Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Ambulancier / Ambulancière

Domaines : Santé – Social - Soins esthétiques, Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 05/08/2015

L’ambulancier est à la fois transporteur et auxiliaire sanitaire : pendant le trajet, il surveille l’état du patient et utilise, si nécessaire, les appareils d’assistance médicale.

Didier Lebrun

- 37 ans
- BNS (Brevet national de secourisme)
- Expérience : 15 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • transporter des personnes malades
  • surveiller l'état des patients durant le trajet en ambulance

Que fait-il ?
En urgence ou sur rendez-vous pour des soins réguliers, l'ambulancier transporte des blessés graves, des personnes atteintes de maladies, des personnes âgées ou handicapées vers les hôpitaux, les maisons de retraite ou les centres de cure. Il conduit des véhicules sanitaires légers pour les transports en position assise ou de véritables ambulances si le malade doit rester allongé.

Comment travaille-t-il ?
L'ambulancier est toujours accompagné d'un collègue. Il va chercher son patient à domicile. Attentif au bien-être de son passager, il l'aide à monter dans le véhicule, l'installe confortablement, veille sur son état pendant le trajet et pratique les gestes de sauvetage si nécessaire. Certaines formalités sont à sa charge, comme les feuilles de surveillance et les factures.

Où exerce-t-il ?
L'ambulancier exerce dans des lieux très variés. Salarié, il travaille dans les petites entreprises, les hôpitaux, le SAMU (Service d'aide médicale urgente), les établissements de cure et de soins, les établissements scolaires médicalisés ou les associations. Expérimenté, il peut s'installer à son compte en créant ou en reprenant une société de transport sanitaire.

Les +
Un métier riche en rapports humains. L'ambulancier aide les gens.

Les -
Un dévouement de tous les instants. Il peut être appelé nuit et jour, samedi, dimanche et jours de fête.

2

Les qualités essentielles

  • prévenant / prévenante
  • résistant / résistante

Prévenant / Prévenante
Personnes âgées ou grands blessés, tous les passagers d'une ambulance sont traités avec dévouement et gentillesse.

Résistant / Résistante
Les interventions sont parfois longues et pénibles, aussi bien physiquement que nerveusement. C'est une des raisons pour lesquelles le métier compte un grand nombre d'abandons.

Réactif / Réactive
Dans les situations d'urgence, les décisions doivent être prises très rapidement mais avec calme.

Bon conducteur / Bonne conductrice
L'ambulancier est souvent amené à conduire vite : maîtrise et vigilance sont de mise !

3

Le salaire

de 1 050 €

à 1 500 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille. Dans le privé, votre salaire dépend de votre niveau de qualification et de votre expérience. Enfin, si vous êtes à votre compte, vos revenus sont très variables. Ils dépendent notamment du volume d'activité, des catégories de clientèle transportée, des tarifs pratiqués.

Conducteur d'ambulance / Conductrice d'ambulance
1 050 € à 1 500 €

Régulateur / Régulatrice
1 500 € à 2 000 €

Chef d'entreprise
1 100 € à 2 700 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises privées d'ambulances
  • le service public

plus d'informations sur le métier

Ce sont les entreprises privées qui offrent le plus d'emplois. Il s'agit de PME familiales de dix salariés au maximum. Les recrutements se sont encore accrus depuis la mise en place des 35 heures. Mais, attention, la priorité est donnée aux titulaires du diplôme d'Etat.

Le secteur public, représenté par les hôpitaux, le SAMU (Service d'aide médicale urgente) ou la Croix-Rouge, recrute sur concours.

Selon l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), les transports sanitaires en Ile-de-France regroupent 650 entreprises et plus de 6 200 salariés. L'activité est soutenue et en progression, en raison notamment du nombre élevé d'établissements de santé dans la région.

5

L’évolution professionnelle

  • conducteur d'ambulance / conductrice d'ambulance
  • chef d'entreprise

plus d'informations sur le métier

Conducteur d'ambulance / Conductrice d'ambulance
Vous transportez les personnes malades ou blessées, leur venez en aide si besoin. Vous remplissez les formalités administratives d'entrée et de sortie des établissements publics.

Régulateur / Régulatrice
Après 10 ans de pratique, vous coordonnez les déplacements d'une équipe, établissez le planning d'intervention, gérez les appels et les demandes de prise en charge.

Chef d'entreprise
Installé à votre compte, vous encadrez 5 à 10 personnes. Devenir chef d'entreprise demande un investissement élevé car le coût d'une ambulance équipée varie de 46 000 € à 92 000 € !

6

La formation et les diplômes

> niveau CAP

plus d'informations sur le métier

Pour devenir ambulancier, il faut décrocher le diplôme d’Etat d’ambulancier. Ce diplôme se prépare dans un centre de formation privé ou public, en 18 semaines à temps plein ou en apprentissage.

Accessible sans condition de diplôme, la formation est conditionnée à des épreuves d'entrée, niveau brevet des collèges. Il faut être au minimum titulaire du permis de conduire B (véhicule de tourisme) depuis plus de 3 ans (ou 2 ans en cas de suivi de la conduite accompagnée) et avoir obtenu la mention ambulance, délivrée par la Commission médicale des permis de conduire de chaque préfecture. Un certificat médical de vaccination et de non contre-indication à la profession d'ambulancier est également nécessaire.

L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU), préparée pendant la formation d'ambulancier, est également exigée.

Pour se présenter à l'épreuve orale d'admission, le candidat doit réaliser un stage d'orientation professionnelle dans un service hospitalier en charge du transport sanitaire.

La formation conduisant au « DE ambulancier » (dont le coût situe, en général, entre 1 500 et 5 000 euros, selon les écoles publiques ou privées) comporte des enseignements théoriques et pratiques.

Enfin, les titulaires du bac (ou équivalent), d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social de niveau V (CAP/BEP), ou les personnes admises en formation d'auxiliaires médicaux sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité. De même, certains diplômés (aide-soignant, auxiliaire de puériculture, etc.) peuvent être exemptés de suivre une partie de la formation.

Formations

CAP ou équivalent
DESANTE Diplôme d'Etat d'ambulancier Le DE forme à la prise en charge des personnes malades, accidentées, âgées ou handicapées lors de leur transfert en établissement hospitalier, maison de retraite, lieu de soin. L' ambulancier est (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
Union nationale des ambulanciers hospitaliers

Un site très complet : des informations sur le métier d'ambulancier, la liste des écoles qui préparent au métier, des témoignages de patients, des fiches pratiques...

http://www.unahfrance.org
FNAP - Fédération nationale des ambulanciers privés

Dans la rubrique « Devenir ambulancier », vous trouvez, outre une fiche métier détaillée, l’arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’ambulancier.

http://www.fnap.fr
FNTS, Fédération nationale des transports sanitaires

Un site très complet sur le transport sanitaire en France (chiffres clés du secteur, conditions d'installation, normes de qualité, etc.). Dans la rubrique "Métiers", 2 vidéos présentent le métier et la formation d'ambulancier.

http://www.fnts.org/ambulancier.html
Emploi et recrutement
AP-HP, Assistance publique des hôpitaux de Paris

Principal employeur de la fonction publique hospitalière en Ile-de-France, l'AP-HP regroupe 37 hôpitaux et 72 000 agents. Rendez-vous dans l'espace Recrutement pour tout savoir sur les concours d'accès aux écoles de puériculture, de soins infirmiers, d'aides-soignants ou de kinésithérapeutes. A consulter également : les dates et les procédures d'inscription aux concours de l'APHP.

http://www.aphp.fr
Ministère des Affaires sociales et de la santé

Tous les métiers médicaux et paramédicaux y sont référencés sur le site du Ministère de la Santé et des sports. Sont également fournies les adresses des centres de formation ainsi que les dates des concours pour entrer à l'Assistance publique.

http://www.drees.sante.gouv.fr/professions-de-sante-et-du-social,49.html