Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Traducteur / Traductrice

Domaines : Information - Communication, Lettres – Langues - Sciences humaines
Dernière mise à jour : 16/07/2014

Le traducteur est, très souvent, travailleur indépendant. Il est en contact direct avec son client ou passe par une agence de traduction qui lui confie des missions.

Thérésa Le

- 30 ans
- Diplôme de traducteur de l'ESIT
- Expérience : 4 ans
- Paris (75)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • transposer par écrit un texte d'une langue à une autre
  • respecter la forme et le fond des textes

Que fait-il ?
Le traducteur transpose un texte d'une langue à une autre. Il doit à la fois respecter la forme et le fond des textes qui lui sont confiés. Il peut se spécialiser dans la traduction de textes à caractère scientifique et technique ou au contraire ne traduire que des oeuvres littéraires. Mais il peut aussi être traducteur expert judiciaire, ce qui le conduit alors à travailler pour les tribunaux.

Comment travaille-t-il ?
Quel que soit son secteur d'activité, le traducteur procède toujours de manière identique. Il effectue d'abord une étude approfondie du texte à traduire : étude du vocabulaire utilisé, de la syntaxe, des tournures de phrases, etc. Il effectue alors une première traduction. Il retravaille ensuite cette version pour coller parfaitement au style et au vocabulaire d'origine, tout en se souciant de rendre le texte compréhensible par les futurs lecteurs. Quand la traduction lui semble satisfaisante, il vérifie l'orthographe et la ponctuation avant de livrer son texte final.

Où exerce-t-il ?
Souvent indépendant, le traducteur exerce son activité en solitaire, chez lui ou dans un bureau. Ses relations avec ses clients passent en grande partie par le téléphone et Internet.

Les +
Le traducteur est autonome et organise son travail comme il l'entend. Le métier convient parfaitement aux esprits indépendants et à ceux n'appréciant pas de travailler en équipe.

Les -
Les premières années sont souvent difficiles puisqu'elles s'exercent le plus fréquemment en indépendant. Le traducteur doit prendre le temps de se faire connaître et de se constituer une clientèle.

2

Les qualités essentielles

  • précis / précise
  • rigoureux / rigoureuse

Précis / Précise
C'est un métier dans lequel il n'y a pas de place pour l'à peu près : impossible de faire un contresens ou de se contenter d'une tournure impropre.

Rigoureux / Rigoureuse
Il doit être capable de se référer en permanence à ce qu'a voulu dire l'auteur du document, quelle que soit la nature des propos tenus.

Endurant / Endurante
Qu'il s'agisse de rapports, d'études ou de romans, les documents à traduire sont parfois longs et complexes. Il faut alors y travailler plusieurs mois d'affilée.

3

Le salaire

de 1 400 €

à 2 500 €

plus d'informations sur le métier

Traducteur indépendant, vous êtes rémunéré au contrat ou à la page. Votre notorité et la nature des prestations (traduction technique, traduction littéraire, etc.) sont autant de critères qui déterminent le montant de votre rémunération. Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") est fonction de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Traducteur / Traductrice
1 400 € à 2 500 €

Réviseur / Réviseuse
2 600 € à 3 200 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les agences spécialisées en traduction
  • les organisations internationales et les ministères

plus d'informations sur le métier

Les agences spécialisées en traduction constituent le premier débouché des débutants mais elles recrutent peu de salariés, préférant faire appel à des traducteurs indépendants.

Les organisations internationales et certains ministères disposent également d'équipes de traducteurs. L'entrée se fait généralement par le biais de concours.

Certains grands groupes multinationaux ont également besoin de traducteurs, notamment ceux qui évoluent dans des secteurs comme l'électronique, le multimédia, les télécommunications ou encore la santé.

Les maisons d'édition, ainsi que les sociétés de production audiovisuelles, font également appel à des traducteurs, le plus souvent indépendants.

Le marché de la traduction est assez saturé. Les traducteurs maîtrisant au moins 3 langues étrangères, dont l'anglais et une langue européenne minoritaire (mandarin, hindi, arabe, etc.) sont ceux qui s'en sortent le mieux.

5

L’évolution professionnelle

  • traducteur / traductrice
  • réviseur / réviseuse

plus d'informations sur le métier

Traducteur / Traductrice
En tant qu'indépendant ou salarié, vous traduisez les documents qui vous sont confiés.

Réviseur / Réviseuse
Après 10 ans d'exercice dans une agence, vous êtes chargé de relire et de corriger le travail de traducteurs.

6

La formation et les diplômes

> bac + 5

plus d'informations sur le métier

Le niveau de formation est élevé (bac + 5) et, parallèlement aux études, il faut avoir effectué plusieurs séjours à l'étranger pour s'imprégner de la langue.

Dès le secondaire, les élèves peuvent se tourner vers les sections orientales, européennes ou internationales des collèges et lycées.

L'université propose un cursus complet en 5 ans. A bac + 3, il est possible de valider la licence mention LLCE (langues littératures et civilisations étrangères) ou la licence mention LEA (langues étrangères appliquées). La première permet d'étudier une langue étrangère en profondeur ; la seconde est tournée vers l'étude de 2 langues étangères et d'une discipline type droit, commerce international, etc.

Une poursuite d'études vers un master professionnel ou recherche (bac + 5) permet de se spécialiser notamment dans le domaine de la traduction. Les doubles compétences sont appréciées (langue et droit, environnement, électronique, etc.).

On peut citer les masters professionnels suivants : master pro spécialité industries de la langue et traduction spécialisée (Paris Diderot) ; master pro spécialité traduction anglaise spécialisée (Paris Ouest Nanterre) ; master pro mention langues étrangères appliquées, spécialité traduction juridique et financière (Sorbonne Nouvelle) ; master pro mention langues et cultures étrangères, mention traduction spécialisée (Paris-Est Marne-La-Vallée). A noter l'ouverture ce cette dernière formation en apprentissage.

Par ailleurs, différentes écoles de traduction, privées ou publiques, mènent au métier de traducteur.

Deux écoles sont particulièrement renommées : l'ESIT, Ecole supérieure d'interprètes et de traducteurs et l'ISIT, Institut supérieur d'interprétation et de traduction. L'entrée, sur concours, y est très sélective et nécessite la maîtrise de 3 langues vivantes (dont le français).

Rattachée à l'université Sorbonne Nouvelle, l'ESIT recrute à bac + 3. Elle délivre un master pro traduction éditoriale, économique et technique (2 ans), ainsi qu'un master recherche en traductologie (1 an). Elle propose également un DU traducteur – interprète judiciaire.

L'ISIT propose quant à lui différents programmes et spécialisations accessibles à bac, bac + 1, bac + 2 ou bac + 3 : management, communication, traduction ; communication interculturelle et traduction ; master européen en traduction spécialisée, etc.

Enfin, toujours dans le domaine des la traduction, on peut citer l'INALCO, Institut national des langues et des civilisations orientales à Paris, plus connu sous le nom de ''Langues O'', ainsi que l'ITIRI, Institut de traducteurs, d'interprètes et de relations internationales, rattaché à l'université Strasbourg 2.

Liens utiles

Métiers et secteurs
APROTAD, association professionnelle des métiers de la traduction

Chargée de la promotion et de la défense des métiers de la traduction, l'APROTRAD regroupe des traducteurs, des interprètes et des terminologues professionnels. Elle permet de bien se familiariser avec les différents métiers de la traduction. : carnet d'adresses pour choisir les bonnes filières de formation, modes d'exercice, , démarches administratives à effectuer, etc.

http://www.aprotrad.org
FIT, Fédération internationale des traducteurs

Regroupement international d'associations de traducteurs, d'interprètes et de terminologues, cette organisation met à disposition sur son site une lettre d'information, la charte du traducteur ainsi que de nombreux liens. Ses objectifs consistent à promouvoir le métier de traducteur et s'intéresse à ses conditions d'exercice. Elle s'efforce notamment de promouvoir les droits du traducteur et la liberté d'expression.

http://www.fit-ift.org
Profession traducteur

Ce site spécialisé vous dévoile la diversité des métiers de la traduction : traducteur littéraire, technique, localisateur, terminologue, etc. Il présente les activités, les marchés, la déontologie, etc. A noter : un répertoire national très complet des formations aux différents métiers de la traduction.

http://www.profession-traducteur.net
Emploi et recrutement
APEC, Agence pour l'emploi des cadres

Le site incontournable de l'emploi cadre. Des informations sur le marché du travail, plusieurs milliers d'offres d'emploi et la possibilité de déposer son CV dans la CVthèque ou de recevoir des offres ciblées directement dans sa boîte aux lettres électronique.

http://www.apec.fr
L'officiel de l'intérim

Des infos pratiques, des dossiers métiers complets, des offres de mission provenant de différentes agences, plus la possibilité de déposer son CV ou de recevoir une alerte mail. Un site conseillé à tous ceux qui débutent dans le travail temporaire.

http://www.officielinterim.com/
Actualités spécialisées
SFT, Société française des traducteurs

La SFT est le syndicat national des traducteurs professionnels en France. Elle assiste les traducteurs dans les divers aspects liés à l'exercice de leur profession. Vous trouverez des informations relatives à l'exercice du métier de traducteur : statuts juridiques possibles, pratiques tarifaires, etc. A noter : de nombreux contacts de traducteurs dans l'annuaire.

http://www.sft.fr