Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Pédiatre

Domaine : Santé – Social - Soins esthétiques
Dernière mise à jour : 15/01/2014

Moins rémunératrice que la radiologie ou la cardiologie, la pédiatrie n’attire pas les étudiants en médecine. C’est pourtant un métier passionnant pour celui qui aime les enfants.

Paquita Chevalier

- 40 ans
- DES de pédiatrie
- Expérience : 12 ans
- Clamart (92)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • assurer le développement et la bonne santé des enfants et des adolescents
  • soigner les enfants de la naissance à 18 ans

Que fait-il ?
Médecin spécialiste des maladies de l'enfant et de l'adolescent, le pédiatre prend en charge des enfants de 0 à 18 ans.

Comment travaille-t-il ?
Le pédiatre surveille le développement physique et psychomoteur de l'enfant en tenant compte de ses besoins selon les tranches d'âge, son environnement familial et social, etc. Il prend en charge le dépistage, la prévention, l'éducation à la santé et les soins. Sur rendez-vous ou selon les urgences, le pédiatre reçoit l'enfant malade, souvent accompagné de l'un de ses parents. Après avoir discuté des symptômes, il examine l'enfant, pose un diagnostic et prescrit un traitement approprié : il prend en charge les maladies aigues et chroniques ou graves en relation étroite avec les services hospitaliers référents. En outre, il assure aussi le suivi de la croissance, du développement sensoriel et cognitif. En termes de prévention, il lutte notamment contre l'obésité et la sédentarité et assure les vaccinations. Il contribue à l'éducation à la santé et au soutien des parents. Il assure la continuité des soins et fait face aux urgences. Dans un cabinet en ville, il fait de la pédiatrie générale. A l'hôpital, il peut se spécialiser dans une pathologie relevant de compétences spécifiques, comme les maladies rares ou graves.

Où exerce-t-il ?
Le pédiatre de ville reçoit ses patients dans un cabinet de consultation ou se rend au domicile du malade, mais aussi en maternité. A l'hôpital, il assure les soins dans un service de pédiatrie disposant d'un environnement approprié. Les hôpitaux pédiatriques ont un service d'urgence. Il peut aussi intervenir dans des services de PMI ou travailler en liaison avec l'aide sociale à l'enfance.

Les +
Contribuer à la bonne santé des enfants et des adolescents - adultes de demain - est un motif de satisfaction quotidien ! Etablir avec l'enfant et sa famille des relations de confiance et d'alliance dans les situations difficiles est aussi un aspect positif du métier.

Les -
Il est parfois difficile d'assurer ce métier dans une période de pénurie de médecins, notamment pour faire face aux gardes et urgences. Il faut aussi savoir que la pédiatrie exercée en milieu libéral est l'une des filières médicales les moins rémunératrices.

2

Les qualités essentielles

  • prévenant / prévenante
  • consciencieux / consciencieuse

Prévenant / Prévenante
Le pédiatre doit faire preuve de qualités d'écoute pour instaurer la confiance entre l'enfant, les parents et lui-même.

Disponible
Sens du dialogue et humanité sont nécessaires. Le pédiatre doit savoir communiquer avec les enfants et les parents, c'est-à-dire les écouter, être conscient de leurs besoins et de leurs attentes. La haute technicité de certains soins ne doit pas faire oublier l'importance de la parole avec les patients pour une prise en charge globale de leur situation.

Consciencieux / Consciencieuse
La santé des patients étant en jeu, chaque consultation doit être menée avec le même sérieux. Le pédiatre doit être sûr de son diagnostic, être conscient de ses limites et doit se remettre en question par rapport à chaque enfant.

Travailleur / Travailleuse
Les études de médecine sont réputées longues et difficiles. Il doit aussi, tout au long de sa carrière, se tenir informé des progrès de la médecine et de la recherche.

3

Le salaire

de 3 000 €

à 12 500 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille. En libéral, vos revenus dépendent de votre lieu d'exercice, de votre notoriété, des honoraires que vous pratiquez, etc.

Médecin praticien hospitalier / Médecin praticienne hospitalière
3 300 € à 6 200 €

Professeur de pédiatrie
4 000 € à 8 000 €

Pédiatre libéral / Pédiatre libérale
5 800 € en moyenne

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • exercice en libéral
  • les hôpitaux, les cliniques

plus d'informations sur le métier

Les pédiatres représentent environ 3 % de l'ensemble des médecins. Il existe différents modes d'exercice de la pédiatrie.

Les pédiatres exercent en libéral (en cabinet privé ou en clinique), en milieu hospitalier ou choisissent un exercice mixte (mi-temps à l'hôpital et mi-temps en libéral, par exemple).

5

L’évolution professionnelle

  • pédiatre
  • professeur de pédiatrie

plus d'informations sur le métier

Pédiatre salarié / Pédiatre salariée
Dans un hôpital, vous pouvez être praticien hospitalier. L'évolution de votre carrière et de vos revenus se fait à l'ancienneté.

Professeur de pédiatrie
Après plusieurs années d'expérience dans un CHU complétées par une expérience à l'étranger, vous partagez votre temps entre les soins, l'enseignement et la recherche. Les fonctions sont donc universitaires et hospitalières.

Pédiatre libéral / Pédiatre libérale
Vous travaillez à votre compte. Vous avez la possibilité de vous installer seul ou d'ouvrir un cabinet médical avec d'autres médecins, qu'ils soient généralistes ou spécialistes. Vous pouvez aussi choisir un mode d'exercice mixte, alliant pratique libérale et vacations hospitalières.

6

La formation et les diplômes

> bac + 11

plus d'informations sur le métier

Pour devenir pédiatre, 10 années d’études au moins sont nécessaires. Le parcours est divisé en 3 cycles.

Le premier cycle d’études médicales (PCEM) dure 2 ans. Depuis la rentrée 2010, la 1re année du 1er cycle (PCEM1) est remplacée par la PACES, première année commune des études de santé (médecine, odontologie, sage-femme et pharmacie) ou "L1 santé" (Licence 1re année santé).

Cette PACES est sanctionnée par un concours très sélectif qui se déroule en 2 temps : une fois le premier semestre terminé (épreuves communes), et à la fin du deuxième semestre (épreuves communes et épreuves spécifiques).
Le bac S avec mention est vivement conseillé : 95 % des étudiants admis en 2ème année ont un bac scientifique. Le numerus clausus est de 7 492 places pour 2013-2014 (à l'identique qu'en 2012-2013).

Le deuxième cycle des études médicales (DCEM) ou externat se déroule sur 4 ans et permet de commencer la formation pratique à mi-temps.

En fin de 6ème année (DCEM4) a lieu un concours appelé épreuves nationales classantes (ENC, ex-internat). Il permet, selon les résultats obtenus et le rang de classement, de choisir une spécialité parmi les 11 filières de spécialités proposées (médicales, chirurgicales, anesthésie-réanimation, biologie médicale, gynécologie médicale, gynécologie obstétrique, médecine générale, pédiatrie, psychiatrie, santé publique, médecine du travail).

Le troisième cycle des études médicales ou internat pour la spécialité pédiatrie dure 4 ans. De longs stages rémunérés en milieu hospitalier ou chez des pédiatres libéraux sont organisés. Après la soutenance de la thèse de doctorat de médecine générale et validation complète du cursus (DES, diplôme d'Etat spécialisé  de docteur en médecine), les internes obtiennent le diplôme d’Etat de docteur en médecine avec la mention de la spécialité pédiatrie, indispensable pour exercer.

Le pédiatre peut acquérir une compétence ou qualification en préparant un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC), par exemple, le DESC de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, de fœtopathologie ou médecine d’urgence. Selon le type de DESC, la formation dure de 2 à 3 ans.

Liens utiles

Métiers et secteurs
Ordre national des médecins

Pour tout savoir sur l'exercice de la médecine et le code de déontologie de la profession.

http://www.conseil-national.medecin.fr
Société française de pédiatrie

Site riche en informations utiles aux pédiatres comme le calendrier de vaccins ou un rapport sur les bébés nés prématurément.

http://www.sfpediatrie.com/
Actualités spécialisées
Association française des pédiatres ambulatoires

Articles de presse, dates de congrès, conseils pratiques, ce site a pour ambition de favoriser un échange entre professionnels.

http://www.afpa.org