Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Sous-officier de l'armée de l'air

Domaines : Défense publique - Sécurité, Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 20/07/2012

Le sous-officier de l'armée de l'air a choisi sa spécialité dans 5 grands domaines : opérations aériennes, mécanique, renseignements, sécurité-protection-défense, soutien et support des bases.

Stéphanie Martin

- 30 ans
- Deug Maths-physique
- Expérience : 7 ans
- Villacoublay (78)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • contrôler la navigation aérienne
  • gérer une base aérienne

Que fait-il ?
Le sous-officier de l'armée de l'air exerce au sol, dans une base aérienne. Technicien ou administratif, il participe à la sécurité aérienne du pays en apportant un soutien technique ou opérationnel à l'armée de l'air.

Comment travaille-t-il ?
Le sous-officier de l'armée de l'air est un agent de l'Etat dépendant du ministère de la Défense. Les spécialités qui lui sont ouvertes sont extrêmement nombreuses. Il contrôle la navigation aérienne et s'occupe de l'entretien des équipements électriques et électroniques des avions et hélicoptères. Il peut aussi se spécialiser dans la transmission des messages radio ou l'interprétation des photos aériennes. Lors d'opérations militaires, il prépare l'envoi des missiles de défense ou l'équipement des avions en armements. Enfin, il peut gérer une base aérienne où il entretient et protège les infrastructures. Il assure parfois des fonctions de secrétariat auprès du commandement, d'animateur sportif ou d'assistant médical.

Où exerce-t-il ?
Tour de contrôle, station téléphonique, atelier de mécanique, bureau... Les lieux de travail varient en fonction de la mission du sous-officier.

Les +
Le sous-officier joue un rôle central dans le bon fonctionnement de l'armée de l'air.

Les -
La vie d'une base aérienne ne s'arrête jamais. Le sous-officier travaille donc régulièrement de nuit, les jours fériés et les week-ends.

2

Les qualités essentielles

  • mobile
  • ouvert / ouverte

Mobile
Le sous-officier de l'armée de l'air est muté d'une base aérienne à l'autre tous les 8 à 10 ans.

Ouvert / Ouverte
Sur une base militaire, le travail se fait toujours en équipe.

Rigoureux / Rigoureuse
Comme pour tout corps d'armée, le sens de la discipline et le respect de ses codes sont essentiels.

3

Le salaire

de 1 100 €

à 2 400 €

plus d'informations sur le métier

Dans l'armée, le montant de votre salaire mensuel (ou "solde") dépend de votre grade et de votre ancienneté. A cette rémunération de base s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de vos missions ou de la taille de votre famille.

Sergent de l'armée de l'air
A partir de 1 100 €

Major de l'armée de l'air
A partir de 2 000 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

> l'armée de l'air

plus d'informations sur le métier

Les débouchés sont relativement  nombreux puisque les sous-officiers, qui sont près de 30 000 en 2011, représentent 60 % des effectifs de l'armée de l'air.

Chaque année, ce sont près de 2 000 élèves ou stagiaires qui intègrent l'Ecole de formation des sous-officiers de l'armée de l'air. L'affectation en régiment se fait en fonction du rang de classement à l'issue de la formation : les bases franciliennes sont peu demandées.

5

L’évolution professionnelle

  • sergent de l'armée de l'air
  • major de l'armée de l'air

plus d'informations sur le métier

Sergent de l'armée de l'air
C'est le premier grade auquel vous accédez après 1 an de carrière.

Major de l'armée de l'air
Ce poste est accessible sur concours. Vous effectuez des tâches plus diversifiées, avec un supplément de responsabilité et de salaires à chaque changement de grade.

6

La formation et les diplômes

> bac

plus d'informations sur le métier

Pour postuler au concours d'entrée à l'EFSOAA, École de formation des sous-officiers de l’armée de l’air, il faut avoir plus de 17 ans et moins de 24 ans et être titulaire d’un bac général, technologique ou professionnel. Après réussite aux épreuves de sélection (visite médicale, tests psychotechniques, épreuves sportives, test de langue anglaise, entretien de motivation), le candidat reçoit une formation militaire de 16 semaines sanctionnée par le certificat d'aptitude militaire est dispensée, puis une formation professionnelle dont la durée varie en fonction de la spécialité.

Liens utiles

Métiers et secteurs
Armée de l'air

Pour tout savoir des métiers de l'armée de l'air : actualité, fiches métiers, campagne de recrutement, écoles de formation, présentation des différents commandements.

http://www.defense.gouv.fr/air
Ministère de la Fonction publique, de la Réforme de l'Etat et de l'Aménagement du territoire

Indispensable pour se familiariser avec le statut d'agent de l'Etat et découvrir les métiers de l'administration.

http://www.fonction-publique.gouv.fr
Choix de formations - orientation
Airemploi, espace orientation

Crée à l’initiative d'Air France, de la FNAM, et du GIFAS en partenariat avec l’Armée de l’Air et ADP, Airemploi Espace orientation est un espace d'information et d'orientation vers les métiers de l'aérien, destiné aux scolaires, étudiants, demandeurs d'emploi, salariés, prescripteurs, etc. Il informe sur les métiers et formations du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

http://www.airemploi.org/
Armée de l'air : le guide des candidats

Si vous souhaitez intégrer l'armée de l'air, cette brochure claire et détaillée vous indiquera, en fonction de votre profil scolaire et de votre projet professionnel, quelle voie de recrutement vous devez suivre et quelle formation vous sera proposée.

http://air-touteunearmee.fr/pdf/AA-Guide-des-candidats.pdf
Emploi et recrutement
Ministère de la Défense

L'actualité du ministère de la Défense en ligne. A consulter pour se renseigner sur le recrutement et les métiers de l'armée de terre, de la gendarmerie nationale ou de la délégation générale pour l'armement.

http://www.defense.gouv.fr