Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les métiers de la musique

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, Enseignement - Recherche
Décembre 2013
Voir le dossier complet

Jouer et enseigner la musique

Près de 600 000 français jouent régulièrement d'un instrument de musique. Nombre d'entre eux, à commencer par les plus jeunes, prennent des cours dans les conservatoires, les écoles de musique, les associations musicales, voire à domicile.

Professeur de musique

enseignante_de_musique_383x209.jpgLe professeur de musique utilise le chant et les oeuvres musicales pour sensibiliser ses élèves, enfants et adultes, aux différents genres musicaux : musique classique, variétés, opéra, rap, jazz, etc. Il enseigne le solfège et dispense des cours individuels ou collectifs de divers instruments.

Les professeurs de musique des écoles municipales de musique sont recrutés sur concours, ouverts aux titulaires du diplôme d'Etat de professeur de musique ou d'un DUMI, diplôme universitaire des musiciens intervenants. Le diplôme d'Etat est un diplôme de niveau III (bac + 2). Vous pouvez le préparer dans un CEFEDEM, centre de formation supérieure des Enseignants de la danse et de la musique. Le DUMI se prépare en 2 ans dans un IFMI, institut de formation des musiciens intervenants, et il est accessible aux titulaires d'un bac + 2.

Les professeurs enseignant dans les établissements de musique contrôlés par l'Etat sont recrutés sur concours et doivent être titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur des écoles de musique.

Le concours de professeur territorial d'enseignement d'art spécialité musique vous donne accès aux postes des conservatoires de région. Le concours d'assistant territorial spécialisé d'enseignement artistique ouvre les portes des écoles municipales de musique.

Les principaux débouchés se situent dans les conservatoires régionaux ou départementaux et les écoles de musique municipales ou privées.

Certains professeurs de musique exercent également à domicile.

Les titulaires du DUMI (diplôme universitaire de musicien intervenant) peuvent notamment intervenir dans les écoles élémentaires de la capitale.

Voir la fiche détaillée.

Enseignant de musique / Enseignante de musique

prof_d_enseignement_general_383x209.jpgL'Enseignant de musique enseigne la musique aux collégiens, aux lycéens ou à l'université. Il propose tout à la fois une approche de l'histoire de la musique, du solfège et de la pratique instrumentale.

Confronté à des élèves de niveau hétérogène, il doit savoir être à l'écoute des besoins de chacun.

La musique n'étant pas toujours la priorité des élèves à l'école, l'enseignant de musique doit faire preuve d'inventivité pour capter leur attention.

Pour enseigner la musique dans les collèges et les lycées, vous devez réussir le concours du CAPES ou de l'agrégation en éducation musicale et chant choral, accessible à partir de la première année de master MEEF mention '"second degré", ou avec un diplôme de niveau bac + 5 pour l'agrégation. Pour la session 2014, 132 postes sont à pourvoir au CAPES  et 35 postes à l'agrégation.

Pour enseigner dans les établissements privés sous contrat, le CAFEP est obligatoire. Les conditions d'inscription au concours sont identiques à celle du CAPES.

Pour aller plus loin

Voulue par les ministres Xavier Darcos et Valérie Pécresse, la réforme de la formation des enseignants devrait être mise en place progressivement à partir de 2010. Cette réforme propose deuxévolutions essentielles : les enseignants seront formés dans les universités, non plus dans les IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) ; leur parcours de formation sera "masterisé", ce qui signifie qu'ils devront être titulaires d'un bac + 5.

Les professeurs certifiés et agrégés enseignent dans les lycées et collèges de l'Education nationale. Les professeurs agrégés peuvent également donner des cours à l'université.

Les établissements privés sous contrat offrent des conditions de travail similaires à celles de l'Education nationale.

Certains professeurs sont mutés dans les établissements français à l'étranger ou détachés auprès d'organismes dépendants du ministère des Affaires étrangères.

Voir la fiche détaillée.

Musicien / Musicienne

De formation classique, le musicien instrumentiste joue d'un instrument de musique dans une salle de spectacle ou dans un studio d'enregistrement. Il sait lire les partitions, maîtrise toutes les techniques du solfège et peut donc interpréter beaucoup de morceaux sur son instrument de prédilection. Il peut également jouer des musiques de chambre, d'opéra, de variété, de pop, de rock ou de jazz. Certains musiciens se tournent vers l'enseignement ou deviennent compositeurs.

En musique, on distingue les cordes, les bois, les cuivres et les percussions. Selon la place qu'il occupe dans un orchestre, le musicien peut être soliste, chef de pupitre ou musicien du rang. Il travaille sous la baguette d'un chef d'orchestre dont il suit les instructions et les gestes.

Pour atteindre et conserver un bon niveau, le musicien se doit de jouer plusieurs heures chaque jour.

Créatif, le musicien ne se contente pas de jouer des notes. Il interprète aussi de la musique avec ses propres émotions, qu'il fait partager à ses auditeurs.

Vivre de la musique demande une grande disponibilité. Horaires décalés, déplacements nombreux, etc. Le musicien mène souvent une vie d'itinérant.

Pour devenir musicien professionnel, il est vivement recommandé de commencer tôt des études musicales.

Dès le collège, vous pouvez intégrer une CHAM (classes à horaires aménagés en musique), tout en vous formant dans un conservatoire de musique.

Au lycée, vous avez la possibilité de préparer un bac technologique techniques de la musique et de la danse option instrument ou le bac littéraire spécialité musique.

Il existe également un BT métiers de la musique qui, en Ile-de-France, s’obtient en 3 ans après la 3e au lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres et donne le niveau bac.

Après le bac, pour vous professionnaliser, il vous faudra suivre un cursus validant une formation supérieure en musique. Plusieurs types d’établissements sanctionnent une formation poussée dans le domaine musical.

Après l’obtention d’un DEM ou DNSOP (diplôme d’études musicales ou diplôme national d’orientation professionnelle de musique) en fin de cycle spécialisé de conservatoire, vous pouvez envisager un cycle d’enseignement supérieur professionnel de 3 ans au conservatoire à rayonnement régional de Paris ou de Boulogne-Billancourt, en partenariat avec l’université Paris-Sorbonne.

Ce cycle valide à la fois le DNSPM (diplôme national supérieur professionnel de musicien) et la licence de musique et musicologie (tous deux de niveau bac + 3).

A noter : le conservatoire à rayonnement régional de Cergy-Pontoise, en partenariat avec l’université de Cergy-Pontoise, propose aux bacheliers élèves du conservatoire la possibilté de poursuivre leur cursus tout en préparant une licence de lettres.

Sur concours très sélectif, vous pouvez intégrer l’un des deux conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (CNSMD) de Paris ou Lyon afin d’obtenir le DNS (diplôme national supérieur, ex DFS à Paris et DNESM à Lyon) de niveau bac + 4. Ces conservatoires nationaux constituent la voie royale pour les musiciens souhaitant intégrer un orchestre.
Il est possible de prolonger ces études par 2 années de master de musicien à l’université, dans l’un des CNSMD, ou même à l’étranger.

D’autres diplômes permettant une formation supérieure au métier de musicien existent mais ne sont pas homologués au niveau européen ou bien émanent d’établissements privés : par exemple les prix de perfectionnement des conservatoires à rayonnement régional ou les diplômes délivrés par l’école normale de musique Alfred Cortot de Paris ou l’école Schola Cantorum.

 

Les orchestres classiques nationaux et régionaux permanents recrutent les musiciens sur concours et pour un poste très précis. Dans ces grandes formations, les instruments à cordes sont les plus nombreux, donc les plus sollicités.

Les orchestres indépendants font appel à des intermittents, seulement pour la durée d'un spectacle ou d'un festival.

Les conservatoires nationaux et régionaux, les universités, les écoles nationales de musique emploient des professeurs de musique titulaires du certificat d'aptitude délivré par le ministère de la Culture et de la Communication.

Les particuliers, les municipalités ainsi que les lycées, les collèges et les écoles élémentaires, sont également à la recherche de musiciens confirmés, éventuellement titulaires du diplôme d'Etat de professeur de musique ou d'autres diplômes.

Pour aller plus loin

Chorus Festival, Rock en Seine, Banlieues bleues, Jazz nomade, Ile de découvertes... De nombreux festivals de musique se déroulent tout au long de l'année en Ile-de-France, permettant aux artistes connus et moins connus de rencontrer leur public.

Voir la fiche détaillée.

Chef d'orchestre

Après avoir longuement étudié une oeuvre musicale, le chef d'orchestre décide de l'interprétation qu'il en fera avec un ensemble de musiciens au sein d'un orchestre. Il est capable d'en assurer la direction aussi bien lors des nombreuses répétitions mais aussi lors des représentations.

Avoir le goût du travail en équipe est indispensable pour se lancer dans cette voie qui offre peu de débouchés.

Plusieurs formations très pointues permettent de viser un poste de chef d'orchestre :
Le CNSMD, Conservatoire national supérieur de musique et de danse, de Paris propose à ses étudiants deux cycles de formation : le diplôme de formation supérieure en direction d'orchestre et le cycle de spécialisation de direction d'orchestre. Le recrutement se fait sur concours avec au minimum un DEM, diplôme d'études musicales.

Le département comprend 3 secteurs principaux :
- les classes d'écriture et d'orchestration (acquisition d'outils dans les domaines de la formation de l'oreille et de l'appropriation des différents styles et techniques de la rhétorique musicale occidentale, de la Renaissance au XXe siècle) ;
- les classes de composition (pour les étudiants tournés vers la création personnelle) ;
- la classe de direction d'orchestre (comprend le travail de l'ensemble des répertoires pour toutes les formations, du petit ensemble aux grandes formations symphoniques et lyriques).

Par ailleurs, le Conservatoire national de région de Boulogne-Billancourt propose une formation supérieure à la direction d'orchestre accessible après un DEM (diplôme d'études musicales). L'enseignement est destiné aux musiciens qui souhaitent embrasser la carrière de chef d'orchestre ou préparent les différents concours d'Etat comportant une épreuve de direction d'orchestre. Chaque élève se voit attribuer individuellement un programme annuel composé de plusieurs oeuvres symphoniques, de genres, d'époques et de styles différents. Ensuite la formation se déroule sous forme d'ateliers, de direction d'orchestre et d'analyse de pratique. Elle dure 2 ans, à raison de 2 jours par semaine.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante