Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Armelle Charrier

Assistante de direction commerciale, Saint-Gratien (95)
Date de l'interview : 01/04/2005

Trilingue, j’ai choisi de faire un BTS commerce international pour être assistante de direction, un métier qui favorise la polyvalence.

Avec son BTS commerce international, Armelle Charrier a su évoluer dans le monde de l'export. Elle revient sur son parcours et sa vision du métier...

Quelles études avez-vous suivies ?

J'ai suivi la filière générale avec une année au Canada entre ma seconde et ma première. Puis j'ai obtenu un bac littéraire. A la suite de quoi, j'ai entamé une première année de BTS tourisme et une première année de DEUG LLCE (lettres langues civilisation étrangère). Ne trouvant pas ma voie, je suis partie travailler un an en Allemagne comme assistante stagiaire. Puis je suis rentrée en France où j'ai obtenu un BTS commerce international.

Quelle élève étiez-vous ?

J'ai toujours fait le strict minimum pour avoir des notes dans la moyenne, surtout au lycée ! Pendant mon BTS, j'ai travaillé d'arrache-pied car il y a beaucoup à apprendre et la formation est courte.

Comment avez-vous décidé de devenir assistante ?

A l'origine, j'aurais aimé faire du droit international et suite à mon année comme assistante en Allemagne, j'ai découvert un métier qui pouvait plus me correspondre. En maîtrisant deux langues étrangères, le BTS commerce international m'a semblé le meilleur choix.

Comment avez-vous trouvé votre 1er emploi ?

Juste à la fin des examens de BTS, je suis partie vivre en Allemagne où je n'ai trouvé qu'un emploi de salariée chez un transporteur de fonds. Ne trouvant rien dans l'export, j'ai décidé de rentrer en France pour tenter ma chance... et elle m'a effectivement souri 15 jours après mon arrivée par un emploi d'assistante logistique export ! Ma candidature était spontanée et j'ai appris par la suite que l'entreprise avait, en fait, passé une annonce.

Comment avez-vous trouvé votre emploi actuel ?

Mon poste actuel m'a été trouvé par une agence d'intérim avec qui j'avais précédemment collaboré.

A quoi ressemble votre quotidien ?

J'assure la gestion commerciale : envoi de documentations aux clients, recherche sur le web des informations liées au secteur de l'entreprise, recherche des annuaires de clients potentiels, suivi des tableaux de bord devis et ventes, gestion d'appels d'offres (tri des appels d'offres, lecture des dossiers de consultation des entreprises, montage des dossiers de candidatures).

Je m'occupe aussi de la gestion administrative : réception des appels téléphoniques, gestion du courrier, des fournisseurs (fournitures, téléphonies, voitures, etc.), gestion en ressources humaines (frais professionnels, tickets restaurants etc.).

Combien de personnes assistez-vous ?

Mon entreprise est une toute petite filiale commerciale d'une autre société. Sur site, il y a 3 directeurs dont 2 permanents : le directeur général qui n'est jamais là, le directeur commercial France et le directeur Export. A eux, s'ajoutent 2 commerciaux terrains.

Quel est votre degré d'autonomie dans le travail ? Avez-vous des responsabilités ?

Je suis à 90% autonome, devant gérer la partie administrative de l'entreprise en collaboration avec la société mère et la partie commerciale qui m'incombe avec mes 2 directeurs.

Travaillez-vous en soirée ou le week-end ?
Si cela répond à un impératif qui ne peut être repoussé, il m'arrive parfois de prendre du travail chez moi. Mais j'ai appris à ne plus faire d'heures supplémentaires qui ne sont pas compensées. Il faut savoir établir un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Quelles sont les qualités attendues chez une assistante ?

Dans les TPE-PME, l'assistante ne sera pas assignée à une seule fonction, mais elle aura plusieurs casquettes. Organisation, rigueur, réactivité, esprit d'équipe et autonomie, discrétion, diplomatie, un minimum de flexibilité et de culture sont, à mon avis, des qualités nécessaires.

Qu'est qui vous plait le plus dans votre métier ? Le moins ?

Le positif est certainement la maîtrise de plusieurs savoir-faire et une certaine polyvalence.
Dans le négatif, je dirais le manque de reconnaissance (pour certains, l'assistante reste une "moins que rien").

A quels revenus peut-on prétendre en débutant ?

Il est évident que lorsqu'on débute, on ne peut pas demander le salaire de quelqu'un qui termine sa carrière. Il faut savoir être raisonnable, je dirais qu'un salaire entre 20.000 et 21.000 euros bruts par an pour quelqu'un sans expérience est possible.
Tout dépend du secteur de l'entreprise, de sa capacité financière et de la convention collective. Je rajouterais qu'il est préférable d'être à un poste qui plait avec un salaire moindre que l'inverse !