Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Ingénieur du contrôle de la navigation aérienne / Ingénieure du contrôle de la navigation aérienne

Domaine : Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 21/01/2014

Sans aiguilleur du ciel, pas de transport aérien. Ce fonctionnaire joue un rôle clé dans la gestion des routes aériennes à travers le monde.

Ségolène Fretin

- 28 ans
- Diplômée de l'ENAC
- Expérience : 4 ans
- Athis-Mons (91)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • contrôler le trafic aérien
  • guider les avions à partir de la tour de contrôle

Que fait-il ?
Plus souvent appelé aiguilleur du ciel, l'ingénieur contrôle la feuille de route des avions, des horaires de décollage à leur atterrissage, en passant par leur itinéraire. En cas de difficultés techniques ou de météo capricieuse, il sert également de guide aux pilotes. Son objectif : assurer la sécurité des passagers et le trafic continu des avions.

Comment travaille-t-il ?
Avant d'autoriser un avion à pénétrer dans le secteur aérien dont il a la responsabilité, l'ingénieur doit analyser l'état du trafic : il dénombre et localise les avions dans un périmètre précis. Pour cela, il utilise des appareils électroniques et informatiques, comme le radar, par exemple. Quand l'avion traverse le secteur, il vérifie que sa progression, son altitude et sa vitesse correspondent à ce qui avait été prévu. En contact radio permanent avec le pilote et les ingénieurs des autres secteurs aériens, il est amené à prendre la décision de modifier ou non le cap de l'avion. Il permet ainsi d'éviter les collisions et déclenche les opérations d'urgence en cas de danger. Il donne au pilote toutes les informations utiles concernant notamment la vitesse du vent, les conditions atmosphériques au sol, etc. C'est encore lui qui détermine le moment et le lieu de l'atterrissage de chaque avion.

Où exerce-t-il ?
Dans les grands centres de contrôle, il est responsable d'un secteur aérien. Dans une tour de contrôle, il est chargé de contrôler les atterrissages et les décollages. Mais où qu'il soit, l'aiguilleur du ciel travaille en équipe.

Les +
Parfait poste d'observation pour les passionnés d'aviation.

Les -
Dose quotidienne de stress et travail intense assurés. L'aiguilleur du ciel traite en moyenne 15 à 20 vols par heure, avec pour chacun d'eux, une masse considérable d'informations à traiter.

2

Les qualités essentielles

  • rigoureux / rigoureuse
  • calme

Rigoureux / Rigoureuse
Le nez au ciel mais les pieds sur terre... Le contrôle du trafic aérien suppose de respecter de très nombreuses procédures et de vérifier des données très strictes.

Calme
Les décisions de l'aiguilleur du ciel engagent la vie de centaines de passagers.

Bilingue
La majorité des conversations avec les pilotes se fait en anglais.

Disponible
Pas de pause du trafic le dimanche, les vacances ou jours fériés. Bien au contraire !

3

Le salaire

de 4 200 €

à 7 500 €

plus d'informations sur le métier

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Elève ingénieur / Elève ingénieure
1 100 € à 1 700 €

Ingénieur du contrôle de la navigation aérienne / Ingénieure du contrôle de la navigation aérienne
4 200 € à 7 500 €

Ingénieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile
1 700 € à 3 500 €

Administrateur de l'aviation civile / Administratrice de l'aviation civile
1 900 € à 4 400 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les grands aéroports
  • les centres de contrôle régionaux

plus d'informations sur le métier

Les tours de contrôle des grands aéroports emploient près de la moitié des aiguilleurs du ciel.

Les cinq grands centres régionaux de contrôle de France comptent 40 % des ingénieurs de contrôle de la navigation aérienne. Ils se trouvent à Athis-Mons, près de Paris, à Aix-en-Provence, à Bordeaux, à Brest et à Reims.

La DGAC (Direction générale de l'aviation civile) est un recruteur potentiel. Environ 20 % des aiguilleurs y occupent des postes d'études ou d'encadrement.

5

L’évolution professionnelle

  • ingénieur / ingénieure
  • ingénieur de l'aviation civile / ingénieure de l'aviation civile

plus d'informations sur le métier

Elève ingénieur / Elève ingénieure
A l'issue de la troisième année de formation à l'ENAC (Ecole nationale de l'aviation civile), vous vous engagez à servir l'Etat pour une période de 7 ans. Ce statut vous est attribué durant 1 an.

Ingénieur du contrôle de la navigation aérienne / Ingénieure du contrôle de la navigation aérienne
Dans une tour de contrôle ou un grand centre régional de contrôle, vous surveillez le départ et l'arrivée des avions.

Ingénieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile / Ingénieure des études et de l'exploitation de l'aviation civile
Vous pouvez intégrer ce corps de l'aviation civile après 3 ans d'ancienneté et la réussite à un concours interne ou après 10 ans d'exercice et le passage d'un examen professionnel. Vous effectuez des études pour l'aviation civile sur la gestion de l'augmentation du trafic par exemple.

Administrateur de l'aviation civile / Administratrice de l'aviation civile
La procédure pour accéder à ce corps est la même que pour l'ingénieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile. Vos fonctions correspondent plutôt à de l'encadrement d'équipe ou à du management.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 2
  • bac + 5

plus d'informations sur le métier

Un bac + 2 scientifique est nécessaire pour se présenter au concours d'entrée de l’ENAC (Ecole nationale de l'aviation civile) à Toulouse.

Parmi les candidats reçus, plus de 95 % sont issus de 2e année de classe préparatoire aux concours des grandes écoles scientifiques. Les titulaires (âgés de 26 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours) d’un bac + 2 (L2, DUT ou BTS scientifique entre autres) peuvent également candidater. Un très bon niveau d'anglais est requis en vue des épreuves de langues.

Pour les admis au concours, les études sont gratuites et durent 3 ans. Un examen médical afin de satisfaire aux conditions d'aptitude du métier est nécessaire. Le candidat passe son brevet de pilote privé d'avion et doit réaliser un stage en pays anglophone.

Rémunérés pendant leur scolarité, les élèves fonctionnaires s'engagent à travailler 7 ans pour l'Etat.

Liens utiles

Métiers et secteurs
ADP, aéroports de Paris - Espace emploi

Cette rubrique du site offre un panorama des filières métiers des aéroports de Paris, avec un accès à des offres d'emploi et de stage.

http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Groupe/Espace-emploi/
DGAC, Direction générale de l'aviation civile

Pour se familiariser avec le secteur aérien et l'univers de l'aviation civile, la DGAC propose notamment des informations sur les métiers, les formations et le recrutement.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Secteur-Aerien,1633-.html
GIFAS, groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales

Un site spécialisé à visiter pour tout savoir sur les industries aéronautiques. La rubrique emploi donne l'occasion de découvrir quelques métiers et les formations correspondantes, du CAP au diplôme d'ingénieur.

http://www.gifas.asso.fr
AIREMPLOI, espace orientation

Crée à l’initiative d'Air France, de la FNAM, et du GIFAS  en partenariat avec l’Armée de l’Air et ADP, Airemploi Espace orientation est un espace d'information et d'orientation vers les métiers de l'aérien, destiné aux scolaires, étudiants, demandeurs d'emploi, salariés, prescripteurs, etc. Il informe sur les métiers et formations du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

http://www.airemploi.org/
Emploi et recrutement
Pôle emploi Aviation

Ce serveur permet aux navigants techniques et commerciaux et aux techniciens de maintenance aéronautique de consulter des offres d'emploi, de déposer leur CV, d'obtenir des conseils, etc.

http://emploi-aviation.anpe.fr/anpedgac/