Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Teinturier-blanchisseur / Teinturière-blanchisseuse

Domaines : Commerce - Immobilier, Environnement - Aménagement - Propreté, Hôtellerie – Restauration - Tourisme, Industries
Dernière mise à jour : 07/11/2012

Qu’il travaille dans un pressing de quartier ou dans une blanchisserie industrielle, le teinturier-blanchisseur vise le même objectif : remettre au client des vêtements parfaitement nettoyés.

Patricia Breuzard

- 46 ans
- Certificat d'études
- Expérience : 8 ans
- Viroflay (78)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • nettoyer et entretenir des vêtements, des textiles ou du cuir
  • repasser le linge

Que fait-il ?
Le teinturier blanchisseur est le spécialiste de l'entretien et du nettoyage des textiles et des cuirs, qu'il s'agisse de vêtements, rideaux, tissus d'ameublement, dessus-de-lit, tapis, couettes, etc. Le teinturier peut être un presseur, un repasseur, un détacheur nettoyeur, un blanchisseur ou bien il peut exercer toutes ces fonctions à la fois. Certains se spécialisent dans la teinture.

Comment travaille-t-il ?
Dans un pressing de quartier, le teinturier accueille son client et observe attentivement les tâches à retirer. Il étiquette les vêtements, évalue le coût de l'opération et donne un délai de réalisation. Il applique les produits détachants, choisit les programmes de lavage ou de nettoyage adaptés et vérifie la qualité du textile à la sortie de la machine. Puis, il repasse les articles à l'aide de fers à vapeur ou de machines à repasser. Dans les entreprises industrielles, tout est automatisé. A l'arrivée, le linge est pesé, trié et étiqueté. Les conducteurs de machines introduisent le linge dans de grosses machines à laver informatisées, dans lesquelles la lessive est pesée en fonction de la quantité et de la qualité du linge. Puis ils repassent grâce à des machines à vapeur ou industrielles.

Où exerce-t-il ?
Le teinturier travaille dans un pressing artisanal ou dans une entreprise industrielle. Il lui arrive de réaliser des travaux à domicile pour nettoyer des textiles d'ameublement, des tapis ou des moquettes. Dans ce cas, il se déplace souvent avec ses produits d'entretien et des machines parfois très lourdes et encombrantes.

Les +
Les amateurs de tissus et costumes anciens ou de créations de haute couture peuvent se spécialiser dans le nettoyage des tissus délicats et manipuler de véritables oeuvres d'art.

Les -
Les solvants de nettoyage sont très volatils et toxiques. Les personnes présentant des problèmes pulmonaires ne peuvent pas exercer le métier.

2

Les qualités essentielles

  • résistant / résistante
  • soigneux / soigneuse

Résistant / Résistante
Debout toute la journée et soulevant des kilos de linge dans une atmosphère confinée et humide, le teinturier-blanchisseur a des conditions de travail physiquement éprouvantes.

Soigneux / Soigneux
Les articles remis aux clients doivent être parfaitement lavés, nettoyés et repassés. Chaque opération doit être réalisée avec minutie.

Polyvalent / Polyvalente
Plus l'entreprise est petite et plus le teinturier-blanchisseur doit savoir tout faire. Il manipule les machines, accueille la clientèle, connaît les tissus et les traitements appropriés.

3

Le salaire

de 1 050 €

à 1 200 €

plus d'informations sur le métier

En indépendant, ce sont les bénéfices que vous réalisez qui constituent vos revenus : vous fixez vous-même la rémunération que vous souhaitez obtenir, dans la limite des moyens financiers de votre entreprise. Teinturier salarié, votre revenu dépend de votre niveau de qualification, de votre expérience et de votre employeur (artisan, société industrielle, etc.).

Teinturier Blanchisseur / Teinturière Blanchisseuse
1 050 € à 1 600 €

Chef de production
1 100 € à 2 000 €

Chef d'entreprise
1 500 € à 8 300 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises artisanales
  • les entreprises industrielles

plus d'informations sur le métier

Le marché du pressing artisanal est en déclin. Les teinturiers-blanchisseurs indépendants disparaissent au profit de chaînes (réseaux, franchises). Celles-ci recrutent régulièrement.

Le développement des chaînes industrielles de nettoyage a créé de nombreux postes. Les teinturiers industriels lavent et repassent des tonnes de linge pour le compte d'hôpitaux, de maisons de retraite, d'hôtels, de restaurants. Ces chaînes peuvent sous-traiter pour le compte de petites blanchisseries.

Les entreprises de location de linge fleurissent dans les grandes villes et les lieux de vacances. Elles font appel aux services du teinturier.

Certains services publics ou de très grands hôtels ou restaurants possèdent leur blanchisserie interne.

En Ile-de-France, la blanchisserie industrielle est très dynamique grâce à la présence de nombreux hôtels, restaurants, hôpitaux, maisons de retraite, etc. A l'inverse, les pressings franciliens voient leur chiffre d’affaires diminuer.

5

L’évolution professionnelle

  • teinturier blanchisseur / teinturière blanchisseuse
  • chef d'entreprise

plus d'informations sur le métier

Teinturier Blanchisseur / Teinturière Blanchisseuse
Vous êtes employé par une entreprise artisanale ou industrielle. Vous nettoyez le linge et conseillez les clients.

Chef de production
Après 10 ans d'expérience, vous encadrez une équipe de teinturiers dans une entreprise industrielle.

Chef d'entreprise
Vous gérez une entreprise artisanale ou industrielle de nettoyage et vous dirigez des équipes de 3 à 100 personnes.

6

La formation et les diplômes

  • CAP
  • bac

plus d'informations sur le métier

Le CAP, qui se prépare en 2 ans après la classe de 3e, est le premier niveau de formation menant à ce métier. Deux CAP sont adaptés : le CAP métier du pressing et le CAP métiers de la blanchisserie. Le premier est tourné vers le service aux particuliers, le second vers la blanchisserie industrielle.

Accessibles en 2 ans après le CAP, le BP maintenance des articles textiles option pressing et le BP blanchisserie (niveau bac) apportent une qualification supérieure appréciée des recruteurs.

Le bac pro métiers du pressing et de la blanchisserie, accessible en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP, permet, à terme, d'animer et d'encadrer une équipe.

Formations

CAP / BEP ou équivalent
CAP Métier du pressing Vêtements, rideaux, couettes... sont confiés à leurs soins pour être nettoyés, remis en forme et livrés intacts.# Le titulaire de ce CAP traite les textiles ou d'autres matériaux (cuirs et (...)
CAP Métiers de la blanchisserie Le(a) blanchisseur(euse) réceptionne prend en charge le traitement du linge en blanchisserie de détail ou de gros.# Le titulaire de ce CAP travaille en blanchisserie de détail ou de gros pratiquant (...)
Bac ou équivalent
BACPRO Métiers du pressing et de la blanchisserie Le titulaire de ce diplôme est un technicien capable d'assurer l'entretien d'articles textiles en entreprise artisanale, en entreprise industrielle ou dans un service intégré à un établissement (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
Fédération nationale des pressings

Un site à parcourir pour en savoir plus sur les métiers de la teinturerie et de la blanchisserie.

http://www.fnp-pressing.com
UPA, Union professionnelle artisanale

Des dossiers pratiques, organisés par secteurs, portant notamment sur les métiers et les formations du textile, de l'habillement et du cuir.

http://www.upa.fr
Emploi et recrutement
Le portail de l'emploi en Ile-de-France

Conseils pratiques, démarches, adresses et liens utiles vers les partenaires de l'emploi en Ile-de-France, tout ce qu'il faut pour vous aider dans votre recherche.

http://emploi.iledefrance.fr