Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Christine Ginésy

Secrétaire indépendante, Carrières-sous-Poissy (78)
Date de l'interview : 01/04/2005

Une télésecrétaire a les mêmes qualités qu'une secrétaire traditionnelle, mais elle doit en plus être réactive face aux imprévus et plus disponible.

Pour mieux concilier travail et vie de famille, Christine Ginésy a opté pour le télésecrétariat. Même si les débuts ont été peu rémunérateurs, elle apprécie particulièrement la gestion des imprévus et la relation clientèle...

Quel a été votre parcours d'études ?

J'étais une élève plutôt moyenne jusqu'en seconde, il n'y a qu'à ma réorientation vers le BEP ACC que je me suis sentie très bien dans mes études et que je suis arrivée à un très bon niveau. J'ai ainsi obtenu un BEP ACC (administration commerciale et comptable) puis un bac professionnel bureautique option comptabilité.

Comment avez-vous décidé de devenir secrétaire ?

Je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire. La conseillère d'orientation du lycée m'a bien conseillée. Et j'ai découvert - avec plaisir- le métier de secrétaire comptable durant mon BEP.
C'est un métier qui englobe des tâches très variées et qui demande une grande polyvalence, une très bonne organisation ainsi qu'une grande autonomie.
J'adore les papiers et le classement ainsi que les chiffres. La mise en page est ma grande spécialité. J'apprécie aussi beaucoup le contact humain (clients, fournisseurs, donneurs d'ordres, administration). J'aime également trouver la solution adaptée à chaque demande ou problème.

Comment avez-vous trouvé votre 1er emploi ?

Dès l'obtention de mon bac professionnel en juin 1991, j'ai cherché un emploi via l'ANPE. J'ai répondu à une première annonce qui me paraissait correspondre à ma demande ; J'ai passé un entretien d'embauche et j'ai été retenue ! J'ai débuté le mois suivant comme secrétaire comptable au sein d'un cabinet d'expertise comptable.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir indépendante ?

Après 10 ans de travail en entreprise (2 PME), j'ai pris un congé parental d'éducation pour élever ma deuxième fille. Pendant ce congé, j'ai longuement réfléchi et j'ai finalement décidé de devenir indépendante pour me donner la possibilité de concilier vie professionnelle et vie familiale.

Quelles sont les démarches à faire pour devenir indépendante ?

Pour travailler en indépendante, il faut tout simplement déposer un dossier au CFE (centre de formalité des entreprises) de l'URSSAF composé de plusieurs formulaires et de quelques justificatifs dont la liste est consultable sur le site web de l'APCE, Agence pour la création d'entreprise.

Comment avez-vous décroché vos 1ers contrats dans ce cadre de travail ?

Mon premier client a trouvé mes coordonnées sur le site teletravail.fr où je m'étais inscrite auparavant.
Ma deuxième cliente m'a contactée suite à une publicité que j'avais envoyée à une cinquantaine d'adresses dans ma région. La suivante, je l'ai contactée suite à une annonce qu'elle avait passée sur le site de l'APCE. Ensuite, le bouche à oreille et des réponses aux appels d'offres émis sur les sites de teletravail.fr et cyberworkers.com m'ont permis d'avoir une activité régulière.

A quoi ressemble une journée type d'une secrétaire indépendante ?

Même s'il n'y a pas vraiment de journée type (car les activités sont très variées), mes journées s'articulent souvent de la façon suivante :
8 h 30 - 8 h 45 : lecture des mails et réponse si besoin.
9 h - 13 h : déplacement sur site du client.
13 h 30 - 14 h : retour à mon domicile ; lecture des mails et réponses.
14 h - 16 h : tâches demandées à distance (à mon domicile).
17 h - 18 h : tâches administratives liées à mon activité (réponses aux appels d'offres, devis, commandes fournisseurs, suivi des budgets, comptabilité).
De temps en temps, je travaille un peu plus tard, de 20 h à 23 h et plus rarement le samedi. Il y a aussi des jours où je ne travaille que le matin ou l'après-midi. Cela dépend du volume de travail demandé. Seul paramètre incontournable : je ne travaille jamais à l'extérieur le mercredi !

Quelles sont les qualités attendues chez une secrétaire ? Chez une télésecrétaire ?

On attend d'une secrétaire de nombreuses qualités : compétence, polyvalence, bon relationnel, amabilité, rigueur, autonomie, rapidité, très bonne organisation, honnêteté...
Chez une télésecrétaire, les mêmes qualités sont demandées avec en plus une bonne réactivité pour répondre au mieux aux imprévus et une grande disponibilité en dehors des horaires de bureau habituels.

Qu'est qui vous plait le plus ? Le moins ?

J'adore la gestion des imprévus, le suivi de mes budgets de trésorerie, les relations clientèles, la satisfaction de mes clients, la création de présentations (papier ou informatique) et de tableaux de bord. J'aime moins la saisie de données en grand nombre et les relances téléphoniques demandées par mes clients.

A quels revenus peut prétendre une télésecrétaire en se lançant en indépendante ?

J'ai créé ma structure le 1er avril 2004. Les 9 premiers mois d'activité ont été pour moi un test et je n'ai pas dégagé de salaire : les recettes que j'ai encaissées m'ont permis de payer mes charges. Je n'ai donc pas perdu d'argent. Mais je n'ai travaillé, pour mes clients, que 60 h par mois en moyenne. A cela, il faut ajouter environ 30 h par mois de recherche de client, de travail administratif et comptable.
Depuis le début de l'année 2005, je commence à me payer un salaire qui s'élève à 1000 euros nets par mois pour environ 80 h de travail effectif pour mes clients auxquelles il faut ajouter 20 h par mois pour le travail administratif et comptable.
D'après mes prévisions, je pense que pour 2006, je devrais avoir un salaire d'environ 1500 euros nets par mois pour environ 120 h de travail client et 20 h de travail administratif et comptable.

Pensez-vous vous être indépendante pendant encore plusieurs années ?

C'est un choix de vie que je ne regrette pas et que j'espère exercer encore très longtemps.
Le monopole des experts-comptables devrait disparaître dans quelques années, ce qui élargirait le domaine d'activité de la secrétaire indépendante à la tenue de la comptabilité des petites entreprises (hors bilan). Cela me permettrait de prétendre à un salaire plus élevé.