Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Océanologue

Domaines : Enseignement - Recherche, Environnement - Aménagement - Propreté
Dernière mise à jour : 16/07/2014

Parmi les fonds marins, l’océanologue est à l’aise comme un poisson dans l’eau. Mais il l’est tout autant dans son laboratoire, où il passe une grande partie de son temps.

Laurence Mejanelle

- 37 ans
- Doctorat en chimie
- Expérience : 8 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • surveiller les évolutions du milieu marin
  • étudier et exploiter les ressources des océans

Que fait-il ?
L'océanologue effectue des recherches sur tout ce qui touche, de près ou de loin, à l'océan. Il en étudie les ressources, les sols et sous-sols, la population animale et végétale. Ses objectifs sont variés : recherche de l'origine de la vie, prévention des tremblements de terre, définition de traitements médicaux, etc.

Comment travaille-t-il ?
Les travaux de l'océanologue concernent aussi bien la recherche fondamentale que la recherche appliquée. Il s'intéresse à l'environnement du littoral en observant et en surveillant les pollutions chimiques. Il gère les ressources qui concernent la pêche et étudie les écosystèmes ou la répartition des espèces dans les mers. Il peut également faire des recherches sur des zones de gisements pétroliers et veiller à ce que la morphologie sous-marine soit respectée. Enfin, le développement croissant de la thalassothérapie permet à ce scientifique de mener des recherches océanologiques, qui seront utilisées à des fins médicales ou pharmaceutiques.

Où exerce-t-il ?
L'océanologue effectue des prélèvements en mer à partir de bateaux océanographiques, mais il passe la plus grande partie de son temps dans son laboratoire.

Les +
Les amoureux de la mer seront comblés et pourront consacrer leur vie à cet élément.

Les -
Aimer la mer ne suffit pas, il faut d'abord être un scientifique de haut niveau.

2

Les qualités essentielles

  • rationnel / rationelle
  • habile

Rationnel / Rationelle
Les océans appartenant à tous les Etats, l'océanologue doit avoir de solides connaissances en droit international et en économie pour mener à bien ses missions en mer.

Habile
Les outils de laboratoire et de recherche sont délicats et fragiles. Il faut une certaine adresse pour pouvoir les manipuler.

Polyglotte
La connaissance de l'anglais est très importante pour suivre l'avancement des recherches au niveau mondial et pour pouvoir assister aux conférences internationales.

3

Le salaire

de 1 600 €

à 3 200 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Chercheur / Chercheuse
1 600 € à 3 200 €

Enseignant chercheur / Enseignante chercheuse
1 700 € à 5 000 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les organismes de recherche fondamentale
  • les organisme de recherche appliquée

plus d'informations sur le métier

C'est la recherche fondamentale qui propose le plus d'emplois aux océanologues, notamment l'IFREMER (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer). Dans le même secteur, d'autres organismes, comme le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), le Muséum national d'histoire naturelle et le Collège de France, embauchent des océanologues.

La recherche appliquée est le deuxième grand domaine d'embauche pour l'océanologue. Les organismes disposant de laboratoires sont : l'IFREMER (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer), l'IRD (Institut de recherche pour le développement), le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la marine), dépendant du ministère de la Défense, l'INRA (Institut national de la recherche agronomique), la Météorologie nationale et le CNEVA (Centre national d'études vétérinaires et alimentaires).

Les secteurs de l'industrie et de l'exploitation de la mer recrutent également. Il s'agit, à titre d'exemple, de l'ostréiculture, de la pisciculture, des industries de transformation et de constructions navales, de la pêche, de la plaisance ou encore des sociétés pétrolières.

La recherche dans le secteur privé propose des postes d'ingénieurs, qui travaillent principalement sur les systèmes informatiques.

Les océanologues sont très peu nombreux. En Ile-de-France, on les trouve principalement dans les universités ainsi qu'à l'Institut océanographique de Paris.

5

L’évolution professionnelle

  • chercheur / chercheuse
  • enseignant chercheur / enseignante chercheuse

plus d'informations sur le métier

Chercheur / Chercheuse
Vous intégrez un laboratoire de recherche dans votre spécialité.

Enseignant chercheur / Enseignante chercheuse
Après avoir fait vos preuves dans votre domaine de recherche, vous enseignez à l'université ou dans une école supérieure scientifique.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 5
  • bac + 8

plus d'informations sur le métier

Un master (bac + 5) en océanographie, en 2 ans après une licence (bac + 3) chimie, biologie, physique, sciences de la terre et de la nature ou sciences de la terre et de la mer, est recommandé pour devenir océanologue.

Ces masters, proposés principalement par les universités à vocation maritime (Brest, Nantes, Aix Marseille, etc.) et l’UPMC (Paris), permettent une spécialisation. On peut citer le master spécialité océanographie et environnements marins (UPMC) ; spécialisation océan, atmosphère, climat et observations spatiales (UPMC et ENSTA) ; spécialisation mécanique, océanographie physique, signal, télédétection (université du Sud Toulon), etc.

Certaines grandes écoles scientifiques offrent, en fin de cycle, des enseignements spécialisés en océanographie, par exemple l'ENSTA ParisTech.

De même, il est conseillé aux jeunes ingénieurs de compléter leur formation par un mastère spécialisé, en 1 an, ou un master recherche (bac + 5) suivi ou non d'un doctorat (bac + 8).

Liens utiles

Métiers et secteurs
Institut français de la mer

Pour garder le contact avec l'univers de la mer, l'IFM nous fait découvrir tous les métiers qui lui sont associés, du transport maritime à la construction navale, en passant par la pêche et l'aquaculture.

http://ifm.free.fr
IFREMER, institut français de recherche pour l'exploitation de la mer

A consulter pour découvrir les activités de cet institut de recherche et se renseigner sur les différentes formations aux métiers de la mer.

http://www.ifremer.fr
Ecométiers

Site créé et mis à jour par l'Agence méditerranéenne de l'environnement (AME) et la Dynamique interuniversitaire de formation sur l'environnement et le développement (DIFED) : 81 fiches métiers et de nombreux liens utiles.

http://www.ecometiers.com
Espace Jeunes CNRS

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) propose un espace avec de nombreuses animations pour sensibiliser les jeunes aux métiers scientifiques.

http://www2.cnrs.fr/jeunes/
Emploi et recrutement
Le portail de l'emploi en Ile-de-France

Conseils pratiques, démarches, adresses et liens utiles vers les partenaires de l'emploi en Ile-de-France, tout ce qu'il faut pour vous aider dans votre recherche.

http://emploi.iledefrance.fr
Actualités spécialisées
Muséum national d'histoire naturelle

Toutes les expositions, des informations sur les formations proposées par les musées, ainsi qu'une base de données scientifiques.

http://www.mnhn.fr
Ma playlist
Dernières vidéos ajoutées
0 vidéos
Vous voulez enregistrer cette playlist
Déjà membre identifiez-vous