Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Microtechnicien / Microtechnicienne

Domaine : Industries
Dernière mise à jour : 15/04/2014

De tous les techniciens de l’industrie, le microtechnicien est le plus habile et le plus minutieux : il travaille sur les minuscules constituants des objets miniaturisés.

Olivier Grégoire

- 27 ans
- BTS microtechnicien
- Expérience : 5 ans
- Yerres (91)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • concevoir des pièces de petite taille
  • fabriquer, régler et réparer des pièces ou des appareils de haute précision

Que fait-il ?
Le microtechnicien participe à la conception de pièces ou d'appareils de précision et de très petit volume : des éléments d'horloges, d'appareils de bord pour l'aviation ou l'automobile, des pièces d'électroménager. Il participe à leur fabrication, les règle et les répare.

Comment travaille-t-il ?
Participant le plus souvent à la conception ou à la fabrication de pièces de série, le microtechnicien travaille sous la direction d'un ingénieur. A partir d'un cahier des charges, il conçoit des pièces ou les assemble grâce à des outils de très haute précision : usinage sur des machines à commandes numériques, mais aussi au laser pour des réalisations délicates. En plus de ses qualités de technicien, il doit avoir un bon esprit d'analyse et de synthèse pour fabriquer la pièce demandée en prenant en compte le coût, les normes de qualité et la performance.

Où exerce-t-il ?
Le plus souvent intégré à un bureau d'études, le microtechnicien peut aussi être affecté au bureau des méthodes ou à un atelier de fabrication.

Les +
Grâce à ce métier, il est possible de se familiariser avec des techniques et des technologies de pointe.

Les -
Il faut sans cesse renouveler ses connaissances pour utiliser les technologies les plus en vogue. Il est parfois difficile d'être toujours au top !

2

Les qualités essentielles

  • minutieux / minutieuse
  • polyvalent / polyvalente

Minutieux / Minutieuse
Par définition, la haute précision et la miniaturisation des pièces impliquent soin, minutie et dextérité.

Polyvalent / Polyvalente
Mécanique, électronique, optique et robotique : le microtechnicien doit maîtriser différentes technologies.

Curieux / Curieuse
Il faut se familiariser rapidement avec des technologies en constante évolution.

3

Le salaire

de 1 100 €

à 1 600 €

plus d'informations sur le métier

Votre salaire de microtechnicien varie en fonction de votre profil professionnel et du secteur d'activité dans lequel vous exercez.

Microtechnicien / Microtechnicienne
1 100 € à 1 600 €

Chef d'équipe
1 400 € à 2 000 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • le secteur de l'horlogerie et de la mécanique de précision
  • l'automobile, l'aéronautique et l'électroménager

plus d'informations sur le métier

Les fabricants d'horlogerie et les entreprises spécialisées en mécanique de précision constituent le débouché traditionnel des microtechniciens.

D'autres secteurs de l'industrie recrutent également ce type de profil : il s'agit principalement de l'automobile, de l'aéronautique, de l'électroménager, de l'optique-lunetterie ou encore des fabricants d'appareils médicaux et chirurgicaux.

5

L’évolution professionnelle

  • microtechnicien / microtechnicienne
  • chef d'équipe

plus d'informations sur le métier

Microtechnicien / Microtechnicienne
Vous participez à la conception ou à la fabrication d'appareils miniatures.

Chef d'équipe
Après 10 ans d'expérience, vous coordonnez le travail d'une équipe fabriquant des appareils miniatures.

6

La formation et les diplômes

  • bac
  • bac + 2

plus d'informations sur le métier

Le niveau bac est désormais le minimum requis pour débuter dans le domaine des microtechniques.  Le bac pro microtechniques, qui se prépare en 3 ans après la 3e, est le plus approprié.

A noter, à l'issue de la seconde professionnelle, il est possible, sous conditions, d'intégrer une première technologique en vue de passer le bac techno STI génie mécanique option microtechniques (dernière session en 2011).

Cependant, les diplômes de niveau bac + 2 sont aujourd'hui les plus prisés par les entreprises. Il s'agit du BTS conception et industrialisation en microtechniques et du DUT génie mécanique et productique.

Ils se préparent en 2 ans après le bac S, ou STI génie mécanique (dernière session en 2011) et plus rarement après un bac pro microtechniques.

Formations

Bac ou équivalent
BACPRO Microtechniques Le titulaire de ce bac pro travaille dans la fabrication de produits microtechniques. Il peut exercer son activité dans une entreprise de production industrielle ou de maintenance ou, plus (...)
BACTEC STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité innovation technologique et éco-conception Le bac technologique STI2D s'adresse à ceux qui s'intéressent à l'ingénierie industrielle, à l'innovation technologique et à la préservation de l'environnement. Il prépare à la poursuite d'études (...)
Bac + 2
BTS Conception et industrialisation en microtechniques Chargé de la conception, de la fabrication et de la maintenance des appareils miniaturisés, le technicien supérieur CIM possède des compétences diversifiées allant de la mécanique générale à (...)
DUT Génie mécanique et productique De formation généraliste, le technicien supérieur en génie mécanique et productique intervient tout au long de la chaîne qui conduit de l'expression d'un besoin à la fabrication d'un produit : (...)

Liens utiles

Métiers et secteurs
FIM, fédération des industries mécaniques

Ce site offre un panorama complet de l'activité des industries mécaniques : chiffres clés, emplois et qualifications.

http://www.fim.net
Mécanet, le portail officiel des industries mécaniques

Les implications du secteur dans l'économie, les enjeux pour la vie quotidienne, les innovations : toutes les facettes des industries mécaniques sont abordées ici. A voir aussi, la rubrique formation et recrutement.

http://www.mecanet.fr/
UIMM, Union des industries et métiers de la métallurgie

L'UIMM est une organisation professionnelle qui représente les intérêts de l'ensemble des entreprises de la métallurgie et joue un rôle majeur dans l'organisation patronale française en raison de l'importance dans l'économie nationale des secteurs qu'elle représente. Regroupant 111 syndicats de branche et 80 chambres syndicales territoriales, l'UIMM s'appuie sur un réseau national très structuré et de proximité. A consulter principalement pour sa rubrique Les jeunes et l'industrie, qui apporte des réponses aux questions concernant l'apprentissage.

http://www.uimm.fr
Industrielles, les filles et l'industrie

L'industrie n'est pas un secteur réservé aux hommes ! C'est ce que démontre ce site attrayant. L'UIMM souhaite ainsi promouvoir les métiers de la métallurgie auprès des jeunes filles. Le site dresse un état des lieux de la place des femmes dans le secteur industriel, avec de nombreux témoignages féminins. : paroles de professionnelles, mise en avant des différentes activités, etc. Ce site tord de fait le cou à quelques idées reçues.

http://www.lesellesdelindustrie.fr/