Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Auxiliaire de puériculture

Domaine : Santé – Social - Soins esthétiques
Dernière mise à jour : 26/03/2014

L’auxiliaire de puériculture veille avant tout au bien-être des jeunes enfants.

Nalini Goussard

- 26 ans
- Diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture
- Expérience : 6 ans
- Clamart (92)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • donner les soins de base aux nouveau-nés
  • éduquer les très jeunes enfants

Que fait-elle ?
L'auxiliaire de puériculture est comme une seconde maman ! Sous la responsabilité d'une puéricultrice, d'une sage-femme ou d'un pédiatre, elle prend soin des bébés et des jeunes enfants, qu'ils soient malades ou bien portants.

Comment travaille-t-elle ?
L'auxiliaire de puériculture assure les soins les plus courants dans une maternité : toilette, biberon, mesure et pesée. En crèche, elle participe aux repas, aux jeux éducatifs, aux activités d'apprentissage de l'hygiène et de la marche. Elle assure également la propreté et l'entretien du matériel et des locaux.

Où exerce-t-elle ?
L'auxiliaire de puériculture, souvent en blouse blanche, exerce dans toutes les collectivités où se trouvent bébés et tout-petits. Ce sont non seulement les maternités, les services de néonatologie des hôpitaux, mais également les centres de PMI (protection maternelle et infantile), les crèches, les haltes-garderies et les pouponnières.

Les +
D'auxiliaire de puériculture à puéricultrice, la route est longue et difficile mais exaltante : accessible sans le bac, le métier permettra aux plus persévérantes de diriger un jour une crèche. Attention, il faut d'abord obtenir le diplôme d'infirmier avant de pouvoir être puéricultrice.

Les -
Peu d'emplois ! La profession n'est pas d'un accès facile pour les débutants.

2

Les qualités essentielles

  • douce / doux
  • responsable

Douce / Doux
Prodiguer des soins aux tout-petits demande patience, attention et compréhension. Pas toujours simple face à un bébé souffrant et en pleurs !

Responsable
La prise en charge de très jeunes enfants requiert le plus grand sérieux, d'autant que les parents attendent souvent des conseils de l'auxiliaire de puériculture.

Attentive / Attentif
Vivacité, réactivité et vigilance s'imposent. Avec les enfants, un accident est vite arrivé !

3

Le salaire

de 1 118 €

à 1 700 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Auxiliaire de puériculture
1 118 € à 1 700 €

Infirmier / Infirmière
1 400 € à 2 300 €

Puéricultrice / Puériculteur
1 600 € à 2 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les maternités
  • les crèches

plus d'informations sur le métier

Les crèches et les haltes-garderies offrent de bonnes opportunités d'emploi, même si la concurrence des assistantes maternelles est réelle.

Le secteur médical (services de néonatologie des maternités, services de pédiatrie) recrute également des auxiliaires de puériculture.

Par ailleurs, des opportunités existent dans certaines structures socio-éducatives, notamment les centres de PMI (protection maternelles et infantile).

On dénombre environ 20 000 auxiliaires de puéricuture en Ile-de-France. La région est l'une des plus dynamiques d'Europe sur le plan démographique. Elle donc a besoin de nombreuses auxiliaires de puériculture, avant tout pour garder ses tout-petits.

5

L’évolution professionnelle

  • auxiliaire de puériculture
  • puéricultrice / puériculteur

plus d'informations sur le métier

Auxiliaire de puériculture
A l'hôpital ou en maternité, vous vous occupez de la toilette et des repas des nourrissons. Vous assurez aussi la surveillance médicale de base pour les enfants bien portants.

Infirmier / infirmière
Après 3 années de pratique en tant qu'auxiliaire de puériculture, vous pouvez vous présenter au concours d'entrée des écoles d'infirmières sans le bac.

Puéricultrice / Puériculteur
Titulaire du diplôme d'état d'infirmière, vous accédez au métier après 1 an d'études supplémentaire. Vos fonctions sont proches de celles d'une infirmière spécialisée : vous prenez soin des enfants, assistée d'aides-soignantes ou d'auxiliaires de puériculture.

6

La formation et les diplômes

  • sans diplôme
  • CAP/BEP

plus d'informations sur le métier

Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP) se prépare en 10 mois après réussite du concours d'entrée. Pour s’y présenter, le candidat doit avoir au minimum 17 ans. Aucun diplôme n’est exigé.

Bon à savoir : les titulaires d'un diplôme de niveau IV (bac) ou de niveau V (BEP/CAP) dans le secteur sanitaire et social (par exemple, le BEP carrières sanitaires et sociales ou le CAP petite enfance ou le BEPA services spécialité services aux personnes) sont dispensés de l'épreuve écrite de culture générale mais doivent se présenter à l'épreuve orale. Il en est même pour les étudiants ayant suivi une 1re année d'école d'infirmier.

Une passerelle est possible pour obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant, car certains modules sont communs aux 2 diplômes.

Après une expérience professionnelle de 3 ans, les auxiliaires de puériculture non bachelières peuvent, afin de devenir infirmiers (infirmières), se présenter aux épreuves de sélection, dans les IFSI, instituts de formation en soins infirmiers. Ensuite, il est possible de se spécialiser comme puéricultrice ou d’évoluer vers un poste de cadre de santé.

Formations

CAP / BEP ou équivalent
DESANTE Diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture Le DE d'auxiliaire de puériculture forme à la réalisation d'activités d'éveil et des soins visant au bien-être, à l'autonomie et au développement de l'enfant. Placée sous la responsabilité de (...)
CAP Petite enfance Le titulaire de ce CAP, le plus souvent une femme, accueille et garde des jeunes enfants et contribue à leur éducation.# Le titulaire de ce CAP est un professionnel de l'accueil et de la garde des (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
ADMR, Association du service à domicile

L'association présente ses missions, mais aussi rapidement les métiers concernés : aides à domicile, aides-soignantes, infirmières ou encore éducateurs. Des offres d'emploi sont aussi proposées.

http://www.admr.org
Association nationale des auxiliaires de puériculture

L'Association nationale des auxiliaires de puériculture diplômés d'état dont l'objectif est de défendre et de soutenir la profession, œuvre dans le souci de garantir à l'enfant et ses parents un lien avec un professionnel de confiance doté des qualités nécessaires d'observation, d'écoute, de transmission, d'empathie et de disponibilité.

http://www.asso-anap.net/
UNASSAD, Union nationale des associations de soins et services à domicile

Une présentation détaillée des missions, des employeurs, des métiers et des formations du secteur social. Les textes de référence et les aides possibles sont également rappelés. Sans oublier les actualités, les communiqués de presse, et les offres d'emploi du secteur. En prime : un annuaire des associations du domaine.

http://www.una.fr
Choix de formations - orientation
Délégation à la formation de l'Assistance publique et des Hôpitaux de Paris

Les formations initiales et continues proposées par l'APHP pour une dizaine de métiers du médical ou du paramédical, de la puéricultrice à l'aide-soignant en passant par le travailleur social ou l'infirmier.

http://formation.ap-hop-paris.fr
CRIPP, Centre régional pour l'information sur les professions paramédicales

Ce site a pour vocation de valoriser les formations et professions paramédicales et d'informer les candidats potentiels.

http://www.cripp-idf.fr/fr/accueil
Emploi et recrutement
AP-HP, Assistance publique des hôpitaux de Paris

Principal employeur de la fonction publique hospitalière en Ile-de-France, l'AP-HP regroupe 37 hôpitaux et 72 000 agents. Rendez-vous dans l'espace Recrutement pour tout savoir sur les concours d'accès aux écoles de puériculture, de soins infirmiers, d'aides-soignants ou de kinésithérapeutes. A consulter également : les dates et les procédures d'inscription aux concours de l'APHP.

http://www.aphp.fr
Fédération hospitalière de France

Les offres d'emploi sont classées par régions, par départements et par spécialités : chirurgie digestive, dermatologie ou médecine du travail. Quelques métiers de l'hôpital sont décrits comme le cadre infirmier ou le brancardier.

http://www.fhf.fr
FHP, Fédération de l'hospitalisation privée

Le secteur des cliniques privées avec sa convention collective, ses offres et ses demandes d'emploi en ligne, ainsi que des informations juridiques, sociales ou économiques.

http://www.fhp.fr
Ministère des Affaires sociales et de la santé

Tous les métiers médicaux et paramédicaux y sont référencés sur le site du Ministère de la Santé et des sports. Sont également fournies les adresses des centres de formation ainsi que les dates des concours pour entrer à l'Assistance publique.

http://www.drees.sante.gouv.fr/professions-de-sante-et-du-social,49.html