Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Journaliste

Domaines : Art – Culture - Audiovisuel, Information - Communication, Lettres – Langues - Sciences humaines
Dernière mise à jour : 29/01/2014

Couvrir l'actualité politique, interviewer un comédien, faire un micro-trottoir... le quotidien du journaliste a de multiples visages en fonction de son expertise et du média pour lequel il travaille !

Stéphane Pair

- 34 ans
- MST journalisme et techniques de l'information
- Expérience : 8 ans
- Bobigny (93)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • informer le grand public de l'actualité
  • couvrir notamment des événements politiques, sportifs, culturels

Que fait-il ?
Le journaliste a pour mission d'informer un public large ou spécialisé des événements qui se déroulent dans d'innombrables domaines : la politique, le social, l'actualité mondiale ou locale, la culture, etc. Il collecte, sélectionne, hiérarchise et transmet l'information avec précision et exactitude, par le biais de la presse écrite, de la télévision, de la radio ou des agences de presse.

Comment travaille-t-il ?
Les activités du journaliste varient selon différentes données : le support (écrit, radio ou audiovisuel), la périodicité (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle), le traitement du sujet (brève, interview, dossier de fond) et le public visé (grand public ou spécialiste). Néanmoins, la manière de procéder reste identique dans ses grandes lignes. Le journaliste recueille les informations, enquête sur le lieu d'un événement, réalise des investigations sur un sujet donné, interroge des témoins ou recherche de la documentation. Il croise ensuite ces données pour rédiger un article destiné à la presse, ou pour monter un reportage en radio ou en télévision.

Où exerce-t-il ?
Selon son activité, le journaliste passe plus ou moins de temps dans son bureau, où il recueille les dépêches des agences de presse et réalise ses interviews par téléphone. Quand il est reporter ou envoyé spécial, il est sur le terrain et en déplacement.

Les +
Même exercé au sein d'une rédaction, le métier de journaliste offre une grande autonomie dans la manière d'organiser et de mener son travail. De plus, les enquêtes et les interviews permettent des rencontres humaines très enrichissantes.

Les -
Les premières années, au cours desquelles les jeunes journalistes sont souvent rémunérés à la pige, sont souvent synonymes de précarité.

2

Les qualités essentielles

  • réactif / réactive
  • honnête

Réactif / Réactive
L'actualité n'attend pas. Le journaliste doit donc réagir au quart de tour quand surviennent des événements.

Honnête
A défaut d'atteindre une neutralité parfaite, le journaliste doit faire preuve d'impartialité, et présenter honnêtement les informations et questions en suspens sur un sujet, pour laisser le public libre de se faire une opinion.

Persévérant / Persévérante
Pour obtenir certaines informations, il doit parfois multiplier les contacts, relancer ses interlocuteurs, revenir à la charge jusqu'à obtenir les réponses à ses questions.

Consciencieux / Consciencieuse
Surtout quand il s'agit d'un scoop, impossible de diffuser une information sans l'avoir vérifiée en croisant ses sources. Et plutôt deux fois qu'une !

3

Le salaire

de 1 118 €

à 2 100 €

plus d'informations sur le métier

Journaliste salarié, votre rémunération varie en fonction du support de diffusion (presse écrite, TV, radio), du poste occupé (chef de rubrique, rédacteur, correspondant, etc.), de votre spécialité (économie, société, sport, etc.) ou encore de votre expérience. Journaliste pigiste, vous recevez, pour chaque article rédigé, un salaire ponctuel dont le montant dépend de la longueur de l'article ou du temps que vous y avez consacré.

Journaliste rédacteur / Journaliste rédactrice
1 118 € à 2 100 €

Chef de rubrique
1 300 € à 3 000 €

Rédacteur en chef / Rédactrice en chef
1 700 € à 4 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • la presse écrite
  • la télévision et la radio

plus d'informations sur le métier

Plus des 2/3 des journalistes exercent dans le domaine de la presse écrite. Ils travaillent pour des groupes de presse spécialisée, des quotidiens nationaux ou régionaux, des hebdomadaires.

Les chaînes de télévision nationales, ainsi que les chaînes du câble et du satellite, recrutent des jeunes journalistes. Les diplômés d'écoles reconnues ont la préférence des recruteurs.

Quelques postes sont également disponibles au sein des radios.

Depuis 2007, le nombre de journalistes titulaires de la carte de presse stagne, voire régresse. C'est en Ile-de-France, où sont installés une majorité des groupes de presse, que les opportunités d'emplois sont les plus nombreuses.

5

L’évolution professionnelle

  • journaliste rédacteur / journaliste rédactrice
  • rédacteur en chef / rédactrice en chef

plus d'informations sur le métier

Journaliste rédacteur / Journaliste rédactrice
Au sein d'une rédaction, vous réalisez des enquêtes ou des reportages dont les thèmes sont décidés en conférence de rédaction.

Chef de rubrique
Après 5 ans d'expérience, vous êtes responsable d'une rubrique dont vous définissez le contenu et pour laquelle vous commandez des articles et des reportages à des pigistes.

Rédacteur en chef / Rédactrice en chef
Une dizaine d'années d'expériences diverses sont nécessaires avant d'atteindre ce poste. Vous décidez des sujets qui paraîtront dans un journal, un magazine ou une émission radio ou télé.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 2
  • bac + 5

plus d'informations sur le métier

S'il n'existe pas de condition de diplôme pour se lancer dans le journalisme, les diplômés, notamment ceux des écoles reconnues par la profession, ont plus de facilité pour débuter.

Treize écoles (9 établissements publics, 4 écoles privées) sont reconnues par la convention collective des journalistes. On y entre sur concours après le bac, un bac + 2 ou un bac + 3.
Des études de lettres, d'histoire, de sciences économiques, ou de sciences politiques peuvent constituer une bonne préparation.

Les diplômes de référence de la profession sont ceux du CFJ (Centre de formation des journalistes) de Paris et de l'ESJ (Ecole supérieure de journalisme) de Lille. Le diplôme du CFJ s’obtient en 2 ans et donne un niveau bac + 4. Le diplôme de l’ESJ, en 2 ans également, donne un niveau bac + 5. Le concours d'entrée dans ces écoles est très sélectif.

Les autres écoles privées reconnues sont l'EJT (Ecole de journalisme de Toulouse) et l'IPJ (Institut pratique de journalisme de Paris). Ces écoles recrutent respectivement des bac + 2 et des bac + 3 et mènent à un diplôme bac + 5.

Dans le public, les IUT de Tours et de Lannion proposent le DUT information-communication option journalisme (bac + 2), accessible sur dossier et entretien. L’IUT de Tours dispense également une licence pro journalisme (bac + 3).

A l'université, les formations reconnues sont des masters s'adressant également à des diplômés bac + 3. Ils sont délivrés par les structures suivantes : l'IFP (Institut français de presse de Panthéon Assas), le CELSA (Paris-Sorbonne), le CUEJ (Centre universitaire d'enseignement du journalisme de Strasbourg), l’EJCM (Ecole de journalisme et de communication de Marseille), l’EJDG (Ecole de journalisme de Grenoble) et l’IJBA (institut de journalisme Bordeaux Aquitaine).

Enfin, dernière à être entrée dans la cour des grandes, l'Ecole de journalisme de l'IEP Paris (Sciences Po), reconnue depuis 2010, propose un master journalisme à des bac + 3 après réussite à un concours d'entrée.

Les instituts d'études politiques (IEP) proposent, par ailleurs, un cursus permettant de réussir les concours des écoles reconnues ainsi qu'une insertion professionnelle comme journaliste.

D’autres cursus, non reconnus, offrent également la possibilité de se former au métier de journaliste comme le DUT information-communication option journalisme de l’IUT de Nice Côte d’Azur, des licences pro de journalisme, par exemple, en Ile-de-France, la licence pro technique journalistique pour les nouveaux médias de l’université Vincennes-Saint-Denis, des masters spécialisés après une licence LMD (université Sorbonne Nouvelle, Paris Diderot…), etc.

Formations

Liens utiles

Métiers et secteurs
INA, Institut national de l'audiovisuel

Idéal pour tout savoir sur le monde de l'audiovisuel. A ne pas manquer, le lien vers la Bourse à l'emploi, un site de recrutement spécialisé dans les domaines des nouvelles technologies et de l'audiovisuel.

http://www.ina.fr
Syndicat national des journalistes

Les piges, la carte de presse, les grilles de salaires¿ Un site pratique, pour se familiariser avec toutes les facettes du métier de journaliste.

http://www.snj.fr
Observatoire des métiers de la presse

A consulter pour faire le point sur l'économie du secteur : chiffre d'affaires, effectifs, diffusion,. Métiers, les formations.L'annuaire des liens est très fourni.

http://www.metiers-presse.org/?uid=10
Emploi et recrutement
Fédération française des agences de presse

Pratique pour trouver un stage ou un premier emploi, l'annuaire recense toutes les agences de presse françaises.

http://www.ffap.fr
Categorynet.com

Portail des médias et de la communication, Categorynet propose chaque jour des offres d'emploi et de stage dans les secteurs de la presse, du web et des relations presse . Découvrez aussi les forums de discussion, les actualités et les communiqués de presse.

http://www.categorynet.com
Press-List, portail des métiers du journalisme

Les formations au journalisme, des offres d'emploi, des annuaires.

http://www.press-list.com
Actualités spécialisées
Union des journaux et journalistes d'entreprise de France

Toute l'actualité de la presse d'entreprise est là. Avec, en prime, des informations sur les métiers et quelques offres d'emploi.

http://www.ujjef.com