Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Juriste

Domaines : Droit, Economie – Gestion - Finance
Dernière mise à jour : 31/08/2013

La complexification incessante des législations sur le commerce laisse présager un brillant avenir pour le juriste d’entreprise.

Sabine Lochmann

- 37 ans
- Maîtrise en droit
- Expérience : 15 ans
- Issy-les-Moulineaux (92)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • assurer la sécurité juridique de l'entreprise
  • contribuer à élaborer sa stratégie commerciale

Que fait-il ?
Le juriste d'entreprise a pour mission d'assurer la sécurité juridique de l'entreprise. Il veille au respect de la conformité des lois par cette dernière : normes environnementales, législation du travail, réglementation sur le commerce, dépôt de brevet, etc.

Comment travaille-t-il ?
Le juriste d'entreprise conseille les différents services de l'entreprise, traite les affaires de contentieux et peut organiser des formations. Il est associé à toutes les stratégies commerciales, financières et techniques. Il participe activement à la rédaction de contrats complexes ou à l'évaluation des risques des opérations menées. Il élabore aussi les montages juridiques les plus avantageux pour l'entreprise. C'est pourquoi il est de plus en plus souvent associé aux négociations avec les clients ou les partenaires. Un bon esprit de synthèse et une ouverture d'esprit sont nécessaires pour mener à bien ses différentes missions.

Où exerce-t-il ?
Le juriste d'entreprise est salarié et travaille essentiellement pour le compte de grandes entreprises et de groupes internationaux. Il partage son temps entre son bureau et les réunions organisées en interne ou chez les clients.

Les +
Loin d'être toujours plongé dans ses ouvrages de droit, le juriste d'entreprise travaille en équipe et est en contact avec presque tous les services de l'entreprise.

Les -
Le stress n'est pas évident à gérer au quotidien : on attend du juriste des contrats irréprochables car les enjeux sont souvent de haute importance.

2

Les qualités essentielles

  • rigoureux / rigoureuse
  • négociateur / négociatrice

Rigoureux / Rigoureuse
La moindre petite erreur dans un contrat peut coûter cher à une entreprise, le juriste est en quelque sorte le garant de la validité des transactions.

Négociateur / Négociatrice
Sens du contact et du dialogue sont indispensables pour une profession faite d'accords, de transactions et de longues discussions !

Polyglotte
Mondialisation, marché européen : en droit des affaires, l'anglais est incontournable, et une deuxième langue est plus que bienvenue.

3

Le salaire

de 2 300 €

à Plus de 10 000 €

plus d'informations sur le métier

En entreprise, votre salaire de juriste dépend de votre spécialité, de votre niveau de formation et de votre expérience. En libéral, vous fixez librement vos honoraires. Selon les cas, ceux-ci sont forfaires ou calculés en fonction du temps passé sur le dossier. Votre rémunération globale dépend donc de votre domaine d'activité, de la nature des affaires traitées et, bien entendu, de votre notoriété.

Juriste d'entreprise
2 300 € à plus de 10 000 €

Juriste indépendant / Juriste indépendante
Variable

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les grandes entreprises
  • les petites et moyennes entreprises ou industries

plus d'informations sur le métier

Les entreprises en forte croissance et soumises à un environnement concurrentiel sollicitent le plus les compétences des juristes. La plupart des emplois sont par ailleurs concentrés au sein des sièges sociaux des entreprises, à savoir en région parisienne ou dans les très grandes villes de province.

On ne compte que 5 000 juristes d'entreprise à l'heure actuelle en France. Ils sont intégrés à une direction juridique, à la direction des ressources humaines, à la direction financière, etc.

5

L’évolution professionnelle

  • juriste d'entreprise
  • juriste d'entreprise

plus d'informations sur le métier

Juriste d'entreprise
Pas évident de débuter dans le métier ! Les entreprises ont tendance à recruter en priorité des juristes expérimentés. La meilleure stratégie consiste donc à effectuer un ou plusieurs stages de longue durée dans différentes directions juridiques. Ensuite, faire avancer votre carrière signifie surtout travailler pour des sociétés de plus en plus importantes.

DRH, etc.
Vous pouvez également vous tourner vers des fonctions moins juridiques : directions des relations humaines, fonctions administratives, etc.

6

La formation et les diplômes

  • bac + 5
  • bac + 6

plus d'informations sur le métier

Les études peuvent être variées, mais attention : pas de juriste d'entreprise sans un diplôme en droit de niveau bac + 5 minimum, ni une maîtrise parfaite de l'anglais !

A l'université, les nombreux masters en droit privé avec des spécialisations possibles en droit des affaires, droit fiscal ou droit des entreprises, notamment se préparent en 2 ans après une licence mention droit (bac + 3). On peut citer le master droit des affaires et fiscalité (Université Paris Panthéon-Sorbonne), droit fiscal ou économie et droit (Université Panthéon-Assas), droit des affaires (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), juriste d’entreprise (Université Evry-Val-d’Essonne), juriste d’affaires (Université Paris Descartes), droit de l’entreprise (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), et bien d’autres.
Les masters donnent un niveau bac + 5.

Accessible sur dossier, le diplôme de juriste conseil d'entreprise (DJCE) est très prisé des employeurs, il se prépare après un bac + 4 en droit (M1). Sa formation est couplée à celle du master 2 juriste d’affaires de l’Université Panthéon-Assas.

Après un bac + 5, il est possible d'enchaîner avec un mastère spécialisé dans le secteur juridique (bac + 6), proposé dans les grandes écoles de commerce.

Les doubles cursus mêlant un mastère spécialisé d'école de commerce et un diplôme en droit sont également très appréciés ainsi que les formations de type IEP (institut d'études politiques) ou IAE (institut d'administration des entreprises). L'entrée dans ces écoles est conditionnée par un concours difficile.

Le juriste peut enfin être titulaire du C.A.P.A (certificat d'aptitude à la profession d'avocat).

Un diplôme juridique anglo-saxon peut également être un très bon complément de formation.

Formations

Liens utiles

Choix de formations - orientation
Fédération nationale pour le droit de l'entreprise

Le site d'une fédération professionnelle qui se consacre à la formation initiale et continue des juristes d'entreprises.

http://www.fnde.asso.fr
Emploi et recrutement
APEC, Agence pour l'emploi des cadres

Le site incontournable de l'emploi cadre. Des informations sur le marché du travail, plusieurs milliers d'offres d'emploi et la possibilité de déposer son CV dans la CVthèque ou de recevoir des offres ciblées directement dans sa boîte aux lettres électronique.

http://www.apec.fr
Le portail de l'emploi en Ile-de-France

Conseils pratiques, démarches, adresses et liens utiles vers les partenaires de l'emploi en Ile-de-France, tout ce qu'il faut pour vous aider dans votre recherche.

http://emploi.iledefrance.fr
Infos juridiques
Village de la justice - carrefour des juristes

Plate-forme d'informations à destination des professionnels du droit : juristes, avocats, notaires, etc.

http://www.village-justice.com/articles/