Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Ingénieur en construction aéronautique et automobile / Ingénieure en construction aéronautique et automobile

Domaines : Industries, Transport - Logistique
Dernière mise à jour : 29/04/2014

L’ingénieur en construction aéronautique et automobile fait généralement carrière dans des groupes industriels emblématiques de l’économie française ou européenne.

Christophe Cella

- 31 ans
- Diplômé de l'Ecole supérieure des technologies et des affaires (ESTA)
- Expérience : 5 ans
- Vélizy (78)

Le métier en 6 points clés

Voir la fiche complète
1

Le métier

  • concevoir des pièces et des composants pour l'aéronautique, l'automobile, l'électronique
  • participer aux phases d'études et de tests

Que fait-il ?
L'ingénieur en construction aéronautique conçoit des pièces mécaniques ou électroniques principalement pour les domaines de l'aviation et de l'automobile. Il participe aux phases d'études, de tests et supervise la production.

Comment travaille-t-il ?
Au sein du service recherche et développement, l'ingénieur en construction aéronautique met au point, grâce à des logiciels spécifiques de CAO, des équipements, tels que des systèmes de propulsion, des pièces de moteur ou des circuits hydrauliques. Il supervise ensuite la fabrication des prototypes, ainsi que les tests et les nombreux essais. Chaque pièce produite doit satisfaire à un cahier des charges strict : par exemple, dans le domaine de l'aviation, aucun élément ne peut être utilisé s'il n'a pas reçu l'agrément de la DGAC (Direction générale de l'aviation civile). L'ingénieur en construction aéronautique peut également superviser la fabrication ou l'intégration des pièces.

Où exerce-t-il ?
L'ingénieur en construction aéronautique et spatiale exerce son activité au sein d'un service de recherche et développement ou dans un laboratoire. Mais il peut aussi superviser les activités d'une unité de production.

Les +
Les débouchés sont très variés pour un ingénieur de formation généraliste. Il peut travailler dans la conception, l'étude ou le conseil dans de nombreux secteurs d'activités.

Les -
Le secteur de l'aéronautique est très sensible à la conjoncture économique. Conséquence : en période de récession, il est difficile de s'insérer sur le marché de l'emploi, surtout pour un débutant.

2

Les qualités essentielles

  • bilingue
  • réactif / réactive

Bilingue
La pratique courante de l'anglais est indispensable car de nombreux projets sont d'envergure internationale.

Réactif / Réactive
L'ingénieur en construction aéronautique doit s'adapter rapidement aux innovations constantes dans les domaines de l'électronique ou de la mécanique des fluides.

Ouvert / Ouverte
Il doit faire preuve d'un bon relationnel, car il collabore avec de nombreux autres spécialistes.

3

Le salaire

de 2 200 €

à 4 900 €

plus d'informations sur le métier

En plus de votre salaire fixe d'ingénieur en construction aéronautique et automobile, vous percevez parfois une rémunération variable calculée en fonction de vos performances ou des résultats de l'entreprise.

Ingénieur d'études / Ingénieure d'études
2 200 € à 4 900 €

Chef de service
2 500 € à 5 800 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

4

Les principaux débouchés

  • les grands constructeurs aéronautiques
  • les sous-traitants spécialisés

plus d'informations sur le métier

Les grands constructeurs, comme EADS (European Aeronautic Defence And Space Company), Dassault Aviation ou la SNECMA (Société nationale d'étude et de construction de moteurs d'aviation) et ses nombreuses filiales, sont les premiers recruteurs de jeunes diplômés.

Autour des grands groupes gravitent de nombreux sous-traitants, à l'activité parfois très pointue, auprès desquels il est aussi possible de postuler.

5

L’évolution professionnelle

  • ingénieur d'études / ingénieure d'études
  • chef de service

plus d'informations sur le métier

Ingénieur d'études / Ingénieure d'études
Au sein d'un service de recherche et développement, vous participez à l'élaboration de composants et d'équipements pour des avions, des hélicoptères ou des voitures.

Chef de service
Après 10 ans d'expérience en tant qu'ingénieur d'études, vous coordonnez le travail d'une équipe d'ingénieurs, qui conçoit ou produit des composants et des équipements pour des avions, des hélicoptères ou des voitures.

6

La formation et les diplômes

> bac + 5

plus d'informations sur le métier

Les diplômes d'ingénieurs les plus recherchés par les recruteurs sont ceux des écoles spécialisées en aéronautique. C'est notamment le cas des écoles toulousaines (31) : ENAC, ISAE et ENSICA. On peut signaler également l'ENSMA (Poitiers), l’IPSA (Ivry sur Seine-92) et l'ESTACA (Levallois-Perret-92).

Des écoles généralistes proposent une option aéronautique (Centrale Paris, ENSTA ParisTech, EPF, etc.

Par ailleurs, les écoles d'ingénieurs recrutent principalement :

- après classe préparatoire (CPGE) scientifique, pour 3 ans d’études (concours très sélectif) ;

- après le bac S ou STI2D pour les écoles avec prépa intégrée (2 ans) puis le cycle d’ingénieur (3 ans) ;

- admission parallèle : sur titre après un bac + 2 (BTS, L2, DUT), + 3 (L3) ou +4 (M1).

Les diplômes universitaires de niveau bac + 5 (masters professionnels ou de recherche) donnent accès à des fonctions de cadre en construction aéronautique, donc proches de celles offertes par les diplômes d'ingénieur.

On peut citer les masters pro spécialité génie des systèmes industriels et spécialité smart aerospace and autonomus systèms (Evry-Val-d’Essonne), conception, calcul, productique en aéronautique (Toulouse), matériaux et structures pour l’aéronautique et le spatial (Toulouse), etc.

Liens utiles

Métiers et secteurs
GIFAS, groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales

Un site à visiter pour tout savoir sur les industries aéronautiques. La rubrique emploi donne l'occasion de découvrir quelques métiers et les formations correspondantes, du CAP au diplôme d'ingénieur.

http://www.gifas.asso.fr
Airemploi, espace orientation

Crée à l’initiative d'Air France, de la FNAM, et du GIFAS  en partenariat avec l’Armée de l’Air et ADP, Airemploi Espace orientation est un espace d'information et d'orientation vers les métiers de l'aérien, destiné aux scolaires, étudiants, demandeurs d'emploi, salariés, prescripteurs, etc. Il informe sur les métiers et formations du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

http://www.airemploi.org/
Ecoles - organismes de formation
ISAE, Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace

Site de l'école issue du rapprochement de SUPAERO et de l'ENSICA, à Toulouse. Vous y trouverez les conditions d'admission, la présentation des formations et les échanges internationaux.

http://www.isae.fr
ESTACA

Découvrez en ligne les conditions d'admission, les formations, l'association des anciens élèves, etc.

http://www.estaca.fr
ENSMA, Ecole nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique

Présentation de l'école et de ses formations d'ingénieurs (études thermiques, aérodynamiques, mécanique et matériaux).

http://www.ensma.fr/front/page.php?id=1
ENAC, Ecole nationale de l'aviation civile

Calendrier des concours, informations sur les formations, présentation de l'école attendant les futurs pilotes.

http://www.enac.fr
Emploi et recrutement
Aeroemploiformation.com

Premier portail de l'emploi, de la formation et des métiers pour les secteurs de l'aéronautique, du spatial et de l'aérien, ce site a été créé par le GIFAS dans le cadre de sa convention de coopération avec la ministère de l'Education Nationale. Il propose plus de 1.000 offres d'emploi et de stage. L'annuaire du recrutement référence plus de 160 entreprises et pour chacune d'elles le chargé du recrutement. Vous trouverez également l'annuaire des formations initiales et des fiches métiers réalisés par l'Espace Orientation Airemploi.

http://www.aeroemploiformation.com