Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Officier de l'armée de l'air

Domaines : Défense publique - Sécurité, Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 20/07/2012

Dans l’armée de l’air, l'officier peut devenir pilote ou travailler au sol, assurant des missions techniques et d’encadrement, ou participant à la gestion administrative de la base.

Théo Leyre

- 33 ans
- Diplôme d'ingénieur de l'école de l'air
- Expérience : 7 ans
- Reims (51)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • piloter les avions de l'armée
  • gérer toute l'activité d'une base aérienne

Que fait-il ?
Seul l'officier de l'armée de l'air peut piloter les avions de l'armée. Il est pilote de chasse, d'hélicoptère ou chargé du transport de troupes militaires ou de marchandises. Il fait alors partie des officiers navigants. Affecté au sol, il encadre les équipes de mécaniciens, se charge du contrôle aérien ou travaille à l'administration de la base. Il est alors officier non navigant.

Comment travaille-t-il ?
L'officier de l'armée de l'air est un agent d'Etat dépendant du ministère de la Défense. Chaque année, 210 postes sont offerts aux officiers, dont 15 % de femmes. Les militaires recrutés par concours sont des officiers de carrière, les autres sont des officiers sous contrat. Le pilote de chasse ou d'hélicoptère mène des missions de défense du territoire et de sûreté aérienne. Il peut donner l'assaut en cas d'attaque ou effectuer une reconnaissance de terrain. Le pilote chargé du transport peut mener des missions humanitaires, évacuer des populations civiles en danger ou encore approvisionner les troupes en matériel et en vivres. Au sol, l'officier de l'armée de l'air est spécialiste des radars, ordinateurs de bord, satellites et autres matériels de pointe. Il fait équipe avec le pilote à qui il fournit toutes les informations qu'il recueille. Toujours au sol, il est aussi spécialisé : aéronefs, systèmes électroniques, mécaniques ou logistiques pour les mécaniciens. L'officier des bases de l'air se charge du renseignement, du contrôle aérien, de l'informatique ou encore des fusiliers commandos. Enfin, le commissaire de l'air gère toutes les questions de logistique, juridiques et financières directement sur une base aérienne ou à l'administration centrale.

Où exerce-t-il ?
Dans les airs aux commandes d'un avion de chasse ou au sol pour la gestion de la logistique, de la mécanique, de l'informatique et de l'administratif.

Les +
Une voie toute trouvée pour les passionnés d'aéronautique.

Les -
L'officier de l'armée de l'air doit accepter d'être très mobile car il doit changer de base tous les 3 à 5 ans en moyenne. Par ailleurs, il met parfois sa vie en danger...

2

Les qualités essentielles

  • responsable
  • ferme

Responsable
L'officier doit savoir juger rapidement une situation et garder son sang-froid face à des terrains hostiles. Il doit rapidement prendre la décision qui lui permettra de mener à bien sa mission et d'épargner au maximum ses troupes.

Ferme
L'officier est un chef qui doit savoir commander.

Ouvert / Ouverte
L'armée de l'air est le corps d'armée le plus technique. L'officier doit savoir se remettre en cause et s'adapter continuellement aux avancées technologiques qui touchent l'aéronautique.

3

Le salaire

de 2 000 €

à 5 000 € et plus

plus d'informations sur le métier

Dans l'armée, le montant de votre salaire mensuel (ou "solde") dépend de votre grade et de votre ancienneté. A cette rémunération de base s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de vos missions ou de la taille de votre famille.

Officier sous-lieutenant non navigant
2 000 € à 2 500 €

Officier sous-lieutenant navigant
2 800 € à 3 200 €

Colonel navigant
A partir de 5 000 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

> l'armée de l'air

plus d'informations sur le métier

L'armée de l'air recrute des officiers, le plus souvent non navigants. Ces derniers sont de loin les plus nombreux puisqu'il existe environ 40 spécialités au sol pour un officier. Du fait de la sophistication croissante de son matériel, les candidats retenus sont de plus en plus qualifiés et spécialisés.

On dénombre environ 7 400 officiers dans l'armée de l'air. Quelque 450 élèves-officiers entrent en formation chaque année : 150 élèves-officiers de carrière et 300 élèves-officiers sous contrat. L'affectation en régiment se fait en fonction du rang de classement à l'issue de la formation à l'Ecole de l'air : les bases franciliennes sont peu demandées.

5

L’évolution professionnelle

  • sous-lieutenant
  • colonel

plus d'informations sur le métier

Les corps administratifs d'officiers sont au nombre de trois
officier (de sous-lieutenant à capitaine), officier supérieur (de commandant à colonel), officier général. Un sous-lieutenant peut devenir colonel après une vingtaine d'années de carrière.

Officier
Il gère des missions. Il dispose pour cela de personnels, de matériels dont il faut assurer la maintenance, et d'un secrétariat. Il faut distinguer officier navigant et non navigant.

L'officier supérieur, l'officier général
Il gère un grand commandement (brigade, division, corps d'armée ou armée aérienne). A ce titre, il peut être responsable d'une région aérienne, d'une force d'intervention... Il est en relation avec les autorités civiles et parfois internationales (missions de l'ONU).

6

La formation et les diplômes

  • bac
  • bac + 5

plus d'informations sur le métier

Le mode de recrutement et la formation du futur officier de carrière diffèrent selon le diplôme scolaire du candidat :

  • Pour intégrer l’Ecole de l'air de Salon-de-Provence (13), sur concours, il faut avoir moins de 22 ans et être issu des classes préparatoires scientifiques de type MP (mathématiques physique), PC (physique chimie) ou PSI (physique et sciences de l'ingénieur). Ces 2 années se font en lycée ou dans les écoles militaires. Après réussite du concours, une formation de 3 ans est dispensée aux élèves. Rémunérée, elle est sanctionnée par un diplôme d'ingénieur de l’Ecole de l’air.

  • Les candidats titulaires d'une licence ont la possibilité de passer le concours sur épreuves option « Sciences » ou option «Sciences politiques » ;

  • Les candidats titulaires d'un bac + 5 et âgés de 25 ans au plus peuvent intégrer le corps des officiers de l'air via le recrutement sur titres. Les élèves-officiers sélectionnés suivent une formation adaptée sur une année.

 

De même, pour les officiers sous contrat (OSC), plusieurs voies sont proposées :

  • il est possible d'accéder au métier de pilote via le recrutement « officier du personnel navigant sous contrat ». Il faut être titulaire d’un bac général ou technologique et être âgé de moins de 22 ans pour être recruté. Des épreuves de sélection ont lieu tout au long de l'année. Une fois admis, la durée de la formation est d’environ 2 ans et demi. Plusieurs filières sont proposées : avion de chasse, transport ou hélicoptère et la spécialité navigateur officier systèmes d'armes.

  • A bac + 3 minimum, âgé de moins de 30 ans, il est également possible de devenir officier sous contrat (OSC) dans des domaines spécifiques. Les élèves officiers font partie des corps des mécaniciens ou des bases. Ils suivent une formation militaire de 12 semaines suivie d’un stage professionnel (durée en fonction de la spécialité).

 

Pour devenir commissaires de l'air, il faut être titulaire d'une licence (bac + 3) mention droit, économie, gestion des entreprises ou sciences politiques et être âgé de moins de 26 ans. La formation dure 2 ans, à l'Ecole du commissariat de l'air de Salon-de-Provence.

Liens utiles

Métiers et secteurs
Armée de l'air

Pour tout savoir des métiers de l'armée de l'air : actualité, fiches métiers, campagne de recrutement, écoles de formation, présentation des différents commandements.

http://www.defense.gouv.fr/air
Ministère de la Fonction publique, de la Réforme de l'Etat et de l'Aménagement du territoire

Indispensable pour se familiariser avec le statut d'agent de l'Etat et découvrir les métiers de l'administration.

http://www.fonction-publique.gouv.fr
Choix de formations - orientation
Airemploi, espace orientation

Crée à l’initiative d'Air France, de la FNAM, et du GIFAS en partenariat avec l’Armée de l’Air et ADP, Airemploi Espace orientation est un espace d'information et d'orientation vers les métiers de l'aérien, destiné aux scolaires, étudiants, demandeurs d'emploi, salariés, prescripteurs, etc. Il informe sur les métiers et formations du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

http://www.airemploi.org/
Armée de l'air : le guide des candidats

Si vous souhaitez intégrer l'armée de l'air, cette brochure claire et détaillée vous indiquera, en fonction de votre profil scolaire et de votre projet professionnel, quelle voie de recrutement vous devez suivre et quelle formation vous sera proposée.

http://air-touteunearmee.fr/pdf/AA-Guide-des-candidats.pdf
Emploi et recrutement
Ministère de la Défense

L'actualité du ministère de la Défense en ligne. A consulter pour se renseigner sur le recrutement et les métiers de l'armée de terre, de la gendarmerie nationale ou de la délégation générale pour l'armement.

http://www.defense.gouv.fr
Le portail de l'emploi en Ile-de-France

Conseils pratiques, démarches, adresses et liens utiles vers les partenaires de l'emploi en Ile-de-France, tout ce qu'il faut pour vous aider dans votre recherche.

http://emploi.iledefrance.fr