusieurs masters recherche ou professionnels donnent accès facilement à la profession. Ils vous permettent de vous spécialiser dans différents domaines de l'acoustique : moteurs, transports, architecture, urbanisme, environnement.

Les formations proposées au sein du département mécanique et acoustique de l'université du Maine, au Mans (72), sont parmi les plus réputées.

Un diplôme d'ingénieur spécialisé ou la filière acoustique et vibrations industrielles (AVI) de l'université de Compiègne sont une autre alternative pour se lancer dans la profession d'acousticien.

Enfin, une formation d'architecte, complétée par un certificat d'études approfondies peut déboucher sur ce métier.

Les entreprises du BTP ont de grands besoins en acousticiens pour l'isolation des habitations, des bureaux ou des salles de spectacle. Les entreprises de l'automobile et de l'aéronautique recrutent des acousticiens pour réaliser des tests et trouver des solutions pour rendre les voitures et les avions moins bruyants, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Les collectivités locales embauchent des acousticiens pour atténuer les nuisances sonores dans les villes, aux abords des autoroutes ou des lignes de chemin de fer.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante