Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Travailler avec des animaux

Domaines : Agriculture -Agroalimentaire, Environnement - Aménagement - Propreté
Janvier 2013
Voir le dossier complet

Les métiers des loisirs et du sport

Vous souhaitez joindre l'utile à l'agréable, vous aimez travailler à l'air libre ? Entrez dans le monde de l'équitation pour enseigner ou encadrer des amateurs, ou encore entraîner des chevaux de course.

Accompagnateur de tourisme équestre / Accompagnatrice de tourisme équestre

L'accompagnateur de tourisme équestre (ATE) organise et encadre des randonnées à cheval pour des groupes d'adultes ou d'enfants. Il est responsable de la préparation des chevaux, du repérage du parcours et de la sécurité des cavaliers. Il assure aussi le soin des chevaux, leur préparation et l'entretien du matériel.

Si un bon niveau d'équitation est évidemment demandé (Galop 5 au minimum), un bon relationnel et un sens de la pédagogie sont nécessaires pour réussir dans cette voie.

Après la 3e, 3 diplômes vous permettent d'accéder à ce métier : le BAPAAT (option randonnée équestre ou équitation sur poney) et le BPJEPS activités équestres qui sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des sports, et également le CQP animateur soigneur assistant mention tourisme équestre.

Le BAPAAT (niveau CAP) représente le 1er niveau de qualification pour l'animation et l'encadrement de randonnées équestres ou équitation sur poney. Pour vous présenter à l'inscription au BAPAAT, vous devez avoir au moins 16 ans, justifier d'un "galop 6" et fournir une attestation de formation aux premiers secours.

Le BPJEPS activités équestres (niveau bac) vous permet un exercice professionnel de l'encadrement d'activités équestres et donne seul le droit d'enseigner l'équitation. Pour vous présenter à l'entrée de la formation, vous devez fournir un certificat médical de non contre-indication à la pratique des activités équestres, une attestation de formation aux 1ers secours, et réussir les tests d'évaluation (théoriques et pratiques).

Pour être admis au CQP animateur soigneur assistant mention tourisme équestre, vous devez être titulaire du PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1, anciennement AFPS) et au minimum de la capacité équestre professionnelle niveau 1 (CEP 1).

Le BAPAAT et le CQP ne vous permettent pas un exercice autonome. Vous devrez travailler sous la direction d'un guide doté du titre d'accompagnateur de tourisme équestre de la FFE (Fédération française d'équitation), ou du BPJEPS (brevet professionnelde la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) activités équestres, ou encore du CQP organisateur de randonnées équestres.

Les clubs équestres, et en particulier ceux des zones touristiques, offrent des emplois aux accompagnateurs de tourisme équestre.

Certains centres de loisirs proposent également des randonnées équestres, ils sont donc susceptibles de recruter des accompagnateurs.

Avec 400 centres équestres, l'Ile-de-France est la 1re région française en nombre de licenciés en équitation. Cependant le tourisme équestre n'y réunit que 4 700 cavaliers dont 75 % de femmes (source : CRTEIF). Différentes actions de promotion du tourisme équestre francilien sont menées (réalisation de nouveaux circuits équestres, diffusion d'information auprès du grand public, etc.). Elles devraient contribuer à accroître les besoin en accompagnateurs diplômés.

Voir la fiche détaillée.

Moniteur d'équitation / Monitrice d'équitation

Educateur sportif spécialisé, ce professionnel enseigne les techniques de base de l'équitation (pas, trot, galop). Il assure l'initiation des débutants dans un club équestre, encadre des groupes dans des clubs de vacances, etc. En dehors des heures de cours, il doit assurer les soins aux chevaux et la propreté des écuries.

Activité de loisirs, l'équitation demande souvent de travailler le week-end aussi bien le samedi pour des cours que le dimanche pour des compétitions par exemple.

Pour vous lancer dans ce métier, vous devez obtenir le BPJEPS activités équestres puis envisager les BEES 2e et 3e degrés pour devenir instructeur et professeur d'équitation. De la patience, une connaissance approfondie du cheval, un sens de la pédagogie sont indispensables pour réussir dans cette voie.

Le titre d'animateur assistant d'équitation de la FFE (Fédération française d'équitation) vous permet également de travailler à temps plein ou de manière saisonnière, et de poursuivre en BPJEPS. Le CQP (certificat de qualification professionnelle) enseignant animateur d'équitation, à envisager uniquement en contrat de professionnalisation, vous permet d'enseigner et de participer à la gestion de la structure.

Avec de l'expérience, vous pouvez évoluer vers le management des établissements équestres, en préparant par exemple une licence professionnelle management des établissements équestres (Université d'Angers).

Bon à savoir

Le "galop" est un diplôme de la Fédération française d'équitation qui atteste de votre niveau équestre :

Galop 1 : Après avoir pansé et amené sa monture en main sur le terrain, être capable de se déplacer au pas et au trot.

Galop 2 : Après avoir effectué un pansage complet, bridé et sellé (s'il y a une selle) sa monture, être capable de se déplacer aux trois allures (pas, trot, galop).

Galop 3 : Après avoir vérifié le bon état général de sa monture et lui avoir ajusté le harnachement, être capable de diriger sa monture aux trois allures, sur des sauts isolés ou en terrain varié.

Galop 4 : Le cavalier possédant une bonne connaissance de l'entretien, des besoins, de la locomotion et du comportement de sa monture, doit être autonome aux trois allures, en terrain varié, et dans l'enchaînement de sauts.

Galops 5 et 6 : être capable de présenter un cheval ou un poney stable dans ses allures et dans son attitude selon des tests de niveau établis pour chaque galop.

Galop 7 : Vous devez disposer d'un niveau de pratique vous permettant de présenter votre cheval ou votre poney dans un équilibre stable et une amplitude adaptée, sur une reprise de dressage, un parcours de saut d'obstacle, un parcours de cross.

Lad-driver

lad-driver_383x209.jpgLe lad est chargé de prodiguer des soins quotidiens aux chevaux de course : il les entraîne, en respectant les directives de l'entraîneur. Le lad-jockey s'occupe plus particulièrement de chevaux de galop, tandis que le lad-driver gère les trotteurs.

Le lad se lève très tôt et monte les chevaux en moyenne 3 heures chaque jour, ce qui implique une condition physique à toute épreuve.

Les chevaux qui lui sont confiés valent souvent très cher : il faut donc veiller sur eux avec beaucoup d'attention.

Vous pouvez préparer le CAPA lad-cavalier d’entraînement en 2 ans après la 3e en temps plein ou en apprentissage. Il n’est pas proposé en Ile-de-France. Certaines écoles accueillent les élèves dès la 4e.

Pour être sélectionné, un petit gabarit est de rigueur : 1m40 pour 40 kg !

Il peut être utile, notamment dans l'optique d'une reconversion future, de préparer un bac pro conduite et gestion de l’entreprise hippique en 3 ans après une classe de 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Les lads sont uniquement recrutés par des écuries de course. Avec de l'expérience, vous pouvez devenir "lad, 1er garçon", c'est-à-dire chef d'écurie ou "garçon de voyage", à savoir responsable des chevaux pendant les courses.

Le secteur des courses hyppiques est très dynamique et le nombre d'emploi dans ce domaine progresse. Le seul travail d’entraînement quotidien du cheval de course (lad-driver et cavalier d’entraînement) représente environ 4 100 emplois en France. Les écuries de courses sont peu nombreuses en Ile-de-France.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :1234567
Aller à la page suivante