Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Diplomate

Domaines : Droit, Information - Communication
Dernière mise à jour : 31/08/2013

Le diplomate représente la France et défend l’image de celle-ci à l’étranger. Une fonction hautement politique pour les amoureux des langues et des voyages !

Eva Nguyen Binh

- 36 ans
- Diplômée de Sciences Po Strasbourg
- Expérience : 12 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • représenter les intérêts de la France à l'étranger
  • favoriser les relations entre la France et le pays d'affectation

Que fait-il ?
Le diplomate exerce de très hautes responsabilités. Il représente l’Etat français dans un pays étranger, conduit les politiques publiques du Gouvernement sur ce territoire et participe au rayonnement international de la France.

Comment travaille-t-il ?
En poste en Chine, aux Etats-Unis, au Sénégal ou en Allemagne…, le diplomate est en relation permanente avec de nombreux interlocuteurs et institutions, tant en France que dans le pays d’accueil : représentants du Gouvernement, chefs d’entreprises, journalistes, collaborateurs directs, etc. Ses journées, bien remplies, sont ponctuées de rendez-vous et de réunions de travail. Ces temps d’échange sont autant d’occasion pour le diplomate de défendre la position de la France, de protéger les intérêts de celle-ci dans le pays, ou encore de développer des relations amicales avec les autorités et la population locales, en particulier dans les domaines culturel et scientifique. Le diplomate réalise également un travail d’expertise : il suit quotidiennement les événements qui se déroulent dans le pays, les analyse et informe en retour le ministère français des Affaires Etrangères.
Dans un consulat, les missions d’état civil sont aussi de sa responsabilité : il organise les élections françaises sur place, recueille les demandes de visas, enregistre les naissances d’enfants de ressortissants français, etc.

Où exerce-t-il ?
Le diplomate vit et fait carrière à l’étranger. Il travaille dans les ambassades et les consulats français, ou dans une mission permanente de la France auprès d’une organisation internationale (Organisation des Nations Unies, etc.). Il change de pays d’affectation en moyenne tous les trois ans. Entre deux postes à l’étranger, il travaille pendant plusieurs mois en France, au sein de l’administration centrale.

Les +
Changer sans cesse de pays, découvrir de nouvelles cultures, multiplier les rencontres… La carrière du diplomate est placée sous le signe du voyage et du renouveau permanent. Ce professionnel ne connaît pas la routine !

Les -
Le diplomate représente la France, quels que soient la couleur et les projets politiques de ceux qui la gouvernent. Il doit mener à bien les missions qui lui sont confiées, coûte que coûte ! Une clause lui permet toutefois de démissionner en cas de profond désaccord avec la direction à suivre.

2

Les qualités essentielles

  • cultivé / cultivée
  • polyglotte

Diplomate
Eviter les conflits ou les régler sans mettre en cause les bonnes relations entre les deux pays demande de mesurer chacun de ses propos et de ne pas réagir sur des coups de tête. Impulsifs, s’abstenir !

Perspicace
Le diplomate est capable d’analyser toutes les données d'un problème, d’en extraire l'essentiel, de rédiger des rapports clairs et concis à partir d'informations ou de situations souvent complexes. Il sait prendre des décisions rapides.

Cultivé / Cultivée
Avoir une grande curiosité pour les sujets économiques, politiques et culturels est un impératif pour comprendre le pays. Changeant régulièrement de d’affectation, le diplomate doit avoir une soif d’apprendre et de découvrir insatiable.

Polyglotte
Impossible d’envisager une carrière diplomatique sans une parfaite maîtrise de plusieurs langues étrangères, dont l’anglais.

3

Le salaire

de 1 500 €

à 6 500 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") est fonction de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille. Les fonctionnaires en poste à l’étranger reçoivent, en outre, une indemnité de résidence variable suivant le pays.

Conseiller négociateur / Conseillère négociatrice
1 500 € à 3 700 €

Consul / Consule
2 000 € à 4 800 €

Ambassadeur / Ambassadrice
3 300 € à 6 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les ambassades françaises
  • les consulats français

plus d'informations sur le métier

Avec 160 ambassades, 17 représentations permanentes auprès d’organisations internationales, 4 bureaux d’ambassade et 5 antennes diplomatiques à travers le monde, le réseau diplomatique français est tout petit. Les places, peu nombreuses, sont réservées aux fonctionnaires les plus brillants et les plus motivés.

Le ministère français des Affaires Etrangères s’appuie également à l’étranger sur un réseau consulaire (consulats, sections consulaires d’ambassades, agences consulaires) et un réseau culturel (centres et instituts culturels, alliances françaises, etc.). Ces structures offrent également des opportunités à ceux qui veulent représenter et servir l’Etat français tout en étant en poste à l’étranger.

5

L’évolution professionnelle

  • conseiller négociateur / conseillère négociatrice
  • ambassadeur / ambassadrice

plus d'informations sur le métier

Conseiller négociateur / Conseillère négociatrice
Après avoir réussi le concours de secrétaire ou de conseiller des affaires étrangères, vous êtes nommé conseiller négociateur. Vous travaillez en qualité d’expert (dans le domaine administratif, économique, financier, commercial, culturel, etc.) puis, après quelques années, vous obtenez des responsabilités d’encadrement.

Consul / Consule
Au bout d’une dizaine d’années, votre grade vous donne accès aux fonctions de Consul général. Vous défendez les ressortissants et les biens français dans le pays d’accueil, dans le respect de la légalité et de l’ordre public local. Représentant l’Administration française, vous supervisez la délivrance de documents officiels aux français expatriés : actes de naissance, pièces d’identité, permis de conduire, etc.

Ambassadeur / Ambassadrice
Après quinze ans au service du ministère des Affaires étrangères, vous devenez le personnage phare d’une ambassade. Vous représentez la France, développez l’influence française, informez et coordonnez les services français à l’étranger.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 3
  • bac + 5 et plus

plus d'informations sur le métier

Seule possibilité d'accès aux métiers de conseiller ou de secrétaire des Affaires étrangères : les concours. En 2013, sur 311 candidats au concours de conseiller des Affaires étrangères, seuls 6 ont été admis. Et pour les concours de secrétaire des Affaires étrangères (cadre général et cadre d'Orient), il n'y a eu que 10 admis sur 1381 candidats.

Pour se présenter au concours externe de secrétaires des Affaires étrangères (du cadre général et du cadre d'Orient), il faut être titulaire d'une licence au minimum, d'un diplôme national sanctionnant un second cycle d'études supérieures, un diplôme d'un institut d'études politiques ou d'un diplôme de même niveau.

Pour se présenter au concours externe de conseiller des Affaires étrangères du cadre d'Orient, les conditions de diplôme sont les mêmes que pour le concours de secrétaire.

Depuis 2005, il n’y a plus de conditions d’âge pour être candidat.

Pour devenir conseiller des Affaires étrangères du cadre général, il faut avoir été reçu au concours de l'ENA et avoir obtenu un rang de sortie permettant de postuler (premier tiers généralement).

Pour les concours de cadre d'Orient, la maîtrise de l'anglais est obligatoire comme celle d'une seconde langue dite "orientale" : chinois, turc, russe, allemand, japonais, swahili, malgache, etc.

Les agents nouvellement promus, titularisés ou recrutés, sont affectés deux à quatre ans à l'administration centrale (généralement sur un poste de rédacteur) avant un éventuel départ en poste. Ils ont ensuite une ou deux affectations à l'étranger, chaque affectation durant de trois à quatre ans.

Liens utiles

Métiers et secteurs
Le travail diplomatique

Réalisé par une équipe de sociologues, ce copieux rapport permet de mieux comprendre le travail des diplomates français, les techniques de négociation, les enjeux pour la France.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/rapportfianl_sociologue.pdf
Les métiers des Affaires étrangères

Cette brochure officielle vous fera découvrir le rôle du ministère des Affaires étrangères, ses effectifs, les carrières des personnels diplomatiques, etc.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Metiers.pdf
Ecoles - organismes de formation
ENA, Ecole nationale d'administration

Pour découvrir l'une des écoles les plus prestigieuses de la République. De nombreuses rubriques pour savoir comment entrer à l'ENA et comment se déroule la formation. Kits d'information et dossiers d'inscription à télécharger.

http://www.ena.fr
Emploi et recrutement
Les concours du ministère des Affaires étrangères

Cette page présente les différents concours ouvrant les portes du ministère des Affaires étrangères, notamment, pour la catégorie A, ceux de conseiller des Affaires étrangères et de secrétaire des Affaires étrangères.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere_817/emplois-stages-concours_825/index.html
Carrières publiques

Si vous souhaitez faire carrière dans la fonction publique, vous trouverez sur ce site toutes les dates des concours, ainsi que leurs programmes. Autres rubriques à consulter : les fiches métiers et l'actualité de l'emploi dans le secteur.

http://www.carrieres-publiques.com