Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Technicien en automatismes / Technicienne en automatismes

Domaine : Industries
Dernière mise à jour : 04/08/2015

Dans les entreprises équipées d’outils de production automatisés, l’automaticien assure des missions de maintenance et de formation du personnel. Un bon moyen de concilier technique et pédagogie.

Boris Herlem

- 33 ans
- BTS électrotechnique
- Expérience : 7 ans
- Le Mée-sur-Seine (77)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • concevoir et installer des automatismes pour les machines industrielles
  • entretenir des machines automatisées

Que fait-il ?
Le technicien en automatismes, ou automaticien, est un expert en machines-outils, robots et automates utilisés dans l'industrie. Pour un atelier de petite taille comme pour une très grosse chaîne de production, il conçoit, installe et entretient les systèmes qui permettent aux machines de fonctionner en partie ou totalement seules.

Comment travaille-t-il ?
Lorsqu'il est intégré à un projet de développement d'automatismes, le technicien en automatismes reçoit un cahier des charges réalisé par des ingénieurs. A partir de ce document, il identifie les différentes opérations que devra effectuer la machine : emboutissage de métaux, mise en pot de laitages, etc. Sous la responsabilité de l'ingénieur, il peut écrire, adapter et mettre en oeuvre de complexes programmes informatiques qui commanderont les robots. Il réalise ensuite des plans de montage. Lorsqu'il travaille dans la maintenance, l'automaticien intervient en atelier pour réaliser des dépannages et effectuer des contrôles préventifs.

Où exerce-t-il ?
S'il passe beaucoup de temps devant son écran d'ordinateur, le technicien en automatismes est également très présent dans les ateliers d'usine pour suivre le montage des robots et effectuer des essais de fonctionnement.

Les +
Le technicien en automatismes ne vit pas uniquement le nez dans ses calculs. Il est en contact quotidien avec des ingénieurs, des responsables de production, des directeurs techniques, les clients pour lesquels il conçoit et entretient les automatismes.

Les -
Dans l'industrie, les 2X8 et 3X8 sont souvent appliqués. Il travaille donc fréquemment de nuit ou le week-end dans le cadre de sa mission de maintenance du matériel.

2

Les qualités essentielles

  • logique
  • polyvalent / polyvalente

Logique
Concevoir des automatismes exige d'évaluer méthodiquement besoins et contraintes, d'analyser avec précision les mouvements à réaliser, et enfin de les traduire en une suite de programmes cohérents.

Polyvalent / Polyvalente
L'automatisation des machines fait appel à des compétences variées : électricité, électronique, mécanique, informatique, pneumatique...

Curieux / Curieuse
Afin de rester performant, le technicien en automatismes doit suivre les évolutions technologiques souvent très rapides, des programmes informatiques notamment.

3

Le salaire

de 1 100 €

à 2 500 €

plus d'informations sur le métier

Technicien en automatismes, votre salaire varie en fonction de votre expérience et du secteur d'activité concerné.

Technicien en automatismes / Technicienne en automatismes
1 100 € à 2 500 €

Ingénieur en automatismes / Ingénieure en automatismes
1 700 € à 3 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les entreprises industrielles
  • les bureaux d'études

plus d'informations sur le métier

De nombreuses activités industrielles recrutent des techniciens en automatismes : métallurgie, sidérurgie, mécanique, automobile, textile, chimie, agroalimentaire, production d'énergie, plasturgie, papier-carton, etc.

Certains bureaux d'études ou cabinets de conseil et d'ingénierie font appel aux compétences des techniciens pour concevoir de nouveaux automatismes, réaliser des essais et la mise en service chez le client.

5

L’évolution professionnelle

  • technicien en automatismes / technicienne en automatismes
  • ingénieur en automatismes / ingénieure en automatismes

plus d'informations sur le métier

Technicien en automatismes / Technicienne en automatismes
Vous travaillez en équipe dans un bureau d'études ou un service de maintenance. Vous progressez en développant des automatismes de plus en plus sophistiqués. Votre salaire évolue avec votre ancienneté.

Ingénieur en automatismes / Ingénieure en automatismes
A la condition de poursuivre ou de reprendre vos études, vous pouvez devenir ingénieur en automatismes et diriger un bureau d'études, par exemple.

6

La formation et les diplômes

  • bac pro
  • bac + 2

plus d'informations sur le métier

Avec le bac pro maintenance des équipements industriels, il est possible de débuter dans le métier, dans la maintenance notamment.

Mais la grande majorité des emplois en bureau d'études sont destinés à des techniciens supérieurs titulaires d'un diplôme de niveau bac + 2.

La majorité des DUT et BTS du secteur industriel, permettent d'accéder à des fonctions de technicien en automatismes, et particulièrement les diplômes suivants : le BTS contrôle industriel et régulation automatique, le BTS maintenance des systèmes, option systèmes de production, le BTS électrotechnique, le BTS systèmes numériques, option B électronique et communications, le DUT génie électrique et informatique industrielle, le DUT génie mécanique et productique.

En effet, ces diplômes, qui se préparent en 2 ans après un bac S, STI2D ou STL, comportent tous un programme approfondi en automatisme, génie mécanique, génie électrique, informatique, contrôle, etc.

Par ailleurs, de très nombreuses licences professionnelles orientées en automatismes permettent de compléter sa formation, telle la licence pro automatique et informatique industrielle spécialité robotique (université d’Evry-Val-d’Essonne).

Formations

Bac ou équivalent
BACPRO Maintenance des équipements industriels Le titulaire du bac pro MEI assure la maintenance corrective et préventive d'installations à caractère industriel. Il participe aussi bien à l'amélioration et à la modification de matériels existants (...)
Bac + 2
BTS Contrôle industriel et régulation automatique Spécialiste des procédés automatisés mis en oeuvre dans les industries de production en continu (chimie, pétrochimie, métallurgie, agroalimentaire, papeterie et autres), le technicien supérieur en (...)
BTS Electrotechnique Spécialiste de l'étude, de la mise en oeuvre, de l'utilisation et de la maintenance des équipements électriques, le technicien supérieur en électrotechnique peut exercer son activité dans de nombreux (...)
DUT Génie électrique et informatique industrielle Les technologies des domaines du génie électrique et de l'informatique industrielle (GEII) sont au coeur de la vie quotidienne depuis les équipements de la maison jusqu'aux moyens de transports. Dans (...)
DUT Génie mécanique et productique Le diplômé en Génie Mécanique et Productique (GMP) est un généraliste de l'industrie mécanique. Les secteurs suivants l'attendent : construction mécanique et machines-outils ; construction automobile (...)
BTS Maintenance industrielle (dernière session d'examen avec cet intitulé en 2015) Une machine tombe en panne, et c'est toute une chaîne de production qui est paralysée ! Hommes ou femmes de terrain, les techniciens de maintenance interviennent sur des lignes de fabrication ou des (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
AFIM, Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

De l'automaticien au mécanicien, en passant par l'électricien, ce site présente les différents métiers de la maintenance. Il fait également le point sur les formations du secteur, des CAP jusqu'au mastères spécialisés.

http://www.afim.asso.fr
Actualités spécialisées
FIEEC, fédération des industries électriques, électroniques et de communication

De nombreux documents à télécharger, comme les descriptifs des manifestations électriques, ainsi que des informations juridiques et économiques.

http://www.fieec.fr