Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Travailler avec des enfants

Domaines : Enseignement - Recherche, Métiers, Santé – Social - Soins esthétiques
Juin 2012
Voir le dossier complet

Des métiers sans condition de diplôme

Il est possible de se tourner vers des formations spécifiques aux métiers du social, de l'enfance ou du loisir sans diplôme. Un sens des responsabilités, une forte motivation et souvent une première expérience auprès d'enfants sont attendus de chaque candidat.

Assistante maternelle / Assistant maternel

Communément surnommée "nounou", l'assistante maternelle accueille de 1 à 3 enfants de moins de 6 ans. Elle travaille généralement à son domicile. On dit alors qu'elle est assistante maternelle non permanente. Comme n'importe quel salarié, elle bénéficie d'un contrat de travail, d'une couverture sociale et de congés payés.

Quand elle dépend d'un service d'aide sociale à l'enfance ou d'un placement familial spécialisé, elle est assistante maternelle permanente : elle s'occupe de l'enfant 365 jours par an, 24 h /24.

L'assistante maternelle doit faire preuve de patience, d'écoute et de pédagogie pour aider les enfants à grandir, à régler les disputes, etc.

Aucun diplôme n'est exigé pour devenir assistante maternelle. Par contre, vous devez obtenir un agrément auprès du service de protection maternelle infantile du votre lieu de résidence.

Pour cela, vous devez être âgée de 21 ans minimum et remplir un dossier administratif. Des professionnels viendront ensuite chez vous pour vérifier l'état de votre domicile, l'équipement (jeux, lits pour bébé, etc.), les normes de sécurité.

Une fois l'agrément obtenu, vous devez suivre une formation dont la durée varie en fonction du statut que vous visez. Cette formation comprend notamment un module de secourisme du petit enfant.

Une partie de la formation initiale (les 60 premières heures) doit être désormais assurée avant tout accueil d'enfant, alors que jusqu'ici les professionnelles effectuaient leur formation dans une période de 5 ans après l'agrément. Le solde de la formation restant est à réaliser dans les 2 ans qui suivent.

Le renouvellement de l'agrément, accordé pour 5 ans, est ensuite subordonné à la justification du suivi d'une formation de 120 h qui porte sur le développement de l'enfant et sa prise en charge.

La formation terminée, c'est à vous de trouver les futurs enfants à garder. Vous pouvez aussi vous adresser à la PMI ou aux différents services sociaux si vous souhaitez devenir assistante permanente.

Auxiliaire de puériculture

Le travail de l'auxiliaire de puériculture varie en fonction de la structure où elle travaille. En crèche ou halte garderie, elle accueille les enfants et participe à leur éveil tout au long de la journée. Changer les couches, consoler les enfants, les aider à manger, les coucher pour la sieste¿ les activités sont multiples ! Dans un service de maternité, elle aura plus un rôle auprès de la mère, en l'accompagnant dans ses premiers pas de maman (biberon, allaitement, soins, etc.).

Auxiliaire de puériculture est un métier largement ouvert puisque la formation est désormais accessible sans aucune condition de diplôme. Il est néanmoins conseillé de suivre une préparation spécialisée au concours.

Prodiguer des soins aux tout-petits demande patience, attention et compréhension.

La prise en charge de très jeunes enfants requiert aussi le plus grand sérieux, d'autant que les parents attendent souvent des conseils de la part de l'auxiliaire de puériculture.

Auxiliaire de puériculture est un métier largement ouvert puisque la formation est désormais accessible sans aucune condition de diplôme. Il vous est néanmoins conseillé de suivre une préparation spécialisée au concours.

Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP) se prépare en 10 mois après réussite du concours d'entrée. Pour s’y présenter, vous devez avoir au minimum 17 ans.

Les auxiliaires de puériculture travaillent principalement dans les crèches et les haltes-garderies, dans le secteur médical (services de néonatologie des maternités, services de pédiatrie) et dans certaines structures socio-éducatives (PMI, etc.)

Voir la fiche détaillée.

Moniteur éducateur / Monitrice éducatrice

Par son rôle d'accompagnement, le moniteur éducateur permet à des enfants, adolescents ou adultes inadaptés ou handicapés de restaurer et de développer leur autonomie. Il participe au quotidien à l'action éducative en liaison avec les autres professionnels de l'éducation spécialisée.

Ce métier demande un goût pour le travail en équipe, un intérêt prononcé pour les problèmes humains et le sens de l'animation de groupes.

Depuis 2007, l'ancien CAFME, certificat d'aptitude aux fonctions de moniteur éducateur est remplacé par le diplôme d'Etat de moniteur éducateur.

Aucun niveau d'études n'est requis pour se présenter aux épreuves de sélection de chaque établissement de formation.

Toutefois, si vous êtes titulaire du bac ou équivalent, du diplôme d'Etat de technicien de l'intervention sociale et familiale, du BEATEP spécialité activité sociale et vie locale ou du BP JEPS animation sociale, du diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale, de la MC aide à domicile, du diplôme d'Etat d'assistant familial, du diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique, vous êtes dispensé de l'épreuve écrite.
La formation de 2 ans comprend un enseignement théorique et un enseignement pratique dispensé sous forme de stages. Elle donne le niveau bac.

Le moniteur-éducateur peut travailler dans un centre de soins, un institut médico-pédagogique, un internat, un foyer d'accueil, etc.

Pour envisager une évolution professionnelle vers le métier d'éducateur spécialisé ou de directeur d'établissements d'intervention sociale, il faudra ensuite envisager des formations complémentaires.

Voir la fiche détaillée.

Aller à la page précédente
Page :123456
Aller à la page suivante